Descripteur : Linnaeus, 1758
Famille : Acipenseridae
Noms Communs
Esturgeon d'Europe
Genre : Acipenser
Acipenser Baerii (Brandt, 1869)
Acipenser gueldenstaedtii (Brandt & Ratzeburg, 1833)
Acipenser ruthenus (Linnaeus, 1758)
Acipenser transmontanus (Richardson, 1836)
Acipenser sturio (Linnaeus, 1758)
Fiche créée le : 22/06/2018 14:38:25  par : TheEdge
Modifiée le : 22/06/2018 15:06:38  par : TheEdge

Acipenser sturio   
Esturgeon d'Europe
 Origines géographiques
Aire d'origine :
Europe
Pays :
L'esturgeon se rencontre ou se rencontrait depuis le Golfe de Gascogne à la mer du Nord. Le dernier estuaire dans lequel une reproduction naturelle est encore observée est la Gironde (France). Il se rencontre aussi dans le Danube et autrefois il aurait sillonné le Rhin.
 
 Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce, Saumâtre, Mer
 
Liste Rouge UICN : 
CR
 A2cde; B2ab(ii,iii,v)
 
 Description
Taille :
: 100 à 300 cm SL
Respiration :
Branchiale
Espérance de vie :
Environ 80 ans
Alimentation :
Carnivore
Les esturgeons se nourrissent principalement d’invertébrés benthiques. En eau douce, ils mangent des crustacés, des vers, ou des larves d’insectes, en eau saumâtre, des vers et des crustacés et en eau de mer, essentiellement des vers.
 
 Maintenance

Caractéristiques de l'aquarium :
Volume minimal :
-1 litres
 
 
 Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Processus de reproduction :
La maturité sexuelle est atteinte vers 10 ans pour les mâles et 13 ans pour les femelles.

L'esturgeon est amphihalin potamotoque, il effectue sa reproduction en eau douce ainsi qu'une partie de sa croissance. Les juvéniles descendent les fleuves jusqu’aux estuaires, puis la zone côtière. En vieillissant, ils s’aventureront à des profondeurs de plus en plus importantes.
Les adultes qui vivent dans les eaux littorales commencent à remonter le fleuve en avril jsuqu’à aux frayères, dans le cours moyen des fleuves. Les frayères sont toujours caillouteuses et bien oxygénées. La profondeur est comprise entre de 5 à 10 mètres et inversement proportionnelle à la turbidité de l’eau est faible. La température de l’eau varie de 13 à 16 °C. Le courant doit être assez vif (5 km/h). Un courant trop faible et les œufs s’agglutinent, trop fort, les œufs se dispersent.
La période de reproduction s’étend de mai à juillet. La femelle, chargée d’œufs, rase le fond, et pond en plusieurs fois entre 300 000 et deux millions d'œufs (soit 10 % de sa masse), sur un emplacement profond et graveleux. Les mâles répandent ensuite leur semence à proximité. défendent leurs œufs contre les prédateurs, tels les barbots. L’éclosion des œufs survient environ une semaine après leur fécondation, en fonction de la température.
À la naissance, les alevins mesurent environ un centimètre de longueur. Leur sac vitellin, richement vascularisé, est de grande taille. À partir du dixième jour, ils ont une alimentation mixte et commencent à se déplacer pour chercher des proies benthiques, essentiellement des larves d’insectes, qu'ils détectent grâce à leur goût, puis leur odorat.