Descripteur : (Linnæus) Rusby, 1894
Famille : Plantaginaceae

Synonymes
Litorella lacustris (L.) Asch.
Littorella germana Gand., 1880
Littorella juncea Bergius
Littorella lacustris L.
Littorella longifolia Gand., 1880
Littorella lortetiae Gand., 1880
Littorella palustris Latourr., 1785
Littorella permixta Gand., 1880
Littorella tardans Gand., 1880
Littorella uniflora (L.) Asch.
Littorella uniflora (L.) Rusby, 1894
Littorella uniflora var. uniflora
Noms Communs
Littorelle à une fleur
Littorelle des étangs

Shoreweed (en)
Genre : Littorella
Littorella uniflora ((Linnæus) Rusby, 1894)
Littorella uniflora   
Littorelle à une fleur
Origines géographiques
Aire d'origine :
Europe
Pays :
Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, Îles Féroé, Finlande, France, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Fédération de Russie, Slovaquie, Suisse, Tchéquie, USA
 
Europe centrale et boréale.
On trouve Littorella uniflora de la Scandinavie à la Mer Noire en passant par la France, à l'exception du bassin méditerranéen.
On la trouve surtout en populations denses, sans doute en raison de besoins stricts en termes d’habitat, mais elle est trouvée dans un large échantillon de climats, de l’arctique au climat méditerranéen.

Cette espèce est très rare en France, et disséminée.
Elle est un peu moins rare dans l'ouest Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou, dans le centre, Limousin, Auvergne, et dans le centre-est, Rhône-Alpes, Franche-Comté, Bourgogne (INPN).
Environnement
Eau :
Douce
 
Littorella uniflora pousse dans les eaux peu profondes des lacs et autres systèmes lentiques, émergeant parfois lorsque les niveaux d'eau diminuent. Le substrats y est constitué de sable plus ou moins fin.

Elle vit dans les eaux d’étangs acides ou sur des sols engorgés ou marécageux, siliceux (sables à graviers, et éventuellement sur des sols tourbeux et acides), jusqu’à 500 m d’altitude.
Elle supporte néanmoins des eaux un peu calcaires, mais restant oligotrophes. Très héliophile, éventuellement pionnière, pouvant former des tapis denses et régressant en cas de forte concurrence ou disparaissant durant plusieurs années pour des raisons souvent non-expliquées

Cette espèce écotoniale présente des caractéristiques physiologiques et un système photosynthétique qui lui permet de bien s'adapter à l'exondation temporaire ou saisonnière.
 
Liste Rouge UICN : 
LC
 
Les populations de L. uniflora peuvent être localement menacées en Méditerranée, mais la plupart des populations du nord sont importantes et stables.
Description
Type :
Plante
Croissance :
Taille :
5 à 20 cm
 
En milieu naturel, Littorella uniflora peut être discrète ou bien visible quand elle forme des gazons denses. Elle est également bien reconnaissable en fleur ou quand elle forme des tapis ; elle peut toutefois aussi être confondue avec des joncs ou les isoètes.

les feuilles sont cylindriques, non aplaties, plutôt jaune-vert, plus épaisses vers le milieu, s'effilant de là à l'apex, chacune mesurant entre 2 et 5 cm de long et 0,1-0,3 cm en épaisseur.
Les rosettes submergées se distinguent facilement à distance de celles des rosaces associées, comme Lobelia dortmanna, Isoëtes, Eriocaulon et Juncus pelocarpus .

Description botanique
Plante vivace de 5-20 cm, acaule, glabre, à souche courte végétant dans l'eau
Feuilles dressées, linéaires, demi-cylindriques, toutes radicales, dépassant les fleurs
Fleurs monoïques, les mâles solitaires sur un long pédoncule filiforme, muni vers son milieu de 1-2 bractées scarieuses : à sépales lancéolés-obtus, corolle blanchâtre, en entonnoir, à 4 lobes ovales-lancéolés, étamines très saillantes, insérées sur le réceptacle. Fleurs femelles 1-3, sessiles au pied des pédoncules des fleurs mâles : 3-4 sépales, corolle urcéolée à 3-4 petites dents, style très long, fruit oblong, osseux, monosperme, indéhiscent.
 
Dispo vente :
Disponible
Cette plante est disponible issue de culture "in vitro"
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :
-15 à 20°C
pH :
5 à 6,5
GH :
2 à 6
Eclairage :
Brassage :
Substrat nutritif :
Recommandé
Dry Start :
Oui
 
Littorella uniflora, est une petite plante, étroitement apparentée aux plantains, qui se reproduit par des stolons.
En Europe, il est originaire des rives et des zones peu profondes des lacs limpides et des étangs au sol sableux, dont les eaux sont pauvres en nutriments et pauvres en calcium.
De fait, Littorella uniflora est de maintenance très difficile, et pousse très lentement dans l'aquarium.

