Physostegia purpurea
Physostégie pourpre
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Physostegia purpurea (Physostégie pourpre) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : (Walter) S.F.Blake, 1915
Classe: Magnoliopsida
Ordre: Lamiales
Famille:  Lamiaceae
Genre:  Physostegia
Synonymes
Dracocephalum obovatum Elliott
Dracocephalum purpureum (Walter) E.M.McClint. ex Gleason
Dracocephalum purpureum (Walter) E.M.McClint., 1952
Physostegia obovata (Elliott) R.K.Godfrey
Physostegia obovata (Elliott) R.K.Godfrey ex Weath.
Physostegia virginiana var. obovata (Elliott) A.Gray
Prasium purpureum Walter
Noms Communs
Physostégie pourpre
Physostégie de Virginie
Cataleptique
Dracocéphale pourpre
Eastern false dragonhead (en)
Membres du genre Physostegia
Physostegia purpurea ((Walter) S.F.Blake, 1915)
Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du nord
États-Unis d'Amérique
Aire actuelle
Il s'agit d'une espèce des plaines côtières du sud, limitée à l'est de la Caroline du Nord, puis au sud dans toute la Floride.

Elle croît spontanément dans les prairies ensoleillées et les forêts humides, les bords de rivières et les terrains marécageux d’Amérique du Nord et en particulier dans l’état de Virginie, où elle pousse en abondance, en Floride, en Géorgie et en Caroline du nord et du sud.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Physostegia purpurea est une herbacée vivace que l'on trouve dans les pinèdes humides et les bords des marais et des marécages de cyprès, dans les prairies marneuses humides, les savanes humides...

Bien que fréquemment rencontrée sur la côte, elle ne tolère pas le sel de l'inondation par l'eau salée ou saumâtre.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
5 à 150 cm
À partir d’une souche rhizomateuse, les tiges glabres, dressées, et quadrangulaires, s’élèvent en fonction des variétés et des conditions de culture de 45 cm à 1 m 20 de hauteur. La plante forme une touffe buissonnante dense au port étalé.
Les tiges non ramifiées sont parcourues jusqu’au sommet de feuilles vert foncé brillantes, disposées en verticilles, Elles sont caduques, glabres, lancéolées à bords finement dentés, et longues de 5 à 15 cm environ.
Les fleurs sont tubulaires, à deux lèvres et peuvent être roses, lavande ou violettes. La lèvre inférieure est trilobée. Le lobe central et la gorge sont marqués de taches ou de stries sombres. Étamines au nombre de quatre avec des anthères sensiblement foncées. Les fleurs naissent par paires opposées le long des grappes terminales. Les calices sont à cinq lobes et légèrement pubescents avec une teinte violette. Les feuilles sont lancéolées, peuvent être sessiles ou pétiolées, et ont des bords dentés, lobés ou ondulés. Elles sont disposés de manière opposée et diminuent de taille à mesure qu'ils remontent la tige. Les tiges sont carrées, lisses et peuvent avoir une teinte violette. Les graines naissent en petites nucules .

Vendue comme plante ornementale de jardin humide, elle se décline en de nombreuses variétés horticoles.

Bien que la forme sauvage soit rose violacé, les fleurs cultivées peuvent arborer d’autres couleurs. On trouve de belles variations autour de teintes de roses, avec des roses lavande clair, des roses frais, des roses bonbon, des roses-pourpré magenta ou parfois blanc pur.

Physostegia virginiana Summer Snow, blanche. Période de floraison Juil. à Sept. Hauteur à maturité 60 cm
Cette variété offre des chandelles neigeuses sur un beau feuillage vert clair. Ce physostegia en fleur crée un petit événement au jardin.

Physostegia virginiana Bouquet Rose, Période de floraison Juil. à Sept. Hauteur à maturité 70 cm
C'est le cultivar le plus cultivé ! Parfait pour les massifs ensoleillés des climats humides !

Physostegia virginiana Vivid Période de floraison Août à Oct. Hauteur à maturité 60 cm
Une vivace vigoureuse portant de beaux épis de fleurs rose bonbon tout l'été. Très belle en bordure d'une pièce d'eau ou pour la confection des bouquets.

Physostegia virginiana Variegata Période de floraison Juil. à Sept. Hauteur à maturité 60 cm
Cette variété dresse en été des chandelles étroites, un peu raides, couvertes de fleurs rose frais sur un feuillage panaché très lumineux. Il trouvera sa place également dans les massifs de vivaces et d'arbustes.

Physostegia virginiana Red Beauty Période de floraison Juil. à Août Hauteur à maturité 80 cm
C'est sans doute l'une des variété de cataleptique les plus richement colorées. Elle attirera tous les regards.

Physostegia virginiana Galadriel Période de floraison Juil. à Août Hauteur à maturité 45 cm
Une jolie variété naine, qui produit de minces épis chargés de fleurs rose lavande pâle. Il accompagnera d'autres plantes de berges humides.

Physostegia virginiana Miss Manners Période de floraison Juil. à Sept. Hauteur à maturité 55 cm
Une variété compacte, non envahissante, lumineuse et florifère. Superbes aux abords des points d'eau, ses fleurs sont également très belles et durables en bouquet.
 
Maintenance
Dry Start
Non
Paramètres
Température
-20 à 28°C
pH
6,5 à 7
GH
1 à 15
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
La Physostégie pourpre convient aux jardins humides et aux paysages naturels. Elle se propage par le biais de rhizomes souterrains et peut former de petites colonies. Elle ne tolère pas les longues périodes de sécheresse.

