Lemna trisulca
Lentille d'eau à trois sillons
Lemna trisulca, en culture immergée, ne pose pas de problèmes particuliers.
En aquarium, elle sera cultivée comme une plante flottante, mais qui flotte... sous l'eau.
En bassin, elle poussera en plein soleil, mais pousse mieux dans des endroits ombragés.


Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Lemna trisulca
Taxinomie
Descripteur : Linnaeus, 1753
Classe: Liliopsida
Ordre: Arales
Famille:  Lemnaceae
Genre:  Lemna
Synonymes
Hydrophace trisulca (L.) Bubani
Lemna bisulca Veesenm.
Lemna cruciata Roxburgh
Lemna intermedia Ruthe
Lemna trisulca var. pygmaea Henn.
Lemna trisulca var. sagittata Makino
Lenticula ramosa Lam.
Lenticula trisulca (L.) Scop.
Staurogeton trisulcus (L.) Schur
Noms Communs
Lentille d'eau à trois sillons
Lentille d'eau à trois lobes
Lenticule trisulquée
Ivy-leaved Duckweed (en)
Narrow-leaf duckweed (en)
Membres du genre Lemna
Lemna Minor (Linnaeus, 1753)
Lemna gibba (Linnæus, 1753)
Lemna aequinoctialis (Welwitsch, 1859)
Lemna perpusilla (Torr. 1853)
Lemna trisulca (Linnaeus, 1753)
Origine géographique
Aire d'origine : Europe
cosmopolite
Aire actuelle
Lemna trisulca se trouve principalement dans l'hémisphère nord et est le plus abondant en Europe et en Amérique du Nord, bien qu'il soit dispersé dans toute l'Asie comme le Kamtchatka, Sakhaline, le Japon et les Philippines. Des populations sont également présentes dans quelques localités d'Afrique, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d'Australie, à l'exception des régions arctiques et antarctiques et de l'Amérique du Sud. Elle n'est présente dans les régions chaudes seulement en montagne.

Répandue en Europe, Lemna trisulca est présente surtout dans le nord de la France et en Belgique. Elle est rare dans le midi et absente de la Corse. En Suisse, cette espèce est surtout présente dans le Jura et sur le Plateau.
Environnement
Milieu
Douce
Lemna trisulca pousse dans les marais, fossés, berges des lacs, jusqu'à 3000 m d'altitude.

Comme la plupart des espèces de lentilles, Lemna trisulca prolifère dans des eaux stagnantes ou à faible courant, mésotrophes à eutrophes, mais elle a la particularité de flotter sous la surface de l'eau.
Elle préfère les zones où la lumière n'est pas trop vive et les eaux pures et tempérées.
Lemna trisulca est capable de se développer dans des milieux très riches en plantes aquatiques fixées et crée parfois d’épais feutrages dans les grandes roselières.
Elle préfère les eaux pauvres en phosphate avec une conductivité principalement supérieure à 100 Microsiemens/cm, où on la trouve souvent flottant sous le couvert d'autres espèces de lentilles d'eau (Lemna, Spirodela). Pendant l'hiver, elle continue de croître, formant des frondes plus courtes et plus larges qui s'enfoncent dans le sol, où elles continuent de croître à un rythme plus lent.
Cette espèce est classée dans la catégorie "Préoccupation mineure" car elle est qualifiée avec des populations stables et ne fait face à aucune menace importante.

En France, L. trisuca est soumis à une réglementation de portée départementale en Haute-Savoie (Arrêté du 4 décembre 1990 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Rhône-Alpes - Article 5).
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
0,2 à 1 cm
Vivace aquatique et submergée, groupées et assemblés, Lemna trisulca flotte sous la surface de l'eau. Elle possède une seule racine filiforme, souvent absente.
Elles passent donc le plus souvent inaperçues en milieu naturel, la couleur étant d'un vert terne et le bord des lames devenant translucide. Elles peuvent remonter en surface lors des très rares floraisons (avril-juillet).

Lemna trisulca est une espèce de Lemna peu commune et pas facilement identifiée comme telle à première vue. Outre les lentilles d'eau bien connues (Lemna Minor et autres espèces), L. trisulca forme des populations flottantes sous la ligne de flottaison. Ses frondes en forme de feuille à croissance transversale pendent ensemble et forment ainsi de grands coussins dans l'eau. Chaque fronde a une marge transparente qui est dentée à l'avant.
Ces frondes sont formées de lames foliacées allongées, étroites, pointues, transparentes, de 3 à 10 mm de long sur 3 à 7 mm de large, marquées de trois nervures. Sous chaque lame, il n'y a qu'une seule racine filiforme de 2,5 cm mais parfois non développée.
Les lames s'affinent à l'une des extrémités en une sorte de pétiole qui les maintiendra attachées après division.
Elles se multiplient par des divisions successives et restent réunies par trois en formant des groupes assez importants de chaînes ramifiées qui flottent sous la surface de l'eau, complètement submergées.
Frondes submergées, sauf en floraison ou en fructification, 3 à 50, cohérentes en un groupe et formant souvent des chaînes ramifiées, s'atténuent à la base en tige de connexion verte 2 à 20 mm, verte et subhyaline, parfois violacée, étroitement ovée à elliptique, 3 à 15 mm (sans tige), ou 2 à 3,5 mm aussi long que large, plat, sans papilles sur la face supérieure, bord denticulé distalement. Trois veines, rarement une seule, veine centrale se rapprochant de l'apex, veines latéralesà une demi longueur des frondes.
Racine de 0,5 à 2,5 cm, souvent absente, gaine non ailée, apex principalement pointu. Turions absent.
La fleur, sans périanthe, est constituée de deux étamines et d'un pistil à un seul carpelle.
Les frondes fleuries et fructifères flottant librement à la surface de l'eau, 3 à 5 mm. Ovaire avec un ovule. Échelle utriculaire avec ouverture étroite à l'apex. Fruit ailé latéralement vers l'apex. Graine avec de douze à dix-huit côtes distinctes.

