Dawkinsia exclamatio
Barbus point d'exclamation
Le Barbus point d'exclamation est un grand poisson grégaire et turbulent qui nécessite un assez grand aquarium.
Son milieu est fortement affecté par les variations saisonnières de débit et de température, qu'il faudra simuler pour son bien être et pour tenter sa reproduction.
Compte tenu de sa rareté et de son statut d'espèce en danger, l'accent doit en effet être mis sur la reproduction en captivité et il est fortement recommandé de le maintenir en bac biotope spécifique.


Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Pethiyagoda & Kottelat, 2005
Classe: Actinopterygii
Ordre: Cypriniformes
Famille:  Cyprinidae
Genre:  Dawkinsia
Synonymes
Puntius exclamatio Pethiyagoda & Kottelat, 2005
Noms Communs
Barbus point d'exclamation
Exclamation Barb (en)
Membres du genre Dawkinsia
Dawkinsia arulius (Jerdon, 1849)
Dawkinsia assimilis (Jerdon, 1849)
Dawkinsia filamentosa (Valenciennes, 1844)
Dawkinsia chalakkudiensis (Menon, Rema Devi & Thobias, 1999)
Dawkinsia denisonii (Day, 1865)
Dawkinsia exclamatio (Pethiyagoda & Kottelat, 2005)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Inde
Dawkinsia exclamatio est présent dans la rivière Kallada, dans le sud du Kerala, en Inde, à environ douze kilomètres en amont de la zone où cette rivière rencontre la plaine d'inondation côtière et le lac côtier Ashtamudi.
L'espèce se trouve également en amont dans les affluents de l'Umayar et du Kulathupuzhayar, et à environ deux kilomètres en aval du barrage de Thenmala (projet d'irrigation de Kallada) sur la rivière Kallada.

La localité type est "Trois kilomètres en aval du barrage de Thenmalai, sur la route Thenmalai-Trivandrum, rivière Kallada, Kerala, Inde".
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Dawkinsia exclamatio est présent dans les eaux claires, dans les zones à substrat de roches et de galets du cours supérieur de la rivière Kallada. L'habitat naturel du poisson comprend à la fois des bassins à faible débit et des parcours à débit relativement rapide.
Il habite divers types d'habitats fluviaux et les conditions sont susceptibles de varier en fonction de la période de l'année, avec des augmentations significatives du volume d'eau, de la chimie et de la turbidité probablement pendant les moussons annuelles.

En mars 1996, la localité type contenait de l'eau claire, peu profonde, moins de cinquante centimètres, et à écoulement lent.
D. exclamatio a été collecté parmi des rochers de granit aux côtés de son congénère D. assimilis (Pethiyagoda et Kottelat, 2005).
Critère : B1ab(ii,iii)+2ab(ii,iii)
Dawkinsia exclamatio est endémique de l'Inde où elle est limitée à une petite aire de répartition et une petite zone de la rivière Kallada, dans le sud du Kerala. On le trouve à la fois en amont dans les affluents de l'Umayar et du Kulathupuzhayar ainsi qu'à environ 2 km en aval du barrage de Thenmala (projet d'irrigation de Kallada) sur la rivière Kallada. L'espèce est impactée par les espèces exotiques Cyprinus carpio , qui sont régulièrement introduites dans le réservoir du barrage et l'espèce a également perdu une grande partie (environ 70 %) de son habitat convenable en raison de la construction du barrage et de la pêche illégale à la dynamite (y compris dans la zone protégée qui couvre environ 80 % de l'aire de répartition de l'espèce). Sur la base de ces menaces potentielles, le statut de l'espèce peut être justifié comme étant en voie de disparition.

Cependant, une grande partie de l'aire de répartition de cette espèce se situe dans les zones protégées de la réserve faunique de Shendurney et de la réserve forestière de Kulathupuzha. Certaines zones de la zone protégée, mais pas toutes, assurent la survie de l'espèce. Des études sur le cycle biologique et les impacts de la pêche doivent être étudiées.
Description
Taille
: 8 à 10 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
9 à 10 ans
Régime
Omnivore
Le nom spécifique exclamatio fait référence à la coloration de cette espèce qui, si le poisson est présenté tête en bas", ressemble à un point d'exclamation. C'est le seul membre du groupe à posséder deux de ces taches, tous les autres en ayant une ou trois.
Il possède donc deux taches distinctes, l'une allongée proche de la caudale, et une autre plus ronde sur le flanc, à la moitié du corps. Le corps, majoritairement jaune-verdâtre est partiellement rosé sur la partie inférieure, et les nageoires rouges. Il a une marque noire caractéristique en forme de "V" sur la nageoire caudale proche du pédoncule.

Les adultes se distinguent de tous les autres barbus indiens et sri-lankais par un motif de couleur unique : une tache noire large de deux ou trois écailles large partant de l'écaille 6 ou 7 de la série de lignes latérales; et une autre, en forme de larme, allongée horizontalement et haute d'environ une écaille et demi commençant le long de la ligne latérale légèrement antérieure ou supérieure à l'origine de la nageoire anale, sur le rang 13 environ de la ligne latérale et se prolongeant jusqu'à la base de la nageoire caudale.

