Alestopetersius smykalai
Descripteur : Poll, 1967
Famille : Alestidae

Synonymes :
Hemigrammopetersius smykalai (Poll, 1967)
Rhabdalestes smykalai (Poll, 1967)
Noms Communs :
Tetra Diamant bleu
Genre : Alestopetersius
Alestopetersius caudalis (Boulenger, 1899)
Alestopetersius smykalai (Poll, 1967)
Alestopetersius smykalai   
Tetra Diamant bleu
Origines géographiques
Aire d'origine :
Afrique
Pays :
Nigéria
 
La localité type du Tetra Diamant bleu est "Aba, Lower Niger, Nigeria", ce qui correspond à la ville d'Aba dans l'état d'Abia, au sud du Nigeria, qui se trouve sur la rivière Aba, un affluent de la rivière Imo.

L'aire de répartition est mal connue, mais semble se limiter au bassin inférieur du fleuve Niger et aux fleuves Imo et Ogun.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
 
Alestopetersius smykalai est une espèce pélagique qui habite les ruisseaux et les rivières.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
EN : En danger (B2ab(i,ii,iii))
La principale menace pour cette espèce est la perte d'habitat et le déclin de sa qualité en raison de la pollution due aux activités de l'industrie pétrolière et de la déforestation, en plus de l'assèchement des marécages et du remblaiement des terres pour le développement industriel et urbain.
Description
Taille :
: 5 à 6 cm SL
Respiration :
Branchiale
Longévité :
Environ 5 ans
 
Il n'existe pas de définition récente du genre mais, sur la base de Géry (1977) et des images de Mbimbi Mayi Munene et Stiassny (2012), il peut être distingué des autres membres du genre Alestopetersius par la combinaison des éléments suivants : absence de rayons médians étendus sur la nageoire caudale chez les mâles adultes, absence de bandes sombres proéminentes dans les lobes de la nageoire caudale, tache humérale faiblement visible, une marque proéminente, sombre, grossièrement en forme de losange sur le pédoncule caudal.
 
Alimentation :
Régime : 
Omnivore
Les poissons sauvages sont probablement des omnivores opportunistes se nourrissant de petits insectes, de crustacés, de fruits tombés, etc.

En aquarium, il se nourrit facilement, mais pour le maintenir en bonne santé, il est recommandé de lui offrir des repas réguliers de petits aliments vivants et congelés tels que des vers de sang, des daphnies et des artémias, ainsi que des flocons et des granulés séchés de bonne qualité, dont certains au moins devraient inclure un contenu végétal supplémentaire.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        20      23              27      28
pH :
         5      6            7      7,2

GH :
(°GH)
         2       5              10       15
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
250 l minimum
Brassage :
Population :
10 minimum
 
 La maintenance de ce tetra est assez simple. Le décor peut être conçu pour reproduire une rivière, avec un substrat de sable, des pierres de tailles variées, quelques grosses racines ou morceaux de bois flotté et finalement assez peu de plantes. On peut toutefois aussi le maintenir dans un aquarium planté plus classique. L'important étant de lui réserver un large espace libre pour la nage.

Il est assez sensible à l'accumulation de matière organique dans l'eau et au fluctuation de paramètre, aussi faut-il l'introduire dans un aquarium parfaitement stable et l'entretien devra être très rigoureux.

C'est un poisson vif, mais très pacifique, aussi convient-il bien à un aquarium communautaire. Vivant naturellement en banc, il doit être maintenu en groupe d'au moins dix individus et si possible plus afin d'avoir un comportement naturel et de se sentir en confiance.
 
Dispo vente :
Rare
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Processus de reproduction :
Les rapports de reproduction de ce Tétra sont assez rare, même si sa reproduction en aquarium semble possible.
Il s'agit d'une espèce qui se disperse ses œufs et qui ne montre aucun soin parental. Une méthode d'élevage consiste apparemment à maintenir un groupe d'adultes dans leur propre aquarium équipé d'une grilles empêchant les poissons d'avoir accès aux oeufs et en vérifiant aussi régulièrement que possible la présence d'œufs. Ceux-ci sont retirés et normalement éclos dans des récipients plus petits avec une incubation d'environ cinq jours et des alevins assez grands pour accepter des nauplii d'Artemia ou des micro vers une fois qu'ils nagent librement.