Hygrophila polysperma
Hygrophilia indienne
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Hygrophila polysperma (Hygrophilia indienne) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : (Roxburgh) Anderson, 1867
Classe: 
Ordre: 
Famille:  Acanthacea
Genre:  Hygrophila
Synonymes
Hemidelphis polysperma (Roxb.) Nees, 1832
Justicia polysperma Roxb. 1820
Noms Communs
Hygrophilia indienne
Hygrophila du siam
Hygrophile à graines nombreuses
Onagre d'eau
Hydrophila polysperma 'Sunset'
Hygrophila polysperma 'rosanervig'
Indian swampweed (en)
Membres du genre Hygrophila
Hygrophila angustifolia ((Poir.) R. Brown, 1810)
Hygrophila corymbosa ((Blume) Lindau, 1904)
Hygrophila difformis (Blume, 1826)
Hygrophila guianensis (Nees ex Bentham, 1845)
Hygrophila lacustris ((Schlechtendal) Nees, 1847)
Hygrophila lancea (Thunb., 2013)
Hygrophila balsamica ((L. f.) Raf., 1838)
Hygrophila pinnatifida (Dalzell (1969) Sreemadhavan)
Hygrophila polysperma ((Roxburgh) Anderson, 1867)
Hygrophila salicifolia ((Vahl) Nees, 1832)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Bhoutan, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Népal,
Sumatra, Thaïlande, Vietnam
Aire actuelle
Hygrophila polysperma est une plante aquatique originaire du Pendjab et du Bangladesh.
Cette plante est présente en Thaïlande et en Malaisie, dans la péninsule et sur Sumatra.

Elle a été introduite aux États-Unis. Elle est actuellement bien établie en Floride et dans certaines parties du Texas. H. polysperma a également été signalée en Virginie, bien que l'état actuel de cette population soit inconnu (Sutton, 1995). Elle s'est également implantée dans le nord du Mexique (Kasselmann, 1994)
H. polysperma a été enregistrée en Europe où des plantes ont été trouvées en Rhénanie du Nord-Westphalie, en Allemagne (Hussner et al., 2007) et a le potentiel de se propager à de nouveaux endroits à travers le continent.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Hygrophila polysperma est une plante annuelle amphibie qui fréquente les zones marécageuses et inondables sous des climats chauds, subtropical.
Elle peut être trouvée dans des lacs et des eaux à faible courant, plus rarement sur une terre simplement humide.
Ramey (2001) signale que dans les climats plus chauds, H. polysperma préfère les ruisseaux qui coulent, mais peut être trouvé dans les eaux à débit lent et aussi dans les lacs.

En Inde, H. polysperma se trouve dans les zones humides à une altitude de 1600 m.
Elle est également présente dans le sud de la Chine et est très rare dans les basses terres de Taïwan.

La plante se trouve le plus souvent dans les eaux dont le pH est compris entre 5 et 7 et ses feuilles sont adaptées pour tirer du CO2 directement de l'eau ou dans l'atmosphère (Bowes, 1987, dans Doyle et al. 2003).
La plante est sur la Liste fédérale des herbes "nuisibles" aux États-Unis et il est illégal d'importer et vendre H. polysperma dans un certain nombre d'États (Kansas, Caroline du Sud).

Hygrophila polysperma est considérée comme une plante indésirable, une "mauvaise herbe" à croissance très rapide qui nécessite une récolte mécanique pour nettoyer les plans d'eau.
Il n'y a pas de menaces majeures connues pour cette espèce et elle est donc classée dans la catégorie "Préoccupation mineure".
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
25 à 80 cm
H. polysperma est une plante aquatique, principalement submergée ou partiellement émergée qui peut se développer pour former des peuplements denses et des nattes flottantes.
C'est une plante palustre à tige qui possède des feuilles vertes, dont la couleur peut varie en fonction de l'intensité de la lumière.
La tige immergée porte des feuilles vert clair ovales, opposées et les émergées sont étroites et vert foncé.
Les fleurs sessiles apparaissent à l'aisselle des feuilles émergées avec deux bractées de 5 à 15 mm couvertes de poils. Sépales pointus, pétales blancs ou bleuâtres à deux lèvres.
Le fruit est une capsule à nombreuses graines.

