Aquarium 240litres en low-tech

Auteur Message

Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 1154
  Posté le : 25/10/2019 21:46:08
 
 
Huit jours après la mise en eau. Trois jours après l'ajout de CO2. Euh... Tout va bien donc.
Un bel aquarium qui ne demande qu'à vieillir gentiment de trois ou quatre semaines. 

Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 25/10/2019 22:04:03
 
 
Oui et ce soir apparition de physes, ça fait deux espèces d'escargots arrivées avec les plantes.
Nous partons demain en vacances pour quelques jours, ça sera sympa de voir l'aquarium après ces quelques jours d'absence.


Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 02/11/2019 23:21:24
 
 
2 semaines que l'aquarium est en eau et toujours pas de pic de NH4 et de NO2, il va falloir être patient.
Alors en attendant je commence à réfléchir à ma future population.

Je suis resté sur l'idée soumise par Grand Père avec les Elassoma Evergladei qui me plaisent vraiment beaucoup.
J'ai pensé peut-être pas à reproduire son biotope, j'en suis incapable mais au moins tenter de mettre des poissons et crevettes du même milieu.

10 crevettes Cambarellus Schmitti (si j'en trouve)
6 Elassoma Evergladei

Puis dans quelques semaines

10 Jordanella floridae
10 Heterandia formosa (poisson moustique)

Quelques poissons de fond, je cherche encore lesquels (si vous en connaissez de Floride ou du moins d'Amérique du nord qui ne mesurent pas 30cm à l'âge adulte...)

Je pensais même avoir trouvé des escargots, les Pomacea Paludosa mais ils sont interdits à la vente chez nous.

Alors bien sur je me pose encore pas mal de questions et je suis preneur si vous avez des conseils.
Dites moi si pour 240l sans filtration cette population vous parait-elle cohérente, n'y en a-t-il pas trop, sont-ils fait pour un aquariophile débutant ?

Est-ce que certains de ces poissons ne sont pas incompatible avec la présence d'escargots et de crevettes ?

Est-il facile de nourrir les Elassoma Evergladei car j'ai lu qu'il leur fallait de la nourriture vivante ou du moins surgelé (pas de paillette), j'ai pas encore regardé le coût de cette nourriture ou la possibilité de produire tout ou parti de son alimentation.


Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 1154
  Posté le : 03/11/2019 07:17:50
 
 
Je peux répondre pour Elassoma, mais pour les autres il faudrait se pencher sérieusement sur la question.
Pour nourrir un poisson carnivore il faut privilégier la nourriture vivante et donc entretenir de petits élevages. Lorsqu'on a la chance d'avoir un jardin, les moustiques où autres larves sont facile à obtenir. Sinon, les daphnies, artemias et autres bestioles sont possibles à élever, mais cela demande du temps.

Pour les Heterandia, j'étais resté sur du saumâtre... je me trompe ?
La Jordanelle je ne connais pas. 
Je n'ai pas le temps de regarder ça de près... la semaine prochaine sûrement.

Cela fait du monde quand même, Et il y a beaucoup de plantes. Certain poisson demande des températures assez élevées, et les Elassoma, pour se reproduire, ont besoin d'une chute de température. 

Il faudrait vraiment étudier le milieu et les interactions. Les carnivores et l'élevage n'est-il pas incompatible ?


Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 03/11/2019 20:03:28
 
 
Merci pour ton retour, effectivement il faut que je me penche sur la question mais en m'y prenant maintenant, j'ai le temps de le faire.

L'élevage de nourriture vivante ne me fait pas peur en soit, j'ai du terrain et le temps je le prendrai.
Mais comment faire pour produire sur toute l'année, tu arrives à avoir des larves de moustiques en hiver ?

Je me demande si l'Elassoma pour débuter est vraiment raisonnable, peut-être que j'attendrai quelques mois, d'être plus à l'aise avec l'aquarium, les poissons, la production de nourriture,........

