Descripteur : (Blume) Blume, 1837
Famille : Araceae

Synonymes
Aglaonéma simple
Aglaonema alpinum subsp. descr
Aglaonema angustifolium N.E.Br.
Aglaonema angustifolium var. undulatum Ridl.
Aglaonema birmanicum Hook.f.
Aglaonema borneense Engl.
Aglaonema brevivaginatum Alderw.
Aglaonema elongatum Alderw.
Aglaonema emarginatum Alderw.
Aglaonema fallax Schott ex Engl.
Aglaonema grande Alderw.
Aglaonema latius Alderw.
Aglaonema longicuspidatum Schott
Aglaonema malaccense Schott
Aglaonema nicobaricum Hook.f.
Aglaonema nieuwenhuisii Engl. ex Alderw.
Aglaonema pierreanum Engl.
Aglaonema propinquum Schott
Aglaonema schottianum Miq.
Aglaonema schottianum f. angustifolium (N.E.Br.) Engl.
Aglaonema schottianum var. brownii Engl.
Aglaonema schottianum var. genuinum Engl
Aglaonema schottianum var. malaccense (Schott) Engl.
Aglaonema schottianum var. winkleri Engl.
Aglaonema siamense Engl.
Aglaonema simplex f. angustifolium (N.E.Br.) Jervis
Aglaonema simplex f. inaequale Alderw.
Aglaonema simplex f. nicobaricum (Hook.f.) Jervis
Aglaonema simplex f. nieuwenhuisii (Engl. ex Alderw.) Jervis
Aglaonema simplex f. typicum Alderw
Aglaonema simplex var. macrophyllum Engl.
Aglaonema subarborescens Alderw.
Aglaonema subfalcatum Engl.
Aglaonema tenuipes Engl.
Caladium princeps Kunth
Caladium simplex Blume
Scindapsus tonkinensis K.Krause
Noms Communs
Aglaonéma simple

Malayan-sword (en)
Genre : Aglaonema
Aglaonema simplex ((Blume) Blume, 1837)
Aglaonema simplex   
Aglaonéma simple
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines , Thaïlande, Vietnam
 
L'espèce est présente dans une grande partie de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, de la Chine (sud-ouest du Yunnan), au sud jusqu'à l'est du Myanmar, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Viet Nam et les Philippines (Palawan) jusqu'à Sulawesi et les Moluques en Indonésie. Également signalé en Inde (Îles Nicobar).
Environnement
Eau :
Terre, Douce
 
Terrestre Aglaonema simplex pousse dans les forêts primaires et secondaires, forêt de tourbières, forêt de plage, le long des rivières, des ruisseaux et dans les zones humides et les forêts denses en dessous de 1500 m.
Elle se rencontre de préférence dans les forêts ombragées à feuillage persistant, sur terrain riche en calcaire.

À Singapour, elle est présente localement dans la réserve naturelle de Bukit Timah, les forêts autour du réservoir MacRitchie et à Mandai, la jungle des jardins botaniques de Singapour et la forêt marécageuse de Nee Soon.
 
Liste Rouge UICN : 
LC
 
Bien que cette espèce soit abondante, son habitat naturel est menacé par la déforestation pour la récolte du bois et les plantations.
Description
Type :
Plante
Croissance :
Taille :
30 à 120 cm
 
Aglaonema simplex est une vivace rhizomateuse au port élégant dont les feuilles persistantes, lâches, naissent sur un pétiole engainant. Les tiges sont érigées ou courtes et traçantes. Les spadices sont insignifiants mais portent une spathe blanc vert ou crème.

