Neoceratodus forsteri
Dipneuste d'Australie
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Neoceratodus forsteri (Dipneuste d'Australie) . D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Neoceratodus forsteri
Taxinomie
Descripteur : Krefft, 1870
Classe: Sarcopterygii
Ordre: Ceratodontiformes
Famille:  Neoceratodontidae
Genre:  Neoceratodus
Noms Communs
Dipneuste d'Australie
Saumon du Burnett
Barramunda
Membres du genre Neoceratodus
Neoceratodus forsteri (Krefft, 1870)
Origine géographique
Aire d'origine : Océanie
Australie
Cette endémie australienne est originaire des rivières Burnett et Mary dans le sud-est du Queensland, et a été déplacée ailleurs. Des preuves fossiles démontrent que la distribution de N. forsteri s'est contractée au fil du temps (De Vis 1885). Si des fossiles ont été prélevés à Lightning Ridge, en Nouvelle-Galles du Sud, et à Chinchilla dans le Queensland, la répartition actuelle est confinée au sud-est du Queensland. Lorsqu'elle a été décrite, l'espèce n'habitait que les rivières Mary et Burnett. Dans la dernière partie des années 1800, les biologistes craignaient que N. forsteri ne soit en danger d'extinction en raison d'un manque apparent de poissons juvéniles. Pour remédier à ce "problème", la Royal Society of Queensland a chargé M. D. O'Connor (1897) de transférer 69 poissons adultes de la rivière Mary à Miva vers diverses voies navigables plus au sud. Parmi ces voies d'eau figuraient la North Pine River, l'Albert River, le réservoir Enoggera de la rivière Brisbane supérieure, la Condamine River, la Coomera River et les jardins botaniques de Brisbane. On trouve actuellement des dipneustes dans les rivières Burnett (y compris ses affluents), Mary (y compris ses affluents), North Pine, Brisbane, Logan et Coomera, ainsi que dans les réservoirs Enoggera et Gold Creek, le lac Manchester et la rivière Condamine à l'ouest de la Grande chaîne de partage.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Les dipneustes australiens accomplissent leur cycle de vie entièrement en eau douce et sont largement présents dans les bassins versants de leur aire de répartition. Dans chaque bassin versant, on trouve des dipneustes dans les cours d'eau tributaires, dans le chenal de la rivière et dans les zones mortes. Les zones de reproduction, de nurserie et d'alimentation des adultes partagent des caractéristiques d'habitat similaires et coïncident ou se chevauchent fréquemment. Les trois se caractérisent par la présence de plantes aquatiques submergées (macrophytes) et les mêmes conditions fluviales.
Critère : B2ab(ii,iii)
L'espèce est classée en danger parce que sa zone d'occupation est estimée à 328 km2, que son aire de répartition est très fragmentée et qu'il y a un déclin continu de la zone d'occupation et de la qualité de l'habitat de l'espèce en raison de la fragmentation et de l'altération de l'habitat (retenues et altération du débit) dues aux barrages et aux retenues.

Un récent programme de surveillance de 10 ans sur la rivière Burnett indique que les dipneustes adultes restent courants, sans aucune preuve de déclin ou de changement dans la structure des populations.
Description
Taille
: 90 cm SL
Respiration
Branchiale, Pulmonaire
Régime
Cette espèce atteint normalement une longueur de 90 cm, mais certains spécimens peuvent être jusqu'à deux fois plus longs. De grandes écailles recouvrent le corps, les nageoires associées par paire ont toujours leur base de chair en forme de lobe, mais les nageoires dorsales et anales forment une seule membrane continue autour de l'extrémité postérieure du corps.

Dans les eaux très oxygénées, cette espèce pratique la respiration branchiale, mais il possède aussi un organe semblable à un poumon unique, située au-dessus de l'œsophage, est relié latéralement à celui-ci par un tube. Par sa position et sa forme, ce poumon ressemble plutôt à une vessie natatoire, mais sa paroi est constituée d'un tissu absorbant permettant un respiration aérienne. À la différence des autres dipneustes, il supporte moins bien le manque d'oxygène et est incapable d'estiver dans un cocon de boue pour résister à la sécheresse, comme le peuvent par exemple les dipneustes africains.
 
Maintenance

Disponibilité commerciale : Non disponible

Reproduction
Type
Ovipare
La reproduction des dipneustes a lieu principalement sur les berges peu profondes des rivières, où les œufs sont pondus entre août et décembre dans des lits denses de macrophytes submergés.


Généré par www.b-aqua.com - Base de données aquariophile participative