Dry Start Method

Auteur Message

TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 241
  Posté le : 15/06/2018 16:38:43
 
 
Bonjour, 

Voici une réédition de l'article que j'avais écrit pour Aquachange (Mise en ligne dans quelques heures). Je l'ai un peu réécrit et complété. 

Comme toujours, n'hésitez pas à poser vos questions, faire des remarques,...

Bonne lecture.

Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 94
  Posté le : 20/12/2018 08:58:35
 
 
Très intéressant article sur un sujet que je ne maitrise pas du tout. En tant que archéo-aquariophile, je n'en avais jamais entendu parler.

C'est très très futé ! Je le garde en option pour ma prochaine mise en route.

Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 94
  Posté le : 11/01/2019 15:51:53
 
 
Je suis tenté par la méthode, mais j'ai des doutes quant à la faisabilité.
D'abord, reste à savoir si la température ambiante a une incidence sur la méthode. Je suppose que oui et c'est pour cela, entre autre, que je ne tiens à démarrer mon projet qu'au printemps. L'eau de conduite étant toute l'année au alentour de 9°C il faut de toutes façons la réchauffer. 
Ensuite je tiens à installer des souches (chez moi, ce ne sont pas des racines)  Dur de les mettre en place ensuite, non ?
Et puis... Attention à la fonte des cryptocorynes ? Dommage, c'est une de mes plantes préférées.
Il y a encore le problème de l'accès des plantes au CO2. Là, je suppose que dans la nature, elles se débrouillent.
Il y a donc beaucoup de points à éclaircir avant de démarrer... à sec.

TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 241
  Posté le : 11/01/2019 23:00:49
 
 
"la température ambiante a une incidence sur la méthode"

Bonne question! Je n'ai pas de réponse à apporter, mais au printemps, ca devrait aller! A mon avis, la réponse, c'est que ça dépend des plantes.

"Ensuite je tiens à installer des souches (chez moi, ce ne sont pas des racines)  Dur de les mettre en place ensuite, non ?"

Ca ne pose aucun problème de la mettre en place immédiatement. Il y a un léger risque de voir des moisissures apparaître, mais ça passera à la mise en eau.

"Attention à la fonte des cryptocorynes "

C'est en effet hasardeux. Avec un peu plus d'expérience de ma part, je te dirais qu'il y a moyen de faire baisser le risque, comme faire la mise en eau avec de l'eau vraiment a température ambiante. Rien n’empêche d'appliquer la méthode sans les cryptocorynes, et de les ajouter après a mise en eau.

"Il y a encore le problème de l'accès des plantes au CO2."

Alors là, non! Tu en as a profusion dans l'air du CO2, bien plus simple a capter pour les plantes. C'est bien pour ca que la méthode marche particulièrement bien! plus de lumière, plus de CO2!

De façon générale, tu peux aussi faire ça hors aquarium. Tu prends des plantes, et tu les fais pousser dans des pots, tu divises, repiques,... et tu obtiens une grosse quantité de plante pour faire ton aquarium.

Grand Père



Inscrit le : 18/12/2018 13:42:55
Messages : 94
  Posté le : 12/01/2019 09:49:40
 
 
Pour le CO2 en DSM, j'ai bien compris l'enjeu. C'est pour le passage émergé / immergé que je m'inquiète. Une production temporaire de CO2 comme l'indique RegisH me semble une bonne solution.
Pour le reste, il faut essayer pour se faire une idée. Vivement le printemps !

TheEdge



Inscrit le : 15/01/2018 09:34:00
Messages : 241
  Posté le : 12/01/2019 22:57:32
 
 
Tu sais, il ne faut pas s'inquiété de l'immersion. Quand tu achètes une plante en magasin, elle vivait dans l'air quelques jours plus tôt.

1

Vous devez être connecté pour intervenir sur le forum