Brachygobius xanthozonus
Gobie à bandes dorées
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Brachygobius xanthozonus (Gobie à bandes dorées) . D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Bleeker, 1849
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Gobiidae
Genre:  Brachygobius
Synonymes
Brachygobius xanthozona (Bleeker, 1849)
Gobius xanthozona Bleeker, 1849
Hypogymnogobius xanthozona (Bleeker, 1849)
Hypogymnogobius xanthozonus (Bleeker, 1849)
Noms Communs
Gobie à bandes dorées
Gobie abeille
Bumblebee fish (en)
Membres du genre Brachygobius
Brachygobius doriae (Günther, 1868)
Brachygobius nunus (Hamilton, 1822)
Brachygobius xanthozonus (Bleeker, 1849)
Brachygobius sabanus (Inger, 1958)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Brunei Darussalam, Indonésie (Jawa), Malaisie (Sabah, Sarawak)
Brachygobius xanthozonus est connue à partir de quelques spécimens collectés au Brunei, en Malaisie orientale et à Java, en Indonésie (Larson 2001).

Décrit de Surabaya, dans l'est de Java, en Indonésie, mais peu de détails sont disponibles concernant l'étendue complète de son aire de répartition. Brachygobius xanthozonus peut être endémique à Java avec des enregistrements de Bornéo et de Sumatra concernant d'autres espèces.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce, Saumâtre
Température
25 à 30 °C
Brachygobius xanthozonus habite les environnements d'eau côtière, douce ou saumâtre tels que les mangroves, les estuaires et les courants de marée, mais les informations sont rares et les données demandent à être confirmées.
Les informations disponibles sur la population de l'espèce sont limitées, mais elles sont rares dans les collections des musées. Les travaux d'enquête en 1993 dans les mangroves de Brunei n'ont révélé qu'un seul spécimen, bien que d'autres espèces aient été trouvées en grand nombre. L'espèce est peut-être vraiment rare.
Le spécimen de Brunei provenait d'une forêt de Nypa et il est également connu dans des zones à végétation dense et à débits lents.
Brachygobius xanthozonus a été évalué comme Données insuffisantes, en raison d'un manque d'informations concernant la distribution de l'espèce, les tendances de la population, l'écologie ou les menaces directes.
Description
Taille
: 4 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
4 à 5 ans
Régime
Carnivore
Attention ! Bien que fréquemment cité dans les catalogues de vente par correspondance, ce gobie très rare ne semble jamais avoir été exporté.

B. xanthozonus est assez reconnaissable par rapport aux congénères et peut être identifié comme suit : environ cinquante écailles latérales, quatre bandes noires sur le corps, nageoire anale entièrement noire, dix rayons dans les deuxièmes nageoires dorsale et anale.
Tous les autres membres décrits du genre possèdent moins de trente écailles latérales, il a donc une apparence relativement allongée. Il diffère également de Brachygobius sabanus ou Brachygobius doriae. en possédant quatre, plutôt que trois, barres sombres sur le corps.

Note : Bleeker (1849) a érigé le genre Hypogymnogobius pour cette seule espèce, mais Koumans (1953) l'a considéré comme synonyme de Brachygobius.
Miller (1989), qui a découvert des différences notables dans le schéma des papilles sensorielles associées au système de ligne latérale de la tête entre B. xanthozonus , dans lequel elles sont disposées en rangées transversales, et d'autres Brachygobius spp., qui ont des motifs "abrégés" de papilles, l'a cependant rétabli.
 
Régime Alimentaire
Les gobies vivent au fond de l'eau et se nourrissent en milieu naturel, d'invertébrés tels que les larves d'insectes, vers et petits crustacés.
Afin de les garder en bonne santé, il est indispensable de leur apporter une nourriture vivante de petite taille.

