Echinodorus grisebachii
Échinodore de Grisbach
Echinodorus grisebachii supporte parfaitement l'immersion mais peut être également cultivée émergée.
C'est une plante de grande taille, qui peut atteindre une soixantaine de centimètres, qui ne convient pas aux bacs de petites taille.


Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Echinodorus grisebachii
Taxinomie
Descripteur : Small, 1909
Classe: Alismatidae
Ordre: Alismatales
Famille:  Alismataceae
Genre:  Echinodorus
Synonymes
Aquarius grisebachii (Small) Christenh. & Byng
Echinodorus amazonicus Rataj
Echinodorus amphibius Rataj
Echinodorus bleherae Rataj
Echinodorus eglandulosus Holm-Niels. & R.R.Haynes Holm-Niels. & R.R.Haynes
Echinodorus gracilis Rataj
Echinodorus grisebachii var. minor Kasselm.
Echinodorus heikobleheri Rataj
Echinodorus parviflorus Rataj
Noms Communs
Échinodore de Grisbach
Membres du genre Echinodorus
Echinodorus scaber (Rataj, 1969)
Echinodorus intermedius ((Mart. ex Schult.f.) Christenh. & Byng, 1866)
Echinodorus paniculatus (Micheli, 1881)
Echinodorus 'compacta' (Cultivar, 2005)
Echinodorus 'Red Flame' (Cultivar, 1998)
Echinodorus 'Rose' (Cultivar, 1988)
Echinodorus 'Ozelot' (Cultivar, 1990)
Echinodorus aflame (Cultivar)
Echinodorus amazonicus (Rataj, 1970)
Echinodorus andrieuxii ((Hook. & Arn.) Small, 1909)
Echinodorus aschersonianus (Graebner, 1911)
Echinodorus xbarthii (H. Mühlberg, 1986)
Echinodorus berteroi ((Sprengel) Fassett, 1955)
Echinodorus bleheri (Rataj, 1970)
Echinodorus bolivianus ((Rusby) Lehtonen & Myllys, 2008)
Echinodorus cordifolius ((Linné) Grisebach, 1857)
Echinodorus floridanus (Haynes & Burkhalter, 1998)
Echinodorus grandiflorus ((Cham. & Schltdl.) Micheli, 1881)
Echinodorus harbii (Cultivar, 1986)
Echinodorus Horemanii (Rataj, 1970)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du sud
Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Equateur, Guyana, Paraguay, Surinam, Venezuela
Aire actuelle
Nord de l'Amérique du sud.
Echinodorus grisebachii est largement distribué en Amérique tropicale, mais ses origines sont très obscures. Elle peut cependant être originaire d'Amazonie.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
E. grisebachii est amphibie et se développe submergée pendant une longue période de l'année.
Les feuilles émergées et les tiges florales apparaissent pendant la saison des basses eaux.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
30 à 60 cm
Echinodorus grisebachii est une plante de grande taille, qui peut atteindre une soixantaine de centimètres, à feuillage vert clair dont le limbe de vingt à trente centimètres de long sur six à huit de large est orné de quatre nervures dont deux parallèles à la nervure centrale.
Le limbe des feuilles est lancéolé ou étroitement ovale.

Note : Une grande confusion règne dans la dénomination des Echinodorus.
Les plantes commercialisées sous les noms de Echinodorus paniculatus var. gracilis, Echinodorus paniculatus var. rangeri, Echinodorus paniculatus, (à tort, le vrai E. paniculatus est une plante totalement différente rarement commercialisée ) Echinodorus rangeri et Echinodorus platyphylla. appartiendraient en fait à l'espèce E. grisebachii.

Depuis 2018, certaines Echinodorus ont rejoint le genre Aquarius. En aquariophilie toutefois, le nom Echinodorus reste très employé.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
10 à 30°C
pH
6,5 à 7,5
GH
2 à 12
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
Echinodorus grisebachii supporte parfaitement l'immersion mais peut être également cultivée émergée.