H. polysperma est enracinée dans l'hydro-sol.
Des peuplements denses de pousses sont produits avec des nœuds allongés et de grandes feuilles qui s'étendent vers le haut, à la surface de l'eau à partir de profondeurs supérieures à 3 m.
Les pousses émergentes ont des feuilles vertes plus petites, plus compactes et plus foncées et des entre-nœuds plus courts.
Lorsqu'elles sont enracinées sur des rives humides, les pousses ne mesurent que 15 à 20 cm de haut. Si elles sont immergées, les pousses émergentes laisseront tomber leurs feuilles et nouvelles feuilles du type sous-marin. L'allongement des pousses commence par l'augmentation de la température de l'eau vers mars.
Les pousses atteignent la surface à la fin du printemps. Pendant l'été, des fragments avec de nombreuses racines adventives se détachent des tapis. Au contact du sol, ils seront facilement Pendant la saison chaude de fin août, la pousse entière se détache près de la couronne radiculaire. Ces pousses forment de grands tapis lourds et flottants, qui peuvent causer de graves problèmes d'écoulement de l'eau.
Le tapis entier peut couler et produire une nouvelle colonie. Les vieilles couronnes radiculaires produisent rapidement de nouvelles pousses, qui poussent lentement pendant l'hiver.

Hygrophila polysperma 'rosanervig', 'sunset'
Une caractéristique particulière de cette variété sont les nervures des feuilles de couleur blanche à rose. Cette coloration n'est cependant pas le symptôme d’une carence nutritionnelle. On suppose qu’un virus empêche les tissus entourant les veines de produire de la chlorophylle. Ce virus se spécialise uniquement dans cette variété et ne présente donc aucun danger pour le reste des plantes d'aquarium. Cette variété de la célèbre et robuste H. polysperma asiatique est devenue une plante d'aquarium très convoitée.
Hydrophila polysperma "Sunset" ou "Rosanervig" est une plante à tige rouge avec beaucoup de potentiel. Sa structure de couleur très intéressante en fait un véritable atout au milieu et en arrière-plan de l'aquarium. Ses feuilles relativement petites, d'environ 4 cm de long, en font une plante adaptée à presque toutes les tailles d'aquarium.

Description botanique
H. polysperma est une plante aquatique herbacée vivace rhizomateuse herbacée à tiges carrées ascendantes ou rampantes.
Les tiges sont pour la plupart submergées et sont généralement enracinées dans le substrat, mais peuvent également s'enraciner librement aux nœuds flottants.
La tige immergée est très fragile et peut atteindre plus de 6 pieds de long. Les feuilles immergées sont opposées le long de la tige et sont sessiles avec les bases reliées aux nœuds par des brides de tissu cilié.
Les feuilles sont elliptiques à oblongues, vert clair, à poils clairsemés et généralement plus larges vers la pointe. Les feuilles mesurent jusqu'à 8 cm de long et jusqu'à 2 cm de large (UFL-IFAS, 2005), et les feuilles de la tige immergée ont tendance à être considérablement plus grandes, plus larges et de couleur plus claire que celles de la tige immergée.
La petite fleur blanc bleuâtre est presque cachée par les feuilles dans les aisselles foliaires supérieures, et est à deux lèvres, la lèvre supérieure étant à deux lobes et la lèvre inférieure à trois lobes. Le fruit est une capsule poilue étroite pouvant atteindre 9 mm de long, contenant vingt à trente graines, chaque graine mesurant environ 0,4-0,62 mm de long, 0,3-0,5 mm de large et 0,002-0,06 mm d'épaisseur.
Les graines sont comprimées, obovales à elliptiques à rondes, avec toute la marge étroitement ailée.
L'enrobage des graines est finement caillouteux, scintillant, jaune orangé à jaune brun et translucide là où la graine est particulièrement fine (FNW Disseminules, 2007).
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
15 à 30°C
pH
6,5 à 7,8
GH
3 à 20
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
L'hygrophile indienne est utilisée pour la lutte contre les algues en aquariophilie et pour aider un aquarium à trouver un équilibre lors de son installation, notamment car elle est peu regardante sur les paramètres de l'eau et se développe vite.
Elle pousse dans pratiquement n'importe quelles conditions et se développe très rapidement.
Il faut veiller même à ce qu'elle n'étouffe pas les autres plantes.
La lumière doit néanmoins être intense.
Cette plante est également capable de photo-synthétiser sous un éclairage plus faible que la plupart des espèces immergées et a tendance à croître plus vigoureusement dans l'eau courante

