Descripteur : Dupuy, 1849
Famille : Vertiginidae

Synonymes :
Pupa charpentieri Kȕster, 1850
Pupa kuesteriana Westerlund, 1975
Pupa laevigata M.von Gallenstein, 1848
Pupa moulinsiana Dupuy, 1849
Pupa octodentata Westerlund, 1878
Vertigo acheila Servain, 1880
Vertigo codia Bourguignat, 1864
Vertigo desmoulinsi Germain, 1913
Vertigo limbata Mouquin-Tandon, 1856
Vertigo moulinsi Moquin-Tandon, 1855
Vertigo moulinsiana (Dupuy, 1849)
Vertigo personata Moquin-Tandon, 1856
Vertigo ventrosa Heynemann, 1862
Noms Communs :
Vertigo de Des Moulins

Desmoulin's whorl snail (en)
Genre : Vertigo
Vertigo moulinsiana (Dupuy, 1849)
Vertigo moulinsiana   
Vertigo de Des Moulins
Origines géographiques
Aire d'origine :
Europe
Pays :
Autriche; Belgique; Bulgarie; Croatie; Tchéquie ; Danemark; France (France (continentale)); Allemagne; Grèce (Grèce (continentale)); Hongrie; Irlande; Italie (Italie (continentale), Sardaigne); Lituanie; Moldavie; Pays-Bas; Pologne; Roumanie; Slovaquie; Espagne (Espagne (continentale)); Suède; La Suisse; Ukraine; Royaume-Uni (Grande-Bretagne)
 
Vertigo moulinsiana est considéré par Pokryszko (1990) comme une espèce atlantique-méditerranéenne. Bien qu'il s'étende de l'Irlande à la Russie et du sud à l'Afrique du Nord (M. Seddon, comm. pers. 2009), les principales populations se trouvent en Europe occidentale et centrale et la frontière sud de la répartition est mal connue (Pokryszko 1990).
Une évaluation sur trois ans a été réalisée en Irlande de 2007 à 2010 (Moorkens et Killeen 2011). Dans le passé, le nombre de populations viables recensées de 1994 à 2006 était choisi comme le meilleur indicateur pour estimer l'état de la population. À la suite du vaste relevé de 2008-2010, la zone d'occupation de l'escargot a été considérée comme la meilleure approximation pour mesurer l'état de la population, car (i) cette zone avait été calculée dans l'étude détaillée, et (ii) le nombre de les individus dépendent des conditions météorologiques au cours des mois et des semaines précédant une enquête. Bien qu'il assimile vraiment l'occupation de l'habitat à la population, il s'agit d'un meilleur indicateur que la simple présence ou l'absence de Vertigo moulinsiana vivant dans une population.

La population de référence favorable (PRF) est 'la population d'une région biogéographique donnée est considérée comme le minimum nécessaire pour assurer la viabilité à long terme de l'espèce » (Commission européenne 2006).

En Irlande, il a été constaté que 4 des 20 sites avaient été détruits. Au moins 3 sites avaient été détruits depuis 2007. Deux autres populations ont connu un déclin sévère de l'état de l'habitat, et 10 autres sites avaient des pratiques de gestion qui avaient conduit à un déclin de l'habitat, et si elles ne sont pas modifiées, elles finiront par entraîner la le site. Cela prévoit une perte de 25 % en 5 ans, aggravée par 10 % des sites avec un déclin sévère et 50 % des sites avec un certain déclin des populations. Ainsi, seulement 15% des sites sont considérés comme sûrs à l'heure actuelle.

Des rapports d'état similaires sont présents en Allemagne et en France. Aux Pays-Bas et en Belgique, le déclin est toujours en cours, ce qui a un impact significatif sur les populations. Ce n'est qu'au Royaume-Uni que l'état de la population est favorable.

