Ferrissia fragilis
Descripteur : Tryon, 1863
Famille : Planorbidae

Synonymes :
Ferrissia californica (Rowell, 1863)
Ancylus fragilis (Tryon, 1863)
Ferrissia clessiniana sensu (Falkner et al., 2002)
Ferrissia wautieri (Mirolli, 1960)
Gundlachia californica (Rowell, 1863)
Watsonula wautieri Mirolli, 1960
Noms Communs :
Patelline fragile

Fragile Ancylid (en)
Genre : Ferrissia
Ferrissia fragilis (Tryon, 1863)
Ferrissia fragilis   
Patelline fragile
Origines géographiques
Aire d'origine :
Amérique du nord, Europe
Pays :
Bélarus, Canada, États-Unis, France, Allemagne, Irlande, Italie (Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède, Suisse,Tchéquie, Ukraine,
 
À l'origine, Ferrissia fragilis provient d'Amérique du Nord (États-Unis, sud de l'Ontario, sud du Québec, sud-ouest de la Colombie-Britannique) et a envahi les écosystèmes d'eau douce d'Europe et de l'est de l'Asie

En Europe, cette espèce a souvent été signalée sous le nom de Ferrissia wautieri (Mirolli, 1960), les autres noms candidats sont Ancylus clessinianus Jickeli, 1882 et Ancylus isseli Bourguignat, 1866. Kerney (1999) l'a considérée comme introduite en Europe depuis l'Afrique du Nord. Walther et coll. 2006 a suggéré que l'espèce européenne était identique à l'envahisseur nord-américain Ferrissia fragilis.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
 
Bien que Ferrissia fragilis puisse être présente dans les rivières, on la trouve plus fréquemment sur les macrophytes et les débris organiques dans les environnements lentiques (McMahon 1976 et Jokinen 1978).

De large amplitude écologique, on la trouve généralement dans des eaux bien végétalisées stagnantes ou en mouvement lent. Elle vit sur des plantes aquatiques immergées dans des eaux peu profondes, tolère des conditions hypertrophiques, peut-être aussi une dessiccation saisonnière, jusqu'à un mètre de profondeur. En Suisse jusqu'à 600 m d'altitude.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Afin d'éviter les risques de propagation dans la nature, il conviendra de détruire les déchets d'élagage des plantes des aquariums.

Menacé par la destruction continue de l'habitat par le drainage et la construction, la plupart des habitats de cette espèce en Suisse ont déjà été détruits. En Angleterre, au Pays de Galles et en République tchèque considérés comme introduits avec une tendance à la propagation continue. Dans les pays méditerranéens et danubiens considérés comme autochtones.
En danger en Suisse et en Autriche.
Description
Taille :
: 0,2 cm SL
 
Ferrissia fragilis
La patelline fragile est un petit chapeau chinois d'à peine un millimètre .
Ferrissia fragilis est assez commune en aquarium, mais passe souvent inaperçu, dans la nature c'est l'unique Ferrissia présent en Europe mais peut être confondu avec Acroloxus et Ancylus

Elle sont plus petites que les Ancylus fluviatilis et incolores comme les Acroloxus, pour les différentier des Acroloxus lacustris , il faut regarder l'orientation de la point de la coquille: lorsque la coquille pointe vers le bas, elle penche vers la droite chez Ferrissia fragilis et vers la gauche chez Acroloxus lacustris .

Coquille ovale, transparente, apex émoussé, large et tourné vers le côté droit légèrement en arrière du centre dans la partie postérieure.
Taille: 3 à 4 x 1,4 à 1,7 x 0,8 à 1,2 (hauteur) mm, parfois jusqu'à 6 mm de long

Chez les Ancylidés et Ferrissidés, le poumon a disparu et la respiration se fait par la peau comme chez les Acroloxidés, deux familles proches.
Ils se déplacent peu et ne se rendent jamais à la surface pour respirer.
 
