Heteranthera zosterifolia
Descripteur : Martius (1823)
Famille : Pontederiaceae

Synonymes
Heteranthera osteniana
Noms Communs
Hétéranthère à feuilles de zostère
Zostère étoile

Water stargrass (en)
Genre : Heteranthera
Heteranthera zosterifolia   
Hétéranthère à feuilles de zostère
Origines géographiques
Aire d'origine :
Amérique du sud
Pays :
Argentine, Bolivie, Brésil , Colombie, Paraguay, Uruguay
 
Heteranthera zosterifolia est originaire de plusieurs zones du bassin amazonien au sud du Brésil , l'est du Paraguay, le Chaco bolivien et l'Argentine (Salta, Misiones, Entre Ríos).
Pour l'Uruguay, elle est citée pour les départements de Rivera (Tranqueras), Lavalleja (Penitente) et Rocha. L'aire de répartition naturelle s'étend à travers le sud du Brésil.
Environnement
Eau :
Terre, Douce
 
Heteranthera zosterifolia fréquente les marais, les zones humides et les vastes plaines inondables des grands fleuves.
Elle peut se rencontrer totalement immergée, flottante lorsque la couche d'eau est de quelques centimètres, ou émergée.
Liste Rouge UICN : 
NE
 
 
Description
Type :
Plante
Croissance :
Taille :
50 à 100 cm
 
Heteranthera zosterifolia
Heteranthera zosterifolia a été décrit en 1824 par Carl Friedrich Philipp von Martius.
Elle se présente sous forme d'une tige peu ramifiée pouvant atteindre près d'un mètre de long pourvue de feuilles étroites, linéaires et vert clair pour la partie immergée, à lancéolées et vert plus foncé pour la partie flottante, de 2 à 5 cm de long sur 02 à 0,7 cm de large.
Ornée de trois fines nervures, ces feuilles sont disposées en alternance et paraissent disposées en étoile au sommet, lorsque les inter-noeuds sont encore plus resserrés.
Les feuilles sont simples et alternes, lancéolées, à bord entier et petiolées.
De nombreuses racines adventives se développent à la base des feuilles.
Heteranthera zosterifolia présente des fleurs à six pétales de couleur bleue et forment des capsules de déhiscence loculicide.
Description botanique
Petite graminée hydrophytique, vivace, à touffes, à tiges étirées, semi-flottantes, de 12-30 cm de long, enracinées et à l'apex légèrement surélevé. Feuilles de l'adulte dispersées, assez nombreuses à l'extrémité des tiges, linéaires, sessiles, de 1,5 à 3 cm de long, à la base avec une gaine membraneuse prolongée vers le haut en forme de ligule. Fleurs bleu pâle, disposées en inflorescence biflore d'environ 2 cm de haut, une fleur sessile et l'autre pédiculée. Fruit de la capsule cylindrique, 1 cm de long par 1 mm de large, long rosé et multiséminé.
Fleurit en été et en automne.
Dispo vente :
Commun
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :
18 à 30°C
pH :
5,5 à 8
GH :
1 à 20
Eclairage :
Brassage :
Substrat nutritif :
Non
Dry Start :
Oui
 
Plante peu exigeante quant à la température et à la qualité de l'eau ou même à la nature du sol, Heteranthera zosterifolia convient au paludarium, terrarium humide et même au bassin de jardin d'été.

Il faudra néanmoins bien l'éclairer.
Dès qu'elle atteint la surface, il est nécessaire de l'étêter et de la repiquer pour lui conserver son intérêt décoratif.
Plantation et multiplication :
Heteranthera zosterifolia est propagée par multiplication naturelle de ses graines, ou est multipliée par boutures.

Multiplication végétative par boutures.
Au moment de sa taille, on peut utiliser les têtes coupées comme bouture à condition qu'elles fassent au moins une dizaine de centimètres
Reproduction sexuée.

Si on a la chance de posséder un bac ouvert et que l'Heteranthera zosterifolia pousse jusqu'à la surface de l'eau. Elle peut former une ravissante fleur bleue qui produit des graines fertiles.
Commentaires
Heteranthera du grec hetero,different et anthera, anthère, en raison de la forme particulière de l'anthère
zosterifolia fait allusion à l'aspect herbacé des feuilles, en forme de zostère.
Sources
GBIF, EPPO, MNHN
Walter, Brady & Brickel "European Garden Flora: A Manual for the Identification of Plants Cultivated" CUP (1986)
Lombardo, A. "Las plantas acuáticas y las plantas florales. Intendencia Municipal de Montevideo", Bouzot, (1970)
Castellanos, A. & R. M. Klein. Pontederiaceas. in: "Flora Ilustrada Catarinense" (1967)