C'est une plante herbacée de 15 à 120 cm de haut, aux tiges droites. Elle est facilement reconnaissable à sa couronne dense de feuilles vertes étroitement oblongues à linéaires en forme de lance avec des extrémités pointues.
Ses feuilles alternes, pétiolées, densément disposées en spirale ont des limbes coriaces qui sont verts à vert foncé, des nervures enfoncées, étroitement oblongues, étroitement ovales à lancéolées, parfois linéaires, ovales ou ovoïdes, se terminant brusquement ou progressivement en un pointe, de 10 à 35 cm par 1,9 à 25 cm.
Sa pousse florifère dressée est entourée d'une feuille en forme de pétale vert clair à blanchâtre qui se termine brusquement par une extrémité pointue, longue de 2,3 à 6,5 cm. L'espèce est monoïque, avec des fleurs femelles et mâles séparées situées sur différentes parties du spadice.
Ses fruits sont ovales, de couleur rouge à maturité et mesurent de 1 à 1,7 cm sur 0,5 à 0,8 cm.

Plante tropicale vivace de marais à rhizome robuste sur lequel se développent de nombreuses racines adventives et une tige courte portant une rosette de feuilles à limbe large, ovale et vert, tenu par de longs pétioles. Nervures secondaires (6 à 8) de part et d'autre d'une nervure médiane, bien visibles face inférieure.

Il existe des variétés botaniques d'Aglaonéma aux feuillages panachés diversement marbrées et colorées.

Comme toutes les espèces d' Aglaonema , Aglaonema simplex contient des cristaux d'oxalate de calcium toxiques, qui agissent comme un irritant.

Description botanique
Plantes vivaces, dressées. Tiges vert foncé, cylindriques, 40-80 cm de haut, 1-2 cm de diamètre, s'enracinant aux nœuds ; entre-nœuds 2-3 cm, à la partie distale 5-10 mm; cataphylles précocement caduques, largement linéaires, 4-7 cm, apex brusquement aigu. Feuilles généralement au nombre de 5 ou 6, densément serrées à l'apex de la tige ; pétiole vert, de 6 à 15 cm, enveloppant proximalement ; limbe initialement involuté, puis étalé, vert pâle abaxialement, vert foncé adaxialement, ovale-oblong, 10-25 × 5,5-11 cm, finement coriace, base tronquée-arrondie, subcordée ou décurrente, apex caudé-acuminé ou brusquement long acuminé ; veines latérales primaires 6-8 de chaque côté, ascendantes et arquées. Pédoncule vert, 2-6 cm. Spathe initialement involute-tubulaire, s'ouvrant ensuite par une fente, cymbiforme, ovoïde, 3-4,5 × env. 1,3 cm. Spadice 2,5-4,5 cm, légèrement plus long ou égalant la spathe; zone féminine env. 5 millimètres ; ovaire globuleux; ovule basal ; stigmate sessile, circulaire ; zone mâle 2-3 cm; étamines 4 ; anthères 2-loculaires. Baie oblongue, 12-18 × 7-10 mm. Graine oblongue, 11-15 mm. Fl. avr.-juin, fr. sept.-oct.

Nicolson (Smithsonian Contr. Bot. 1 : 38-41. 1969) a maintenu Aglaonema tenuipes et A. simplex comme espèces distinctes principalement sur la taille de l'inflorescence et dans une moindre mesure sur la phytogéographie. Cependant, il y a une introgression complète même entre les extrêmes de la taille des spathes, tandis que la présence de populations intermédiaires entre "A. tenuipes" et A. simplex dans les parties montagneuses du centre et du sud-est de la Thaïlande affaiblit sérieusement les arguments phytogéographiques.

Le genre Aglaonema renferme de nombreuses espèces et variétés de culture, le plus souvent difficiles à identifier.
A. modestum Schott ex Englemann 1879 à feuilles marbrées et nervures argentées, A. treubii Englemann 1881 à feuilles vert foncé et taches vert-clair et jaune (originaire des Célèbes), A. costatum N.E. Brown 1892 à pétiole plus court que le limbe ovoïde vert foncé tacheté de jaune clair (K. Rataj et J. Horeman)
 
Dispo vente :
Commun
Importée pour la première fois en Europe en 1900 pour les serres tropicales et vendue le plus souvent de nos jours comme plante d'intérieur.
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :
10 à 28°C
pH :
6 à 7,5
GH :
3 à 15
Eclairage :
Brassage :
Substrat nutritif :
Recommandé
Dry Start :
Oui
 
Aglaonema simplex est une plante terrestre qui supporte néanmoins assez bien l'immersion.