Pour l'Hétérendria, il vit dans des eaux calmes et très plantées, en revanche il lui faut une eau avec une température minimum de 20°. Au pire je pourrai peut-être le remplacer par des Gambusia.

La jordanella, si je ne me trompe pas à besoin des mêmes paramètres d'eau que l'Hétérendria. Côté nourriture il semble que ces deux espèces ne soient pas très difficiles.

Pour la population, je ne sais pas comment faire pour être sur de ne pas être en surpopulation.
Pour le moment je pense introduire un banc de petit poissons et quelques crevettes et attendre quelques semaines pour voir comment ça évolue.

En milieu naturel, il est généralement trouvé dans les zones aquatiques lourdement planté, avec une végétation très dense, dans des zones marginales de cours d'eau où il règne le calme avec une stagnation de l'eau. Il peut aussi être trouvé dans des eaux saumâtres dans certains domaines.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-965-heterandria-formosa.html


En milieu naturel, il est généralement trouvé dans les zones aquatiques lourdement planté, avec une végétation très dense, dans des zones marginales de cours d'eau où il règne le calme avec une stagnation de l'eau. Il peut aussi être trouvé dans des eaux saumâtres dans certains domaines.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-965-heterandria-formosa.htmlEn milieu naturel, il est généralement trouvé dans les zones aquatiques lourdement planté, avec une végétation très dense, dans des zones marginales de cours d'eau où il règne le calme avec une stagnation de l'eau. Il peut aussi être trouvé dans des eaux saumâtres dans certains domaines.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-965-heterandria-formosa.html
En milieu naturel, il est généralement trouvé dans les zones aquatiques lourdement planté, avec une végétation très dense, dans des zones marginales de cours d'eau où il règne le calme avec une stagnation de l'eau. Il peut aussi être trouvé dans des eaux saumâtres dans certains domaines.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-965-heterandria-formosa.html
En milieu naturel, il est généralement trouvé dans les zones aquatiques lourdement planté, avec une végétation très dense, dans des zones marginales de cours d'eau où il règne le calme avec une stagnation de l'eau. Il peut aussi être trouvé dans des eaux saumâtres dans certains domaines.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-965-heterandria-formosa.html


Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 1154
  Posté le : 04/11/2019 17:15:15
 
 
Réfléchir avant d'agir est la clef de la réussite !
Bon, on fait tous des erreurs et même sans erreurs flagrantes, on rate complètement quelque chose parce que... et bien parce que la nature, même en bocal, reste la nature.
Pour les larves de moustiques, non, en hiver ici, dans les Hautes-Terres d'Auvergne il ne survit pas grand chose. Je garde des daphnies à l'intérieur, fait éclore des artémias et profite au maximum des prélèvements en extérieur.

Continues à fouiller, tu vas dans le bon sens ! 

Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 04/11/2019 20:21:34
 
 
Je creuse ! Et c'est vrai qu'internet est une mine d'informations, de tuto, de bases de données que je n'avais pas il y a 15 ans.

J'ai passé ma soirée d'hier à regarder et lire comment produite des daphnies, des larves d'artemia, etc.

Mon idée est de commencer sans les Elassoma car je ne suis pas certains d'être autosuffisant dans la production de bébêtes.
Je vais commencer par un banc de petits poissons qui acceptent les paillettes, la nourriture vivante sera un plus.

Les NH4 et NO2 se font toujours attendre.

J'ai complété ma mallette de test avec les fioles de Fer et de GH ainsi qu'un test de PH 6.0-7.6

Mon PH est descendu de 8 à 7, est-ce que c'est l'effet du CO2 ou de mon substrat maison avec la terre de bruyère, je ne sais pas mais ça de m'inquiète pas plus que ça au contraire.

