Taxiphyllum barbieri
Mousse de Java
La mousse de Java a de petites tiges ramifiées irrégulièrement munies de rangées de petites feuilles ovales, de couleur verte sans nervure, superposées.
En règle générale, cette mousse se développe assez lentement, mais un éclairage fort et l’application d’engrais liquide favoriseront une croissance plus rapide. En revanche, des températures d’eau trop élevées ralentissent sa croissance.


Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxiphyllum barbieri
Taxinomie
Descripteur : (Cardot & Coppey) Iwatsuki, 1982
Classe: Equisetopsida
Ordre: Hypnales
Famille:  Taxiphyllaceae
Genre:  Taxiphyllum
Synonymes
Isopterygium barbieri (Cardot & Copp.)
Noms Communs
Mousse de Java
Mousse de Bogor (?)
Membres du genre Taxiphyllum
Taxiphyllum alternans ((Cardot) Z. Iwatsuki, 1963)
Taxiphyllum barbieri ((Cardot & Coppey) Iwatsuki, 1982)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Chine, Thaïlande, Indonésie, Japon, Vietnam
Aire actuelle
La mousse de Java est originaire d’Asie du Sud-Est, notamment d’Indonésie, du Japon, de Java, de Malaisie, des Philippines, de Singapour, du Vietnam et des îles de l’archipel des Indes orientales. Taxiphyllum barbieri est présent sur l'ensemble de l'Asie tropicale.

Identifié à l’origine comme Vesicularia dubyana, La mousse de Java a récemment été reclassée comme Taxiphyllum barbieri.

De nombreuses références utilisent encore la classification d’origine et le débat se poursuit sur l’exactitude de ce changement. Il semble que Vesicularia dubyana soit bien une espèce différente, connue aujourd'hui sous le nom commun de mousse de Singapour. Cependant, ce point de vue est également controversé et beaucoup pensent que ces plantes sont, en fait, la même mousse.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Taxiphyllum barbieri est très courante en climats tropicaux humides, et croît sur les rochers, les troncs d’arbres et les rives, dans les marais, les ruisseaux et les rivières, immergée ou hors de l'eau.
Description
Type
Mousse & Hépatique
Croissance
Taille
0,5 à 10 cm
Taxiphyllum barbieri
La mousse de Java a de petites tiges ramifiées irrégulièrement munies de rangées de petites feuilles ovales, de couleur verte sans nervure, superposées. Les feuilles vert clair allongées des formes submergées sont beaucoup plus petites que celles qui poussent sur terre.

Taxiphyllum barbieri pousse flottante, ou utilise des rhizoïdes pour se fixer aux rochers, aux décorations, au bois flotté, ainsi qu’au gravier ou au sable. Cependant, ces rhizoïdes n’absorbent pas les nutriments, contrairement aux racines. Ils ne servent qu'à fixer la plante à son support. Comme les autres mousses, la mousse de Java absorbe les nutriments principalement par ses feuilles.

En se développant, la plante se propage horizontalement et verticalement, formant souvent des touffes denses de forte croissance.

Note : Taxiphyllum barbieri plus communément appelé mousse de Java est confondue avec Vesicularia dubyana, cependant, dès 1982, l'expert en mousse Zennosuke Iwatsuki a identifié la "mousse de Java" qu'il a obtenue des aquariophiles comme étant Taxiphyllum barbieri. Il y a quelques années, ses résultats ont été publiés auprès d'un large public (Benito C. Tan & al. 2004); dans cette publication, T. barbieri est appelé mousse de Java et la vraie Vesicularia dubyana reçoit le nom de mousse de Singapour.
Malheureusement, les auteurs ignoraient que la "mousse de Java" originelle cultivée en Europe il y a plus de cinquante ans était bien Vesicularia dubyana et qu'elle avait été plus ou moins complètement supplantée par le Taxiphyllum barbieri à croissance plus rapide, qui a été introduit plus tard dans le hobby.
G. Benl a introduit T. barbieri en 1969 sous le nom de "mousse de Bogor", à tort sous le nom scientifique de "Glossadelphus zollingeri" (Ectropothecium zollingeri).
Il serait peut-être préférable de nommer la mousse de Java Vesicularia dubyana et la mousse de T. barbieri Bogor, comme c'était le cas auparavant. Cependant, pour rendre les choses encore plus compliquées, Bogor est une ville de l'île de Java (Indonésie), alors que T. barbieri n'a été répertorié au Vietnam que par des botanistes.
Il pourrait y avoir encore plus d'espèces de mousse sous le nom commercial de "mousse de Java", par exemple Vesicularia montagnei, également connue sous le nom de "mousse de Noël". La similitude de T. barbieri et Taxiphyllum sp. "mousse géante" et avec la mousse de Taiwan (Taxiphyllum alternans) est particulièrement frappante.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
15 à 28°C
pH
5,5 à 8
GH
2 à 30
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
En règle générale, la mousse de Java se développe assez lentement, mais un éclairage fort et l’application d’engrais liquide favoriseront une croissance plus rapide. En revanche, des températures d’eau trop élevées ralentiront sa croissance.
En effet, cette mousse peut tolérer des températures allant jusqu'à 30°C, cependant, dans une eau plus froide d'environ 24°C, elle pousse plus vite et semble plus saine. Alors qu'elle a une croissance plus compacte et plus luxuriante sous des intensités lumineuses plus élevées, elle est plus sombre et plus grêle sous un éclairage plus faible.
L'engrais et l'ajout de dioxyde de carbone aident, mais ne sont pas nécessaires. Cependant, si vous préférez une mousse luxuriante et d'apparence saine avec une forte croissance dans votre aquarium, vous devriez au moins envisager l'utilisation d'un engrais à base de fer.
Le courant assez vif semble aussi être un gage de réussite dans la culture de cette mousse.