Cette herbe convient à la plantation dans les zones ombragées et humides des parcs et des grands jardins tropicaux et des serres chaudes. Ses feuilles vertes denses et attrayantes ajoutent du volume et de la diversité au paysage.
L’aglaonéma fait partie des rares plantes colorées qui se contentent de peu de lumière qui convient à la culture en intérieur. En revanche, elle a besoin d’un taux d’humidité élevé, ce qui en fait une plante idéale pour les grands aqua-terrariums et et paludariums tropicaux.

Elle convient essentiellement à la culture émergée, mais tolère l'immersion en aquarium à partir d'une culture en pot sous réserve d'être en parfait état car elle cesse généralement sa croissance et dépérit si elle n'est pas vigoureuse au départ et habituée très progressivement à l'immersion totale.

Il faut d'abord la repiquer en pot, en veillant à conserver intactes les racines. Les plantes obtenues en découpant le rhizome ne sont placées dans l'eau qu'après quelques semaines de culture préalable en dehors de l'eau. Lorsqu'elles sont plantées immédiatement dans l'eau, leur croissance cesse généralement. La plante s'affaiblit et la pourriture s'étend à partir des blessures du rhizome.
Il est donc préférable de transférer les plantes dans l'aquarium en les maintenant dans le récipient où elles ont poussé et de ne les repiquer dans le sol de l'aquarium qu'au bout d'un certain temps... ou mieux, en la laissant en pot. Elles ne supportent pas non plus d'être repiquées dans un aquarium qui a été installé depuis peu de temps.

En aquarium, une eau plutôt dure et basique, sera nécessaire et la lumière devra être vive pour éviter que la plante s'étiole. C02 et engrais seront les bienvenues dans cette configuration.
Un rempotage chaque printemps est très bénéfique à cette plante gourmande.
Plantation et multiplication :
Reproduction végétative
Aglaonema simplex se multiplie préférentiellement par division du rhizome et repiquage sur sol humide est chaud (21°C) à l'abri de tout lumière excessive.
Des boutures d’extrémité de tiges placées dans de la tourbe ou de l’eau réussiront mais demanderont davantage de temps qu’une division de touffe, en avril-mai, avec plantation des éclats au chaud (minimum 21°C).
Le bouturage peut se faire chaque printemps. Un substrat composé d'un mélange de 2/3 de terreau et 1/3 de terre de bruyère lui conviendra.

Reproduction sexuée
L'espèce est monoïque, avec des fleurs femelles et mâles séparées situées sur différentes parties du spadice.
Ses fleurs sont pollinisées par les insectes et ses fruits, ovales, de couleur rouge à maturité, sont probablement dispersés par des oiseaux ou des mammifères.
Commentaires
Étymologie : Aglaonema du grec aglaos" brillant" et à nema "fil" se référant peut-être à l'aspect brillant des étamines et simplex "simple" pour souligner le port à tige unique, non ramifié, de cette espèce.

En medecine traditionnelle, les feuilles de l'Aglaonema simplex sont pilées dans de l'huile de coco pour être frottées sur le corps des femmes enceintes en travail afin d'accélérer l'accouchement et de réduire les douleurs.
De plus, une décoction à base de racines de cette plante est utilisée pour traiter les œdèmes et la fièvre.

Dans les feuilles et les tiges d' Aglaonema simplex, cinq composés photocytotoxiques différents liés aux phéophorbides sont présents. En raison de la manière dont ils interagissent avec les cellules leucémiques humaines, ils ont été proposés comme traitement potentiel des cellules tumorales.
Sources
GBIF, IUCN
Flora of China
SGAW (Singapore Government Agency Website) " Flora & Fauna"
- Chen, J., Hoch, P. and Raven, P.H. 2011. Flora of China Vol. 13: Epilobium. (http://www.efloras.org)