Descripteur : Esmark, 1886
Famille : Succineinae

Synonymes :
Succinea putris var. sarsii Esmark, 1886
Succinea sarsii Esmark, 1886
Noms Communs :
Ambrette des marais

Reddish ambersnail (en)
Genre : Oxyloma
Oxyloma elegans (Risso, 1826)
Oxyloma sarsii (Esmark, 1886)
Oxyloma sarsii   
Ambrette des marais
Origines géographiques
Aire d'origine :
Europe
Pays :
Autriche; Biélorussie ; Belgique; Bulgarie; Danemark; Finlande; France (France (continentale)); Allemagne; Irlande; Moldavie; Pays-Bas; Norvège; Pologne; Fédération de Russie (Russie d'Europe du Nord-Ouest); Ukraine; Royaume-Uni (Grande-Bretagne)
 
L'espèce actuelle a une large répartition allant de l'Angleterre la plus orientale à, en dehors de la région européenne, l'Asie, où elle s'étend jusqu'à la région de Transbaïkal et à l'Extrême-Orient russe (Iakoutsk). Dans cette gamme, il montre une distribution extrêmement dispersée et est absent de grandes parties, cependant il est probablement sous-représenté dans les données car il est fréquemment confondu avec O. elegans , dont il ne peut être distingué que par l'anatomie des organes génitaux. Cependant, même dans les zones mieux étudiées, il est beaucoup plus rare que O. elegans .

Dans la Région européenne, l'espèce est principalement signalée dans le nord (Finlande, Pologne, nord de l'Allemagne, Russie et Ukraine) mais ce n'est nulle part une espèce commune. Il existe très peu d'enregistrements en Autriche, dans le sud de l'Allemagne et en Bulgarie, ce qui indique qu'il pourrait se produire le long du Danube, mais des enregistrements anatomiquement vérifiés pour les autres États le long du Danube sont en attente. Les archives d'Italie sont douteuses. La zone d'occurrence (EOO) est très vaste, mais la zone d'occupation (AOO) peut être restreinte.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Terre, Douce
 
'espèce habite les marges de lavage des grandes rivières et des lacs. Il préfère les bancs de boue ou de gravier presque entièrement dépourvus de végétation. De nombreuses localités sont influencées par des inondations régulières. Il s'agit généralement d'une espèce nordique capable de survivre même dans des conditions arctiques (par exemple, la péninsule de Kola et la Sibérie). Les habitats préférés (rives boueuses) existent principalement dans les basses terres, cependant dans le Caucase certaines localités alpines sont connues.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Certaines sous-populations peuvent atteindre des densités élevées, mais comme l'espèce a une courte durée de vie et que les habitats changent souvent au cours de l'année, ces fortes abondances ne sont généralement pas continues. Il n'y a aucune information disponible sur la tendance de la population pour la plupart de son aire de répartition. Au moins en Grande-Bretagne et en Allemagne, et probablement aussi en Autriche, les populations sont en déclin.
Description
Taille :
: 1,2 à 1,5 cm SL
Respiration :
Pulmonaire
Longévité :
2 à 3 ans
 
Confusion possible de O. elegans avec F:5120' target='_blank'> Oxyloma sarsii, moins commun et qui se rencontre typiquement sur les végétaux flottants.

Les espèces de cette famille sont répandues dans le monde entier et vivent toujours dans des endroits humides. Beaucoup d'espèces sont amphibies.

Leur grande variabilité ainsi que leurs coquilles rudimentaires rendent leur identification difficile sans dissection.
Seule une dissection des appareils génitaux permet dans ce cas d'être sûr de l'espèce : Oxyloma elegans, O.sarsiiou Succinea putris.

Confusion possible
avec Succinea pfeifferi (Le corps de l'Ambrette élégante est plus sombre. Il porte des points noirs. ), Oxyloma elegans ( La coquille est plus rougeâtre et la dernière grosse spirale est légèrement plus bombée. ) , Oxyloma dunkeri (présente une coquille plus allongée et la première petite spirale est à peine visible.)
 
Alimentation :
Régime : 
Omnivore
 
Dangerosité :
 
 
 Aucun
Les ambrettes sont les hôtes intermédiaires d'un ver Trématode parasite, Leuccchloridium, qui provoque un gonflement de ses antennes.
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        0      10              20      25
pH :
         5,5      6            7      7,5

GH :
(°GH)
         2       5              10       15
Caractéristiques de l'aquarium :
Brassage :
 
 Cet escargot vivant sur la végétation flottante est peu adapté à l'aquarium et lui préférera le paludarium tempéré.
On lui réservera un bac très bien pourvu en végétation flottante lui permettant de se maintenir hors de l'eau tout en restant humide et une température assez fraiche avec des écarts journaliers.

Une période de repos hivernal est conseillée (à moins de 5°C, dans une boîte dans un garage par exemple). Peut vivre en bassin extérieur toute l'année. Se met en repos estival quand la température dépasse 30°C ou que le temps devient trop sec. En bassin, l'hibernation et le repos estival se font dans le sol des berges ou dans des amas de feuilles mortes. En aquarium les phases de repos se font au cœur des plantes flottantes émergées.
 
Dispo vente :
Non disponible
Si les ambrettes ne sont pas commercialisées, il n'est pas rare qu'elles soient introduites dans les mares et les bassins avec les plantes ou naturellement, depuis la nature environnante, par les ois
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Courante
Processus de reproduction :
Hermaphrodite
Commentaires
Étymologie : Oxyloma du grec oxu » "aigu, pointu" et loma "bord, contour" qui fait référence aux bords coupants et non épaissis de l’ouverture et sarsii, de Sars, en l'honneur du biologiste norvégien Michael Sars.
Sources
GBIF, IUCN, INPN, MNHN,
- Michael P. Kerney "Escargots et limaces d'Europe" D&N (1999)
- Kerney, M.P. 1999. Atlas of the land and freshwater molluscs of Britain and Ireland. Harley Books, Great Horkesley, Essex.

Reischütz, A. and Reischütz, P.L. 2007. Rote Liste der Weichtiere (Mollusca) Österreichs. In: Zulka, K.P. (ed.), Rote Listen gefährdeter Tiere Österreichs Teil 2: Kriechtiere, Lurche, Fische, Nachtfalter, Weichtiere, pp. 363-433. Böhlau Verlag, Wien.

Seddon, M.B., Killeen, I.J. and Fowles, A.P. 2014. A Review of the Non-Marine Mollusca of Great Britain: Species Status No. 17. NRW Evidence Report. Natural Resources Wales, Bangor.