Sélection de guppy

Auteur Message

leolens



Inscrit le : 30/05/2018 17:13:56
Messages : 9
  Posté le : 31/05/2018 10:54:22
 
 
Bonjour

J'aimerais savoir si vous savez comment faire de la sélection chez les guppy endler. 

TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 440
  Posté le : 31/05/2018 12:35:32
 
 
Alors là , pas du tout! Mais si tu trouve de la doc, des informations, des conseils et que tu mets en pratique, un article intéressera plein de monde à mon avis.


leolens



Inscrit le : 30/05/2018 17:13:56
Messages : 9
  Posté le : 31/05/2018 13:28:02
 
 
j'ai trouvé ca sur internet après le problème c'est la consanguinité

http://aqua56.forums-actifs.net/t6500-selectionner-un-gene-ou-une-couleur

TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 440
  Posté le : 31/05/2018 15:48:25
 
 
Oui, c'est pour cela qu'on trouve des poissons de plus en plus fragiles en animalerie, par exemple les betta, les colisa,...


leolens



Inscrit le : 30/05/2018 17:13:56
Messages : 9
  Posté le : 31/05/2018 17:35:12
 
 
J'ai commandé une souche de chez fouiny j'attends leur arrivée cesont des skin
[img]https://i62.servimg.com/u/f62/18/68/28/60/p_201836.jpg[/img][/url]

TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 440
  Posté le : 02/06/2018 22:59:03
 
 
Je ne suis pas fan de guppy, ais ils sont très beau quand meme


Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 335
  Posté le : 19/12/2018 09:57:32
 
 
Je ne suis pas un spécialiste des poissons, et encore moins de la sélection des guppy, mais j'ai quelques notions d'élevage.
Je ne crois pas qu'il faille diaboliser la consanguinité. N'est-ce pas justement de là que viennent toutes nos races fermières ?
La diversité dans l'élevage traditionnel vient de ce que chaque éleveur sélectionnait parmi ses propre bêtes celles qui feront souche.
On peut sélectionner la robe, mais aussi la résistance aux chocs (maladie, température, paramètre de l'eau...)

A mon avis (qui n'engage que moi) il faut :
Toujours connaitre les géniteurs
Avoir un maximum de bacs afin de séparer les lignées.
Guetter les signes avant coureur de la consanguinité (déformations, couleurs "récessives", fragilité ).
Ne pas hésiter à sacrifier. Facile avec les guppy qui peuvent servir de nourriture aux cichlidés ;-)
Apporter du sang neuf dès qu'on a une lignée prometteuse.
Stabiliser en isolant des couples
Garder une ou deux générations précédant le sujet "idéal" pour pouvoir revenir en arrière.
De la patience, du bon sens, et un moral d'acier ! :-)) 
Et surtout... Ne pas travailler seul(e). L'idéal c'est de créer un réseaux d'éleveurs pour échanger !

Mais je ne suis que chevrier. ;-)



Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 335
  Posté le : 19/12/2018 10:20:44
 
 
Une précision tout de même, j'ai élevé des reticulata il y a... 45 ans. ;-)


TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 440
  Posté le : 19/12/2018 13:16:28
 
 

La différence avec l'élevage agricole, c'est qu'en aquariophilie, on sélectionne souvent sur des anomalies (double queue, nageoire sur dimensionnées, voir hypercéphalie,...). Dans l'univers agricole, on cherche des qualités, comme la productivité (viande, lait,...) mais aussi de la résistance. 
Il ne faut pas se voiler la face, les élevages aquariophiles, c'est particulièrement dégueulasse, il y a une mortalité énorme, et le bestioles sont bourrés aux antibiotiques, hormones... Dans l'agriculture aussi tu vas me dire, mais ca reste quand même moindre (sauf peut être le poulet de batterie)

Un élevage de betta au vietnam, ca ressemble à ca :



Tu va me dire, c'est bien, c'est du recyclage de bouteille en plastique!

Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 335
  Posté le : 19/12/2018 15:31:59
 
 
Hahaha !

Je sais à quoi ressemble un élevage industriel, mais moi je fait dans le familial façon autosuffisance, ce qui n'empêche pas la sélection.
Pour les guppy, j'imagine qu'on cherche uniquement à "améliorer" les queues des mâles sans accumuler de tares, comme avant.
Sur les Lebistes reticulatus (excuse ma paléonomie récurrente:-) on avait des queues de couleurs différentes, de formes variées et on pouvait jouer sans trop de bobos. Il apparaissait parfois des déformations de la colonne qui obligeait à "cassée la lignée en amont, mais si peu... On travaillait en aveugle, avec des bout de ficelles.
Je ne sais pas, on parle aujourd'hui d'animaux fragilisés par l'élevage. Il va falloir que je réapprenne.
1

Vous devez être connecté pour intervenir sur le forum