Les preuves provenant d'ailleurs dans l'aire de répartition manquent de précision en raison de l'absence d'études ciblées dans toute l'aire de répartition, mais des preuves indirectes peuvent être tirées des rapports des États membres en vertu de l'article 17 de la directive Habitats et espèces. La dernière série de rapports a eu lieu en 2007, et les États membres ont rendu des évaluations sur l'aire de répartition, la population, l'habitat, les perspectives d'avenir et une évaluation globale sous une évaluation soit (i) favorable (vert), (ii) en déclin défavorable (orange) ou (iii) ) défavorable mauvais (rouge). Les États membres suivants ont publié leurs résultats comme suit (évaluation 2007) : l'Irlande, l'Allemagne et la France ont un mauvais état (rouge) globalement défavorable, tandis qu'au Royaume-Uni, il est globalement considéré comme Inconnu et aux Pays-Bas et en Belgique, il est défavorable déclinant (ambre).
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Terre, Douce
 
Cette espèce habite principalement les zones humides calcaires des basses terres. Il est présent dans les marécages, les fens et les marais bordant généralement les rivières, les canaux, les lacs et les étangs (Bondensen 1966; Butot et Neuteboom 1958; Ripken 1982 Pokryszko 1990; Gärdenfors et al. 1988; Killeen 1996, 2003). Killeen (2003) souligne qu'en Grande-Bretagne, cette espèce présente une capacité à utiliser « des habitats issus de manipulations relativement récentes des cours d'eau ».
Vertigo moulinsiana vit sur les tiges et les feuilles vivantes et mortes des plantes hautes dans les zones humides. En plus d'une haute structure de végétation, V. moulinsiana nécessite une hydrogéologie stable, où la nappe phréatique est à, ou légèrement au-dessus, la surface du sol pendant une grande partie de l'année et toute inondation saisonnière est de très faible amplitude (Tattersfield et McInnes 2003 ). Il grimpe sur la végétation haute en été et en automne, mais dans des conditions sévères estivale sur les feuilles inférieures des plantes. En hiver, il descend au niveau de la litière et devient moins actif.

Vertigo moulinsiana est une espèce dépendante des eaux souterraines.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
VU : Vulnérable (A2ac)
Les principales menaces pesant sur cette espèce sont la modification de l'hydrologie du site, y compris le dragage et le drainage, le manque de pâturage, l'empiètement et la succession des broussailles, l'eutrophisation et la pollution, les pesticides, les déversements, les activités de loisirs fluviaux et les marinas, la canalisation et la déviation de l'eau, la fragmentation de l'habitat , plantations artificielles en pleine terre, dommages causés aux habitats par les véhicules motorisés, augmentation des températures et extrêmes, y compris les inondations.

L'évaluation de la conservation des Vulnérables (VU) A2ac au niveau européen et au niveau des 27 États membres de l'Union européenne, est basée sur la perte estimée d'individus dans les sites, combinée à la perte totale de sous-populations de sites qui ont bien suivi depuis le début du suivi de la Directive Habitat. La fourchette des pertes est évidente en Irlande, en Allemagne et en France. Dans d'autres parties de l'aire de répartition, la perte peut être tout aussi grave, mais la surveillance a été inadéquate. Malgré cette incertitude, le déclin de la population est suspecté d'être supérieur à 30% sur l'ensemble de l'aire de répartition européenne de cette espèce. L'espèce est fortement dépendante de la conservation et est sensible à de nombreuses pressions présentes dans les zones humides des basses terres où elle réside. Ainsi, le manque d'autre intérêt pour la conservation de son habitat et la nature vulnérable de cet habitat signifie que les perspectives futures suggèrent qu'un déclin supplémentaire est prévu, en particulier compte tenu de la nécessité d'une gestion active de la conservation. Les pertes continues de sites rendent également les populations restantes plus isolées et vulnérables. Des prescriptions de gestion strictes et des plans de conservation en cours doivent être élaborés et mis en œuvre avant que cet animal ne soit en sécurité dans le futur.
L'espèce a été précédemment évaluée comme dépendante de la conservation, car en particulier dans les parties sud et ouest de l'aire de répartition, la perturbation et l'assèchement de ces espèces exigeantes en eau ont nécessité une gestion hydrologique pour maintenir les sites dans des conditions favorables. Cependant, une modification des critères signifie que cette catégorie n'est plus disponible et qu'elle a donc été révisée.
Description
Taille :
: 0 cm SL
 
 
 
Maintenance

 
 
 
Dispo vente :
Non disponible
Sources
GBIF, IUCN,
Bondensen, P. 1966. Population studies of Vertigo moulinsiana (Dupuy) in Denmark. Natura Jutlandica 12(240-251).

