Descripteur : Duncker, 1904
Famille : Cyprinidae
Synonymes
Rasbora heteromorpha (Duncker, 1904)
Noms Communs
Rasbora Arlequin
Genre : Trigonostigma
Trigonostigma espei (Meinken, 1967)
Trigonostigma hengeli (Meinken, 1956)
Trigonostigma heteromorpha (Duncker, 1904)
Trigonostigma somphongsi (Meinken, 1958)
Fiche créée le : 31/01/2018 11:51:54  par : TheEdge
Modifiée le : 05/03/2019 06:13:57  par : Grand Père

Trigonostigma heteromorpha   
Rasbora Arlequin
 Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Indonésie, Malaisie, Thailande
La localité type est «Kuala Lumpur, Selangor, Malaisie». L'aire de répartition s'étend depuis le district de Narathiwat à l'extrême sud de la Thaïlande jusqu'à Bornéo et Sumatra. Dans la péninsule malaisienne, il a été collecté dans des zones de forêt de tourbière dans les états de Selangor, Kelantan, Terengganu, Pahang et Johor. A Singapour, il se trouve dans le marais Nee Soon, l'un des derniers vestiges de marais de forêt vierge d'eau douce dans le bassin versant central de l'île. Dans les îles de Sumatra et Bornéo, l'aire de répartition est moins claire. Il serait au moins présent sur l’île de Bintan dans la province de Riau, dans l’île de Sumatra et dans tout le nord de l'ile, notement dans la région de la ville de Medan. S'il est présent sur Bornéo, aucune étude ne précise les zones où on le rencontre.

On sait que les poissons varient quelque peu en fonction de la localité de collecte, ceux de Johor et du sud de la Thaïlande sont généralement plus petits et plus fins que les populations de Singapour et de Bornéo et Sumatra.
 
 Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
Température :
pH :
GH :
Conductivité :
Le Rasbora Harlequin habite principalement des sections de ruisseaux forestiers et de tributaires dont le courant est très faible. Ils se cachent dans la végétation marginale et aquatique dense.

L'eau est douce, faiblement acide à neutre, parfois légèrement teintée de brun en raison de la présence de tanins et d'autres produits chimiques libérés par la matière organique en décomposition et du substrat parsemé de feuilles mortes, de brindilles et de branches. Elle peut être claire ou turbide.
 
Liste Rouge UICN : 
LC
 
Dispo vente :
Disponible
Les spécimens commercialisés sont quasiment tous issus d'élevage. Il est importé pour l'aquariophilie depuis le début du 20ème siècle. C'est un poisson particulièrement robuste et parfaitement adapté aux débutants.
 
 Description
Taille :
: 3,5 à 4,5 cm
Respiration :
Branchiale
Espérance de vie :
Environ 5 ans
Il peut être confondu avec T. espei et T. hengeli, qui ont un aspect similaire, bien qu’après une inspection minutieuse, ils soient assez faciles à distinguer.

La couleur de base du corps de T. heteromorpha est rose, elle présente la forme corporelle la plus profonde des trois et le marquage corporel caractéristique est plus large, de forme plus triangulaire et de couleur plus foncée.

T. espei est généralement de couleur orangé brillante avec un marquage de corps plus fin en forme de "côtelette d’agneau", tandis que T. hengeli est un poisson légèrement plus petit avec une coloration générale grisâtre et une légère pigmentation orange vif le long des bords antérieurs du marquage en forme de «côtelette d'agneau».

T. somphongsi est le quatrième membre du genre, exceptionnellement rare, mais il est très facile à distinguer des autres, car le marquage du corps sombre est réduit à une bande épaisse.
Alimentation :
Carnivore
Les analyses gastriques de spécimens sauvages ont révélé qu'il s'agissait d'un microprédateur se nourrissant de petits insectes, de vers, de crustacés et d'autres espèces de zooplancton.

