Descripteur : de Man, 1911
Famille : Palaemonidés

Synonymes :
Cryphiops lanchesteri (De Man, 1911)
Palaemon lanchesteri de Man, 1911
Palaemon paucidens Lanchester, 1902
Noms Communs :
Crevette fantôme de Lanchester
Crevette de Lanchester
crevette fantôme de Thaïlande
crevette en verre

Riceland prawn (en)
Whisker shrimp (en)
Macrobrachium lanchesteri   
Crevette fantôme de Lanchester
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Singapour, Thaïlande, Viet nam
 
Macrobrachium Lanchesteri est endémique de Thaïlande méridionale et centrale ou elle a été découverte pour la première fois. ( Lanchester (1901); De Man, (1911))

C'est l'une des espèces de crevettes les plus abondantes et les plus répandues de la Malaisie péninsulaire, de la Thaïlande (Wowor et al., 2009) et du Myanmar ainsi que du sud de la Chine, de Java (Ng, 1995) et d'Indonésie. Elle est également l'une des espèces les plus répandues au Laos. (De Grave, Wowor, & Cai, 2013 )
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
Température :
25 à 32 °C
pH :
6 à 9
GH :
2 à 14 °GH
 
Macrobrachium Lanchesteri est présente dans presque tous les types de milieux d'eau douce : rizières, étangs, ruisseaux, rivières, canaux, marécages, etc. et sont assez communes dans les eaux peu profondes, un à deux mètres ou moins. On la trouve aussi dans les ruisseaux et rivières à courants lents (0,70 m/s) ( Johnson 1961), à une profondeur de moins d'un mètre (Jongyotha, 2004 ).

Son habitat caractéristiques est à faible débit fluvial avec de la boue, beaucoup de plantes ( Salvinia molesta en Taïlande). L'eau y est souvent turbide.

L'introduction de cette espèce a été causée par des activités de pêche (Purnamasari, 2017). Cette espèce peut être un concurrent pour de nombreuses espèces indigènes dans l'obtention de nourriture. Elle peut survivre à des températures extrêmement élevée (Wowor, 2010) et se multiplient rapidement. Mais chaque habitat a un environnement écologique différent et affecte le nombre et le caractère des crevettes (Supriadi, 2012).

M. lanchesteri a été trouvé à l'Université Palangka Raya (Taïlande) dans une rivière à faible débit, la profondeur de la rivière était de 38 à 70 cm. (Données en milieu naturel ci-dessous)
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Macrobrachium Lanchesteri est largement distribuée en Asie, se trouvant dans le sud et le centre de la Thaïlande, en Malaisie péninsulaire, à Singapour, à Sabah, au Laos et à Brunei; se produisant dans presque tous les types de plans d'eau douce, rizières, étangs, réservoirs, ruisseaux et rivières. Compte tenu de cette large distribution, ainsi que de l'absence de menaces majeures, il est considéré comme peu préoccupant.
Description
Taille :
: 4 à 5 cm SL  
: 5 à 6 cm SL
Respiration :
Branchiale
Longévité :
4 à 5 ans
 
Macrobrachium Lanchesteri est une petite crevette d'eau douce. La qualité principale qui lui doit d'être affublée du qualificatif de fantôme est la transparence de tout le corps.

M. Lanchesteri est semi-transparentes avec des rayures brunes à noires sur le devant du corps. La particularité est une tribune droite (Samuel, Chong et Khoo, 1988 ) et des chélipèdes très longs par rapport à l'autre crevette fantôme plus courante en aquariophilie, Palaemon paludosus
Mais cette espèce a également une petite bosse sur le dos qui la distingue de nombreuses autres espèces de crevettes "fantômes".

La crevette fantôme a reçu son nom car elle a un corps semi-transparent. Mais selon leur régime alimentaire, les crevettes peuvent devenir jaunes, oranges, beiges ou brun clair.
Des cellules de pigment donnent à la crevette fantôme une capacité supplémentaire de se camoufler et de se fondre dans l'environnement pour échapper à ses prédateurs.

Elle a un rostre bien développée avec de petites dents le long des surfaces dorsale et ventrale, sans griffes sur la troisième paire de pattes marcheuses. La queue de la crevette a de petites taches. Sur les quatre premières paires de pattes, il y a de minuscules griffes qui aident à recueillir la nourriture du sol. Leur taille est rarement supérieure à cinq centimètres.