En revanche, si mon KH est toujours de 10, j'ai un GH de 20. J'ai testé mon eau du robinet qui est à 14.
Est-ce que je dois m'en inquiéter ?
EDIT :
De ce que j'ai pu trouver sur le net, je vais attendre la fin de mon cyclage.
Ensuite je pourrai faire des changements d'eau pour baisser mon GH.
Vu le prix des bouteilles d'eau minérale, je me demande s'il ne serai pas opportun d'investir dans un osmoseur d'autant que j'en ai vu à partir de 35€. y en a-t-il parmi vous qui ont essayé ces produits premier prix ? je mettrai bien un lien vers le produit que j'ai vu mais je ne sais plus si la charte du forum le permet.
Ce que j'ignore encore c'est pourquoi l'eau de l'aquarium est plus dure que l'eau du robinet de 6 points. Je referai un test à l'acide sur un échantillon du sable qui a servi à la fabrication du substrat et du décor.

Pareil pour le Fe, il n'est pas présent, à peine si la teinte change donc 0.02mg/l
J'ai fait ce test car j'ai remarqué que les plantes de mon poubellarium sont beaucoup plus vertes que celles de mon aquarium.
Je vais devoir investiguer de ce coté là aussi.
EDIT : On trouve tout et son contraire, manque de fer, de PO4, de Mg.
Bref, c'est comme faire un auto-diagnostique sur doctissimo.
Si mes cabomba poussent très bien, tout le reste stagne voir jauni un peu mais comme j'ignore si c'est un problème de carence ou juste une phase normale ? Même si mon taux est faible, l'ajout de fer ne risque-t-il pas de favoriser les algues ?


Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 1154
  Posté le : 05/11/2019 09:13:24
 
 
Dans un aquarium neuf, la carence en fer et rare. A moins d'utiliser de l'eau osmosée justement, il y en a toujours un peu dans le substrat, les pierres... Pour le GH KH, il semble que le substrat ou les pierres relarguent un peu et durcissent l'eau du bac. 
Je ne sais rien des osmoseurs.
Un coup de mou pour les plantes nouvellement mise en eau est fréquent. Sinon, un petit dessin vaut parfois mieux qu'un long discours.
(Petite fiche qui récapitule les soucis des plantes d'aquarium. Aquaportail)


Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 13/11/2019 23:36:08
 
 
finalement, J'ai juste augmenté la durée d'éclairage en passant de 8 à 10 heures.
Je continue à diffuser du CO2 mais j'ai changé de méthode artisanale, j'utilise à présent l'acide citrique + bicarbonate.

Certaines plantes poussent mieux. Mes égérias que je croyaient perdues, poussent enfin.
Ma vallisneria en revanche continue à faire la tête.






Par contre, toujours pas de NO2 dans mon bac qui est en eau depuis 4 semaines....

Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 1154
  Posté le : 14/11/2019 06:29:39
 
 
 Si c'est ça que tu appelles des un problème de carence ???
 Je crois que beaucoup d'entre nous aimeraient avoir les mêmes soucis. Ton  bac est magnifique  !
Maintenant, avec une telle profusion de plantes, il faudra tout de même surveiller de près le manque possible de nutriments.
Ajout d'engrais (oh que j'aime pas dire ça !) sera peut-être un passage obligé si la population est faible.
Ah, le mythique pic de nitrites... moi je n'en ai jamais eu ! Mais il existe, certains l'on rencontré. 
Je crois qu'il est inhérent aux bacs peu plantés et à l'ajout trop rapide de populations polluantes. 
Avec autant de plantes tu risques d'être à zéro nitrate; zéro phosphate la plupart du temps au contraire.
Laisse tourner le temps que tout ça s'équilibre avec des escargots et autres bestioles... et prend ton temps avant d'ajouter des poissons. Tu as fais ton choix finalement ?
Quels sont les paramètres de l'eau au final ?

Une réussite, vraiment. J'adore !

Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 14/11/2019 21:58:07
 
 
Merci pour le compliment, ça fait plaisir !
Pour le moment j'ai la sainte trynité de Jebedo (physes + planorbes + melanoides) et des poches d'oeufs partout dans le bac.
Ils ont de quoi se nourrir avec les feuilles que perdent parfois les plantes et que je laisse à leur intention
J'ajoute un peu de nourriture pour poissons pour les nourrir et pour tenter de voir un peu de NO2 sans succès.