Dans l’aquarium, il est facile à nourrir, mais il est recommandé de lui offrir de petits aliments vivants et congelés tels que le vers, daphnies et l’artémias...
Dangerosité :
 
 
 Aucun
 
 Maintenance
Paramètres de maintenance :
 
Température (°C):
        21      23              26      28
pH :
         5      5,5            7      7,5

GH (°GH):
         1       2              8       10
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume minimal :
80 litres
Brassage :
Faible
Population min. :
10
Ratio M/F :
 Il est préférable de le maintenir le Rasbora harlequin dans un aquarium densément planté. Une lumière tamisée, notamment par des plantes flottantes, est recommandée. La filtration ne doit pas être trop forte.

L'ajout de litière de feuilles séchées peut être une bonne idée. Cela apporte des tanins acidifiant et assainissant l'eau. Cela constitue un milieu propice au développement de la micro faune, complément alimentaire, notamment pour le frai.

C'est un poisson de banc, il est donc impératif de le maintenir en groupe d'au moins 10 individus. Il convient parfaitement à un aquarium communautaire.
 
 Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
25 à 26 °C
pH :
5 à 6
GH :
1 à 5 °GH
 
Dimorphisme :
Les femelles matures sont généralement plus rondes et souvent un peu plus grandes que les mâles plus minces et plus colorés.

Une autre méthode de sexage consiste à examiner la forme du "triangle" noir sur les flancs du poisson. Chez les mâles, il a tendance à avoir un contour plus net et mieux défini, tandis que chez les femelles, il a une apparence «arrondie».
Processus de reproduction :
Cette espèce ne fait preuve d'aucun soin parental, bien qu'elle utilise une méthode de ponte différente de celle de la plupart des petits cyprinidés puisque les œufs sont fixés au revers de larges feuilles de plantes ou d'autres objets plutôt que dispersés au hasard. Lorsque les poissons sont conditionnés, ils se reproduisent souvent et dans un aquarium mature planté de manière dense, il est possible qu'un petit nombre de jeunes commencent à apparaître sans intervention humaine. Il semble que les individus âgés de plus d'un an soit de meilleurs reproducteurs.

Toutefois, si on souhaite garder plus d'alevins, il est préférable de les faire se reproduire dans un aquarium séparé. Il devra être très faiblement éclairé, avec le fond laissé nu ou recouverte d’une sorte de tamis suffisamment grand pour que tous les œufs qui n’adhèrent pas à la plante puissent passer à travers mais suffisamment petits pour que les adultes ne puissent les atteindre. Un plante à feuilles larges ou une alternative artificielle doit également être incluse. La filtration n'est pas vraiment nécessaire, mais vous pouvez utiliser un filtre exhausteur.


Pour les conditionner il est nécessaire de les nourrir avec de petites quantités d'aliments vivants et congelés 2 ou 3 fois par jour au cours des semaines précédant une tentative de reproduction. Lorsque les femelles paraissent pleines d’œufs et que les mâles sont plus colorés, on peut introduire un couple ou un petit groupe dans l'aquarium de reproduction et faire un changement d'eau de 40 à 50%, de préférence le soir.

Le frai a généralement lieu le matin et est précédé d’une parade chez le ou les mâles. Souvent, un couple effectue un certain nombre de passage autour de la surface de frai choisie et il peut s'écouler plusieurs heures avant que des œufs ne soient déposés. La femelle commence à pondre de petites quantités d'œufs qui seront fertilisés par le mâle avant la ponte suivante. Le couple se présente alors dans une position inversée lors de la libération des ovules et du sperme. Après le frai, les adultes mangent tous les œufs trouvés. Ils doivent donc être enlevés ou les œufs eux-mêmes doivent être retirés dès que possible.

L'incubation dépend de la température, mais prend généralement entre 24 et 48 heures. Les alevins nagent librement environ une semaine plus tard. La nourriture initiale doit être infusoire, puis une fois que les alevins sont assez gros, des nauplies d'artémia ou de micro vers.