Identification des deux crevettes "fantômes" les plus courantes.
(Macrobrachium lanchester vs Palaemonetes paludosus)

M. lanchesteri a des Péréopodes plus longs que P. paludosus
- Les pinces de M. lanchesteri sont presque aussi longtemps que le corps et sont beaucoup plus petites chez P. paludosus
- La coloration est généralement beaucoup plus foncée pour M. lanchesteri alors que P. paludosus reste transparente.
- Les rayures brunes à noires sur le devant du corps sont caractéristiques de M. lanchesteri et deux petits points rouges sur la queue le sont pour P. paludosus.
- M. lanchesteri a des bandes rouges à orange sur les pattes et les palpeurs et P. paludosus présente souvent de faibles motifs sur leur corps comme des barres verticales.
- M. lanchesteri peut mesurer jusqu'à 6 cm, mais P. paludosus ne dépasse pas 5 cm.

Description complète :
Tribune droite ou faiblement courbée, atteignant à peine ou s'étendant légèrement au-delà de l'échelle antennaire, armée dorsalement de 5 à 10, généralement 7 ou 8, dents dont 1 ou 2 situées en arrière de la marge orbitale et 0 à 2 placées près de apex, marge ventrale avec 2 - 6, généralement 3 - 5, dents; épine antennaire marginale, s'étendant bien au-delà du lobe antennaire: épine hépatique aussi grande que l'épine antennaire, placée en arrière, juste en dessous du niveau de l'épine antennaire. Sixième somite abdominal environ deux fois plus long que le cinquième, carène pré-anale indistincte mais représentée par une crête obtuse. Telson environ 1,2 fois plus long que le sixième somite abdominal, se terminant par une forte projection médiane, avec 2 paires d'épines sous-terminales ordinaires, 2 paires d'épines dorsolatérales, paire dorsale antérieure de ces dernières placées à mi-longueur de suchon. Échelle antennaire de 0,8 à 1,0 fois plus longue que la carapace. Deuxièmes péréopodes minces, courts, les deux pattes de forme similaire et plus courtes que le corps, s'étendant au-delà de l'échelle antennaire d'un peu plus que chela et au-delà; carpe un peu moins de 1,5 fois plus long que le chela; paume plus longue que les doigts, ces derniers avec une petite dent tuberculée près de la partie basale. Troisième péréopode avec propode 2,1 à 2,5 fois plus long que le dactyle. Appendice masculina un peu plus de deux fois la longueur de l'appendice interne, avec des soies rigides peu dispersées sur la marge antérolatérale ainsi que sur la surface mésiale. Exopode de l'uropode nettement plus long que l'endopode, colonne vertébrale mobile sur tréma aussi longue ou légèrement plus courte que la projection latérale. Œuf. Œufs relativement plus nombreux, mesurant environ 0,6 x 0,9 mm dans les œufs sans yeux.

Note :
Macrobrachium est un genre avec un degré élevé de diversité avec environ deux cent quarante espèces. Même si certaines espèces peuvent être trouvées dans les estuaires ou les habitats marins, la majeure partie de leur cycle de vie se déroule dans les habitats d'eau douce.
Il est difficile de trouver beaucoup d'informations fiables car de nombreuses espèces différentes semblent être communément appelées crevettes «fantômes», à tort ou non. Il y a beaucoup de confusion autour du nom de ces crevettes. C' est un nom collectif qui comprend de nombreuses espèces de crevettes du genre Palaemonetes.
En outre, pour rendre les choses encore plus confuses, il existe des sous-genres comme Palaemonetes sinensis (crevettes d'eau douce d'Extrême-Orient), Palaemonetes Varians (crevettes de fossé de l'Atlantique), Palaemonetes Argentines (crevettes argentines), Palaemonetes Antennarius (crevettes popcorn), Palaemonetes kadiakensis (Crevettes de graminées du Mississippi). Toutes ressemblent beaucoup aux crevettes fantômes.

Il peut être difficile de distinguer la famille des Macrobrachium et des Palaemonidae. Par exemple, au lieu de crevettes fantômes américaines (Palaemonetes), vous pouvez trouver d'autres types comme Macrobrachium ehemals (crevettes fantômes indiennes) , Macrobrachium Lanchesteri, des crevettes de rivière d'eau douce et même des variations d'eau saumâtre.
Il est important de bien connaitre les crevettes que l'on désire acquérir et être sûr de leur identification pour pouvoir assurer leur maintenance.
 