Description botanique
Racines jusqu'à 2,5 cm (parfois non développées), extrémité pointue ; gaine non ailée. Tiges vertes 2--20 mm. Frondes submergées (sauf à la floraison ou à la fructification), 3--50, cohérentes et formant très souvent des chaînes ramifiées, étroitement ovales, plates, minces, 3--15 mm (hors pédoncule), 2--3,5 fois plus longues que larges, base soudainement rétrécie en pédoncule vert, bords denticulés distalement ; nervures (1 ou) 3, nervures latérales uniquement dans la partie proximale de la fronde ; papilles absentes ; anthocyane souvent présente; espaces d'air inférieurs à 0,3 mm; turions absents. Fleurs : ovaires 1-ovulés, écaille utriculaire avec une ouverture étroite à l'apex. Fruits 0,6--0,9 mm, ailés latéralement vers l'apex. Graines avec 12 à 18 côtes distinctes, restant dans la paroi du fruit après maturation. 2n = 40, 42, 44, 60, 63, 80.
 
Maintenance
Dry Start
Non
Paramètres
Température
10 à 30°C
pH
4 à 8
GH
2 à 25
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
Cette plante, en culture immergée, ne pose pas de problèmes particuliers.

En aquarium, elle sera cultivée comme une plante flottante, mais qui flotte... sous l'eau.
Son intérêt en dehors de son aspect esthétique, réside dans le fait qu'elle libère l'oxygène qu'elle produit dans l'eau et pas dans l'air, comme les autres "lentilles", et pour son pouvoir épurant.
Chaque feuille fine et translucide de la lentille d'eau trilobée reste attachée à la feuille mère par un filament et forme une structure très aérée occupant jusqu'à vingt centimètres de profondeur. Cette structure offre un remarquable refuge aux infusoires, invertébrés et alevins, mais à aussi l'avantage d'être plus facile à gérer que les autres lentilles, qui se dispersent et deviennent souvent incontrôlables.

En bassin, elle poussera en plein soleil, mais se montre plus vigoureuse à des endroits plus ombragés - autour de la base d'autres plantes, sous les feuilles de nénuphars, dans des étangs ombragés, ou tout simplement dans les profondeurs de l'hiver, quand il prospère et semble luxuriant et vert tandis que d'autres les plantes sont mortes.
Originaire des eaux fraîches tempérées (soit pays nordiques, soit en altitude), la lentille à trois sillons n'aime pas les coups de chaud : attention en été dans le sud de la France.
Disponibilité commerciale : Rare
Plantation et multiplication
Lemna trisulca se reproduit par voie sexuée, grace à de très rares floraisons,ou végétative, mais la reproduction est principalement asexuée.

Reproduction sexuée
L. trisulca monte lentement en surface pour une courte période de floraison et de fructification. Les frondes peuvent porter, sur le bord, de minuscules fleurs verdâtres qui émergent de l’eau d'avril à juillet. Les frondes florales sont plus petites que les autres. Les fleurs, pollinisées par l’eau (pollinisation hydrogame), donnent des fruits indéhiscents à une seule graine dispersée par les mouvements de l’eau (dissémination hydrochore).

Reproduction végétative
L. trisulca se reproduit par division, au printemps. Chaque lame va se séparer en deux pour former deux plantes qui restent attachées l’une à l’autre. Il se forme ainsi des colonies qui peuvent compter jusqu’à cinquante frondes. On parle d’espèce grégaire ou coloniale. Cette multiplication est très rapide dans de bonnes conditions : doublement de la population en trois à quinze jours.
En outre, elle produit des hibernacles, bourgeons spécialisés qui permettent d’assurer la survie de la plante en hiver et sa multiplication au printemps.

En aquarium, on se contentera simplement de disséminer des fragments de la plante.
Commentaires
Étymologie : Lemna du latin lemna "lentille", et trisulca, de trisulcus, tri "triple", et sulcus "sillon". (qui a trois sillons).
Références
GNIF, IPNI, NPGS, IUCN, WCSPF
Tela Botanica
- Chen, J., Hoch, P. and Raven, P.H. 2011. Flora of China Vol. 13: Epilobium.
- Govaerts, R. and Frodin, D.G. 2002. World Checklist and Bibliography of Araceae (and Acoraceae). The Board of Trustees of the Royal Botanic Gardens, Kew., London.
- Hepper F.N. 1973. Flora of tropical East Africa: Lemnaceae. Crown Agents, London.
- Kupfer Michel, Corolla Jean-Pierre "Lemna trisulca" in DORIS, 26/12/2019
- Landolt, E. 1986. Enquête biosystématique dans la famille des lentilles d'eau (Lemnaceae), 2. La famille des Lemnaceae - une étude monographique . Veröffentlichungen des Geobotanischen Instituts der Eidgenössischen Technischen Hochschule, Zürich.
- Symoens J.J. 1997. Hydrocharitaceae. In: Edwards, Sebsebe & Hedberg (ed.), Flora of Ethiopia and Eritrea, Addis Ababa.
- Wu, Z.Y., Raven, P.H. and Hong, D.Y. (eds). 2010. Flora of China. Science Press and Missouri Botanical Garden Press, Beijing and St. Louis.
- Zhuang, X., Beentje, HJ & Lansdown, RV 2017. Lemna trisulca. UICN 2017

Pour citer cette fiche :"Lemna trisulca, Linnaeus, 1753" B-Aqua / GP (2021)