Phyllanthus fluitans
Descripteur : Bentham ex Müller.Arg, 1863
Famille : Euphorbiaceae

Synonymes
Diasperus fluitans (Benth. ex Müll.Arg.) Kuntze
Noms Communs
Phyllanthus flottant

Floating-spurge (en)
Red root floater (en)
Genre : Phyllanthus
Phyllanthus fluitans (Bentham ex Müller.Arg, 1863)
Phyllanthus fluitans   
Phyllanthus flottant
Origines géographiques
Aire d'origine :
Amérique du sud
Pays :
Bolivie, Brésil, Equateur, Paraguay, USA
 
Phyllanthus fluitans est essentiellement présente en Amérique du Sud tropicale
Elle est originaire du bassin amazonien et son aire naturelle s'étend de la Colombie et du Venezuela vers le sud, au Brésil, à l'Équateur, au Pérou, à la Bolivie, au Paraguay et au nord de l'Argentine (Landolt, 1999; Leon et Young, 1996; Murillo-A, 2004; NGRP, 2017).
Dans les années 1970, elle était collectée pour la première fois sur le côté ouest des Andes, au nord de Guayaquil, Équateur (Holm-Nielsen, 1980).
Elle a été naturalisée depuis sur un site du Mexique ((Kartesz, sous presse; USDA, 2010), qui est similaire aux habitats naturels de l'espèce dans le Bassin amazonien (Lot et al., 1980; Steinmann, 2002)
La plante a également été repérée dans certaines régions d'Amérique du Nord (Cette plante a été découverte pour la première fois en 2010 dans le bassin versant de Peace River, comté de DeSoto, Floride. (GJ Wilder et MP Sowinski 2010) Elle semble y être naturalisée malgré des efforts d'éradication intensifs (M.P. Sowinski).
Elle est aujourd'hui présente en Amérique centrale et signalée en Espagne. (CABI)
Environnement
Eau :
Douce
 
Phyllanthus fluitans pousse flottant librement au gré des courants à la surface des eaux calmes ou stagnantes.
Elle est présente dans les plaines inondables herbeuses, les forêts inondées, les zones humides boisées, rivières, ruisseaux et étangs (Junk, 1986; Lot et al., 1980; Sowinski, 2011; Webster). Elle est également capable de croître et de s'enraciner dans le sol humide des plaines inondables des rivières (Sowinski, 2017b).
Les eaux peuvent disperser les plantes dans des habitats appropriés isolés (Sowinski, 2011).
En Amérique du Sud, Phyllanthus fluitans est associée à d'autres espèces aquatiques flottantes telles que Lemna, Pistia, Azolla et Salvinia (Landolt, 1999)
 
Liste Rouge UICN : 
NE
 
Le résultat de l'évaluation des risques liés aux mauvaises herbes envahissantes pour Phyllanthus fluitans est un risque élevé. Malgré le peu d'informations disponibles pour cette espèce, les résultats des simulations indiquent qu'elle peut être classée comme étant à haut risque.
Phyllanthus fluitans est écologiquement très similaire à d'autres espèces aquatiques flottantes (Pistia stratiotes, Salvinia molesta et Eichhornia crassipes) qui sont considérées comme envahissantes.

Il convient donc de ne pas rejeter Phyllanthus fluitans en milieu naturel en veillant à bien détruire les plantules issues des élagages et autres entretiens de l'aquarium.
Description
Type :
Plante
Croissance :
Taille :
1 à 15 cm
 
Phyllanthus fluitans
Phyllanthus fluitans ressemble assez à une fougère flottante du genre Salvinia, cependant, au lieu de deux feuilles flottantes, elle n'en a qu'une sur chaque nœud. (MacBride, 1951).
La tige mince submerge des touffes de racines rouges et des feuilles flottantes rondes et hydrofuges avec une base en forme de cœur qui cachent la tige plus ou moins complètement.
Ses tiges mesurent 3 à 5 cm de long, avec de nombreuses radicelles émergeant des nœuds (MacBride, 1951).
Les feuilles possèdent souvent un centre convexe, alors que la marge des feuilles est au même niveau que la ligne de flottaison.
Elles sont sessiles, cordées-orbiculaires et mesurent environ 1,3 sur 2,0 cm (Lot et al., 1980). La feuille, à la surface, forme une poche de chaque côté de la nervure médiane qui emprisonne l'air et aide les plantes à flotter (Lot et al., 1980; Webster, sans date).
Elles ressemblent à des écailles disposées en deux rangées alternes, concentrées aux extrémités des tiges presque inexistantes. Les feuilles sont courtes. Le limbe des feuilles est simple, entier et penné. Les surfaces foliaires peuvent être velues; les trichomes (poils) sont généralement simples. La couleur des feuilles dépend beaucoup de l'intensité lumineuse: plus la lumière est intense, plus la teinte brun-rouge est intense.
On a observé des feuilles bleu-vert clair et des racines brunes et roses. Cook (1996) a décrit la couleur des feuilles comme étant verte à l'état jeune, devenant rouge à maturité. Wallach (2010) a signalé que des plantes du Pantanal bolivien avaient une couleur rouge vif («herrlich rote Farbe»).

