Brachygobius xanthomelas
Gobie abeille
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Brachygobius xanthomelas (Gobie abeille ) . D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Herre, 1937
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Gobiidae
Genre:  Brachygobius
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Gobie abeille
Gobie jaune et noir
Membres du genre Brachygobius
Brachygobius doriae (Günther, 1868)
Brachygobius nunus (Hamilton, 1822)
Brachygobius xanthozonus (Bleeker, 1849)
Brachygobius sabanus (Inger, 1958)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Indonésie, Malaisie
Brachygobius xanthomela est originaire de Bornéo en Indonésie (Kalimantan), et plus précisément du bassin de la rivière Kapuas (Larson 2001), dans la péninsule malaise (Singapour inclus). L'aire de répartition nécessite toutefois des éclaircissements, il serait en effet peut-être présent au Cambodge, ce qui sous-entendrait aussi une présence en Thaïlande.

La localité type est "à 90 km au nord de Singapour, fossés d'eau douce, district de Mawai, Johore, Malaisie", et cette espèce a été enregistrée dans une grande partie de la Malaisie péninsulaire et du sud de la Thaïlande.
Brachygobius xanthomela a également été enregistré sur l'île de Bangka, en Indonésie.

Pour certains auteurs, les enregistrements de la rivière Kapuas en Indonésie, au Cambodge et à Singapour semblent être erronés. Comme pour la plupart des membres du genre, les identifications d'espèces restent un problème.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce, Saumâtre
Brachygobius xanthomela a été collecté dans des rivières d'eau douce, des ruisseaux et des fossés en bordure de route. Il préfère apparemment les habitats des basses terres, y compris les marécages d'eau douce et les forêts de tourbe avec une bonne croissance des plantes aquatiques (Larson).

Contrairement à la plupart des congénères, cette espèce ne semble pas se trouver seulement dans des environnements de marée ou autrement saumâtres.
La végétation marginale a tendance à se développer de manière épaisse avec des lits de plantes aquatiques de genres tels que Cryptocoryne ou Barcalaya et des zones de litière de feuilles submergées trouvées à certains endroits.
Les habitats des marécages tourbeux sont eux caractérisés par une eau de couleur thé, tachée de tanin, une très faible acidité, une conductivité minimale et une dureté négligeable. Les substrats sont composés de boue et de tourbe recouverts de litière de feuilles et de structures ligneuses submergées telles que des racines d'arbres.

Aucune information n'est disponible sur la population de l'espèce, mais elle ne semble pas commune. La plupart des spécimens des collections des musées ont été prélevés avant 1976.
L'espèce a été évaluée comme Données insuffisantes car il existe peu de données disponibles sur sa répartition, ses populations, son cycle biologique, son utilisation dans le commerce des aquariums et les menaces potentielles. La plupart des spécimens des collections des musées ont été collectés avant 1976 ; on ne sait pas si cela est dû à un manque d'effort de collecte dans son habitat/aire de répartition ou à un véritable déclin.
Description
Taille
: 2 cm SL
Respiration
Branchiale
Régime
Planctonivore
Brachygobius xanthomelas possède des taches noires sur un fond jaune. Il s'agit d'un petit gobie, qui atteint une longueur totale maximale de 21 mm.

B. xanthomelas ne possède pas de marque sombre sur la base antérieure de la première nageoire dorsale, qui reste incolore.
Selon les connaissances actuelles, il peut être identifié comme suit : moins de trente écailles latérales ; une bande noire atteignant la ligne médio-ventrale en arrière de la nageoire anale ; première bande noire du tronc se terminant à l'origine de la nageoire dorsale; pas d'écailles prédorsales ou operculaires ; partie basale de la première nageoire dorsale non noire à l'avant.

Il peut être aisément confondu avec le Brachygobius kabiliensis qui lui ressemble énormément. Les deux espèces se distinguent essentiellement par le nombre d'écailles dans la ligne latérale : 26 à 27 pour B. xanthomelas contre 22 à 23 pour B. kabiliensis.
 
Régime Alimentaire
Les gobies vivent au fond de l'eau et se nourrissent en milieu naturel, d'invertébrés tels que les larves d'insectes, vers et petits crustacés.
Afin de les garder en bonne santé, il est indispensable de leur apporter une nourriture vivante de petite taille.

