[Jeb] Mes Aquas aussi
Forum > Aquariums des membres > [Jeb] Mes Aquas aussi 
Auteur Message
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

TheEdge



Modérateur
Inscrit le : 15/01/2018
Messages : 2448
Posté le : 12/11/2020 23:10:44
 
 
En effet, ils ont bien grandi!


Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 5200
Posté le : 13/11/2020 05:50:53
 
 
Il est vraiment beau ce bac !

Les crevettes ont survécues finalement ? 

Jebeddo



Modérateur
Inscrit le : 04/05/2018
Messages : 1719
Posté le : 13/11/2020 09:48:42
 
 
Joker... Je ne les vois plus du tout. Mais aucun cadavre ou bout de crevette non plus. 


Jebeddo



Modérateur
Inscrit le : 04/05/2018
Messages : 1719
Posté le : 07/09/2021 22:30:35
 
 
Hello hello. 

Après une longue, bien longue absence, me revoilà sur le forum. Les aquariums vidés ont été en grande partie remis en eau, il y a eu des séparations, des pertes et des arrivées au sein des écailles, de nouveaux projets sont en cours, et je profite avec bonheur d'un coin d'extérieur... 
Bref, beaucoup de choses à raconter ici. 

Ca fait du bien de revenir ! 

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 5200
Posté le : 08/09/2021 07:00:02
 
 
Content de te lire. 
Et content d'avoir des nouvelles de tes bacs...

TheEdge



Modérateur
Inscrit le : 15/01/2018
Messages : 2448
Posté le : 08/09/2021 16:08:20
 
 
CA fait du bien de te relire! 


Jebeddo



Modérateur
Inscrit le : 04/05/2018
Messages : 1719
Posté le : 13/09/2021 23:08:17
 
 
Chose promise...

Dans les épisodes précédents ! Jeb doit déménager. Mais c'est déjà angoissant de faire voyager de grands bacs de verre bien lourd (surtout pour descendre un escalier en colimaçon), et le risque de perdre des poissons sur un trajet de 800 bornes au sortir de l'hiver assombrit l'horizon. Face à cette menace, une lourde décision est prise : vendre / donner l'ensemble des poissons. 

Premier boss, et on attaque directement par le plus costaud : 525L avec scalaires, corydoras, et un insaisissable banc de nez-rouges qui m'a demandé 6h de pêche d'affilé... Tout ce petit monde a été temporairement stocké dans le 120L. Changements d'eau de 30% par jour, plantes mises à flotter pour maximiser les cachettes et bulleurs pour s'assurer d'un bon taux d'oxygène. 
Deux semaines avant le départ il restait 3 scalaires, 30 corydoras de tous âges, 20 nez-rouges et une femelle guppy trop habile pour esquiver les épuisettes.

Vous voulez voir ce que ça fait, 3 scalaires adultes dans 120L ? 


Heureusement que ça n'a pas duré longtemps. Ils ont rejoins un groupe dans un beau 600L où ils ont vite commencé à faire plus de petits scalaires. Les corydoras ont rejoins le club d'Argenteuil. Les sturisomatichthys sont dans un 800L et leur nouveau propriétaire a tres bien pris en main leur repro, avec des petits devenus grands :) 

(à suivre). 



Nicolaz



Modérateur
Inscrit le : 22/01/2021
Messages : 209
Posté le : 13/09/2021 23:19:22
 
 
Je compatis ! j'ai passé une journée à pêcher 10 tetras amande dans 80L...


Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 5200
Posté le : 14/09/2021 07:50:29
 
 
Et bien quelle histoire !

Il faudra que tu nous présentes les nouvelles configurations et les populations qui vont avec ! 



Jebeddo



Modérateur
Inscrit le : 04/05/2018
Messages : 1719
Posté le : 14/09/2021 21:33:10
 
 
Episode 2.

Le déménagement n'a pas été de tout repos. Les gars qui ont descendu les aquariums ont bien transpiré (120 kg de cuve nue pour le grand, avec encore du sable humide au fond... un cauchemar).
De notre côté, on a prit soin des quelques mini-bestioles à nous suivre. Deux contenants en plastique calés dans une grande glacière de 20L, contenant au total :
- Le couple d'Apistogramma baenschi
- La 2e femelle baenschi
- Une femelle guppy Blue Moscow à la retraite
- Deux Caridina multidentata - Une floppée de Neocaridina davidii (malheureusement, il a fallu les caser avec quelqu'un... et la petite femelle Apistogramma a suffit à bien descendre la population)
-  Et les escargots, dont mon plus vieux locataire : un Clithon corona mâle

Le 60L a immédiatement été remis en eau avec des sacs qu'on avait mis de côté en vidant les bacs. 
Il a permis d'accueillir tout le monde, sauf la femelle Apistogramma surnuméraire qui se serait fait charcuter par le couple, et les Neocaridina qui n'auraient eu aucune chance de survie avec l'Apisto mâle. Spoiler : le temps que les bacs se cyclent elles se sont quand même fait manger par la 2e femelle...