Butot, L.J.M. and Neuteboom, W.H. 1958. Over Vertigo moulinsiana (Dupuy) en haar voorkomen in Nederland. Basteria 22(52-63).

Byrne, A., Moorkens, E.A., Anderson, R., Killeen, I.J. and Regan, E.C. 2009. Ireland Red List No. 2 – Non- Marine Molluscs. National Parks and Wildlife Service. Department of the Environment, Heritage and Local Government, Dublin, Ireland.

Cameron, R.A.D., Colville, B., Falkner, G., Holyoak, G. A., Hornung, E., Killeen, I.J., Moorkens, E.A., Pokryszko, B.M., Proschwitz, T. von, Tattersfield, P. & Valovirta, I. 2003. Species accounts for snails of the genus Vertigo listed in Annex II of the Habitats Directive: In Speight, M.C.D., Moorkens, E.A. & Falkner, G. (Eds) “Proceedings of the Workshop on Conservation Biology of European Vertigo Species”. Dublin, 2002. Heldia: 151-170.

European Commission. 2006. Assessment, monitoring and reporting under Article 17 of the Habitat's Directive: Explanatory notes and guidelines. http://www.artdata.slu.se/filer/gybs/notes_guidelines_report_art17_final.pdf

Gärdenfors, U., Hall, R., Neymark, M., Nilsson, J., Olsson, O., Pansar, J. and Wiktander, U. 1988. Större grynsnäckan Vertigo moulinsiana återfunnen. FaZett 1(1-3): 8-10.

IUCN. 2011. IUCN Red List of Threatened Species (ver. 2011.2). Available at: http://www.iucnredlist.org. (Accessed: 10 November 2011).

IUCN. 2018. The IUCN Red List of Threatened Species. Version 2018-1. Available at: www.iucnredlist.org. (Accessed: 28 June 2018).

Kerney, M.P. 1999. Atlas of the land and freshwater molluscs of Britain and Ireland. Harley Books, Great Horkesley, Essex.

Kerney, M.P. and Cameron, R.A.D. 1979. A Field Guide to the Land Snails of Britain and North-west Europe. William Collins Sons & Co, London, England.

Killeen, I.J. 1996. Vertigo moulinsiana (Dupuy, 1894). In: Van Helsdingen P. J., Willemse L., Speight M. C. D. (ed.), Background information on invertebrates of the Habitats Directive and the Bern Convention. Part III - Mollusca and Echinodermata., Nature and Environment No 81. Council of Europe Publishing, Strasbourg.

Killeen, I.J. 2003. A review of EUHSD Vertigo species in England and Scotland. In Speight, M.C.D., Moorkens, E.A. & Falkner, G. (Eds) “Proceedings of the Workshop on Conservation Biology of European Vertigo Species”. Heldia 5: 73-84.

Moorkens, E.A. & Killeen, I.J. 2011. Monitoring and Condition Assessment of Populations of Vertigo geyeri, Vertigo angustior and Vertigo moulinsiana in Ireland. aNational Parks and Wildlife Service, Department of the Environment, Heritage and Local Government,, Dublin, Ireland.

Pokryszko, B.M. 1990. The Vertiginidae of Poland (Gastropoda: Pulmonata: Pupilloidea) - a systematic monograph. Annales Zoologici 43: 133–257.

Ripken, T.E.J. 1982. Vertigo (Vertigo) moulinsiana (Dupuy, 1849) levend in Zuid-Limburg teruggevonden. Basteria 46: 124.

Tattersfield, P. and McInnes, R. 2003. Hydrological Requirements of Vertigo moulinsiana (Dupuy, 1849) on three proposed English Special Areas of Conservation. In Speight, M.C.D., Moorkens, E.A. & Falkner, G. (Eds) “Proceedings of the Workshop on Conservation Biology of European Vertigo Species”. Dublin, 2002. Heldia 5: 135-150.