Les petits aliments vivants tels que artémies, cyclopes, daphnie, etc., doivent être considérés comme essentiels bien que certains spécimens apprennent à accepter des alternatives congelées. Les produits séchés sont normalement ignorés.
Dimorphisme
Aucun, mais les femelles sexuellement matures ont souvent un corps plus rond que les mâles, en particulier lorsqu'elles sont gravides.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Aucun
Maintenance
Population
6 minimum (12 recommandé)
Paramètres
Température
        22      24              26      28
pH
         7      7,5            7,5      8,5
GH
              2                        8
Brassage
Aquarium
Volume
50 l minimum
Le genre Brachygobius contient actuellement neuf espèces décrites, et bien que toutes soient désignées collectivement sous le nom de gobies "abeille", seuls Brachygobius doriae et Brachygobius sabanus. sont couramment disponibles dans le commerce ornemental.

Il n'y a pas de données de maintenance spécifique pour Brachygobius xanthomelas et on se rapportera donc à celles des espèces nommées ci-dessus pour en assurer la maintenance, si on a la chance d'en posséder.

Cette espèce est plus que rarement commercialisée et une grande confusion concernant l'identification et la répartition naturelle des Brachygobius est courante.
On ne manquera donc pas de se renseigner auprès du vendeur de l'espèce exacte et de l'origine précise des poissons convoités. Leur acclimatation et leur maintenance en dépend.

Note : Il est sans doute beaucoup plus simple de prélever des poissons au moment du frai dans les estuaires ou en élevage, mais la provenance des spécimens commercialisés reste floue. Malgré tout, le milieu de prélèvement devrait être plus dur (voire saumâtre) que celui des individus isolés récoltés durant les expéditions scientifiques.

Disponibilité commerciale : Très rare

L'espèce est parfois disponible dans le commerce des aquariums, mais le degré de prélèvement dans la nature n'est pas connu.

Son nom, comme pour d'autres Brachygobius, a également été largement mal appliqué à un membre non identifié du genre qui ne correspond à aucune des espèces décrites.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Difficile
Aucune donnée de reproduction de cette espèce n'est disponible. On se rapportera aux autres membres du genre plus souvent commercialisés comme Brachygobius sabanus ou Brachygobius doriae.
Commentaires
Étymologie : Brachygobius du grec, brachys, "court" et du latin, gobius "goujon" et xanthomelas du grec ancien ξανθός , xanthós "jaune" et μέλας, mélas "noir, sombre " (jaune et noir)
Références
EGBIF, IUCN,
Seriously Fish
- Herre, A. W. C. T. and G. S. Myers, "A contribution to the ichthyology of the Malay Peninsula." in Bulletin of the Raffles Museum No. 13: 5-75 (1937)
- Inger, R. F., "Notes on the fishes of the genus Brachygobius." in Fieldiana Zoology 39(14): 107-117 (1958)
- Kottelat, M. "The fishes of the inland waters of southeast Asia: a catalogue and core bibiography of the fishes known to occur in freshwaters, mangroves and estuaries". in Raffles Bulletin of Zoology Supplement No. 27: 1-663. (2013)
- Larson, H.K. "A revision of the gobiid fish genus Mugilogobius (Teleostei: Gobioidei), and its systematic placement." in Records of the Western Australian Museum 62: 1-233. (2001)
- Larson, H. K., Z. Jaafar, and K. K. P. Lim, "An annotated checklist of the gobioid fishes of Singapore." in The Raffles Bulletin of Zoology 56(1): 135-155 (2008)
- Larson, H. 2019. Brachygobius xanthomelas. The IUCN Red List of Threatened Species 2019
- Miller, P. J., "The classification of bumble-bee gobies (Brachygobius and associated genera) (Teleostei: Gobiidae)." in Cybium 13(4): 375-383 (1989)
- Ng, H. H. and H.-H. Tan, "The fishes of the Endau drainage, Peninsular Malaysia with descriptions of two new species of catfishes (Teleostei: Akysidae, Bagridae)." in Zoological Studies 38(3): 350-366 (1999)


Généré par www.b-aqua.com - Base de données aquariophile participative