Note : Il y a cependant des raisons de penser que D. exclamatio n'est pas réellement un taxon distinct mais plutôt un hybride naturel entre D. assimilis et un poisson ressemblant à D. arulius (peut-être D. rubrotinctus) qui sont présents ensemble dans sa localité type dans la rivière Kallada à Thenmalai.
 
Régime Alimentaire
A l'état sauvage, D. exclamatio se nourrit d'une large variété de vers, d'insectes, de crustacés, ainsi que de matériel végétal et autres débris organiques...

En aquarium, il acceptera la nourriture sèche, mais il est fortement conseillé de lui proposer régulièrement de la nourriture vivante (ou éventuellement congelée).
Dimorphisme
Les mâles adultes sont plus colorés que les femelles et présentent des tubercules visibles sur la tête lors du frai.
Les femelles adultes sont légèrement plus grandes, sont plus lourdes et moins colorées.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
10 minimum (20 recommandé)
Zone
Inférieure, Centrale
Ratio M/F
1 / 1
Paramètres
Température
        19      20              24      25
pH
         6      6,5            7      7,5
GH
         1       3              8       10
Brassage
Aquarium
Volume
240 l minimum (300 l recommandé)
Longueur
120 cm minimum (150 cm recommandé)
Dawkinsia exclamatio est présent dans les eaux claires, dans les zones à substrat de roches et de galets. L'habitat naturel du poisson comprend à la fois des bassins à faible débit et des parcours à débit relativement rapide. Les conditions sont susceptibles de varier en fonction de la période de l'année, avec des augmentations significatives du volume d'eau, une modification de la chimie et de la turbidité de l'eau pendant les moussons.

Attention ! : Si D. exclamatio fréquente apparemment une large gamme d'habitats dans la nature, et est soumis à d'importantes variations saisonnières, son apparente tolérance à des paramètres de l'eau extrêmement divers cache une autre réalité. Tolérant aux variations certes, mais uniquement dans des conditions naturelles imitant au mieux les variations naturelles de son habitat.
Le respect des variations saisonnières propres à son milieu favorisera le frai, et lui assurera de plus une longévité accrue.

Pour imiter au mieux le biotope fréquenté par D. exclamatio, on aménagera donc un aquarium de type "rivière" pourvu d'un substrat de graviers et de galets de tailles diverses.
Des plantes pourront être installées en fond de bac, laissant ainsi un large espace de nage coté façade, permettant à ces poissons turbulents de se défouler.

Il passe généralement la journée à l'abris de la végétation marginale émergente et il en sort aux crépuscules pour se nourrir.
L'éclairage sera fonction des plantes choisies, mais devra être filtré par un surplomb végétal où les poissons pourront trouver refuge durant la journée.

On privilégiera un bac ou le courant sera laminaire si possible.
La filtration sera efficace (x5 voire x10), et modulable afin d'imiter les fortes variations saisonnières. Le courant sera fort lors de la simulation de la saison des pluie et modéré pour imiter la saison sèche.
Comme une forte proportion d'oxygène dissous est importante, on y adjoindra un venturi s'il y a lieu.
Des changements d'eau fréquents de 30 à 50 % du volume du réservoir accompagneront la hausse de la vitesse du courant avec une baisse significative de la température et de la dureté de l'eau.

C'est une espèce grégaire qui devra être idéalement maintenue en banc de dix individus, et plus encore si la taille de l'aquarium le permet.
Le maintenir en nombre important rendra non seulement le poisson moins turbulent, mais se traduira par un comportement plus naturel.
Le comportement agressif sera normalement dilué par le nombre car les mâles se concentreront sur le maintien de leur position hiérarchique au sein du groupe.
On sait que l'espèce se reproduit pendant la mousson et à besoin d'être en groupe important pour ce faire.


Si la configuration le permet, ce barbus peut être maintenu avec la plupart des poissons paisibles, trop gros pour être considérés comme de la nourriture et dotés d'un tempérament suffisamment audacieux pour ne pas être intimidé par sa taille et sa nature joueuse.
Comme toujours, effectuer des recherches approfondies sur chaque espèce susceptible de colocation est le meilleur moyen d’éviter les problèmes lors du choix d’une communauté de poissons compatibles.

Cependant, D. exclamatio étant en danger dans son milieu, on veillera bien évidemment à en assurer la reproduction, et donc l'accueil en bac biotope spécifique sera privilégié.

Disponibilité commerciale : Très rare

D. exclamatio est rare dans l'aquariophilie mais est parfois expédié comme prise accessoire parmi les expéditions d'espèces d'apparence similaire telles que D. assimilis.

