Limnophila hippuridoides
Ambulie hippuridoide
Peu exigeante, la Limnophila hippuridoides a besoin uniquement d'un sol fertile. Le PH n'a que peu d'importance. Elle se plaît aussi bien dans une eau clairement acide qu'en eau alcaline. Elle a une préférence pour l'eau douce. Elle s'adapte aussi bien à l'eau chaude que froide. On peut même dépasser les 28°C durant les mois d'été les plus chauds à condition que cela reste temporaire.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Limnophila hippuridoides
Taxinomie
Descripteur : Philcox, 1970
Classe: Magnoliopsida
Ordre: Plantaginales
Famille:  Plantaginaceae
Genre:  Limnophila
Synonymes
Limnophila aromatica
Gratiola officinalis
Noms Communs
Ambulie hippuridoide
Ambulie aromatique
Membres du genre Limnophila
Limnophila hippuridoides (Philcox, 1970)
Limnophila aquatica ((Roxb.) Alston, 1929)
Limnophila aromatica ((Lamarck) Merill, 1917)
Limnophila glabra ((Benj.) Kerr, 1954)
Limnophila heterophylla ((Roxburgh) Bentham, 1835)
Limnophila indica ((L.) Druce, 1914)
Limnophila rugosa ((Roth) Merrill, 1821)
Limnophila sessiliflora ((Vahl) Blume, 1826)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Malaisie
Aire actuelle
Limnophila hippuridoides provient de la péninsule malaise (Malakka).
Environnement
Milieu
Terre, Douce
On trouve Limnophila hippuridoides en périphérie des plans d'eau, dans les étangs, dans les fossés, en zone marécageuse et autres endroits humides, toujours en plein soleil et à basse altitude.
Limnophila hippuridoides est aussi présente dans les rizières.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
20 à 50 cm
Limnophila hippuridoides a été découverte par David Philcox en 1970 en Malaisie. Le taxon n'est pas encore reconnu officiellement.
Dans la littérature botanique, Limnophila hippuridoides a jusqu'à présent été considérée comme une espèce à part entière. Elle est étroitement apparentée à Limnophila aromatica et L. aromaticoides.
Elle diffère principalement des deux autres espèces par les caractéristiques des fleurs et des fruits, cependant, il existe également des différences à observer dans les formes submergées (selon Kasselmann 2010)
Limnophila hippuridoides à six à huit feuilles par nœud de tige, elle est de couleur rougeâtre à rouge foncé intense.
Limnophila aromatica possède elle, deux à trois feuilles par nœud de tige, elle est de couleur variable, de teintes rougeâtres ou vertes (c'est une plante très variable).
Limnophila aromaticoides (souvent traité comme synonyme de L. aromatica) à trois à huit feuilles par nœud de tige, la couleur générale de la plante est exclusivement vert clair

Comme les deux autres, les feuilles écrasées de L. hippuridoides sentent plus ou moins distinctement la térébenthine.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
19 à 30°C
pH
5,5 à 8
GH
2 à 15
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
Les feuilles de Limnophila hippuridoides sont vertes avec une partie inférieure rouge-violette, mais dans des conditions de croissance idéales, les feuilles deviendront entièrement rouge-violettes.

Peu exigeante, la Limnophila hippuridoides a besoin uniquement d'un sol fertile. Le PH n'a que peu d'importance. Elle se plaît aussi bien dans une eau clairement acide qu'en eau alcaline. Elle a une préférence pour l'eau douce. Elle s'adapte aussi bien à l'eau chaude que froide. On peut même dépasser les 28°C durant les mois d'été les plus chauds à condition que cela reste temporaire.
C’est une plante à croissance forte, qui développera volontiers de nouvelles pousses solides à sa base.
Un éclaircissage régulier des pousses les plus vieilles et longues est recommandé pour faire place à de nouvelles pousses.
On conseille donc de renouveler de temps en temps les pieds trop anciens par des boutures plus récentes afin de bénéficier des pousses plus vigoureuses.

Sous une lumière suffisante, elle pousse horizontalement, formant un grand nombre de pousses latérales, ce qui lui donne un aspect très buissonnant.
Pour obtenir le meilleur effet décoratif, séparer les pieds et les planter en groupe. En aquarium non couvert, peut produire des rejets hors de l'eau qui donnent de petites fleurs bleues.

Limnophila ne convient pas au bac turbulent, et tolère mal les gros poissons qui en casse les tiges. Si les feuilles sont couvertes de boue ou d'autres résidus, elles doivent être nettoyées en les lavant avec de l'eau.

Sa culture aisée et sa croissance très rapide, la destine à la lutte contre les algues. Elle absorbe en effet rapidement les nutriments de la colonne d'eau, contrecarrant les excès profitables aux algues.

Lorsqu'elle est cultivée dans un paludarium, en aqua-terrarium tropical, ou sur sol humide, Limnophila forme des feuilles totalement différentes et fleurit assez facilement.

Note : La nuit venue, la plante tend à se "refermer". Les verticilles se resserrent vers le haut autour des tiges.
Disponibilité commerciale : Disponible
Pour certaines base de données et sites commerciaux, Limnophila hippuridoides serait une variété horticole à feuilles rouges de Limnophila aromatica, mais elle en diffère en de nombreux points.
Plantation et multiplication
Pour obtenir de nouvelles boutures afin de multiplier Limnophila hippuridoides, il suffit juste d'utiliser les têtes récoltées lors d'une taille.

Reproduction végétative
La multiplication végétative se fait bouturage des plantules qui poussent sur les tiges.
Comme la plante nécessite un élagage fréquent et qu'il faut l'étêter, il sera facile d'obtenir des boutures.
Ces boutures devront faire 10 à 15 cm minimum.
Attention, en coupant la plante ou les plantules, utilisez des outils tranchants (rasoir) pour éviter d'écraser les tiges.
Il est également possible de diviser lorsque la plante est fortement racinée.
Elle forme également des rejets au niveau de racines et tout brin de limnophile est capable de former des racines adventives et de donner naissance à une nouvelle plante.

Pour obtenir des plantes particulièrement vigoureuse, il est conseillé de repiquer les jeunes pousses dans un bac à faible niveau d'eau et de remonter celui-ci progressivement au fur et à mesure de la croissance de la plante.
Comme toutes les plantes à tige, il est aussi conseillé d'espacer les boutures d'au moins six à sept centimètres pour laisser suffisamment d'écart afin que la lumière se diffuse jusqu'aux feuilles les plus basses.
Si cet écart n'est pas respecté, la probabilité est grande de voir les pieds se dégarnir à sa base, et on risque d'avoir des feuilles rouges dans la partie supérieure de l'aquarium mais vertes en bas.

Reproduction sexuée
Dans les conditions favorables, Limnophila hippuridoides émerge rendant la reproduction sexuée possible.
Elle forme alors des feuilles d'un type très différent dans l'axe desquelles pourront apparaître des fleurs qui donneront des graines.
Même si les petites fleurs bleues apparaissent souvent au-dessus de la surface de l'eau en aquarium, la multiplication des ambulies se fait surtout par bouturage, et la propagation par semis de graines n'est pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Limnophila, littéralement "qui aime les étangs" et hippuroides, "qui ressemble à l'Hippuris" (pesse d'eau).
Références
GBIF, Kew
Tropica
- Kasselmann, Christel "Aquarienpflanzen. 3rd edition. - DATZ Aquarienbuch, Ulmer Verlag" (2010).

Pour citer cette fiche :"Limnophila hippuridoides, Philcox, 1970" B-Aqua / GP (2021)