Les aquariums de Grand-père
Forum > Aquariums des membres > Les aquariums de Grand-père 
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16

lepitbull



Modérateur
Inscrit le : 16/01/2024
Messages : 62
Posté le : 30/01/2024 21:44:27
 
 
Euh... comment te dire ... magnifique vraiment. Moi qui suit novice dans le domaine je trouve tes Posts très instructifs et cela me donne envie d'apprendre pour arriver à faire des aquariums comme ça.

Si j'ai bien compris, les deux dernières photos de ton dernier Post c'est le même aqua à 2 ans d'intervalles ???!!!

Autre question : Ton aquachambre, sur la vue du matin je l'a trouvait magnifique, et sur ton dernier Post aussi d'ailleurs avec l'autre coté. La lumière du soleil qui éclaire tes bacs avec l'agencement de la pièce, vraiment très jolie. Mais ma question n'est pas vraiment la  : Tu parles de température à plusieurs reprise donc je voulais savoir si ton Aquachambre est chauffé ou non ? J'ai vu un chauffage dans la pièce mais est ce qu'il est allumé étant donné que tu parles de température de saison et de reproduction ?

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 31/01/2024 06:36:48
 
 
En effet, la piece est "chauffée" à dix degrés environ. Ici en montagne il n'est pas rare (n'était pas rare en fait)  que la température en hiver atteignent les -30°C et l'aqua chambre 6 ou 7°C.
Depuis quelques années ce n'est plus le cas. La température descend à 10°C la nuit et remonte à 17°C le jour au soleil, grace à deux grandes fenêtres sud et ouest.

Les aquariums (sauf le Sông Champā) ne sont pas chauffés en début d'hiver et frôlent les 12°C. Ils remontent doucement ensuite pour se stabiliser autour de 15°C lorsque les jours rallongent. Puis la température ne cesse d'augmenter jusqu'en été.
Cette année, le redoux a coïncidé avec l'allongement des jours et un ensoleillement conséquent... et la température est montée bien plus vite autours de 16-17°C... déclenchant le frai.

Le Koshi a été laissé sans entretien et les plantes ont rapidement envahi le bac. Il y a en effet deux ans entre les deux photographies, mais les plantes ont profité bien plus rapidement ! 

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 31/01/2024 07:55:16
 
 

Continuons la visite avec les "libres de technologie" (no tech.)


Directement installés devant les fenêtres, les trois bacs restants sont deux petits bacs de trente litres et un de cinquante litres et un abreuvoir de cent cinquante litres (qu'on pourrait qualifié de poubellarium d'intérieur) qui servent de pépinières, de bacs hôpital (jamais servi en tant que tels), de garde-mangers...

  Ils sont malheureusement difficiles à photographier car toujours à contre jour.


L'un deux n'a pas été touché depuis une dizaine d'années mais est en eau depuis une quinzaine d'années.

 C'est un petit bac équilibré et autonome qui ne nécessite pas d'entretien. (à contre jour)
Il ne devait pas spécialement durer, mais il fonctionne si bien que je n'ai pas le coeur de l'arrêter.
   Il sert, entre autre, de pépinière pour les Salvinia natans, d'Acorus calamus, et de bryophytes et de scirpes forestières.

 on voit ici les mousses forestières colonisant la surface.

 son jumeau sert de pépinière d'hiver aux Salvinia auriculata qui ne peuvent passer la mauvaise saison dehors.

(à suivre...)

Gramalo



Modérateur
Inscrit le : 22/08/2023
Messages : 126
Posté le : 31/01/2024 18:00:18
 
 
Très sympa tes bacs.

J'arrive pas à croire qu'on peut laisser vivre un bac plusieurs années sans aucun entretien. Juste renouvellement d'eau ? Qu'elle eau tu ajoutes ? Rien d'autre ?


Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 01/02/2024 07:19:52
 
 
Tu as raison de douter. 
Naturellement dubitatif, j'espérais bien avoir des questions et des demandes de précisions. L'aquariophilie ne doit en aucun cas se contenter de "certitudes" comme on les assène sur la toile. 

Alors, ce n'est tout de même pas un milieu totalement hermétique. 
Bien que l'évaporation ne soit pas très important puisque le bac n'est pas chauffé et la couverture végétale quasi totale, j'ajoute à l'occasion de l'eau... du robinet.  Je dois tout de suite préciser que la source qui alimente la ferme est à 30 µS/m et ne contient pas de chlore.