Alimentation :
Régime : 
Omnivore
Macrobrachium Lanchesteri a un régime de type détritivore-omnivore, se nourrissant principalement de phytoplancton, de biofilm, de détritus, d'insectes, de mollusques, etc
En aquarium, elles mangeront à peu près tout ce qu'ils trouveront sur leur chemin, plantes mortes, feuilles mortes, légumes blanchis, flocons, granulés pour poissons, gammares séchées, vers de vase, daphnie, escargots, poissons morts, crevettes...
Ces crevettes "fantômes" sont très gourmandes et assez agressives au moment du nourrissage.

Les Macrobrachium ont tendance à dédaigner les plantes, mais certains aquariophiles ont mentionné qu'elles mangeraient certaines de leurs plantes tendres.

S'il est très facile de nourrir les crevettes, il est encore plus facile de les suralimenter. Alors, soyez prudent lors du nourrissage.
Dans un aquarium mûre et bien équilibré, les crevettes trouvent généralement de quoi se nourrir. En conséquence, on devrait pouvoir nourrir deux jours sur trois en petites quantités, voire un jour sur trois.
Nourrissez-les de portions consommées en une à deux heures maximum.
Après cela, en fonction de la nourriture, il est préférable de retirer la partie non consommée du réservoir pour éviter de gâcher la qualité de l'eau et risquer une éventuelle contamination parasitaire.

Cette crevette a une caractéristique unique avec un corps blanc clair sans
un motif. Selon Tjahjo et Purwaningtyas (2004), ont montré que certains types d'alimentation (mollusques, insectes) pouvaient leur donner des "couleurs" jaunes, oranges, beiges ou brun clair.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        18      23              30      33
pH :
         6      6,5            7      8

GH :
(°GH)
         2       5              15       20
Conductivité :
(µS/cm)
         100     150          300     400
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
40 l minimum (60 l recommandé)
Brassage :
Population :
1 minimum (3 recommandé)
Ratio M/F :
1 / 2
 
 Attention : les crevettes du genre Macrobrachium sont territoriales, agressives et volontiers cannibales.
À mesure qu'elles grossissent, elles deviennent évidemment plus dangereuses et ne doivent pas être maintenues en aquarium communautaire avec des espèces fragiles, ou à plusieurs mâles dans un petit bac.
Ces crevettes ne sont pas très sociales. Les crevettes mâles se harcèlent souvent pour obtenir un territoire. Par conséquent, elles n'ont pas besoin d'être conservées en grands groupes. si vous prévoyez de garder plusieurs crevettes, assurez-vous que la plupart d'entre elles sont des femelles.
les Macrobrachium Lanchesteri sont beaucoup plus agressifs que les autres espèces. Elles peuvent facilement chasser les crevettes naines adultes, les petits poissons et les escargots.

Discrètes et translucides, il peut être parfois difficile de les voir, bien qu'elles soient juste devant nos yeux, jusqu'à ce qu'elles commencent à bouger.

Les crevettes "fantômes" de Lanchester nécessitent des réservoirs assez grands car ce sont des mangeurs voraces qui produisent beaucoup de biocharge. N'oubliez donc pas de vérifier vos paramètres d'eau chaque semaine et de faire des changements d'eau pour suivre les augmentations des nitrates.

Cette espèce de crevette demande un eau assez dure GH 12 environ, un pH proche de la neutralité ou légèrement acide jusque 6,3 ou légèrement basique jusque 7,6. La température peut être nettement comprise entre 23 et 30 °C sans changements brusques. Mais elle supportera provisoirement des conditions plus extrêmes (pH de 5,8, température de 33 °C, etc).
Macrobrachium lanchesteri est une crevette assez adaptable, mais néanmoins très sensible aux engrais pour plantes d'aquarium, en particulier à des doses élevées. Attention en aquarium paysagé (aquascaping).
En revanche, ces crevettes peuvent être conservées dans n'importe quel réservoir avec n'importe quel substrat.

Vous devez prévoir de nombreuses cachettes et points de retraite qui seront cruciaux au moment de la mue. Chez cette espèce, le cannibalisme après la mue peut devenir un énorme problème.
Elles apprécieront en décor tous les types de feuilles, roches, bois, tuyaux PVC, etc. dans leur bac qui leur offriront nourriture et cachettes.

Les Macrobrachium Lanchesteri comme toutes les autres crevettes, n'ont pas vraiment besoin de lumière. Par conséquent, l'éclairage doit être adapté aux besoins des plantes de l'aquarium.

Remarque importante : les crevettes fantômes ont tendance à sortir de l'aquarium, il serait donc préférable d'avoir un couvercle.

