Trichogaster Lalius
Descripteur : Hamilton, 1822
Famille : Osphronemidae

Synonymes :
Trichopodus lalius (Hamilton, 1822)
Colisa lalius (Hamilton, 1822)
Polyacanthus lalius (Hamilton, 1822)
Colisa unicolor (Cuvier, 1831)
Noms Communs :
Gourami nain
Colisa Lalia
Genre : Trichogaster
Trichogaster chuna (Hamilton, 1822)
Trichogaster fasciata (Bloch & Schneider, 1801)
Trichogaster labiosa (Day, 1877)
Trichogaster Lalius (Hamilton, 1822)
Trichogaster Lalius   
Gourami nain
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Bangladesh, Inde, Pakistan
Largement distribué au Pakistan, où il est rare, dans le nord de l'Inde (bassins des basses terres du Gange et du Brahmapoutre) et au Bangladesh. Les enregistrements au Népal et au Myanmar sont probablement de mauvaises identifications. Des populations sauvages existent également dans une poignée de pays, dont Singapour, les États-Unis et la Colombie et sont des poissons échappés d'élevages.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
Comme la plupart des Osphronemidés, ce colisa vit principalement des environnements lents et fortement végétalisés, y compris des étangs, des marécages, des fossés, des ruisseaux, des rizières et des canaux d'irrigation.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Description
Taille :
: 6 à 7 cm SL  
: 5 à 6 cm SL
Respiration :
Branchiale, Labyrinthe
Longévité :
2 à 5 ans
 
Alimentation : 
Omnivore
Bien que omnivore, il privilégie dans la nature les petites proies venant se poser sur la surface de l'eau, tels que des petits insectes et autres invertébrés.

En aquarium, il accepte normalement les produits séchés dès qu’ils sont reconnus comme étant comestibles, mais il convient de lui proposer régulièrement de petits aliments vivants ou congelés tels que des Daphnies, des artemias ou des vers de sang, afin de le maintenir en bonne santé.

Attention, la qualité du nourrissage est primordiale car ce poisson a un système digestif fragile.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        22      24              28      30
pH :
         5,5      6            7      7,5

GH :
(°GH)
         2       4              12       15
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
80 l minimum
Brassage :
Très faible
Population :
2 minimum
 Comme la plupart des Osphronemidés, les gouramis nains n'apprécient pas les eaux rapides ou turbulentes. Il faut donc réduire au maximum le débit du filtre, une maintenance en Low Tech étant une autre option. L'aquarium doit lourdement planté, avec beaucoup d'ombre et de cachettes. Ces dernières sont importantes pour offrir des refuges à la femelle face au harcèlement du mâle. L'ajout d'un substrat sombre et d'une végétation flottante est également recommandé pour rassurer ces poissons particulièrement timides. L'ajout de brindilles, de branches et de feuilles mortes peut donner un aspect très naturel à l'aquarium.

Au niveau de la cohabitation, il ne pose aucun problème en compagnie d'autres poissons pacifiques et calmes. On évitera les espèces risquant de mordiller ses nageoire tel que les barbus, ainsi que la cohabitation avec des Betta ou d'autres espèces de Gourami.

Les relation intra-spécifiques peuvent être musclées, aussi vaut-il mieux soit maintenir un couple, soit dans un aquarium d'au moins 250 litres, un groupe de 6 individus où s'établira une hiérarchie. On évitera particulièrement la maintenance de 2 mâles seuls.
 
Dispo vente :
Commun
Les Colisa Lalia sont reproduits en masse dans un but commercial et il est très rare de rencontrer des spécimens sauvages en vente.

Des sélections totalement rouges ou bleues sont régulièrement en vente.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
28 °C
pH :
6,5
GH :
6 °GH
Dimorphisme :
Les mâles matures sont un peu plus grands et beaucoup plus colorés que les femelles plus simples et argentées. Ils développent également des nageoires dorsales et anales étendues. Il existe plusieurs morphologies de couleur, mais toutes peuvent être sexuées très facilement par cette méthode.
Processus de reproduction :
Le mâle construit un nid de bulles et de feuilles flottantes à la surface de l'eau dont la taille peut être très variable, allant de quelques bulles d'épaisseur sur 2 ou 3 centimètres de diamètre, à un gros monticule de bulles, de feuilles... de 10 centimètre de diamètre. Le nid de bulle fini, il parade devant la femelle, orienté vers la surface. Il finit par l'enlacer sous le nid pour l'aider à pondre. Suivant les individus, le mâle s'occupe plus ou moins des œufs jusqu'à la naissance des alevins. Une fois la nage libre atteinte la prédation parentale est frequente, si les alevins ne trouvent pas rapidement un refuge ou se cacher. Il faut donc soit retirer les parents, soit protéger les alevins en les plaçant dans un autre aquarium ou au pire, dans un isoloir. Certains arriveront probablement à survivre si l'aquarium est très densément planté avec des zones inaccessibles aux adultes.

Il est possible de mettre en place deux ou trois aquariums d'élevage installés et en fonctionnement, afin de séparer les alevins les plus grands et les plus petits au fur et à mesure de leur croissance. Les poissons grandissent à des rythmes différents et les problèmes d'intimidation sont fréquents, sauf si ce type de système est utilisé. Ces aquariums doivent être équipés d'un couvercle le plus hermétique possible (certains éleveurs utilisent plutôt un film plastique pour éviter les fissures), car les alevins ont besoin d'une couche d'air chaud et humide pour le développement de leur labyrinthe.

À la naissance, les alevins sont de petite taille (environ 2 mm). Il faut donc leur fournir une nourriture de taille adaptée : paramécies, anguillules du vinaigre par exemple. Dans un aquarium mature, les racines de plantes flottantes pourront faire office d'infusoire. Les nauplies d'artémias ne seront acceptés que quelques jours plus tard.