Ensuite, comme il y a des crustacés, des escargots et une foule de méso- et micro-faune, je glisse sous les plantes de surface quelques feuilles d'orties, de saule ou de framboisier en été, parfois une crotte de bique au printemps, quelques feuilles de hêtre ou de chêne à l'automne... comme ce serait le cas dans la nature. C'est une forme de maintenance qui tend à reproduire les conditions naturelles d'une ornière forestière.
 Quel que soit le bac, l'apport extérieur saisonnier est indispensable selon moi. (ici, le Myanmar)

Une dernière chose, il m'arrive de prélever des plantes pour renouveler d'autres bacs... en plantes de surface, en acore ou en Eleocharis acicularis qui poussent exagérément.

Je contrôle la conductivité une fois par an au printemps, juste pour savoir. Curieusement (ou pas) elle est de l'ordre de 200 µS/m.

Voilà. 
Je suis content que tu aies posé la question. Surtout, n'hésite pas si tu as besoin d'éclaircissement.

Jakartabuce



Modérateur
Inscrit le : 27/08/2023
Messages : 60
Posté le : 01/02/2024 15:12:42
 
 
Impressionnant, j'aimerais être aussi patient et peu interventionniste. L'ensemble est magnifique.

Ta conductivité est similaire pour l'ensemble de tes bacs? 

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 01/02/2024 16:42:25
 
 
Merci Jakartabuce.

Non, la conductivité est fonction des espèces maintenues... mais je les choisis justement d'eau très douce pour ne pas m'éloigner exagérément de la dureté de l'eau du robinet.
Cela dit, elle dépend plus du sol mis en oeuvre que de l'eau elle-même et se stabilise naturellement entre 90 et 180 µS/m selon les substrats.
En ce moment, seuls les Tanichthys albonubes ont droit à une re-minéralisation autour de 400 µS/m. Poissons de rivière soumis aux crues saisonnières ils supportent très bien une eau très douce, mais se reproduisent mieux à cette conductivité.

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 02/02/2024 08:03:31
 
 
Je continue la visite en omettant les autres "libres de technologie", plus récents et sans grand intérêt sinon celui d'être des preuves vivantes de la possibilité d'obtenir un équilibre dynamique dans de petits volumes. C'est un pied-de-nez aux tenants de l'aquariophilie hautement technologique (high tech) promue par le commerce et l'industrie. Non, l'apport de CO2 n'est pas indispensable à l'obtention de plantes vigoureuses. Non, les engrais industriels ne sont pas incontournables. Non, les substrats et décors naturels ne sont pas à exclure. Non, les changements d'eau réguliers ne sont pas toujours une bonne idée.  Bref l'aquariophilie naturelle est possible. Je la pratique depuis plus de cinquante ans. 

Allez, parlons d'autre chose. 

Voici un bac bien plus technologique... même si j'y ai beaucoup recyclé, récupéré et bricolé.
 Sông Champā en ce début d'année 2024

 Sông Champā est un bac rivière prévu pour être peu planté et riche en algues. Il abrite une colonie d'une trentaine de Sewellia lineolata, poisson rhéophile et soumis à de fortes variations saisonnières.

 Si le bac est turbulent et riche en algues, il reste fortement planté car les plantes profitent malgré l'absence total de substrat fertile.
Il est équipé d'un filtre x10, de trois turbines (4000 l/h) et d'un venturi "maison" (750 l/h), d'un éclairage de 25lm/l environ, un peu faible malgré tout pour favoriser le développement des algues. 

 Décidément, même dans les bacs censés être peu plantés, la végétation explose si le bac est équilibré. 

Dans ce bac, je n'ai pas pu compter les individus mais une vingtaine ont été vu au gagnage. Cette année encore, j'y ai vu des juvéniles nés l'an passé.

( À suivre...) 

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 02/02/2024 10:59:54
 
 
Comme je suis joueur, j'ai souvent des bacs expérimentaux, pédagogiques, des pépinières sèches... Mais j'essaie de réduire la voilure et bon nombre de bacs sont vides.

Certains sont mis de coté comme le vertical-chromato qui à surtout servi à stocker des plantes ou à faire des essai de bac vertical, ou la pépinière sèche qui a été reconvertie en blobarium.

 Le blobarium n'est pas à proprement dit un aquarium, mais c'est un terrain de jeu appréciés des enfants.

 Badhamia utricularis est un Mycètozoaire (anciennement myxomycète) mi végétal, mi animal, à l'intelligence étonnante.
Les enfants adorent le voir se déplacer, choisir sa nourriture, déjouer des piège ou fuir un danger. Le blobarium est un excellent terrain de jeu pédagogique qui prépare à l'aquariophilie écolo-éthologique.

