Descripteur : Chamisso et Schlechtendal (1826)
Famille : Araliaceae

Synonymes
Hydrocotyle dux Vell.
Hydrocotyle emarginata Vell.
Hydrocotyle Hazenii Rose
Hydrocotyle leucocephala f. nervis Urb.
Hydrocotyle leucocephala f. peltata Urb.
Hydrocotyle leucocephala var. intermedia Urb.
Hydrocotyle leucocephala var. minuta (Pohl ex DC.) Urb.
Hydrocotyle leucocephala var. obtusiloba Urb.
Hydrocotyle leucocephala var. truncatiloba Urb.
Hydrocotyle leucocephala var. villosa Urb.
Hydrocotyle maxonii Rose
Hydrocotyle minuta Pohl
Hydrocotyle minuta Pohl ex DC.
Hydrocotyle multicaulis Pohl
Hydrocotyle multicaulis Pohl ex DC.
Hydrocotyle polyrhiza DC.
Noms Communs
Hydrocotyle à tête blanche
Écuelle d'eau à tête blanche
Hydrocotyle du Brésil

Brazilian pennywort (en)
Genre : Hydrocotyle
Hydrocotyle ranunculoides (Linnaeus fil., 1782)
Hydrocotyle dissecta (Hook fil., 1853)
Hydrocotyle leucocephala (Chamisso et Schlechtendal (1826))
Hydrocotyle maritima (Honda, 1934)
Hydrocotyle sibthorpioides (Lamarck, 1789)
Hydrocotyle tripartita (R. Brown ex. A. Richard, 1820)
Hydrocotyle verticillata (Thunberg, 1798)
Hydrocotyle vulgaris (Linnæus, 1753)
Hydrocotyle leucocephala   
Hydrocotyle à tête blanche
Origines géographiques
Aire d'origine :
Amérique du sud
Pays :
Bolivie, Brésil, Equateur, Mexique, Nicaragua , Paraguay , Pérou
 
L'aire de répartition indigène s'étend du sud du Mexique à l'Amérique tropicale de l'île Gough.
En Colombie, elle pousse du niveau de la mer à plus de 2700 m d'altitude.
Environnement
Eau :
Terre, Douce
 
Hydrocotyle leucocephala, est originaire des zones humides et tourbeuses d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. On la trouve poussant le long des berges des rivières, dans des eaux lentes ou des zones inondées à des altitudes allant jusqu'à 1700 m.
 
Liste Rouge UICN : 
NE
 
Description
Type :
Plante
Croissance :
Taille :
50 à 60 cm
 
Hydrocotyle leucocephala
Hydrocotyle leucocephala est une plante vivace composée d’une grande tige autour de laquelle pousse à intervalle régulier de plus ou moins grosses feuilles d’un vert plutôt clair.
Feuilles arrondies, alternes, cordiformes ou réniformes, irrégulières mais profondément échancrées, légèrement ondulées, à bord irrégulièrement entaillé. A chaque noeud où pousse une feuille pousse également une racine
Le pétiole de la feuille est pubescent vers l'apex, le limbe est en forme de rein et présente une incision profonde au milieu du limbe. Les feuilles peuvent pousser de 2 à 5 cm de large avec une marge crénelée irrégulière.
Les fleurs sont portées sur des ombelles denses. Le pédicelle est pubescent, les fleurs ont un pétiole court et sont blanches.
 
Dispo vente :
Disponible
Hydrocotyle leucocephala a été introduite dans le commerce aquariophile en 1966.
Il existe une multitude de variétés commercialisées:
H. leucocephala var. intermedia, var. minuta, var. obtusiloba, var. truncatiloba, var. villosa et H. leucocephala forma peltata
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :
5 à 30°C
pH :
6 à 7,5
GH :
1 à 25
Eclairage :
Brassage :
Substrat nutritif :
Recommandé
Dry Start :
Oui
 
En aquarium, Hydrocotyle leucocephala peut parfaitement être cultivée comme plante flottante non enracinée.
Comme elle a tendance à monter étaler ses feuilles en surface, il est nécessaire de repiquer régulièrement les têtes afin de la maintenir submergée. Cela ne pose pas de problème d'enracinement, de nombreuses racines adventives se formant aux noeuds. Mais plus la tige sera haute et portera de feuilles, plus il sera difficile de la maintenir au sol. Ce problème est résolu si on souhaite la cultiver comme plante flottante ou semi-immergée. C'est d'ailleurs sous cette dernière forme qu'elle semble se plaire davantage.
Hydrocotyle leucocephala ne présente pas de difficultés particulières de culture car elle est peu exigeante à l'égard de la température, de la dureté, du pH, du sol et de la lumière.
Elle préfèrera toutefois les eaux un peu dures et la forme de ses feuilles sera fonction de l'éclairement.
Hydrocotyle leucocephala se développera vigoureusement sous une lumière forte, avec une injection de CO2 et un bon apport en nutriments.

En paludarium ou terrarium humide.
Hydrocotyle leucocephala peut également être cultivée sous sa forme terrestre rampante. Cultivée de cette façon, elle produit un grand nombre de pousses dont on peut faire des boutures.
Ses racines souterraines ne sont pas très développées et elle a tendance à se déraciner facilement.
Elle produit néanmoins de nombreuses racines adventives.
Plantation et multiplication :
Reproduction végétative
Hydrocotyle leucocephala se multiplie facilement par bouturage car la plante projette de nombreuses pousses latérales qui peuvent simplement être coupées et replantées dans le substrat.
Comme il faut renouveler les pieds de temps en temps en repiquant les têtes qui devront être longues d'une dizaine de centimètres au moins pour assurer une reprise plus rapide, sa multiplication végétative est assurée.

Reproduction sexuée
La plante produit de nombreuse petites fleurs en culture émergée.
Les fleurs sont simples, blanches, à sépales indistinctes, en grappes à sommet plat ou arrondi,
Les fruits sont elliptiques à ronds avec des crêtes mince.

Ce type de reproduction n'est pas mentionné dans la littérature aquariophile, mais il semble que des semences viables sont parfois produite.
Commentaires
Étymologie : Hydrocotyle dérivé de cotyle avec le préfixe hydro-. et leucocephala veut dire « à tête blanche », allusion à la disposition et à la couleur des nombreuses petites fleurs qu'elle produit.

H. leucocephala est une plante comestible. Ses feuilles ont un goût un peu poivré et sont utilisées comme épices dans plusieurs pays, ou même comme base pour une limonade.
Sources
INPN, MNHN,
Tela Botanica,
- Bernal, R., Gradstein, S.R. & Celis, M. "Catálogo de plantas y líquenes de Colombia." (2015)
- Heenan, PB; de Lange, PJ; Cameron, EK; Champion, PD 2002: Liste de contrôle des dicotylédones, gymnospermes et ptéridophytes naturalisés ou occasionnels en Nouvelle-Zélande: enregistrements supplémentaires 1999-2000. Journal de la Nouvelle-Zélande de la botanique 40 (2) : 155–174.

Données personnelles : GP