Les petits aliments vivants tels que artémies, cyclopes, daphnie, etc., doivent être considérés comme essentiels bien que certains spécimens apprennent à accepter des alternatives congelées. Les produits séchés sont normalement ignorés.
Dimorphisme
Les femelles sexuellement matures ont vraisemblablement un corps plus rond que les mâles, en particulier lorsqu'elles sont gravides.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Aucun
Maintenance
Zone
Inférieure
Paramètres
Température
        22      24              27      28
pH
              7,5                       8
GH
              10                        15
Brassage
Aquarium
Volume
60 l minimum
Le genre Brachygobius contient actuellement neuf espèces décrites, et bien que toutes soient désignées collectivement sous le nom de gobies "abeille", seuls Brachygobius doriae et Brachygobius sabanus. sont couramment disponibles dans le commerce ornemental.
On se rapportera donc à ces espèces pour en assurer la maintenance si on a la chance rare de posséder Brachygobius xanthozonus.

Cette espèce est plus que rarement commercialisée et une grande confusion concernant l'identification et la répartition naturelle des Brachygobius est courante.
On ne manquera donc pas de se renseigner auprès du vendeur de l'espèce exacte et de l'origine précise des poissons convoités. Leur acclimatation et leur maintenance en dépend.

Note : Il est sans doute beaucoup plus simple de prélever des poissons au moment du frai dans les estuaires ou en élevage, mais la provenance des spécimens commercialisés reste floue. Malgré tout, le milieu de prélèvement devrait être plus dur (voire saumâtre) que celui des individus isolés récoltés durant les expéditions scientifiques.

Disponibilité commerciale : Très rare

Brachygobius xanthozonus est largement signalé dans le commerce des aquariums, mais celui-ci est identifié à tort (Delventhal 2006).
Les poissons du commerce aquariophile identifiés comme de cette espèce sont Brachygobius doriae (Günther, 1868).

Les images de spécimens vivants semblent d'ailleurs ne pas exister, il n'a peut-être jamais été exporté pour le commerce ornemental, et les poissons étiquetés comme tels sont invariablement Brachygobius doriae ou Brachygobius sabanus
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Difficile
Paramètres
Température
26 à 28 °C
pH
7,5
GH
15 °GH
Attention ! les données de reproduction disponibles s'appliquent sans doute à Brachygobius doriae (Günther, 1868).

Aucune donnée de reproduction de cette espèce n'est, en fait, disponible. On se rapportera aux autres membres du genre plus souvent commercialisés comme Brachygobius sabanus ou Brachygobius doriae.
Commentaires
Étymologie : Brachygobius du grec, brachys, "court" et du latin, gobius "goujon" et xanthozona du grec ancien ξανθός , xanthós "jaune" et zona de ζώνη , zốnê "ceinture" (ceinturé de jaune).
Références
GBIF, IUCN,
Seriously Fish
- Delventhal, N. 2006. Gobies and Sleepers. In: N. Monks (ed.), Brackish-Water Fishes, T.F.H Publications Inc., Neptune City.
- Kottelat, M., A.J. Whitten, S.N. Kartikasari and S. Wirjoatmodjo. "Freshwater fishes of Western Indonesia and Sulawesi." Periplus Editions, Hong Kong. (1993)
- Kottelat, M. "The fishes of the inland waters of southeast Asia: a catalogue and core bibiography of the fishes known to occur in freshwaters, mangroves and estuaries". in Raffles Bulletin of Zoology Supplement No. 27: 1-663. (2013)
- Larson, H. 2019. Brachygobius xanthozonus. The IUCN Red List of Threatened Species 2019
- Larson, H.K. "A revision of the gobiid fish genus Mugilogobius (Teleostei: Gobioidei), and its systematic placement." in Records of the Western Australian Museum 62: 1-233. (2001)
- Monkolprasit, S., Sontirat, S., Vimollohakarn, S. and Songsirikul, T. "Checklist of fishes in Thailand. Office of Environmental Policy and Planning," Bangkok, Thailand. (1997)