(À suivre...)

Gramalo



Modérateur
Inscrit le : 22/08/2023
Messages : 126
Posté le : 02/02/2024 19:47:38
 
 
C'est particulier la culture de ces champignons, les poissons apprécient aussi ?

Sông Champā est bien sympa, l'enrochement fait très naturel, j'ai déjà rêvé à un bac rivière sur toute une longueur de mur avec une faible hauteur, peut être un jour... Je ne suis pas fan des loches mais avec des Danios, ca pourrait être top.

Tu n'as pas trouvé le moyen de plaquer le venturi dans le décor ?


Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 03/02/2024 06:24:35
 
 
Cacher le rejet du filtre, le venturi et les turbines revient à amputé le bac d'une partie de sa longueur, et il est alors très difficile de les débarrasser des plantes qui ne manquent pas de venir s'y coller. 
Et puis ce n'est pas un bac "vitrine" trônant dans le salon. Ceux qui entrent dans l'aqua chambre  ne viennent en général pas pour l'esthétique, mais pour discuter d'écologie et d'éthologie. 

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 03/02/2024 07:57:39
 
 

Pour achever la visite de l'aqua-chambre : les annexes.

Pour nourrir les prédateurs en hiver et les alevins quand l'occasion se présente, rien de tels que les éclosoirs à artémies.
Là aussi je fait simple. Pas de chauffage, pas d'aérateur, juste de l'eau salée et du soleil.

Le B(l)ac (poubellarium d'intérieur) accueille les quarantaines venues des extérieurs, les plantes surnuméraires ou en hivernage...
Occasionnellement il sert de bain aux branchages et souches destinées aux autres bacs.

Afin de nourrir les végétariens algivores, un verdissoir à galets est aussi indispensable.
Il est placé au soleil du soir mais ne fonctionne bien qu'en été.

 
La pépinière sèche a été remplacée par un simple sous-pot qui accueille en ce moment des scirpes vivipares non-identifiées et des Lysimaques forestiers.
J'y ai élevé des Eleocharis, des acores, des joncs...

Et en guise de conclusion de cette présentation sommaire de l'aqua-chambre, j'insisterais sur la possibilité qui s'offre à tous les aquariophiles de pratiquer "autrement" leur passion et engagerais tout un chacun de réfléchir à une aquariophilie plus naturelle, plus soucieuse du bien-être animal et moins énergivore en favorisant les bacs biotopes spécifiques, les bacs low ou no tech. et à éviter de vouloir des "fraises en hiver", des aquariums couteux en énergie, trop éloignés de ce qu'il est facile de réaliser avec ce qu'on a.  


Mais ce n'est que mon avis, bien sûr ! 


Opabinia



Modérateur
Inscrit le : 10/08/2022
Messages : 571
Posté le : 04/02/2024 10:46:58
 
 
Chouettes bacs. Ton approche est dans la lignée de ce qu’il faudrait faire le plus possible. Et en plus c’est beau et fonctionnel !

Pour ceux que ça intéresse, tous les dimanches, Mattier d’Aquazolla envoie un billet de son blog sur les aquariums naturels. Cette semaine : remplacer le filtre par des aselles.
Dur quand même quand on a des goinfres ou un gros brassage, comme chez les rubras, ou pour les raquettes. Tu fais comment avec tes crêpes /sewellias ? Tu arrives à avoir de la micro et mesofaune ?

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 04/02/2024 13:24:19
 
 
Pour le microfaune, je ne sais pas trop, je n'ai pas de labo de biologie à poste, mais ça doit bien se passer puisque je n'ai pas de problème de polluants.
Pour la petite mésofaune, les jeunes ne sont pas nombreux (grace aux dieux !) mais ils sont au rendez-vous chaque année, je suppose qu'ils ne vivent pas que d'algues et se nourrissent en partie de paramécies, de biofilm et rapidement de naissain ou zoés.
La "grosse" mésofaune et la petite faune s'en sort pas trop mal, mais les Sewellia trouvent visiblement plus facile de s'attaquer aux aselles, qu'aux crevettes. Résultat, les crevettes pullulent et les aselles disparaissent. Je dois en ajouter une centaine par an au bas mot. 

