Echinodorus Horemanii
Échinodore de Horemani
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Echinodorus Horemanii (Échinodore de Horemani) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Rataj, 1970
Classe: Alismatidae
Ordre: Alismatales
Famille:  Alismataceae
Genre:  Echinodorus
Synonymes
Aquarius uruguayensis (Arechav.) Christenh. & Byng
Echinodorus uruguayensis (Arechav.)
Echinodorus africanus (Rataj)
Echinodorus aschersonianus (Graebner)
Echinodorus grandiflorus var. pusillus Micheli
Echinodorus horemanii Rataj
Echinodorus janii Rataj
Echinodorus martii var. uruguayensis (Arechav.) Hauman
Echinodorus opacus Rataj
Echinodorus osiris Rataj
Echinodorus portoalegrensis Rataj
Echinodorus uruguayensis Arechav.
Echinodorus uruguayensis var. minor Kasselm.
Echinodorus veronikae Rataj
Echinodorus viridis Rataj
Noms Communs
Échinodore de Horemani
Membres du genre Echinodorus
Echinodorus scaber (Rataj, 1969)
Echinodorus intermedius ((Mart. ex Schult.f.) Christenh. & Byng, 1866)
Echinodorus paniculatus (Micheli, 1881)
Echinodorus 'compacta' (Cultivar, 2005)
Echinodorus 'Red Flame' (Cultivar, 1998)
Echinodorus 'Rose' (Cultivar, 1988)
Echinodorus 'Ozelot' (Cultivar, 1990)
Echinodorus aflame (Cultivar)
Echinodorus amazonicus (Rataj, 1970)
Echinodorus andrieuxii ((Hook. & Arn.) Small, 1909)
Echinodorus aschersonianus (Graebner, 1911)
Echinodorus xbarthii (H. Mühlberg, 1986)
Echinodorus berteroi ((Sprengel) Fassett, 1955)
Echinodorus bleheri (Rataj, 1970)
Echinodorus bolivianus ((Rusby) Lehtonen & Myllys, 2008)
Echinodorus cordifolius ((Linné) Grisebach, 1857)
Echinodorus floridanus (Haynes & Burkhalter, 1998)
Echinodorus grandiflorus ((Cham. & Schltdl.) Micheli, 1881)
Echinodorus harbii (Cultivar, 1986)
Echinodorus Horemanii (Rataj, 1970)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du sud
Argentine, Brésil, Chili, Paraguay,Uruguay
Aire actuelle
Echinodorus Horemanii est originaire du nord du Brésil nord, de l'Uruguay, du Chili et d'Argentine.

Présent au Cameroun, aux sud des Etats-Unis.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Echinodorus Horemanii pousse généralement sous l'eau et forme souvent de grandes populations, recouvrant le sol d'un réseau de rhizomes. Elle se trouve le plus souvent dans les rivières et ruisseaux relativement frais avec un courant fort et une eau acide.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
30 à 70 cm
E. Barthii est donné par certains comme un hybride naturel d'Echinodorus uruguayensis sinon, un simple synonyme.
Cette espèce est très polymorphe et présente de nombreuses variétés à feuilles diversement colorées, est d'assez grande taille et peut atteindre 70 cm.
immergée, elle présente des feuilles étroites et longues, elliptiques et lancéolées, de trente à quarante-cinq centimètres de long, et trois à quatre centimètres de large, souvent légèrement rougeâtres.
Parfois, la plante pousse des feuilles flottantes à longue tige avec une lame ovale ou obovale.

Note : Pour Karel Rataj, il ne fait aucun doute que Echinodorus osiris, Echinodorus opacus, Echinodorus horemanii et Echinodorus portoalegrensis sont de nouvelles espèces.

Une grande confusion règne dans le genre Echinodorus et les appellations scientifiques diffèrent d'un ouvrage à l'autre. La grande quantité d'hybrides botaniques et de noms commerciaux rend la classification très complexe et sujette à controverse.
Depuis 2018, certaines Echinodorus ont rejoint le genre Aquarius. En aquariophilie toutefois, le nom Echinodorus reste très employé.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
15 à 26°C
pH
5 à 8
GH
5 à 10
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
Echinodorus Horemanii nécessite une lumière moyenne à forte et un substrat riche en nutriments pour une croissance rapide et robuste.
Dans de bonnes conditions de culture, eau douce et légèrement acide, lumière intense, température pas trop élevée et sol riche avec apports de CO2, chaque pied peut former jusqu'à une centaine de feuilles et fleurit assez facilement.

Une eau légèrement acide, une fertilisation au CO2 et des températures comprises entre 18 et 24°C ont également des effets positifs sur sa croissance.
La dureté de l'eau semble être plus ou moins sans importance pour cette espèce. Cependant, les formes rougeâtres et noirâtres nécessitent un bon apport en micro-nutriments (en particulier le fer) afin de conserver leurs belles couleurs.
Il est possible mais parfois difficile de cultiver cet Echinodorus émergé. Ses rosaces émergent restent nettement plus basses que celles de la forme submergée.
La formation des tiges florales peut être favorisée en raccourcissant progressivement la période d'éclairage quotidienne pour la forme émerger ainsi que pour la forme immergée.

Attention ! : De nombreuses formes deviennent trop grandes pour un aquarium moyen, un volume de trois cents litres et plus est plus approprié pour cultiver cette grande plante.
Disponibilité commerciale : Commun
E. Horemanii est proposé dans le commerce aquariophile comme une espèce, mais il semble que cette Echinodorus soit un hybride naturel ou une sous espèce d'Echinodorus uruguayensis ou comme on le pense aujourd'hui, un synonyme de Echinodorus uruguayensis.
Plantation et multiplication
Les plantes adventices sur les tiges des fleurs et les pousses latérales sur le rhizome sont les principaux moyens de reproduction d'Echinodorus Horemanii.
Les plantules peuvent être coupées du rhizome avec une lame de rasoir ou quelque chose de comparable.
Après replantation, ils se transforment en plantes robustes en quelques mois si les conditions sont favorables.

Note : Les échinodores sont susceptibles de s’hybrider lors de floraisons simultanées. On veillera à éviter de mélanger les espèces si on ne tient pas à créer une nouvelle variété. Dans tous les cas, on tiendra scrupuleusement une liste des ascendants des plantes obtenues et on veillera à en informer d’éventuels acquéreurs.
Commentaires
Étymologie : Echinodorus, du grec ekhĩnos (ἐχῖνος) "épine" et doron (δόρυ) "qui donne" en référence à ses fruit épineux et horemanii, de Horeman (?)
Références
GBIF, ITIS,
- "Weed Risk Assessment for Echinodorus uruguayensis Arechav. (Alismataceae) – Uruguay sword plant" in United States Department of Agriculture Animal and Plant Health Inspection Service April 8, 2013
- Karel Rataj "New Species of the Genus Echinodorus from South Brazil" in Folia Geobotanica & Phytotaxonomica
Vol. 5, No. 2 (1970)

Pour citer cette fiche :"Echinodorus Horemanii, Rataj, 1970" B-Aqua / GP (2021)