Physostegia purpurea est une vivace remarquable au bord d’un point d’eau, en terrain frais. Elle réussit facilement au soleil, en tout sol léger, riche, humide voire détrempé. C’est une très belle plante de berge.
Tout l’été, l’extrémité de ses tiges se couvre d’épis densément garnis de petites fleurs roses ou blanches

Note : Ces chandelles étroites cachent une particularité botanique : articulées par un petit organe qui fait office de charnière, les fleurs changent temporairement d’orientation lorsqu’on les touche, ce qui a valu à la plante le surnom de "cataleptique", elles semblent alors comme frappées de catalepsie.
La cataleptique est parfois également qualifiée de "plante obéissante" en raison du fait que les fleurs une fois touchées ne reprennent pas leur position initiale.

Vivace et rustique, la Physostegia investit les abords des pièces d’eau et les massifs frais et ensoleillés en formant des masses colorées et florifères jusqu’aux prémices de l’automne.
C'est une plante très rustique, parfois jusqu’à -30°C.
On la cultivera à l’abri des vents forts. En effet, comme il s’agit de plantes assez hautes, les vents violents risqueraient de casser les tiges !
En cas de sol trop riche ou d’une exposition trop ombrée, les tiges ont tendance à s’allonger et à verser.
L’idéal est le plein soleil, surtout si vous habitez une région fraiche (nord de la France, Belgique, Suisse). Elle est parfaite pour les massifs ensoleillés des climats humides.

Attention ! C’est une plante qui prend de l’ampleur, prévoyez suffisamment de place autour d’elle, car n’aime pas la concurrence des autres racines et peut avoir tendance à étouffer ses voisines.

Le Physostegia se plante au printemps vers mars-avril dès qu’il ne gèle plus ou à l’automne, de septembre à novembre. L’idéal est un sol qui ne se dessèche pas en été.
Dans les terres trop sableuses ou caillouteuses, faites un apport de terreau. ­Arrosez copieusement puis régulièrement en été le temps que la plante s’installe et maintenez le sol frais au pied avec un paillage organique durant l’été si elle n'a pas les pieds dans l'eau. En bordure d’une pièce d’eau, inutile d’arroser, mais paillez le sol en juin avec des déchets de tonte ou un bon paillage organique.

Cette belle vivace a besoin d’espace. Respectez au moins 50 cm de distance entre deux plants.
Elle comblra les espace en moins de deux années de culture.

Si le Physostegia a été planté à un endroit qui lui convient (en sol frais, au soleil), il ne demandera que très peu d’entretien. Supprimez régulièrement les fleurs fanées au ras du feuillage pour prolonger la floraison.
En fin d’hiver, rabattez les touffes et les tiges desséchées au ras du sol. Si votre plante devient envahissante, limitez l’expansion de la touffe en la divisant (environ tous les trois ans).
Disponibilité commerciale : Disponible
Assez couramment vendue comme plante ornementale de milieux humides, elle se décline en bon nombre de cultivars.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
On multiplie les Physostegia de préférence par division, plus facile et rapide que les semis. De plus, la division a l’avantage de rajeunir les touffes tout en obtenant de nouveaux plants.
Au printemps, avec une fourche-bêche, déterrez la touffe, en conservant un maximum de-rhizomes
Avec le tranchant d’une bêche, divisez la touffe en plusieurs éclats comportant des racines
Replantez-les aussitôt à un nouvel emplacement dans un sol bien ameubli et frais, Arrosez généreusement.

Reproduction sexuée
C’est une plante mellifère : En Europe sa pollinisation se fait par les insectes, notamment bourdons et abeilles. Après floraison, les fleurs donnent de nombreuses petites graines noires.

Les fleurs de Physostegia s'organisent en épis denses et réguliers le long de tiges dressées. Ce sont les fleurs situées au bas de épis qui s'épanouissent les premières. Et, au fur et à mesure que le temps passe, les fleurs positionnées au-dessus s'ouvrent à leur tour. C'est pour cette raison que la floraison dure aussi longtemps.
Généralement pollinisées par les bourdons. les abeilles, les colibris et certains papillons, les fleurs produisent de nombreuses graines.
Semez les graines de Physostegia de février à juillet. La germination est très lente et demande une température élevée (plus de 20°C).
En barquettes ou godets, disposez les graines à la surface d’un terreau pour semis
Enfermez le tout dans un sac plastique ou un endroit chaud et lumineux pour maintenir une température de 20 à 25°C, Maintenez le terreau frais et humide mais pas détrempé
Repiquez les plants dans des pots de 8 cm lorsqu’ils sont assez forts pour être manipulés.
Gardez-les sous châssis froid et plantez-les au jardin au printemps suivant en les espaçant de 60 cm.
Commentaires
Étymologie : Physostegia du grec ancien φῦσα, physa "renflement, vésicule", et στέγος "toit" lié à la forme des fleurs, et purpurea "pourpre"

Le nom commun, dracocéphale, vient de Dracocephalum du grec Δράϰων, "dragon", et ϰεφαλὴ, "tête" (tête de dragon)
Références
GBIF, USDA, Kew
Flora Caroliniana, The Floristic Inventory of South Florida,
RHS A-Z encyclopedia of garden plants. United Kingdom: Dorling Kindersley. (2008)

Pour citer cette fiche :"Physostegia purpurea, (Walter) S.F.Blake, 1915" B-Aqua / GP (2021)