En danger dans son milieu et prélevé dans la nature pour le commerce aquariophile, on veillera à ne se procurer ce poisson que dans le cadre d'une tentative de reproduction en bac spécifique.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Difficile
Paramètres
Température
22 à 24 °C
pH
6,5 à 7
GH
3 à 8 °GH
Impérative en raison de sa rareté dans le commerce et de son statut d'espèce en danger dans la nature, la reproduction doit être tentée si on a la chance de maintenir cette espèce.

Les variations saisonnières mises en oeuvre pour son bien-être sont aussi le passage obligé pour déclencher le frai. On simulera donc la saison des pluie en augmentant le courant, en abaissant la dureté et la température. La remonté se fera ensuite graduellement.

Comme la plupart des petits cyprinidés, Dawkinsia exclamatio est un diffuseur d'œufs qui ne présente aucun soin parental.

Lorsqu'il est maintenu dans de bonnes conditions, il se reproduit souvent et dans un aquarium mature, il est possible qu'un petit nombre d'alevins apparaissent sans intervention. Mais si vous souhaitez maximiser le rendement, un bac dédié à la reproduction sera nécessaire.

Le groupe d’adultes peut être conditionné ensemble, mais un aquarium dédié doit être installé.
Celui-ci doit être très faiblement éclairé et la base recouverte d'une sorte de maille suffisamment grande pour que les œufs puissent tomber, mais suffisamment petite pour que les adultes ne puissent pas les atteindre. Le tapis en plastique de type "herbe" largement disponible peut également être utilisé et fonctionne bien, tout comme une couche de billes de verre.

Vous pouvez également remplir une grande partie du réservoir avec une plante à feuilles fines telle que Taxiphyllum spp. ou les vadrouilles de frai peuvent également donner de bons résultats.

L'eau elle-même doit avoir un pH légèrement acide à neutre avec une température proche de l'extrémité supérieure de la plage suggérée pour la maintenance, et un filtre éponge à air comprimé ou une ou plusieurs pierres à air doivent également être inclus pour assurer l'oxygénation et le mouvement de l'eau.

Lorsque les adultes sont bien conditionnés et que les femelles semblent gravides, un ou deux couples doivent alors être introduits dans l'aquarium dédié au frai et la ponte doit avoir lieu le lendemain matin.

Une alternative consiste à faire frayer les poissons en groupe d'une demi-douzaine de spécimens de chaque sexe, ce qui constitue un bon nombre, bien qu'un aquarium assez grand soit alors nécessaire.

Dans les deux cas, les adultes mangeront probablement les œufs s’ils en ont l’occasion et devraient être retirés dès que la ponte est constatée.

Les oeufs devraient éclore dans 24 à 48 heures et les alevins nager librement environ 24 heures plus tard.

Pendant les premiers jours, ils ont alors besoin de nourriture microscopique normalement présente dans un aquarium correctement installé, ou à défaut d'une préparation d'infusoires. Lorsqu'ils sont suffisamment grands on leur proposera des micro-vers, des nauplii d'Artemia fraichement éclos ou d'autres proies de très petites tailles.

Attention ! : Il est probable que les différent membres du genre puissent s'hybrider. On s'abstiendra donc formellement d'élever différentes espèces de Dawkinsia dans le même bac.

Note : Avant de décrire cette espèce, des techniques d'élevage en captivité ont été développées pour D. filamentosus de Kallada, actuellement reconnues sous le nom de D. exclamatio (Mercy et al. 2007).
Commentaires
Etymologie : Dawkinsia, nommé en l'honneur de Richard Dawkins, pour sa contribution à la vulgarisation scientifique, et en particulier de la science de l'évolution, et exclamatio en référence au motif de couleur de ce poisson, qui ressemble à un point d'exclamation lorsqu'il est vu tête en bas.

Utilisation traditionnelle, scientifique et/ou commerciale :
L'espèce est souvent capturée à l'aide de filets maillants non ciblés et est donc consommée.
Elle est également utilisée pour appâter des poissons plus gros qui ont un usage de consommation.
Références
GBIF, IUCN,
Fishbase, Seriously Fish
India Biodiversity Portal
- Abraham, R. "Dawkinsia exclamatio." Liste rouge de l'UICN des espèces menacées 2015
- Jayaram, KC 2010. Freshwater fishes of the Indian region. Narendra Publishing House, Delhi.
- Pethiyagoda, R. and Kottelat. M. 2005. Examination of the awns of the Puntius filamentosus group (Teleostei: Cyprinidae) from southern India and Sri Lanka. Supplement No. 12 of the Raffles Bulletin of Zoology: 127-144.
- Pethiyagoda R. & Kottelat M. 2005. A review of the barbs of the Puntius filamentosus group (Teleostei: Cyprinidae) from southern India and Sri Lanka. Supplement No. 12 of the Raffles Bulletin of Zoology: 127-144.

Pour citer cette fiche :"Dawkinsia exclamatio, Pethiyagoda et Kottelat, 2005" B-Aqua / TE, GP (2022-23)