Sa forme terrestre présente des tiges de feuilles plus longues et des limbes plus courts. Après la plantation dans l'aquarium, elle développera des feuilles immergées beaucoup plus allongées et à pétiole court.

Les rosettes anciennes ont souvent plus de cinquante feuilles est prennent beaucoup de place.
La hauteur du substrat ne doit pas être inférieure à 10 cm pour un bon développement racinaire.
Son encombrement doit être pris en compte.
Dans les réservoirs de taille moyenne, il devient trop grand bientôt. C'est une plante solitaire réservée aux grands aquariums.

La culture de Echinodorus grisebachii est facile et peu exigeante.
Elle demande cependant un sol nutritif qui favorise sa forte croissance. Le sol doit être constitué de cailloux fins ou moyens avec un mélange d'argile et de tourbe.
E. grisebachii tolère facilement un éclairage moyen, voire faible, mais les feuilles croissent alors rapidement vers la surface et perdent une partie de leur port étalé.
L'éclairage sera donc plutôt fort avec un spectre proche du naturel.
Tropicale, la période diurne doit être d'au moins huit heures, et de préférence de dix à douze heures.

Un apport d'engrais équilibré, une eau douce et acide et une très faible minéralisation donne les meilleurs résultats de croissance.

Si Echinodorus grisebachii pousse mieux à des températures entre 22 et 28°C, elle tolère une large palette de températures allant de 10 à 30°C, ce qui rend possible une culture en bassin extérieur dans les régions à climat doux. Au dessous de 20°C, sa croissance ralentit néanmoins considérablement.

À des températures élevées, des périodes de repos d'une durée de un à deux mois sont conseillées une à deux fois par an, accompagnées d'une diminution de la température.

Echinodorus grisebachii est très appréciée de poissons d'aquarium qui pondent sur ou sous les larges feuilles.
Disponibilité commerciale : Disponible
Elle a été introduite pour la première fois sous le nom erroné d' Echinodorus paniculatus" puis appelée Echinodorus bleheri.
Dans une révision du genre en 2004, E. grisebachii, E. parviflorus et E. bleherae, serait en fait la même plante.
On la trouve aussi sous le nom synonyme de Echinodorus eglandulosus.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
La multiplication et la propagation de Echinodorus grisebachii se fait essentiellement par des stolons, peu enterrés, qui donnent des rejets avec plusieurs plantules sur chaque stolon.
Il suffit de séparer une plantule, dès qu'elle possède trois à quatre feuilles de cinq centimètres de haut, pour la repiquer dans un substrat fin.
La propagation peut aussi être réalisée par division de la touffe.

Reproduction sexuée
La reproduction par semis n'est pas envisageable en culture immergée.
En revanche, en aquarium, cette Echinodorus se multiplie facilement de manière végétative, à partir des épis floraux. La hampe florale produit de nombreuses plantules lorsqu'on la maintient submergée.
Il se forment alors de nombreuses plantes filles, qui peuvent être séparées de la plante mère.

Note : Les échinodores sont susceptibles de s’hybrider lors de floraisons simultanées. On veillera à éviter de mélanger les espèces si on ne tient pas à créer une nouvelle variété. Dans tous les cas, on tiendra scrupuleusement une liste des ascendants des plantes obtenues et on veillera à en informer d’éventuels acquéreurs.
Commentaires
Étymologie : Echinodorus, du grec ekhĩnos (ἐχῖνος) "épine" et doron (δόρυ) "qui donne" en référence à ses fruit épineux et grisebachii, de Grisebach, en mémoire d' August Heinrich Rudolf Grisebach (1814-1879), botaniste allemand.
Références
INPN, GBIF, MNHN,
- Lehtonen Samuli "An Integrative Approach to Species Delimitation in Echinodorus (Alismataceae) and the Description of Two New Species" Kew Bulletin Vol. 63, No. 4 (2008)

Pour citer cette fiche :"Echinodorus grisebachii, Small, 1909" B-Aqua / GP (2021)