Dans des conditions favorables, de minuscules fleurs blanches à six pétales apparaissent à l'aisselle des feuilles.
Les plantes produisent deux à quatre fleurs unisexuées sur une inflorescence cyme et mesurent près de 1,5 mm de long (MacBride, 1951). Les capsules de graines sont de forme déprimée-globulaire et mesurent près de 3 mm de large (MacBride, 1951). Il y a six graines triangulaires par capsule, de 1,7 mm de long sur 1,1 mm de large (Lot et al., 1980).

Description botanique (Lot et al. (1980) et Holm-Nielsen (1980).
Herbes vivaces, aquatiques flottantes, sans caudex ni rhizomes, monoïques, 0,5–13 cm; ramification non phyllanthoïde. Tiges cylindriques, non ailées, glabres. Feuilles distiques; tout est bien développé; stipules auriculées, brun pâle; limbe ± orbiculé, 9–17 mm de diamètre, base cordée, apex arrondi à faiblement émarginé, les deux surfaces papillées. Inflorescences cymules, bisexuées, à 1–2 fleurs staminées et 1–2 pistillées, ou fleurs solitaires. Pédicelles: staminés 0,5–1 mm, pistillés étalés dans les fruits, 0,5–1 mm. Fleurs étamées: sépales (5–) 6, blanches ou blanc verdâtre, plates, 1–1,4 mm; nectaires extrastaminaux, (5–) 6 glandes; étamines 3, filaments distincts. Fleurs pistillées:sépales (5–) 6, blancs ou blanc verdâtre, plats, 0,8–1,2 mm, à 1 nervure; nectaire annulaire, non lobé à lobé. Capsules de 2,5–3 mm de diamètre, lisses. Graines uniformément brunes, de 1–1,4 mm, verruqueuses.
Floraison et fructification été – automne. Rivières lentes, étangs.

Phyllanthus fluitans , la seule espèce flottante du genre, semble être étroitement apparentée à P. caroliniensis (H. Kathriarachchi et al. 2006).
Elle peut être initialement confondue avec d'autres espèces aquatiques flottantes, comme Salvinia minima, Lemna valdiviana, Spirodela polyrhiza et Landoltia punctata, et Pistia stratiotes immature (Sowinski, 2011).
 
Dispo vente :
Disponible
Pour le commerce européen, Phyllanthus fluitans est cultivée par la société de plantes aquatiques Tropica au Danemark.
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :
18 à 31°C
pH :
6,5 à 7,5
GH :
1 à 12
Eclairage :
Brassage :
Substrat nutritif :
Non applicable
Dry Start :
Non
 
Phyllanthus fluitans est durable, belle et relativement facile à entretenir, il vous suffit de garder quelques points sous contrôle et la plante prospérera toute l'année.
En outre, elle offre de nombreux avantages tels que l'oxygénation, la dénitrification, elle offre des cachettes pour les crevettes et les alevins pour échapper aux espèces agressives, et de l'ombre dans différentes zones de l'aquarium, ce qui encourage les espèces timides à sortir de leurs cachettes.

Les conditions de culture sont très semblables à celles préconisées pour Salvinia mais elle est encore plus exigeante sur le plan de l'éclairage, qui doit être puissant, et de la température (18 à 22 °C).
Aussi elle ne pose guère de problème l'été lorsqu'elle flotte sur un bassin ou un aquarium éclairé par le soleil et elle supportera quelques semaines des températures assez élevées (jusqu'à 30 °C). En revanche, l'hiver, elle dégénère le plus souvent ce qui explique qu'elle n'est guère prisée des aquariophiles. Seule solution: la faire hiverner dans des récipients peu profonds, ou si la plante croît bien, ne pas hésiter à la réduire afin de ne pas priver de lumière les plantes basses: c'est essentiel à sa conservation.