Et bien sûr, après un an à essayer d'élever des petits Apistogramma, la seule et unique ponte menée jusqu'à la nage libre a été faite dans le bac de transition crado, avant que j'ai pu relancer le moindre élevage de microfaune, avec la boite de nourriture pour alevins enterrée sous une pile de cartons et retrouvée bien trop tard...
Ca m'aura tout de même permis de voir le couple sous son plus beau jour. Une femelle baenschi en robe de garde est absolument magnifique.

 

(cliquez sur la 2e photo, ça vaut le coup)

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 5200
Posté le : 15/09/2021 06:54:56
 
 
J'adore tes comptes rendus. Passionnant !
... et es A. baenschi sont splendides ! 

Maintenant que tout est rentré dans l'ordre, tu vas réussir la repro. c'est sûr ! 



TheEdge



Modérateur
Inscrit le : 15/01/2018
Messages : 2448
Posté le : 15/09/2021 13:56:07
 
 
Vivement l’épisode 3! C'est encore mieux que desperate housewife! Ceci étant, je compatit sur la pêche, je garderai toujours en mémoire ma pêche aux pangio!


Jebeddo



Modérateur
Inscrit le : 04/05/2018
Messages : 1719
Posté le : 19/09/2021 19:23:29
 
 
Episode 3. 

Une fois les meubles et les principaux cartons déballés, la priorité est d'héberger les poissons qui restent. 
Le 80L est le premier à être remis en eau. C'est plutôt facile : tous les éléments du décor ont été gardés dans la même glacière. Les racines sont encore pleines d'eau et les plantes n'ont pas souffert. Le bac était assez léger pour qu'on puisse y laisser le sable et la pouzzolane, donc le relief est aussi en place. 

La relance est l'occasion d'apporter quelques changements mineurs pour mieux gérer les populations, faciliter l'entretien, et améliorer le visuel. L'aquarium est placé dans la chambre avec un minuteur et un éclairage dimé de façon à se réveiller en douceur sur un coin d'Amazonie le week-end. Le filtre interne, bruyant et volumineux, est supprimé au profit d'un filtre exhausteur avec pompe intégrée (beaucoup plus silencieux que les modèles sur lesquels un bulleur doit être branché). Le sable est en partie retiré puis remplacé par du Sansibar encore un poil plus fin. Les branches sont réaménagées en deux territoires - un pour le mâle et un pour la femelle - mais disposées plus en hauteur, afin de mieux occuper le haut du bac et de donner du volume à l'ensemble. Ils sont aussi plus rapprochés de façon à laisser deux bons centimètres de libre près des vitres, ce qui facilite largement leur nettoyage. 

Le hardscape :



Enfin, la plantation est légèrement renforcée par des Sagittaria et, plus tard, quelques brins de Cabomba qui suffisent à absorber la pollution générée par les deux poissons, mais surtout par la dégradation de l'épaisse couche de feuilles de chêne et de noyer. Les deux crevettes Caridina Japonica qui ont survécu aux erreurs de mon premier bac, aux canicules parisiennes et à un an de séjour dans le bac des scalaires sont installées, en sachant que les baenschi sont des Apistogramma plutôt petits. Elles sont rejointes par 6 comparses achetées à la plus grande taille disponible, dont deux perdues à l'acclimatation... Je n'ai jamais réussi à avoir 100% de survie à l'introduction d'invertébrés 

La cohabitation Apistogramma baenschi / Japonica, déjà en partie testée dans le bac de transition, se passe parfaitement depuis quatre mois. Je croise les doigts pour la suite. Ni le mâle ni la femelle ne font mine de s'y intéresser comme proie (il faut dire que chaque crevette est entre 1x et 2x plus grande que les poissons, des titans). Le plus gros risque résiderait pendant la garde d'oeufs / de larves, période où la femelle pourrait devenir assez agressive pour attaquer une crevette trop curieuse. Mais les Japonica prédatent peu les oeufs sains et sont assez vives pour partir. 
Et il n'y a plus de chances d'une reproduction ici... mais ce sera pour le prochain épisode.

Résultat final :



(PS : si j'espace, ce n'est pas uniquement pour vous tenir en haleine. J'ai envie de partager le bon comme le moins bon, ça structure les évènements, et surtout... c'est terriblement long à écrire !)

Grand Père



Modérateur
Inscrit le : 18/12/2018
Messages : 5200
Posté le : 19/09/2021 21:51:33
 
 
 J'adore te lire.
Et j'aime beaucoup ce bac. 

Pas vu les Apisto. ni les crevettes  et les rayés, ce sont des Nannostomus ? 

Vivement l'acte 4 !

Gribouille



Modérateur
Inscrit le : 28/05/2020
Messages : 198
Posté le : 20/09/2021 07:12:18
 
 
Tout ça demande une sacrée organisation  !


Nicolaz



Modérateur
Inscrit le : 22/01/2021
Messages : 209
Posté le : 20/09/2021 21:51:24
 
 
Très chouette le rendu avec les feuilles.
Pour ma gouverne A. baenschi et crevettes peuvent cohabiter ? (je rêve d'A Borelli dans mon bac principal...)

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8
Vous devez être connecté pour intervenir sur le forum