Aponogeton boivinianus
Aponogeton de Boivin
L'Aponogeton de Boivin est une plante volumineuse, à réserver à des aquariums de grande taille.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Baillon ex Jumelle, 1922
Classe: Liliopsida
Ordre: Najadales
Famille:  Aponogetonaceae
Genre:  Aponogeton
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Aponogeton de Boivin
Membres du genre Aponogeton
Aponogeton henkelianus (Krause, 1906)
Aponogeton bullosus (H.Bruggen, 1969)
Aponogeton cuneatus (S.W.L.Jacobs, 2006)
Aponogeton tofus (S.W.L.Jacobs, 2006)
Aponogeton eggersii (Bogner & H.Bruggen, 2001)
Aponogeton abyssinicus (Hochstetter ex. Richard, 1850)
Aponogeton appendiculatus (H.Bruggen, 1968)
Aponogeton azureus (H. Bruggen, 1975)
Aponogeton bernierianus ((Decaisne) Hooker f., 1858)
Aponogeton boivinianus (Baillon ex Jumelle, 1922)
Aponogeton capuronii (H. Bruggen, 1968)
Aponogeton crispus (Thunberg, 1781)
Aponogeton decaryi (Jumelle, 1943)
Aponogeton desertorum (Zeyher ex A. Sprengel, 1828)
Aponogeton dioecus (Bosser, 1966)
Aponogeton distachyos (Linnaeus filius, 1781)
Aponogeton elongatus (F. Mueller ex. Bentham, 1878)
Aponogeton fotianus (Raynal, 2017)
Aponogeton junceus (Lehm. ex Schltdl, 1836)
Aponogeton lakhonensis (Aimée Antoinette Camus, 1909)
Aponogeton longiplumulosus (H.W.E. Van Bruggen 1968)
Aponogeton loriae (Martelli, 1897)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Afrique
Madagascar, Mayotte (France)
Aire actuelle
L'aire répartition de cet Aponogeton couvre le Nord-ouest de Madagascar (départements de Diégo-Suarez), l'île de Nosy Be et Mayotte.
Environnement
Milieu
Douce
Aponogeton boivinianus pousse dans les cours d'eau, dont le substrat est volcanique.
Les plantes poussent à des altitudes comprises entre 50 et 500 m. Elles prospèrent dans les ruisseaux et les rivières à débit lent et assez rapide. Elles peuvent également être trouvées dans les rapides.
Les emplacements sont ensoleillés ou ombragés.
Elle fréquente des cours d'eau dont la profondeur peut beaucoup diminuer pendant les saisons sèches, mais qui ne s'assèchent complètement que pendant les années extrêmement sèches (Kasselmann 2010).
Plusieurs paramètres ont été mesurés sur les sites naturels.
Des températures comprises entre 21 et 32°C, des valeurs de pH entre 6 et 8, une dureté totale entre 3,0 et 13,5 et une conductivité entre 11 et 136 µS / cm ont été trouvées (van Bruggen 1990). (507 µS / cm, Rivière de Caimans, Avril 2000)
Le tableau suivant montre certaines valeurs de l'eau dans l'habitat naturel d'Aponogeton boivinianus (d'après Kasselmann 2010)
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
30 à 50 cm
Aponogeton boivinianus possède un rhizome bulbeux d'environ 3 cm de long. Le tubercule brun clair est rond et aplati, presque en forme de disque. Il n'a pas de poil et est lisse.

Le petiole d'une dizaine de centimètres porte un limbe rubané oblong et gaufré relativement dur, mesurant 25 à 40 cm de long et 6 à 8 cm de large.
Les feuilles sont disposées en rosette autour du rhizome et sont de couleur vert clair à brun lorsqu'elles sont jeunes et deviennent vert foncé. La nervure centrale est très marquée.

La floraison est assez fréquente. Le pédoncule florale peut mesurer jusqu'à 70 cm, en s'épaississant sous l’inflorescence. La spathe est recourbée vers l'extérieur et mesure 4 à 5 cm. Elle laisse apparaître un double épi d'un dizaine de centimètres portant de petites fleurs roses.
Chaque fleur a deux tépales blancs ou roses.
Numéro chromosomique 2n = 40.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
20 à 27°C
pH
5 à 7,5
GH
2 à 15
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
Aponogeton boivinianus est une plante volumineuse, à réserver aux aquariums de grande taille.

Cette plante peut se contenter d'un sol pauvre, mais poussera mieux avec un sol nutritif. Dans le cas d'un sol uniquement sableux, l'ajout de boulettes d'engrais est conseillé.

Lors de sa plantation, il convient de prévoir une large place pour qu'elle s'épanouisse, en veillant à ce que les autres plantes ne lui fassent pas trop d'ombre. Le rhizome doit affleurer le sable sans être recouvert. Ôtez toutes les feuilles et racines abîmées.

L'espèce est bien adaptée à l'aquarium. Dans la phase de croissance, une à deux feuilles sont formées chaque semaine.

Aponogeton boivinianus nécessite des périodes de repos lorsqu'elle s'affaiblit, ce qui rend sa maintenance à long terme un peu compliquée. Il convient alors de baisser l'éclairage et la température de l'aquarium de quelques degrés. Pendant la période dormance, on on la sort de l'aquarium pour la maintenir dans un pot de sable humide, laissé dans un endroit frais (pas froid!). Après un repos de deux à trois mois, de nouvelles feuilles devrait apparaître, indiquant qu'elle est prête a revenir dans l'aquarium.
Disponibilité commerciale : Disponible
Il est préférable d'acheter un rhizome comportant déjà des feuilles. Un bulbe sans feuille est plus difficile à faire démarrer.
Plantation et multiplication
Reproduction sexuée
L'inflorescence de Aponogeton boivinianus, d'une soixantaine de centimètres, est constitué par deux épis opposés, à longue tige, couverte de fleurs jaunâtres.
Au moment de la floraison, les inflorescences exigent une atmosphère humide, d'où la nécessité de couvrir le bac avec une vitre après pollinisation ou d'emballer l'inflorescence dans un sac en plastique.
Les fleurs arrivent progressivement à maturité en commençant par les inférieures.
Les graines, plus de cinq cents par inflorescence, arrivent à maturité en deux mois.
Utilisez une brosse fine pour polliniser les fleurs. On peut alors les semer dans un petit bac rempli de sable, en ajustant la hauteur d'eau à la taille de plantules.
Attention, les escargots sont friands de ces jeunes pousses.
Commentaires
EtymologieLe nom du genre, Aponogeton, est une conversion anagrammique du nom de genre Potamogeton, et boivinianus, en l'honneur de Louis Hyacinthe Boivin, botaniste français connu pour la mission d'exploration qu'il effectua pour le compte du Muséum national d'histoire naturelle dans le sud-ouest de l'océan Indien à compter de 1847.

Les tubercules bouillis sont comestibles et ont un goût de châtaignes.
Références
GBIF, MNHN,
- C. Kasselmann, J. Bogner "Eine neue Aponogeton-Art (Aponogetonaceae) aus Madagaskar". in Aqua Planta 4-(2008)
- H.W.E. van Bruggen, "Neue Erkenntnisse über die Aponogetonaceae". in Aqua Planta 2-91 (1991)
- W. Leenen : "Das Pflanzenportrait: Aponogeton boivinianus Baillon ex Jumelle". in Aqua Planta 2 - 1984

Pour citer cette fiche :"Aponogeton boivinianus, Baillon ex Jumelle, 1922" B-Aqua / GP (2021)