La couleur des feuilles dépend beaucoup de l'intensité lumineuse. En effet, plus la lumière est intense, plus la teinte brun-rouge des feuilles devient profonde. Il a été observé que Phyllanthus fluitans pousse bien dans l'eau dure lorsque la lumière est intense (c'est-à-dire en plein soleil à l'extérieur), alors qu'une eau plus douce (environ 7 ° dGH) est meilleure si la lumière est plus faible (B. Wallach).
Comme les autres plantes flottantes, P. fluitans a besoin de nombreux macro et micro-nutriments pour une croissance saine.

Si Phyllanthus fluitans est une plante aquatique flottant librement, elle est également capable de pousser et de s'enraciner dans un sol humide dans les plaines inondables des rivières (Sowinski, 2017).
La culture émergée est donc également possible, mais le substrat doit être humide et riche en éléments nutritifs. Elle est donc compatible avec la DSM, mais restera captive si le substrat est trop dense et pourrira en position immergée. Il faudra donc, au remplissage, la libérer du substrat.

Il faut s'efforcer de fournir une légère agitation à la surface de l'eau car Phyllanthus fluitans apprécie un débit d'eau doux similaire à celui de son habitat naturel.
Cependant, ne soyez pas trop zélé. Si elle est conservée dans des eaux à débit élevé et turbulent, la plante fondra.

Le CO2 n'est pas obligatoire. En tant que plante flottante, Phyllanthus fluitans a un accès illimité et constant au dioxyde de carbone (CO2) qu'il utilise pour la photosynthèse et la croissance en conséquence.
La fertilisation est, en revanche, nécessaire car Phyllanthus fluitans obtient une grande partie des nutriments nécessaires de l'eau du réservoir. Par conséquent, il est bon de complémenter l'eau du réservoir avec des engrais liquides de temps en temps pour reconstituer les nutriments épuisés et favoriser des conditions de croissance favorables. Si le bac est convenablement habité, ce ne sera cependant pas nécessaire.
La plante est connue pour ses feuilles et ses racines d'un rouge profond, il est donc important de fournir des niveaux de fer suffisants pour qu'elles s'épuisent dans le développement de cette coloration rougeâtre.

Taillez régulièrement l'excès de feuillage de Phyllanthus fluitans lorsqu'il semble surcharger la couche supérieure du réservoir et couvrir toute la surface. Si vous ne le faites pas, les plantes flottantes priveront complètement de lumière les plantes au fond du réservoir, ce qui est préjudiciable si ce ne sont pas des plantes croissant à faible luminosité.
De plus, la surpopulation entraîne une compétition pour les ressources et un épuisement rapide des nutriments dans l'eau, assurez-vous donc de tailler les plantes au moment opportun et de les éliminer correctement.

Phyllanthus fluitans peut être planté simplement en faisant flotter les plantules à la surface de l'eau.
Vous pouvez avantageusement créer une boucle avec un tube à air pour confiner les plantes dans une zone particulière.

Si Phyllanthus fluitans "fond", cela peut être le résultat d'un problème de débit, c'est-à-dire trop de débit, et cela fera pourrir les plantes qui virent au brun. Par conséquent, assurez-vous de fournir un flux doux pour garder les plantes en bon état.
La fonte peut également être causée par un éclairage excessif. Dans ce cas, atténuez l'intensité de la lumière LED et réduisez considérablement la photopériode et les plantes retrouveront progressivement une santé normale.

Phyllanthus fluitans pousse rapidement dans les bonnes conditions et peut couvrir toute la surface en peu de temps. Cette situation doit être évitée car ils rendront l'environnement inconfortable pour les plantes de l'aquarium en empêchant la lumière de les atteindre, favorisant ainsi un arrêt de leur croissance.
Si vous remarquez de petits trous dans les feuilles, ils peuvent être causé par une carence en potassium.

Phyllanthus fluitans fournit un terrain de reproduction pour les "disperseurs" d'œufs et les crevettes naines, un abri et de l'ombre aux espèces aquatiques qui préfèrent des conditions de faible éclairage et ses racines fournissent des cachettes aux alevins et aux poissons juvéniles.
C'est un bon moyen de filtrer la lumière si vous avez des plantes qui n'en ont pas besoin. Elle favorise l'oxygénation dans le bac par photosynthèse et absorbe également les toxines nocives pour la vie aquatique.
Phyllanthus fluitans est extrêmement efficace contre les algues. Elle surpasse les algues pour les nutriments et perturbe leur croissance. C'est une plante à pousse rapide.

