Descripteur : Hamilton, 1822
Famille : Badidae
Synonymes
Labrus badis
Noms Communs
Badis Caméléon
Fiche créée le : 31/01/2018 11:51:54  par : TheEdge
Modifiée le : 08/02/2019 14:16:03  par : TheEdge

Badis badis   
Badis Caméléon
 Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Bangladesh, Bhoutan, Inde, Népal, Pakistan
Originaire du système fluvial du Gange, de la rivière Yamuna dans l'État de l'Himachal Pradesh, en Inde, à son delta au Bangladesh, le Badis badis est également présent dans les affluents du Gange au Népal, tandis qu'en Inde, il existe d'autres enregistrements dans le système de la rivière Mahanadi dans les États de Chhattisgarh et d'Orissa, ainsi que dans certaines parties de l'État d'Assam, notamment la ville de Guwahati, le parc national de Kaziranga et le bassin de la rivière Dibru.

Lorsque Hamilton a décrit cette espèce, il l'a fait uniquement à partir de notes de terrain et de dessins. C'est pourquoi Kullander et Britz (2002) ont désigné un néotype afin d'éviter toute confusion avec des congénères d'apparence similaire.

La localité du néotype est la rive de la rivière Tumapao, près du village de Duma (bassin versant du Gange), à ​​environ 65 kilomètres au nord-nord-est de Calcutta, dans le Bengale occidental, en Inde.
 
 Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
Température :
pH :
GH :
Conductivité :
La localité du néotype est une rivière large (plus de 100 m), peu profond (moins d'1 m), lente, qui traverse des rizières et ne présente que peu de végétation marginale. L'eau y est légèrement trouble et «brunâtre» avec un substrat de boue dans lequel poussent certaines plantes aquatiques.

Des descriptions d'autres lieux de collecte suggèrent que l'espèce préfère les eaux troubles avec un faible débit et de la végétation submergée. Il est souvent associé à des lits de nénuphars. Dans la rivière Dibru, il se rencontre de manière sympatrique avec B. assamensis.
 
Liste Rouge UICN : 
LC
 
Dispo vente :
Disponible
 
 Description
Taille :
: 5 cm
Respiration :
Espérance de vie :
Alimentation :
Canivore
Les espèces Badis sont des micropredators se nourrissant de petits crustacés aquatiques, de vers, de larves d’insectes et d’autres zooplanctons. Dans l'aquarium, ils refusent souvent les aliments séchés et devraient plutôt se voir proposer de petits plats vivants ou congelés tels qu'Artemia, Daphnia ou le ver de verre. Il est important de noter qu'il développe des problèmes d'obésité et devient plus sensible aux maladies lorsqu'il est nourri avec des larves de chironomides (ver de sang) ou de Tubifex.
Dangerosité :
 
 
 Aucun
 
 Maintenance
Paramètres de maintenance :
 
Température (°C):
        15      20              25      28
pH :
              6                       7,5

GH (°GH):
         3       5              12       15
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume minimal :
60 litres
Brassage :
Faible
 
 
Population min. :
2
Ratio M/F :
1 / 1
 
 
 L'aquarium tpye possédera avec un substrat de sable ou de gravier, ainsi que des pierres usées agencées afin de fournir une couverture. Certaines structures ressemblant à des grottes devraient être incluses pour servir de sites de fraie potentiels. (pierres, noix de coco, pots renversés...) Les plantes ne sont pas indispensables, mais restent totalement possibles. Des branches, des plantes flottantes et la litière de feuilles peuvent également être utilisés.
 
 Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
26 °C
pH :
7,2
GH :
14 °GH
 
Dimorphisme :
Les femelles sont plus petites, moins colorées, sans pigmentation bleue dans les nageoires, et possèdent un corps visiblement plus court et rond que les mâles. Les mâles matures développent des nageoires dorsales, anales et caudales étendues.
Processus de reproduction :
Les Badis sont des reproducteur de cavernes qui forment des couples temporaires. Il est préférable de les maintenir en spécifique si vous souhaitez élever un bon nombre d’alevins bien que dans un communautaire mature et bien aménagée, quelques-uns puissent survivre. Une seule paire ou un groupe d'adultes peuvent être utilisés, mais si vous utilisez plusieurs mâles, il faudra leur fournir à chacun une grotte à défendre.

En période de reproduction, les mâles rivaux deviennent de plus en plus combatifs et commencent à manifester un comportement de séduction envers les femelles entrant sur leurs territoires respectifs. Au cours de ce processus, les couleurs changent, le corps s'assombrissant et les ailerons devenant plus bleus. Le mâle essaie de traîner son partenaire par la bouche dans sa grotte. Une fois la femelle entrée, le frai commence. De 30 à 100 œufs sont pondus. La femelle est alors renvoyé sans ménagement par le mâle qui surveillera seul la ponte. Tous les autres poissons adultes peuvent être retirés à ce stade, bien que cela ne soit pas absolument nécessaire.

Les œufs éclosent généralement en 2-3 jours, mais les alevins ne nagent pas librement avant l'âge de 6-8 jours et ne peuvent quitter les environs de la grotte pendant une semaine ou deux environ. Tous les adultes doivent alors être retirés afin d'éviter la prédation. Les jeunes poissons sont assez sédentaires pendant les premiers jours, ce qui signifie que les micro vers sont un aliment initial idéal. Une fois qu’ils nagent visiblement dans la colonne d’eau, les nauplies d'Artemia peuvent être introduits dans le régime alimentaire.