Descripteur : Linnaeus, 1758
Famille : Cyprinidae
Synonymes
Cyprinus carpio carpio (Linnaeus, 1758)
Cyprinus rexcyprinorum (Bloch, 1782)
Cyprinus nudus (Bloch, 1784)
Cyprinus regius (Nau, 1791)
Cyprinus rex (Walbaum, 1792)
Cyprinus carpio caspicus (Walbaum, 1792)
Cyprinus macrolepidotus (Meidinger, 1794)
Cyprinus rondeletii (Shaw, 1802)
Cyprinus coriaceus (Lacepède, 1803)
Cyprinus specularis (Lacepède, 1803)
Cyprinus carpio specularis (Lacepède, 1803)
Cyprinus viridescens (Lacepède, 1803)
Cyprinus carpio lacustris (Fitzinger, 1832)
Cyprinus regina (Bonaparte, 1836)
Cyprinus elatus (Bonaparte, 1836)
Cyprinus hungaricus (Heckel, 1837)
Cyprinus nordmannii (Valenciennes, 1842)
Cyprinus vittatus (Valenciennes, 1842)
Cyprinus atrovirens (Richardson, 1846)
Cyprinus melanotus (Temminck & Schlegel, 1846)
Cyprinus conirostris (Temminck & Schlegel, 1846)
Carpio vulgaris (Rapp, 1854)
Cyprinus chinensis (Basilewsky, 1855)
Cyprinus bithynicus (Richardson, 1857)
Cyprinus carpio elongatus (Walecki, 1863)
Cyprinus carpio monstrosus (Walecki, 1863)
Cyprinus carpio oblongus (Antipa, 1909)
Cyprinus carpio anatolicus (Hankó, 1925)
Cyprinus carpio fluviatilis (Pravdin, 1945)
Cyprinus mahuensis (Liu & Ding, 1982)
Noms Communs
Carpe commune
Carpe Koï
Carpe miroir
Carpe cuir
Carpeau
Genre : Cyprinus
Cyprinus carpio (Linnaeus, 1758)
Fiche créée le : 31/01/2018 11:51:54  par : TheEdge
Modifiée le : 17/05/2019 07:40:05  par : Grand Père

Cyprinus carpio   
Carpe commune
 Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Probablement originaire d'Asie occidentale et d'Europe de l'Est (Danube, Mer Noire, Mer Caspienne, Mer d'Aral), la carpe commune est élevée et introduite un peu partout dans le monde depuis le néolithique et l'antiquité, ce qui rend son origine précise incertaine. De nos jours, elle vit dans les eaux douces d'Europe, d'Asie, d'Extrême-Orient et d'Amérique du Nord. Elle a aussi été introduite en Australie où elle est aujourd'hui considérée comme invasive et où on tente de l'éradiquer.

La sous-espèce d'élevage "Carpe Koï" est originaire du Japon et est la principale espèce en aquariophilie.
 
 Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce, Saumâtre
Résistante et tolérante à une grande variété de conditions, on rencontre la carpe commune dans des habitats assez divers. Les adultes préfèrent généralement de grandes masses d'eau stagnante ou un courant lent et des fonds mous sédimenteux telles que les grandes rivières de basse altitude aux eaux troubles et de grands lacs bien végétalisés.
 
Liste Rouge UICN : 
VU
 A2ce
Dispo vente :
Commun
C'est l'un des poissons les plus élevés au monde, le second en France en 2003 et le troisième dans le monde en 2006 (3,2 millions de tonnes) derrière la carpe argentée (4,4 millions de tonnes) et la carpe amour (4,0 millions de tonnes).
 
 Description
Taille :
: 30 à 60 cm SL
Respiration :
Branchiale
Espérance de vie :
Environ 30 ans
La carpe commune compte trois sous-espèces :

- Cyprinus carpio carpio (carpe européenne), qui se trouve dans l'Est de l'Europe
- Cyprinus carpio haematopterus (carpe amour), originaire de l'Asie orientale
- Cyprinus carpio rubrofuscus, originaire d'Asie du Sud

Elle est génétiquement proche du poisson rouge commun (Carassius auratus), avec lequel elle est capable de s'hybrider.