Phyllanthus fluitans est idéal pour les réservoirs de Betta car ces poissons apprécient les plantes de surface pour rechercher des particules de nourriture et construire leur nid de bulles.
Les Tetras, Danios, Platies, Guppies, Endlers , Mollies, Otocinclus, les escargots les crevettes naines (toutes les variétés de Neocaridina ou de Caridina, les crevettes Amano... seront plus que ravies en sa présence.
Les écrevisses et crabes qui peuvent être très difficiles à maintenir dans les bassins plantés, car la plupart des espèces essaieront de déraciner et de manger les plantes jusqu'à ce qu'elles transforment votre magnifique aquarium en terrain vague, ne pourront pas les atteindre. C'est pourquoi les plantes flottantes seront un bon choix pour ces espèces.
En revanche, évitez les espèces qui peuvent trouver Phyllanthus fluitans agréable au goût, comme la carpe Koi, le poisson rouge, les cichlidés africains...
Plantation et multiplication :
L'espèce est monoïque, à sexes séparés.

La multiplication en aquarium se fait par voie végétative.
Elle est très facile, comme chez les espèces de Salvinia. Les plantes se ramifient facilement et la population flottante se divise facilement, en parties car les tiges sont assez fragiles.

Par voie sexuée
Dans des conditions favorables, de minuscules fleurs blanches à six pétales apparaissent à l'aisselle des feuilles (les fleurs sont directement sur un phylloclade.
Lorsque les deux sexes sont présents, les fleurs peuvent être fécondées par les insectes.

La plupart des cymules ont trois fleurs, mais deux ou quatre fleurs peuvent apparaître. Chaque cymule présente au moins une fleur staminée et une fleur pistillée.
Sur dix fleurs staminées et dix fleurs pistillées, tous étaient à pédicellés courts, radialement symétriques et présentaient normalement trois sépales et trois pétales (cependant, une fleur staminée portait trois sépales et quatre pétales). Parce que les sépales et les pétales sont comparables en couleur, taille et forme, ils sont appelés tépales. Les tépales sont blancs ou blanc verdâtre et ne sont pas fusionnés.
Les fleurs staminées varient de 2,5 à 3,5 mm de diamètre. Centripète aux tépales, chaque fleur étaminée présente généralement un anneau de six glandes sessiles discrètes (cependant, une fleur avait sept glandes). Généralement, chaque glande se trouve le long d'un rayon distinct défini par les marges en regard de deux tépales adjacents. Les glandes varient du vert au rouge. Au centre, la fleur présente trois étamines, chacune composée d'une anthère et d'un filament court. Les étamines sont pour la plupart distinctes, mais dans une fleur, deux filaments étaient connés. Les filaments sont verts et les anthères varient du jaune au rouge. Les fleurs pistillées mesurent de 2 à 2,7 mm de diamètre. Centripète aux tépales, chaque fleur pistillée présente un disque bas, circulaire, continu ou légèrement interrompu. Les disques varient du vert au rouge. Au centre de la fleur et sous-tendu par le disque se trouve un ovaire supérieur vert à rose culminant en six styles courts avec des stigmates terminaux. Les styles varient du vert au rougeâtre et les stigmates sont rouges.

Le fruit, une capsule, est sous-tendu par des tépales persistants. Il est déprimé-globuleux et large de 3 mm. La capsule est triloculaire et à six graines, avec deux graines remplissant chaque locule. Les graines, qui ressemblent extérieurement à des segments orange, présentent de nombreux processus superficiels minuscules brun foncé sur un fond brun clair.
Commentaires
Étymologie : Phyllanthus vient du grec phyllon pour "feuille" et anthos pour "fleur", faisant référence aux fleurs positionnées sur les phylloclades (rameaux spécialisés ayant l'apparence d'une feuille) et fluitans, flottante.
Sources
GBIF, USDA, CABI, UF/IFAS
Flora of North America,
- Anthony Koop, "Weed Risk Assessment for Phyllanthus fluitans Benth. ex Müll. Arg. (Phyllanthaceae) – Red root floater" in United States Department of Agriculture (2017)
- "Phyllanthus fluitans" in Aquatic Gardeners Association (AGA): An international society dedicated to keeping aquatic plants. AGA Forum. (2006)
- Lot, A., A. Novelo, and C. P. Cowan. H. "allazgo en México de una euforbiacea acuática (Phyllanthus fluitans) originaria de sudamérica". in Boletin de la Sociedad Botanica de Mexico 39:83-90. (1980)
- Sowinski, M. P. "Red root floater, Phyllanthus fluitans (Euphorbiaceae): Another aquatic invader
for Florida." in Aquatics 33(3):7-10. (2011)