Pogostemon crassicaulis
Pogostémon à tige épaisse
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Pogostemon crassicaulis (Pogostémon à tige épaisse) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Benth., 1982
Classe: Magnoliopsida
Ordre: Lamiales
Famille:  Lamiaceae
Genre:  Pogostemon
Synonymes
Anuragia crassicaulis (Benth.) Raizada
Dysophylla crassicaulis Benth.
Eusteralis crassicaulis (Benth.) Majumdar
Eusteralis crassicaulis (Benth.) Panigrahi
Mentha veronicaefolia Buch.-Ham.
Mentha veronicaefolia Buch.-Ham. ex D.Don
Mentha veronicifolia Buch.-Ham.
Mentha veronicifolia Buch.-Ham. ex D.Don
Nepeta bracteata Buch.-Ham.
Nepeta bracteata Buch.-Ham. ex D.Don
Noms Communs
Pogostémon à tige épaisse
Membres du genre Pogostemon
Pogostemon deccanensis ((Panigrahi) Press, 1982)
Pogostemon stellatus ((Lour.) Kuntze, 1891)
Pogostemon erectus ((Dalzell) Kuntze, 1891)
Pogostemon helferi (J.D.Hooker, 1982)
Pogostemon crassicaulis (Benth., 1982)
Pogostemon micangensis (G.Taylor, 1931)
Pogostemon quadrifolius ((Bentham) F.Müller, 1866)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Assam, Bangladesh, Himalaya, Inde, Myanmar, Népal, Thaïlande, Vietnam,
Aire actuelle
Pogostemon crassicaulis semble avoir une aire de répartition restreinte du sud-est de l'Inde, du Bangladesh au Myanmar, mais n'est pas répertoriée par Kress et al. (2003).
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Pogostemon crassicaulis est présent dans des endroits humides, tels que les rives de rivières, d'étangs et de fossés.
L'espèce occupe une zone assez petite et même à l'intérieur de cette zone semble être relativement peu commune. Les informations disponibles sont insuffisantes pour fournir une évaluation éclairée de son état de conservation et elle est donc classée comme "Données insuffisantes".
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
30 à 40 cm
Les Pogostemon sont originaires des régions tropicales et subtropicales d'Afrique, d'Asie et du Nord-Ouest du Pacifique, surtout en Australie.
L'espèce la plus connue est le patchouli (Pogostemon cablin) largement cultivé en Asie pour son feuillage parfumé, utilisé pour le parfum, l'encens, ses qualités insectifuges et les infusions diverses.

Les feuilles sont velues à tomenteuses et sont disposées en vis-à-vis, généralement sessiles, de forme ovales, rarement linéaires ou en forme de faucille, à bords dentelés.
Les inflorescences sont généralement multiflores, formant des grappes ou des panicules. Les bractées sont linéaires à ovales. Le calice est ovoïde-tubulaire ou en forme de cloche. La lèvre supérieure des fleurs est trilobée, plus simple et plus longue ou légèrement plus longue que la partie supérieure. Les quatre étamines sont dressées et droites. Elles sont velues au milieu, les anthères sont rondes. Le style est divisé en deux parties à peu près égales. Les fruits sont des akènes ovales à arrondis, légèrement aplatis et lisses.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
Il n'y a aucun compte-rendu de culture disponible pour ce rare Pogostemon.
Disponibilité commerciale : Non disponible
Il y a un doute quant à sa disponibilité, mais au mieux elle est très rare.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
La propagation végétative est réalisée par bouturages de rejets racinés.

Reproduction sexuée
La reproduction sexuée est assurée, hors de l'eau, par la pollinisation des fleurs et la production de graines.
Mais la propagation par semis de graines n'est pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Le nom Pogostemon vient du grec "barbe", et "filament ", à étamines barbues et crassicaulis de crassus "épais" et caulis (apparenté au grec ancien καυλός, kaulos) "Queue, tige". (à tige épaisse)
Références
GBIF, IUCN, MNHN, Kew
- Govaerts, R. (2003). World Checklist of Selected Plant Families Database in ACCESS: 1-216203. The Board of Trustees of the Royal Botanic Gardens, Kew.
- Khanam, M., Khan, M.S. and Hassan, M.A. 2003. Taxonomic revision of the genus Pogostemon Desf. (Lamiaceae) from Bangladesh. Bangladesh Journal of Plant Taxonomy 10(1): 49-61.
- Khanam, M. & Hassan, M.A. (2008). Lamiaceae Flora of Bangladesh 58: 1-161. Bangladesh National Herbarium, Dhaka.
- Kress, W.J., DeFilipps, R.A., Farr, E. and Kyi, D.Y.Y. 2003. A Checklist of the Trees, Shrubs, Herbs, and Climbers of Myanmar. National Museum of Natural History, Smithsonian Institution, Washington DC.
- Lansdown, R.V. 2011. Pogostemon crassicaulis. The IUCN Red List of Threatened Species 2011
- Sankara Rao, K., Raja K Swamy, Deepak Kumar, Arun Singh R. et K. Gopalakrishna Bhat (2019). Flore de l'Inde péninsulaire.

Pour citer cette fiche :"Pogostemon crassicaulis, Benth., 1982" B-Aqua / GP (2021)