Amatitlania nigrofasciata
Descripteur : Günther, 1867
Famille : Cichlidae

Synonymes :
Archocentrus nigrofasciatus (Günther, 1867)
Cichlasoma nigrofasciatum (Günther, 1867)
Cryptoheros nigrofasciatus (Günther, 1867)
Heros nigrofasciatus (Günther, 1867)
Noms Communs :
Nigro
Cichlidé zèbre
Bagnard

Convict cichlid (en)
Genre : Amatitlania
Amatitlania nigrofasciata (Günther, 1867)
Amatitlania sajica (Bussing, 1974)
Amatitlania altoflava (Allgayer, 2001)
Amatitlania nanolutea (Allgayer, 1994)
Amatitlania nigrofasciata   
Nigro
Origines géographiques
Aire d'origine :
Amérique centrale
Pays :
El Salvador, Guatemala, Honduras, (Nicaragua)
 
L'aire de répartition de l'Amatitlania nigrofasciata est assez vaste, dans le nord de l'Amérique centrale. Elle s'étend depuis sur le versant pacifique du sud du Guatemala au nord, jusqu'au Salvador et sur l'ensemble des versants atlantique et pacifique du Honduras. Cependant, il existe une grande incertitude concernant la distribution indigène de cette espèce, notamment sa présence au Nicaragua, et des études moléculaires supplémentaires sont nécessaires pour clarifier la taxonomie de cette espèce. De nombreuses mentions de cette espèce font en effet état de sa présence vers le sud jusqu'au Panama, mais elles font plus probablement référence aux espèces proches A. siquia et A. kanna.

Cette espèce a été largement introduite dans d'autres parties du monde par le biais du commerce aquariophile, notamment au Mexique, en Floride, aux Etats-Unis, en Italie, en Iran, au Japon, en Australie occidentale, à Bali et aux Philippines.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
 
Cette espèce d'eau douce, benthopélagique, se trouve principalement dans les rivières et les ruisseaux dans toute son aire de répartition d'origine. Cette espèce préfère les habitats rocheux et sablonneux avec des branches d'arbres et des feuilles mortes, trouvant refuge dans les diverses fissures et crevasses offertes par ce type d'environnement, ou parmi les racines et les éboulis. Les adultes et les juvéniles fréquentent également les bassins chauds (20-36°C) des sources et de leurs effluents.

Dans son aire de répartition introduite, elle a été signalée dans des fossés de drainage adjacents à des installations d'aquaculture ornementale, des lacs artificiels, des sources d'eau chaude et des bassins de refroidissement associés à des installations de production d'énergie.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
DD : Données insuffisantes
Description
Taille :
: 10 à 12 cm SL  
: 8 à 10 cm SL
Respiration :
Branchiale
Longévité :
Environ 10 ans
 
La taille maximale rapportée dans son milieu naturel est de 10 cm SL, mais les spécimens captifs peuvent atteindre jusqu'à 12 cm.
 
Alimentation :
Régime : 
Omnivore
Dans la nature, cette espèce se nourrit principalement de vers, de crustacés, d'insectes et de matières végétales.

En aquarium, il est assez simple à nourrir et accepte la plupart des aliments qu'on lui propose.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        20      24              28      30
pH :
              6,5                       8

GH :
(°GH)
              5                        25
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
240 l minimum
Population :
2 minimum
 
 Idéalement, l'aquarium devra reproduire sont biotope d’origine, à savoir un substrat de sable, avec de nombreuses pierres et racines fournissant un grand nombre d'abris et de sites de ponte. Il est aussi possible d'ajouter de pots en terre cuite renversés. On peut ajouter des plantes, mais il conviendra de choisir des plantes avec un système racinaire important, car à défaut, elles risquent d'être déracinées, car les Nigro sont de grands fouisseurs.

Bien qu'il s'agisse d'une excellente espèce pour débutants à bien des égards, il est préférable de le maintenir dans un aquarium spécifique. En effet, c'est une espèce agressive et territoriale qui devient carrément violente lors de la reproduction. Elle s'attaquera à des poissons beaucoup plus gros qu'elle et gagnera facilement. Dans un très grand aquarium, il peut être maintenu en communautaire, avec d'autres cichlidés robustes d'Amérique centrale.
 
Dispo vente :
Rare
Il existe aujourd'hui sous plusieurs formes de couleurs artificielles, dont la populaire forme rose, ainsi que des variétés à longues nageoires et marbrées.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
26 °C
Dimorphisme :
Les mâles ont tendance à devenir plus grands que les femelles et développent des nageoires dorsales et anales pointues à mesure qu'ils grandissent. Certains spécimens développent également une bosse frontale. Les femelles ont une tache sombre caractéristique sur la nageoire dorsale et sont plus colorées lorsqu'elles sont en état de frai.
Processus de reproduction :
L'une des espèces les plus faciles à reproduire, elle est idéale pour les nouveaux venus dans le domaine des cichlidés et de la reproduction des poissons en général.

L'accouplement est souvent aussi simple que de déposer un mâle et une femelle ensemble dans un aquarium. Si cela échoue, achetez un groupe de juvéniles et faites-les grandir ensemble. À moins que vous ne disposiez d'un grand aquarium, il faudra probablement déplacer les spécimens restants une fois le couple formé, car le mâle, en particulier, ne tolérera pas la présence d'autres poissons sur son territoire. Si l'espace n'est pas un problème, d'autres couples se formeront probablement dans d'autres zones de l'aquarium. L'aquarium lui-même doit être aménagé avec de nombreuses grottes et cachettes ou des pots de fleurs en argile pour servir de sites de ponte potentiels. Les poissons sont conditionnés avec un régime varié et de la nourriture vivante ou congelée et des changements d'eau importants (jusqu'à 50 %) chaque semaine pour les encourager à frayer.

Lorsqu'ils seront prêts à frayer, les deux poissons verront leur couleur s'intensifier. La femelle choisira et nettoiera un site de frai. Après quelques parades nuptiales, jusqu'à 300 œufs seront pondus. La femelle se charge de les garder et de s'en occuper, tandis que le mâle surveille le territoire, tenant à distance tous les arrivants. Pour un petit poisson, ils sont étonnamment agressifs, et peuvent même attaquer une main en train de nettoyer l'aquarium.

Les œufs éclosent en 3 à 4 jours et les alevins tombent sur le sol de la grotte. Ils sont ensuite déplacés dans une fosse pré-excavée dans le substrat, où ils restent jusqu'à ce que leurs sacs vitellins soient absorbés. Certains couples peuvent déplacer les alevins vers d'autres fosses au cours des 4 à 7 jours suivants, après quoi ils atteignent la nage libre. il peuvent être nourris avec des nauplii d'artemias à partir de ce moment, puis avec des flocons broyés au fur et à mesure de leur croissance. Ils broutent également les algues et les détritus qu'ils trouvent dans l'aquarium. Les soins parentaux sont excellents et se poursuivent pendant plusieurs semaines. Les jeunes ont tendance à se rassembler autour de la femelle tandis que le mâle continue à protéger le territoire contre les intrus.
Commentaires
Étymologie : Amatitlania peut être de Amatitlán en langue Nahuatl qui fait référence à son milieu Amatl et
nigrofasciata, "noir" et "bandé" (à bandes noires)