Cyperus helferi
Papyrus de Helfer
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Cyperus helferi (Papyrus de Helfer) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Boeckeler, 1874
Classe: Liliopsida
Ordre: Cyperales
Famille:  Cyperaceae
Genre:  Cyperus
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Papyrus de Helfer
Membres du genre Cyperus
Cyperus helferi (Boeckeler, 1874)
Cyperus alternifolius (Linnæus, 1767)
Cyperus papyrus (Linnæus, 1753)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Birmanie, Cambodge, Inde, Malaisie, Myanmar, Taïwan, Thaïlande, Viet nam
Aire actuelle
Cyperus helferi fut pour la première fois trouvée et décrit en 1874 en Birmanie et redécouvert par Holger Windeløv de l'entreprise danoise "Tropica Aquarium Plants" pendant une expédition en Thaïlande, au sud de la région de Ranong.
La plante semble néanmoins présente dans une plus large aire de répartition en Asie du sud-est.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Cyperus helferi est l'une des rares plantes de la famille des Cyperacea à pouvoir vivre continuellement sous l'eau.
C'est une plante originaire d'Asie du sud est que l'on pourra retrouver dans les rizières et les champs de taro, sur les rives des étangs, dans les fossés, le plus souvent en eaux stagnantes, mais aussi dans le courant de petites rivières ou sur les bords plus calmes de ces mêmes cours d'eau.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
20 à 60 cm
Immergée, Cyperus helferi a des feuilles étroites allongées poussant à partir d'un centre en rosette.
Chaque buisson peut porter jusqu'à cinquante feuilles.
La hauteur du buisson de Cyperus helferi peut atteindre 40 cm, voire 60 cm, et la largeur des feuilles peut être de 5 à 7 mm.
Emergées, les feuilles sont plus épaisses et rigides.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
15 à 30°C
pH
5,5 à 7,5
GH
1 à 20
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
Cyperus helferi est la première espèce de Cyperus cultivée totalement immergée en aquarium.
Assez exigeante, elle demandera beaucoup de lumière, un substrat riche, et un apport de CO2 est recommandé pour accélérer sa croissance. Par contre, la plante est peu affectée par la température et pousse parfaitement dans des eaux de 20 à 30°C ou plus. L'eau ne doit cependant pas stagner autour du pied mais, son système racinaire étant faible, elle ne peut pas résister à un fort brassage, ou aux gros poissons fouisseurs.
De manière générale, cette plante préfèrera une eau propre et claire et peu chargée en substances nutritives, sa croissance plutôt lente la rendant sensible aux algues.

Le genre Cyperus (papyrus carex) comprend environ neuf cents espèces, parmi lesquelles le papyrus africain Cyperus papyrus et la célèbre plante d'intérieur C. alternifolius. Cependant, il n'y a que quelques espèces de Cyperus qui peuvent vraiment pousser sous l'eau, parmi lesquelles Cyperus helferi. Cette plante aquatique se trouve aussi bien immergée qu'émergée en Thaïlande, dans des eaux stagnantes et à faible débit.

Cette espèce de Cyperus n'est pas très difficile à cultiver, étant donné qu'elle survit à une période d'adaptation assez longue. Elle pousse mieux sous beaucoup de lumière. Il n'est pas nécessaire de fertiliser avec du CO2, cependant, si du CO2 est ajouté, cela améliore considérablement la croissance. Cette plante aime son eau du côté plus frais, donc une température de 26°C ne doit pas être dépassée pour une croissance optimale. Un bon apport en nitrate, phosphate, potassium et micro-nutriments améliore la croissance et donne une apparence saine.

C. helferi forme de longues feuilles qui flottent gracieusement dans le courant. Même s'il s'agit d'une plante rosulé, elle ne forme qu'un minuscule système racinaire. Une plante saine continue de former des ramifications sur sa base, qui peuvent être coupées avec une paire de ciseaux pointues pour la propagation, puis replantées.
La forme émergée de C. helferi est plus facile à propager, car elle forme de longues tiges minces avec une inflorescence où les jeunes plantes se développent. De temps en temps, ces tiges florales se forment également sur des plantes submergées.

Cette élégante plante solitaire, dont les touffes comprennent souvent jusqu'à cinquante feuilles, est un excellent point focal au milieu ou à l'arrière-plan d'un bac. Takashi Amano l'a rendu populaire car il les utilise dans ses aquariums naturels, où il souligne la beauté des aménagements minimalistes et tranquilles.
Disponibilité commerciale : Disponible
Découvert en Birmanie, Cyperus helferi fut décrit déjà en 1874, mais il faut attendre 1991 pour voir les premiers essais de culture en aquarium de cette plante et popularisée pour l'aquascaping par Takashi Amano.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
Les spécimens développés présentent des inflorescences ombelliformes dont chacune donnera des plantes adventices au contact de l'eau. Les pousses peuvent être retirées dès qu'elles atteignent 4 à 6 cm.
On peut, comme pour les autres papyrus, couper les inflorescences et les mettre dans l'eau, tête en bas, afin qu'elles développent des racines.

La multiplication est possible aussi par division du pied mère, ou à partir des rejets se développant autour de celui ci. La division de souche entre le printemps et l’été est la manière la plus simple de multiplier les papyrus.

Reproduction sexuée
Au printemps, apparaît au centre de chaque couronne une inflorescence composée de toutes petites fleurs de couleur jaune pâle. Ces fleurs donnent naissance à des graines qui sont dispersées par le vent et l'eau.
Les graines ont visiblement besoin d'obscurité pour germer.
Comme pour C. alternifolius couvrez les graines et gardez-les humides. La germination doit avoir lieu entre dix et douze jours entre 20 et 24 °C. Maintenir cette température jusqu'à ce que les plantules soient établies.
Commentaires
Étymologie : Cyperus lui vient du grec kypeiros (latin cyperos), Souchet comestible, dérivé de Cypris, à cause des propriétés aphrodisiaques qu'on lui attribuait (dérivé de "Kypris" ou "Cypris", autre nom de la déesse "Aphrodite"), et helferi en l'honneur du médecin, explorateur et naturaliste bohémien Johann Wilhelm Helfer aussi connu sous le nom de Jan Vilém Helfer (1810-1840) qui a donné son nom à de nombreuses plantes de cette région.
Références
ITIS, IBIS flora, MNHN, CABI
- Dr. Chandra Barooah & Iftikher Ahmed "Cyperus helferi" in Assam Science Technology and Environment Council. (2014)
- Claus Christensen "Cyperus helferi" in Tropica

Pour citer cette fiche :"Cyperus helferi, Boeckeler, 1874" B-Aqua / GP (2021)


Généré par www.b-aqua.com - Base de données aquariophile participative