La mousse de Java est très populaire comme couverture de premier plan pour les substrats sableux ou rocheux, mais elle poussera sur pratiquement toutes les surfaces. Elle peut être fixée aux rochers, au bois flotté et aux décorations d’aquarium.
Il est facile de créer des tapis de mousse de Java en la fixant à un treillis en plastique, qui peut être posé sur le substrat ou contre le bord de l’aquarium pour créer un mur vivant.
Un filtre Matten est également un très bon support pour cette mousse, et il ne faut pas longtemps pour qu'elle recouvre entièrement un tel filtre, le convertissant en une partie attrayante de l'aquarium.
Pour attacher la mousse de Java aux surfaces, placez une fine couche sur un rocher, un bois flotté ou une décoration à l’emplacement souhaité, puis fixez la plante en enroulant un fil de pêche autour de celle-ci.

La mousse de Java peut également être utilisée comme plante flottante pour constituer un site de frai pour les poissons reproducteurs.
C'est également un excellent refuge pour les crevettes. Elle fournit à ces crustacés non seulement une protection, mais également une table richement dressée car leur grande surface abrite divers micro-organismes et détritus.

Le seul problème couramment rencontré avec cette mousse est la rétention des algues. Une fois que les algues commencent à se développer dans la mousse, il est presque impossible de les éliminer et toute la plante doit être jetée. Le meilleur moyen d’éviter la croissance des algues est d’éviter une lumière excessive et de garder l’eau propre, l'excès de nitrate et de phosphate ayant tendance à favoriser la croissance des algues.
Volontiers terrestre, la mousse de Java est adaptée au vivarium, au paludarium ou à l'aqua-terrarium, à condition de la tenir constamment humide en lui donnant accès à l'eau.
Disponibilité commerciale : Disponible
Taxiphyllum barbieri entre directement en concurrence taxonomique avec Vesicularia dubyana, la mousse de Singapour. Les deux taxons sont considérés, à tord, comme synonymes et les deux prennent comme nom commun "mousse de Java" en aquariophilie.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
La mousse de Java peut aisément être propagée par simple division des touffes.
Au fur et à mesure de sa croissance, comme elle doit être coupée pour conserver son aspect initial et pour favoriser sa croissance, les fragments obtenus seront utilisés pour démarrer de nouvelles plantations. Pour la même raison, il faut être vigilant lorsqu'on la taille à ne pas laisser des fragments s'implanter dans un endroit où l'on ne souhaite pas avoir de mousse.
T. barbieri peut être mise en forme avec une paire de ciseaux et constituer de véritables topiaires. Si elle pousse trop vite, vous pouvez ainsi le contrôler facilement.

Reproduction sexuée
La reproduction par semis de spores pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Taxiphyllum du grec ancien τάξις, taxis "ordre " et phyllum du grec ancien φύλλον , phýllon "feuille" et barbieri "de Barbier" possiblement en l'honneur de Paolo Barbieri botaniste italien auteur de "Osservazioni microscopiche, memoria fisiologica-botanica". (Mantova, 1828),

Note : Taxiphyllum barbieri a été importée dès les années 1930 par l'Institut zoologique de l'Université de Vienne à partir de plantes du jardin botanique de Buitenzorg sur l'île de Java. C'est cette première importation qui donnera son nom à la mousse de Java.
Références
GBIF, IUCN,
Tropicos Missouri Botanical Garden
- Tan, B. C., Loh, K. L., & Gan, C. W. : "A case of mistaken identity? What is the true identity of Java Moss and other aquarium mosses sold in Singapore shops ?" in Singapore Scientist, 102: 8-11 (2005)

Photo : Grand-Père
Pour citer cette fiche :"Taxiphyllum barbieri, (Cardot & Coppey) Iwatsuki, 1982" B-Aqua / GP (2021)