Chaque rosette est à planter séparément en les espaçant de quelques centimètres pour former avec le temps un tapis très caractéristique.
Elle tolère une intensité de lumière assez basse, mais la longueur des feuilles augmente alors et elle perd sont aspect gazonnant.
Elle se passe de CO2.
De croissance lente, elle est fréquemment la cible des algues.
Afin d’éviter la prolifération de celles ci, qui pourraient être fort inesthétiques et étouffantes, il est conseillé d’ajouter à votre population des brouteurs et mangeurs d’algues, comme des crevette, escargots, ou poissons algivores supportant les mêmes paramètres.

Littorella uniflora est absente du bassin méditerranéen et de Corse. En revanche, son aire de distribution jusqu'à des latitudes boréales confirme que la littorelle a une nette préférence pour l'eau froide et tolère les gels jusque -15 °C en hiver (immergée).
Elle n'aime pas la chaleur. Cette plante aquatique préfère l'eau fraîche, il s'agit d'une plante hélophyte d'eau froide.
Pour cette raison, Littorella uniflora est plus adaptée à un usage en terrarium tempéré et bassin de jardin.
En bassin de jardin, marais ou autre plan d'eau, le profondeur de plantation peut aller jusque 80-90 cm.
Plantation et multiplication :
Reproduction végétative
Littorella uniflora émet spontanément des rejets et se propage aisément. On peut ainsi la laisser coloniser elle-même le milieu, ou séparer les plantules formées pour les repiquer ailleurs.
Les feuilles de L. uniflora sont fragiles, faites attention lors de la plantation.
Les plantes peuvent former ainsi des colonies denses par des stolons de surface ou près de la surface ainsi que par des rhizomes plus profonds.

Reproduction sexuée
Les plantes entièrement immergées ne fleurissent pas, mais en milieu naturel, dans les jours suivant l'émergence, la rive humide d'un lac en retrait peut être tapissée de Littorella en fleurs.
Floraison Mai-août.

Les fleurs sont unisexuées (monoïques), très petites. Les fleurs staminées sont plus visibles, sur des tiges atteignant 2,5 cm de long et avec de longs filaments. Les fleurs pistillées sont à la base de la plante et ont un style stigmatique allongé.

Les fleurs mâles (5 mm de long) solitaires, sont portées au sommet de pédoncules filiformes plus courts que les feuilles, à quatre sépales obtus et quatre pétales blanchâtres soudés en tube, et quatre étamines à filet très long (1-2 cm) et grêle.
Les fleurs femelles (petites, inf 5 mm), sessiles, en groupe de une à trois fleurs, situées au pied des pédoncules des fleurs mâles. Elles ont quatre sépales blanchâtres, quatre pétales soudés formant une corolle évoquant une bouteille. L’ovaire se prolonge en un style d’environ un centimètre se finissant en stigmate poilu.

La germination des graine semble délicate (seulement 13% de germination réussie lors d’une étude faite en 1990) ce qui pourrait expliquer sa rareté et ses disparitions d’une année sur l’autre et plus ou moins longues dans un même site.
Commentaires
Étymologie : Littorella (Litorelle) du latin "littus", rivage, allusion au milieu ou se développe cette plante. et uniflora, "à une fleur".
Sources
IUCN, GBIF, INPN, MNHN, ITIS
Tela Botanica
- Motard E & bajon R. "Littorella uniflora (L.) Asch., 1864". In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, juin | site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp
- Robe W.E & Griffiths H. "Physiological and photosynthetic plasticity in the amphibious, freshwater plant, Littorella uniflora, during the transition from aquatic to dry terrestrial environments". in Plant, Cell & Environment, 23(10), 1041-1054 (2000)
- CFIA and NRCan/CFS. 2011+. Plants of Canada Database. Ottawa Available at: www.plantsofcanada.info.gc.ca.
- NatureServe Explorer: An Online Encyclopedia of Life. Arlington, Virginia. (http://explorer.natureserve.org.)
- New England Wild Flower Society. 2011-2015. Go botany. Discover thousands of New England plants. (https://gobotany.newenglandwild.org.)
- Roskov, Y., Abucay, L., Orrell, T., Nicolson, D., Kunze, T., Culham, A., Bailly, N., Kirk, P., Bourgoin, T., DeWalt, R.E., Decock, W., De Wever, A., eds. 2015. Catalogue of Life. Species 2000 & ITIS Catalogue of Life.