En matière de filtration, elle n'a pas non plus d'exigences particulières. Assez polluante, il lui faudra un filtre qui fonctionne très bien, adapté la taille du réservoir.
Il est recommandé d'utiliser des filtres en éponge ou des filtres Matten pour toutes les configurations de petit réservoir. Ces filtres sont bon marché, faciles à entretenir et à nettoyer. Ils fournissent beaucoup de surfaces sur lesquelles brouter et seront inoffensifs pour les larves.

Bien sûr, comme pour toutes les espèces de crustacés, l'acclimatation à réception devra être très lente.
Avant de les mettre dans votre aquarium, acclimatez-les en deux ou trois heures, au goutte à goutte.
Soyez aussi très prudent avec les produits chimiques comme le cuivre et les produits vétérinaires.
 
Dispo vente :
Rare
Macrobrachium Lanchesteri est parfois confondue dans le commerce avec Caridina multidentata car elle est souvent vendue au stade juvénile.

Actuellement, la plupart des crevettes proviennent de sources d'eau naturelles et l'élevage de crevettes n'est pas répandu, ce qui entraîne une pénurie de crevettes.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
28 à 29 °C
pH :
7 à 7,5
GH :
10 à 20 °GH
Dimorphisme :
La taille de Macrobrachium Lanchesteri varie généralement de quatre à six centimètres mais les femelles sont plus longues que les mâles. (Arshad, Amin, Izzah, Aziz, & Ara, 2013 ; Sokal & Rohlf, 1995 ; Zar, 1996 )
Processus de reproduction :
Macrobrachium lanchesteri peut se reproduire dans les installations d'eau douce. Cependant, ces crevettes produisent des larves et non des crevettes miniatures.
Attention à la qualité de l'eau, Elle doit être obligatoirement fortement calcaire pour la reproduction
Malgré tout, leur reproduction en aquarium reste extrêmement compliquée.

La présence de la selle (coloration verdâtre) signifie que les œufs mûrissent dans les ovaires d'une femelle. Le nombre d'œufs (ou la fécondité) par femelle de crevette "fantôme" varie avec la taille de la femelle. La fourchette de fécondité est d'environ 59 à 393 œufs. Taille des œufs de 0,8 à 1,0 mm.

Après l'accouplement, la femelle conservera les œufs pendant trois à quatre semaines, selon la température.
Après l'éclosion des larves, il faudra encore deux à trois semaines pour que les larves se transforment en jeunes crevettes.

Les larves de Macrobrachium lanchesteri ne supportent pas la mauvaise qualité de l'eau (ammoniac, nitrites et nitrates), elle peut les tuer presque immédiatement après l'éclosion.
Il est aussi recommandé de les conserver dans un bac d'élevage pour éviter les agressions potentielles des adultes. Le réservoir d'élevage doit également être cyclé et avec les mêmes paramètres d'eau.

Nourrir les larves de Macrobrachium lanchesteri reste un problème.
Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les larves peuvent mourir et la sous-alimentation ou la suralimentation en fait partie.
Le manque de nourriture de taille et de valeur nutritive appropriées pendant la période où les larves commencent à se nourrir entraîne des mortalités importantes.

Elles commenceront à consommer le plancton présent dans le bac. Nourrissez-les ensuite avec des nauplies d'artémies, de la nourriture artificielle pour les larves de poissons de 50 ou 100 micromètres.
Les larves de M. lanchesteri doivent être nourries quotidiennement, idéalement deux ou trois fois afin que la qualité de l'eau se détériore pas.
Commentaires
Étymologie : Macrobrachium, du grec ancien μακρός, makrós "grand, long" et brachium (latin) du grec ancien βραχίων, brakhíôn "bras" et lanchesteri de Lanchester en hommage à son découvreur et premier descripteur.

L'espèce a une importance commerciale locale au moins en Thaïlande et en Malaisie péninsulaire où elle est consommée.