Elle s'adapte donc à l'eau pas trop dure mais cependant, préfère l'eau douce.
Elle demande un peu d'entretien, notamment le pincement fréquent des pointes.
Chaque tige devra être écartée de trois à quatre centimètres pour que la lumière arrive jusqu'au sol et évite ainsi de voir les tiges démunies dans sa partie inférieure.

H. polysperma tend à acidifier l'eau. (Cette information demande confirmation car non sourcée)
Disponibilité commerciale : Disponible
Introduite en Europe en 1945 sous le nom de Ludwigia orientale
Le commerce et l'évasion potentielle de H.polysperma par le biais de l'industrie des aquariums et des jardins aquatiques jouent un rôle important dans sa propagation vers de nouveaux emplacements, tout comme le transport de cette plante sur des équipements de loisirs ou par des animaux sauvages se déplaçant entre des plans d'eau (DCR, 2003)

Une variété horticole aux nervures roses est commercialisée sous le nom Hydrophila polysperma 'Sunset' ou d"Hygrophila polysperma 'rosanervig' en Europe.
Elle trouve son origine dans la pépinière danoise de plantes aquatiques Tropica.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
Par bouturage. Il faut étêter les tiges trop grandes et couper les rejets qui poussent sur la tige mère.
Les jeunes tiges devront faire un minimum de 15 cm pour une reprise rapide.
Dans la nature, les tiges, fragiles, se cassent facilement lors d'une perturbation physique, permettant une multiplication facile et rapide par bouturage.
Les fragments de tiges représentent le principal moyen de reproduction de la plante, grâce à leur faculté d’émettre des racines au niveau des nœuds.

Reproduction sexuée
Les fleurs apparaissent d'octobre à mars, mais très rarement en aquarium.
Les fruits sont des capsules qui contiennent vingt à trente graines disséminées par hydrochorie.
La reproduction par semis de graines n'est cependant pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Le nom du genre vient du grec hygro signifiant "humide, mouillé" et phil signifiant "aimant", se référant à l'affinité de l'a plante pour un habitat humide et polysperma "graines nombreuses"

Utilisation traditionnelle et/ou commerciale :
Les graines de H. polysperma seraient utilisées comme médicament en Inde (Ramey, 2001).
Références
MNHN, CABI, EPPO,
Flora of Taïwan, Tropica
Global Invasive Species Database "Species profile: Hygrophila polysperma." (2020)
Hall and Vandiver, "East Indian hygrophila, Hygrophila polysperma (Roxb.) T. Anderson" (2003)
National Biological Information Infrastructure (NBII) & IUCN/SSC Invasive Species Specialist Group (ISSG)
- Gupta, AK 2011. Hygrophila polysperma . La Liste rouge de l'UICN des espèces menacées 2011
- Verma, DM, Balakrishnan, NP et Dixit, RD (eds). 1993. Flore du Madhya Pradesh . Enquête botanique de l'Inde.
- Wu, ZY, Raven, PH et Hong, DY (eds). 2010. Flore de Chine . Science Press et Missouri Botanical Garden Press, Pékin et Saint-Louis.
Pour citer cette fiche :"Hygrophila polysperma, (Roxburgh) Anderson, 1867" B-Aqua / GP (2021)