Desmopuntius pentazona
Descripteur : Boulenger, 1894
Famille : Cyprinidae

Synonymes :
Barbus pentazona (Boulenger, 1894)
Barbus pentazona pentazona (Boulenger, 1894)
Capoeta pentazona (Boulenger, 1894)
Puntius pentazona (Boulenger, 1894)
Systomus pentazona (Boulenger, 1894)
Noms Communs :
Barbus à cinq bandes
Genre : Desmopuntius
Desmopuntius hexazona (Weber & de Beaufort, 1912)
Desmopuntius pentazona (Boulenger, 1894)
Desmopuntius foerschi (Kottelat, 1982)
Desmopuntius johorensis (Duncker, 1904)
Desmopuntius rhomboocellatus (Koumans, 1940)
Desmopuntius trifasciatus (Kottelat, 1996)
Desmopuntius pentazona   
Barbus à cinq bandes
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Malaisie
La localité type est "Baram River, Sarawak state, Borneo, East Malaysia", ce qui correspond au bassin versant de la rivière Baram dans l'état malaisien de Sarawak, Borneo.

Il est généralement admis que le Desmopuntius pentazona est endémique au nord-ouest de l'île. Sa répartition naturelle enregistrée s'étend vers l'est depuis le bassin inférieur de la rivière Rajang en passant par les bassins inférieurs des rivières Tatau et Baram au Sarawak jusqu'au bassin de Belait au Brunei Darussalam. Son étendue d'occurrence (EOO) est estimée à 34 274 km2. Il serait également présent en Malaisie péninsulaire, bien que cela reste à confirmer.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
pH :
4,1 à 6,1
Ce poisson est un barbus benthopélagique de petite taille qui est étroitement adapté (sténotopique) aux habitats d'eaux noires des forêts de marécages tourbeux le long du cours inférieur du bassin fluvial. Les habitats d'eaux noires se caractérisent par une eau douce acide, de couleur brunâtre à noire, teintée de tanin.

Les substrats sont généralement jonchés de feuilles mortes, de branches et de racines d'arbres submergées, bien qu'à certains endroits, on trouve des plantes aquatiques des genres Cryptocoryne ou Barclaya.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
On sait peu de choses sur l'état des populations de Desmopuntius pentazona. L'abondance et la taille totale de la population adulte sont incertaines, mais il est probable qu'elle soit assez importante, car on pense qu'elle compte plus de 10 000 individus matures, étant donné son aire de répartition relativement large et d'après les collections des musées. La tendance au cours des dix dernières années ou des trois dernières générations est incertaine, mais il est probable qu'elle soit à la baisse en raison de la dégradation et de la conversion des habitats résultant de l'expansion massive de la plantation de palmiers à huile, qui a converti une grande partie des habitats d'eaux noires à travers le Sundaland, en particulier pour les forêts marécageuses tourbeuses, qui ont déjà diminué de plus de 60 % dans toute l'Asie du Sud-Est. Une perte d'habitat aussi massive et continue a également entraîné la fragmentation de nombreuses sous-populations dans toute l'aire de répartition, mais on ignore si plus de 50 % des sous-populations sont non viables.
Description
Taille :
: 5 cm SL
Respiration :
Branchiale
D. hexazona et D. pentazona sont presque identiques en termes d'apparence et de méristique mais peuvent être séparées par le fait que D. pentazona possède une petite marque sombre à la base postérieure de la nageoire dorsale qui est absente chez D. hexazona. Ce dernier est également le plus répandu avec une aire de répartition comprenant le sud de Bornéo (y compris le sud du Sarawak), Sumatra et la péninsule malaise.

D. hexazona et D. pentazona font tous deux partie d'un groupe de poissons d'apparence similaire et étroitement apparentés qui ont été déplacés dans le nouveau genre Desmopuntius par Kottelat (2013). Ils étaient auparavant inclus dans le genre Puntius qui a été considéré pendant plusieurs années comme un fourre-tout polyphylétique contenant plus de cent espèces de cyprinidés de petite et moyenne taille jusqu'à ce que Pethiyagoda et al. (2012) publient une revue partielle couvrant les membres d'Asie du Sud.