Je n'avais pas mesuré mes paramètres en dehors des NO2 depuis 10 jours, je l'ai fait ce soir :

PH : 7.2
KH : 12
GH : 20
NO2 : 0+

Avant d'introduire quoi que ce soit et maintenant que l'aquarium semble avoir une relative stabilité, je vais essayer de baisser mon GH en changeant 25 litres d'eau ce week-end  et la même chose le week-end prochain par de l'eau de pluie.
Je verrai ce que ça donne. Par la suite, si besoin, l'animalerie proche de chez moi offre 20 litres d'eau osmosée par semaine sur présentation de la carte de fidélité.

Pour la population, je veux le faire par étape en commençant par des crevettes. Néocaridina ou caridina, je verrai ce que me propose l'éleveur chez qui je compte aller fin novembre.

Par la suite, sans doute fin décembre ou début janvier je pense à un banc d’environ 15 cyprin arc-en-ciel. Au passage, est-ce que se faire livrer des écailles en janvier est une bonne idée ?

Si tout va bien, sans doute au printemps mais ça dépendra surtout de comment ça se passe dans le bac et ma capacité à produire de la nourriture vivante, ça sera au tour des Elassoma !

D'ici là, un second bac de 125 litres devrait si tout va bien être en eau.


TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 1140
  Posté le : 14/11/2019 22:29:24
 
 
Il y a une petite incompréhension sur un point : Tu n'auras jamais de pic de nitrite dans un Low Tech! Le cycle de l'azote, en absence de filtre, se limite à Déchet -> Ammonium  -> plantes,  la dégradation de l'ammoniac en nitrite puis nitrates est très lente et donc quasiment absente, contrairement à un aquarium filtré où le filtre l'accélère et fait apparaître les nitrites puis les nitrates.

Pour la livraison en janvier... Ce n'est pas idéal. Il mettent bien de chaufferettes, mais en cas de grand froid...

Xavier30



Inscrit le : 07/10/2019 12:18:31
Messages : 36
  Posté le : 14/11/2019 23:39:34
 
 
Ok, merci TheEdge,

J'avais lu ce que dis dans mes recherches sur internet mais j'avais aussi lu le contraire, il est parfois difficile de s'y retrouver.
Ce qui n'est pas clair pour moi, c'est la marche à suivre dans le cas particulier d'un aquarium sans filtration, dis-moi si je me trompe.

En l'absence de poissons ou autres animaux qui sont source de déchets,  le peu d'Ammonium produit dans le bac sera absorbé par les plantes sans processus de nitrification donc pas de pic de NO2.
Pourtant même s'il est lent et limité, le processus de nitrification se fait par le sol et dans ce cas, ne faut-il pas laisser le temps au micro-organismes à l'origine du processus de nitrification de coloniser le sol afin de ne pas avoir de pic de nitrite lors de l'introduction des poissons ?

Pour résumer est-il utile que j'attende encore ou est-ce que je peux commencer à introduire des animaux en petite quantité sans risque. Des crevettes pour être précis.

Une question en entrainant une autre, comme je le précise dans mon post précédent, je veux faire baisser un peu mon KH en faisant des changements d'eau de 15 à 20% avec de l'eau de pluie. Est-ce que cette variation de dureté et probablement de PH aussi peut-être préjudiciable aux crevettes si elle sont déjà présentes ? (en prenant garde à mettre l'eau à température au préalable)


Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 1154
  Posté le : 15/11/2019 06:36:57
 
 
Dans la nature, lorsqu'il pleut fortement, les animaux sont soumis aux mêmes variation de GH. C'est le cas pour les crevettes aussi.
Elles peuvent donc supporter une baisse modérée de la dureté. Mieux vaut qu'elle soit lente tout de même, mais à coup de 10%, tu auras vite le GH désiré.
Ton GH est très haut initialement, alors tu devrais commencer à le faire descendre dès maintenant.
Tu vises quoi ? 


1 - 2 - 3

Vous devez être connecté pour intervenir sur le forum