Autre point rarement abordé : le brassage énergique et l'apport d'oxygène par le biais de venturi ne diminuent en rien la vigueur des plantes. J'en ai la preuve. 
Beaucoup d'aquariophiles jugent indispensable l'apport de CO2, mais ce n'est le cas que si on tient à cultiver immergées des plantes terrestres.  L'abondance d'oxygène, s'il déplace l'équilibre en défaveur du CO2 utile aux végétaux, ne nuit en rien au développement des plantes aquatiques.
Encore une preuve que la haute technologie, dont la bouteille de CO2 fait partie, n'est qu'un leurre. On peu aisément s'en passer si on compose intelligemment son aquarium. 
Ce n'est là aussi que mon avis, mais il est étayé par l'expérience. 

Merci pour le tuyau Opabinia. 

Opabinia



Modérateur
Inscrit le : 10/08/2022
Messages : 571
Posté le : 04/02/2024 15:49:10
 
 
Tes aselles supportent le gros brassage et filtre? J’avais l’impression qu’elles aimaient une eau plutôt calme. Ça fait un bail que je n’arrive pas à en garder dans le 360l - je pensais au courant, bien qu’elles ne puissent être aspirées puisqu’il y a une crépine pour les juv de crevettes, ni ailleurs, soit parce qu’elles sont gobées tout de suite (rubra, splendens actuel -pas Karoten), ou parce que l’eau est trop chaude (killies). Il n’y a que sur le balcon qu’elles résistent.

Et encore, dans le souk de plantes et algues, je ne vois pas si elles ont gelé ou pas, j’attends des jours plus doux pour plonger les mimines.

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 04/02/2024 16:15:38
 
 
Les aselles n'aiment pas la chaleur et semblent souffrir dès 20°C chez moi.
Justement, je viens de prélever des aselles dans un des extérieurs et, tiens toi bien... elles copulaient à qui mieux-mieux alors que la température de l'eau était à 8°C !
Je viens de corriger la fiche pour la limite basse de reproduction. 

Manque d'oxygène ou température, je ne sais pas, mais elles semblent apprécier la fraicheur... tout du moins la souche que j'élève.
Mais il se trouve que mes bacs sont des tempérés dont la température dépasse rarement 24°C.
Cela dit, c'est dans les extérieurs qu'elles profitent le mieux avec une eau qui gèle en hiver. 

Nicolaz



Modérateur
Inscrit le : 22/01/2021
Messages : 350
Posté le : 05/02/2024 08:31:16
 
 
Passionnant et très inspirant.
Je passe déjà pour un "extra-terrestre" sans filtre ni CO2...
Je pense que tu es l'avenir de l'aquariophilie dans la simplicité et la raison.


Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 7067
Posté le : 05/02/2024 13:58:17
 
 
Malheureusement pour moi, je ne suis plus l'avenir de grand chose.  Mais B-Aqua est sous-titré "l'Aquariophilie autrement"...  alors j'en profite. 

Énormément de sites ou forums, plus m'as-tu vu que B-Aqua, incitent les débutants à la débauche de matériels, d'intrants et d'achats en tout genre. C'est à croire qu'ils sont sponsorisés ! 
Ici, je suis à ma place.

Opabinia



Modérateur
Inscrit le : 10/08/2022
Messages : 571
Posté le : 06/02/2024 19:40:22
 
 
Alors on est deux pour le CO2, je n'en ai nulle part et jette des brassées de plantes toutes les semaines. Dont de la Blyxa réputée goinfre en CO2. En fait elle demande beaucoup de fer. Ça tombe bien, elle est plantée dans du sable noir d'origine volcanique, elle n'a qu'à se servir ! 
Idem pour les filtres : je n'en ai que pour les raquettes, et un peu pour le brassage des rubras, vu leur nombre, mais juste des mousses. Et ils n'aiment pas vraiment, juste un petit massage pour les jeunes. Ca plait plus aux rasboras bleus, alors je garde pour eux. Et aux crevettes amano mais elles ont disparu :-/ 

Pour le low-tech, c'est la base du site le Poubellarium.fr ou PINC de Mattier. Dommage, il n'y a plus grand monde, mais c'est une mine d'info où beaucoup ont expérimenté ! 

Jakartabuce



Modérateur
Inscrit le : 27/08/2023
Messages : 60
Posté le : 08/02/2024 06:12:46
 
 
Merci Opa, je connaissais pas le forum PINC et c'est en effet intéressant.

Pour Le CO2, je ne doute pas de son efficacité pour la pousse de pas mal de plantes en immergé. Ce qui me dérange le plus, c'est le concept de l'aquarium usine à gaz qui coûte un bras mais qui n'est même pas destiné à améliorer les conditions de vie de la faune. Bien souvent, c'est juste pour plaire à l'œil ou pour se faire remarquer.
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16
Vous devez être connecté pour intervenir sur le forum