La carpe commune "sauvage" est aujourd'hui bien plus rare que les souches reproduites en piscicultures et introduites dans la nature, que ce soit via les empoissonnements pour la pêche de loisir ou certains élevages extensifs. Sa taille moyenne est de 50 à 60 cm pour 8 kg, mais la carpe peut atteindre 44 kg pour des individus de 1 m environ. Elle a une forme plus allongée que la plupart des formes d'élevage, sa peau, de couleur dominante est brunâtre, avec des reflets dorés ou verdâtres, est presque entièrement garnie de grandes écailles épaisses et visibles. Elle possède des nageoires plutôt épaisses, opaques, souvent légèrement colorées de rouge-orangé et bien développées. La nageoire dorsale est longue, munie d'un rayon osseux et « barbelé » et de rayons plus longs à l'avant. La tête est conique et massive. La bouche, protractile, est entourée de lèvres épaisses et munie de 4 barbillons dont la paire inférieure est plus longue, tous situés sur la mâchoire supérieure. Ses dents, quasiment invisibles sont pharyngiennes et leur base présente un trou qui joue un rôle important dans le mécanisme du remplacement.

La sous-espèce "Carpe miroir", anciennement Cyprinus carpio specularis est très proche de la forme sauvage, et possède de grandes écailles longeant le côté du corps, surtout sur le dos, en plusieurs rangées avec le reste du corps nu.

La Carpe cuir, Cyprinus carpio coiaceus, n'a que peu, voire pas de zone écaillée sur le dos et une peau épaisse, semblable à du cuir.

Les carpes koïs (voir photo) dérivent essentiellement de l'ex-sous-espèce Cyprinus carpio communis, la carpe à écailles et possède des couleurs vives que les japonais ont érigé en véritable art.
Alimentation :
Omnivore
La carpe est omnivore. Elle fouille les fonds vaseux pour se nourrir et est capable de déraciner de végétaux. Elle se nourrit entre autre de débris végétaux, graines, de la faune benthique tel que des mollusques (y compris moules d'eau douce du genre anodontes) et autres invertébrés (larves d'insectes, vers, crustacés). Elle apprécie particulièrement les écrevisses, si elles sont présentes dans son environnement. Elle s'attaque aux autres poissons ou mange leurs œufs mais ce n'est pas son régime alimentaire principal.
 
 Maintenance
Paramètres de maintenance :
 
Température (°C):
        3      15              28      30
pH :
         6,5      7            8      8,5

GH (°GH):
         5       8              18       20
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume minimal :
2000 litres
Brassage :
Faible
Population min. :
4
 La carpe ne peut être maintenue que dans des bassins de relativement grande taille et sa maintenance en aquarium est quasi impossible, hormis pour des juvéniles.

Elle est très tolérante quand aux paramètres et peut facilement passer l'hiver en extérieur du moment que le bassin ne soit pas totalement pris par la glace. Elle s'adapte a des conditions de vie très pauvre (0,3-0,5 mg/l) ou au contraire très riche en oxygène si besoin.

Etant capable de s'hybrider avec le poisson rouge, il est recommandé de ne pas maintenir les deux espèces ensemble.

Les relations Intraspécifiques sont calmes et il convient de la maintenir en groupe.
 
 Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
17 à 20 °C
 
Dimorphisme :
Le dimorphisme sexuel ne se voit que chez les carpes matures et les mâles se distinguent des femelles par une plus grande nageoire ventrale.
Processus de reproduction :
La carpe commune se reproduit de juin à juillet, dans les eaux peu profondes. Elle pratique la polyandrie, une femelle pouvant s'accoupler avec plusieurs mâles au cours d'un même saison. Une température de l'eau de 17 °C semble être le stimulus qui déclenche le rassemblement des carpes et le frai, dans des eaux peu profondes où la flore aquatique est abondante.

La femelle pond plusieurs milliers d'œufs adhésifs (jusqu'à un million environ ; au moins 100 000 par kg de poids vif de femelle), parmi les plantes aquatiques, dans une eau atteignant généralement les 20°. Les œufs éclosent environ 3 jours plus tard, et la nage libre est atteinte elle aussi trois jours plus tard. La prédation sur les œufs et les alevins dans la nature est extrêmement forte.