M. lanchesteriest l'une des cinq espèces économiques importantes en Thaïlande, ainsi que dans de nombreux pays d'Asie du Sud-Est. Dans le nord-est de la Thaïlande, M. lanchesteri est une ressource économique importante pour les populations locales des zones rurales (Uraiwan & Sodsuk, 2004 ). Il est consommé comme aliment indigène et utilisé pour la cuisson et la transformation sous de nombreuses formes telles que la pâte de crevettes, les crevettes croustillantes, le koi kung et le kung jom qui est une délicatesse locale dans le nord-est de la Thaïlande et génère un revenu d'environ 240000 bahts / an (Rottanapradap, 2013 ) . De plus, M. lanchesteri joue un rôle important dans l'écosystème de la chaîne alimentaire à valeur économique aquatique (Thongmee, 2012 ).
Sources
GBIF, IUCN,
- Samuel S. C. Chong and H. W. Khoo "The Identity of Macrobrachium lanchesteri (De Man, 1911) (Decapoda, Palaemonidae) from Peninsular Malaysia and Singapore, and a Description of Its First Zoea" in Crustaceana Vol. 54, No. 2 (1988)
- Hla Phone, Hiroshi Suzuki and Jun Ohtomi "Reproductive Biology of the Freshwater Palaemonid Prawn, Macrobrachium lanchesteri (De Man, 1911) from Myanmar" Crustaceana Vol. 78, No. 2 (2005)
- Chace, FAJr. et AJ Bruce. "Les crevettes caridiennes (Crustacea: Decapoda) de l'expédition philippine Albatross 1907-1910, Partie 6: Superfamily Palaemonoidea". in Contributions du Smithsonian à la zoologie 543 (1993)
- Anita Maulina, Angelina Inocencia, Ebrry Dwi Putra, Inriyati Satriani and Linda Lusiana "The Invasive of Freshwater Prawn Macrobrachium lanchesteri (De Man, 1911) from Watershed in Palangkaraya University, Kalimantan, Indonesia" Department of Biology, Faculty of Mathematic and Natural Science, Palangkaraya University, Jl. Yos Sudarso, Palangka Raya, Central Kalimantan 73111, Indonesia
- Chan, TY. "Shrimps and Prawns, Lobster". In: Carpenter KE and Niem VH (eds), FAO Identification Guide for Fisheries Purpose, The Living Marine Resources of the Western Central Pacific Vol 2. FAO, Rome. (1998)
- Covich, AP., McDdowell, WH. "The Stream Community. The Food Web of A Tropical Rain Forest". University of Chicago, USA. (1996)
- Grave, S. De, Cai, Y., and Anker, A. "Global diversity of shrimps (Crustacea : Decapoda : Caridea) in freshwater." in Hydrobiologia. 595: (2008)
- Holthuis, LB. "Shrimps and prawns of the word: an annotated catalogue of species of interest to fisheries". FAO Fisheries Synopsis. 125(1): 271 (1980)
- Johnson, DS. "A Synopsis of the decapoda caridea and stenopodidea of singapore , with notes on their distribution and a key to the genera of caridea occurring in malayan waters". in Bulletin of the National Museum. 30: 44–79. (1961)
- Lanchester, WF. "On the crustacea collected during the skeat expedition to the malay peninsula." in Proceedings of the Zoological Society of London. 2: 534-574.(1901)
- Ng, PKL. "(Crustacea  : Decapoda) of Bako National Park, Sarawak, Malaysia, with descriptions of one new genus and three new species". in The Raffles Bulletin of Zoologi. 43: 181–205. (1995)
- Syafrudin. "Identifikasi jenis udang (crustacea) di daerah aliran sungai (das) kahayan kota
palangkaraya provinsi kalimantan tengah skripsi". Skripsi.in Institut Agama Islam Negeri Palangka Raya, Kalimantan. (2016)
- Taufik. Keanekaragaman Udang Air Tawar Di Danau Kerinci "Provinsi Jambi". in Tesis. Sekolah Pascasarjana, Institut Pertanian Bogor, (2011).
- Tjahjo, DWH, and Purnamaningtyas, SE. "Pemanfaatan makanan oleh udang galah (Marcrobrachium rosenbergii) dan interaksinya dengan jenis ikan di waduk darma". JPPI Sumber Daya Dan Penangkapan.
10(6):31–39. (2004)
- Wowor, D. "Studi Biota Perairan Dan Herpetofauna Di Daerah Aliran Sungai (DAS) Ciliwung Dan Cisadane: Kajian Hilangnya Keanekaragaman Hayati". LIPI, Bogor. (2010)
- Wowor D, Cai Y, Ng PKL. "Crustacea: Decapoda: Caridea. In: Yule CM, Sen YH, editor. Freshwater Invertebrates of the Malaysian Region". in Kuala Lumpur (MY): Academy of Science Malaysia Press. (2004)
- Wowor D, Muhtu V, Meier R, Balke M, Cai Y and Ng PKL. "Evolution of life history traits in Asian freshwater prawns of the genus Macrobrachium (Crustacea: Decapoda: Palaemonidae) based on multilocus molecular phylogenetic analysis". in Molecular Phylogenetics and Evolution. 52: 340-350. (2009)