La majorité des espèces sous-himalayennes du Puntius ont été reclassées et de nouveaux genres Dawkinsia, Dravidia (ultérieurement modifiés en Haludaria) et Pethia ont été érigés pour accueillir certaines d'entre elles, les autres étant soit conservées dans le Puntius, soit déplacées dans l'assemblage existant du Systomus, bien que la définition de ce dernier ait été modifiée, ce qui signifie que certaines espèces d'Asie du Sud-Est qui y étaient auparavant placées ne pouvaient plus être considérées comme des membres. Kottelat (2013) a publié une mise à jour exhaustive de la nomenclature des poissons d'Asie du Sud-Est dans laquelle le genre Desmopuntius a été élevé et diagnostiqué comme suit : un motif coloré unique composé de quatre à six barres au moins chez les juvéniles, une barre antérieure en travers de l'œil, une deuxième barre derrière l'ouverture des branchies, une troisième barre à l'origine de la nageoire dorsale, une quatrième barre à l'origine de la nageoire anale, une cinquième barre au milieu du pédoncule caudal et une sixième à la base de la nageoire caudale et souvent une tache noire à l'extrémité postérieure de la base de la nageoire dorsale. Chez D. gemellus, D. johorensis et D. trifasciatus, le motif barré n'est présent que chez les juvéniles et se transforme en motif rayé avec l'augmentation de la taille. En outre, les caractères suivants sont utiles pour l'identification des Desmopuntius spp. :
- Dernier rayon simple de la nageoire dorsale dentelé à l'arrière
- Barbillons rostral et maxillaire présents
- Lèvres lisses et minces, sillon postlabial interrompu en dedans
- Ligne latérale complète, avec 25-27 écailles poreuses sur le corps
- 12 rangées d'écailles circumpedunculaires
- 7 à 11 peignes branchiaux sur la première arche branchiale.
 
Alimentation : 
Carnivore
Dans son milieu naturel, il s'agit d'un micro-prédateur, qui se nourrit principalement de petits insectes, vers, crustacés et autres zooplanctons.

En aquarium, il se montre peu difficile. Il accepte très bien la nourriture sèche, sous forme de flocons ou de granulés. Il est recommandé de lui offrir régulièrement de petits aliments vivants et congelés comme des daphnies ou des artémias.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        21      22              26      28
pH :
         4      5            6,5      7

GH :
(°GH)
         1       2              5       8
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
120 l minimum
Brassage :
Faible
Population :
10 minimum (15 recommandé)
 Desmopuntius pentazona peut être maintenu dans un aquarium fortement planté ou dans un aquarium de type ruisseau forestier, ce dernier comprenant un substrat meuble, des racines, des branches et de la litière de feuilles. Il est alors possible d'ajouter des plantes aquatiques qui peuvent survivre dans de telles conditions, telles que Microsorum, Taxiphyllum ou Cryptocoryne spp.

L'éclairage doit rester relativement faible ou tamisé par des plantes flottantes. La filtration n'a pas besoin d'être particulièrement forte car il est originaire principalement d'eaux stagnantes.

Le barbus à cinq bandes est un espèce vivant en banc, aussi faut il impérativement le maintenir en groupe d'au moins dix individus et si possible plus. Il convient parfaitement à un aquarium communautaire asiatique.
 
Dispo vente :
Rare
Cette espèce est rare dans le commerce, la majorité des poissons disponibles sous le nom ou le vernaculaire "barbus pentazona" étant le D. hexazona qui lui est étroitement apparenté.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
26 °C
pH :
6
GH :
5 °GH
Dimorphisme :
Les mâles adultes ont tendance à être légèrement plus petits, sont sensiblement plus minces et présentent une coloration plus intense que les femelles.
Processus de reproduction :
Comme de nombreux petits cyprinidés, le Desmopuntius pentazona se reproduit en dispersant ses œufs et ne montre aucun soin parental.

Dans de bonnes conditions, ils vont frayer souvent et dans un aquarium mature et densément planté, il est possible qu'un petit nombre d'alevins commencent à apparaître sans intervention humaine. Cependant, ils seront généralement victimes de prédation et n'arriveront que très rarement à l'âge adulte. Il est donc préférable de les reproduire en aquarium spécifique.

Le groupe d'adultes peut toujours être conditionné ensemble. L'aquarium de reproduction doit être très faiblement éclairé et sa base doit être recouverte d'une sorte de grille d'un calibre suffisamment grand pour que les œufs puissent y tomber, mais suffisamment petit pour que les adultes ne puissent pas les atteindre. Les tapis en plastique de type "herbe", très répandus, peuvent également être utilisés et fonctionnent très bien, tout comme un tapis de mousse de java ou équivalent. Un petit filtre exhausteur peut être ajouté, flux dirigé vers le bas. L'eau doit avoir un pH acide, avec une température d'environ 26°C ou légèrement plus chaude que l'aquarium de maintenance.

Lorsque les femelles apparaissent gravides, un ou deux couples peuvent être introduits, et le frai devrait avoir lieu le lendemain matin. Une deuxième option consiste à laisser frayer les poissons en groupe, une demi-douzaine de spécimens de chaque sexe étant un bon nombre, bien qu'un aquarium plus grand soit alors nécessaire.

Dans les deux cas, les adultes doivent être retirés après le frai. Les œufs devraient éclore en 24 à 48 heures, les alevins nageant librement environ 3 à 4 jours plus tard. Ils doivent être nourris avec une nourriture de type infusoire pendant les premiers jours jusqu'à ce qu'ils soient assez grands pour accepter les micro vers, nauplies d'artemias, ou autres.