Alimentation :
Régime : 
Algivore
Ferrissia fragilis mange principalement des diatomées.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
              10                       30
pH :
              6                       9

GH :
(°GH)
              1                        30
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
1 l minimum
Brassage :
 
 Ferrissia fragilis est un escargot minuscule, très discret, ressemblant à une cochenille à bouclier, qui passe inaperçu tant qu'il ne se met pas sur une vitre. Il se nourrit exclusivement d'algues microscopiques et de diatomées. Par son régime alimentaire et sa taille plus que réduite, son impact sur la propreté d'un bac est quasi nulle. Néanmoins ce n'est pas un animal nuisible.
 
Dispo vente :
Non disponible
Si ce gastéropode n'est pas disponible à la vente, il arrive fréquemment dans nos aquariums en voyageant sur les plantes.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Courante
Dimorphisme :
Hermaphrodite
Processus de reproduction :
Ferrissia fragilis pond des œufs de 0,6 mm dans les plantes. Ce sont des capsules cornées minuscules contenant un œuf unique, et c'est par ce moyen là qu'il se retrouve dans nos bacs.
Les œufs éclosent en sept jours environ.
En été, les juvéniles n'ont besoin que de onze jours entre l'éclosion et la première ponte (à 1,7 mm), en hiver cela prend plus de temps, la croissance a besoin de quatre-vingt jours et les premiers œufs sont déposés lorsque la taille est de 2,9 mm.
Commentaires
Étymologie : Du latin ferrum "fer" (pour sa dureté ?) ou feris "frapper une monnaie, marquer d'une empreinte" (pour sa forme ?) et fragilis "fragile"
Sources
INPN, IUCN, GBIF
Animal Base (http://www.animalbase.uni-goettingen.de)
- Cordeiro, J. & Perez, K. "Ferrissia fragilis". The IUCN Red List of Threatened Species. (2011)
- MolluscaBase "Ferrissia californica (Rowell, 1863)". (2021)
- Beran L. & Horsák M. "Distribution of the alien freshwater snail Ferrissia fragilis (Tryon, 1863) (Gastropoda: Planorbidae) in the Czech Republic". Aquatic Invasions 2(1): 45–54. (2007)
- Blinn, W.; Truitt, Robt. E.; Pickart, Anne. "Feeding Ecology and Radular Morphology of the Freshwater Limpet Ferrissia fragilis". in Journal of the North American Benthological Society. 8 (3): 237–242. (1989)
- "Genetics, Shell Morphology, and Life History of the Freshwater Pulmonate Limpets Ferrissia rivularis and Ferrissia fragilis". researchgate.net.
- Albrecht C., Kuhn, K. and Streit, B. "A molecular phylogeny of Planorboidea (Gastropoda, Pulmonata): insights from enhanced taxon sampling". in Zoologica Scripta 36(1): 27–39. (2007)
- Basch, P. "A review of the recent freshwater limpet snails of North America". in Bulletin of the Museum of Comparative Zoology, Harvard 129: 399-461. (1963)
- Burch, J.B. "North American freshwater snails". Malacological Publications, Hamburg, Michigan, U.S.A. (1989)
- Dillon, R.T., Watson, Jr, B.T., Stewart, T.W. and Reeves, W.K. "Freshwater gastropods of North America". (2006)
- Walther, A.C., Lee, T., Burch, J.B. and Foighil, D.O. "Confirmation that the North American ancylid Ferrissia fragilis (Tryon, 1863) is a cryptic invader of European and East Asian freshwater ecosystems". in Journal of Molluscan Studies 72(3): 318-321. (2006)
- Ian C. Duggan "The freshwater aquarium trade as a vector for incidental invertebrate fauna" (2010)
- Zohar Yanai et al. "The pet and horticultural trades as introduction and dispersal agents of non-indigenous freshwater molluscs" (2017)
- Gerard Van der Velde et al. "Invasions by Alien Species in Inland Freshwater Bodies in Western Europe: The Rhine Delta" (2002)
- Otto Moog et al. "Aquatic invertebrate neozoa" (2017)
- Vitaliy Semenchenko "Premier enregistrement du gastéropode nord-américain invasif Ferrissia fragilis (Tryon, 1863) du bassin de la rivière Pripyat, en Biélorussie" in Invasions aquatiques 3 (1): 80-82 (2008)

Photo : charlotte_lz