Limnophila indica
Ambulie des Indes
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Limnophila indica (Ambulie des Indes) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : (L.) Druce, 1914
Classe: Magnoliopsida
Ordre: Plantaginales
Famille:  Plantaginaceae
Genre:  Limnophila
Synonymes
Ambulia gratioloides (R.Br.) Baill.
Ambulia gratioloides (R.Br.) Baill. ex Wettst.
Ambulia indica (L.) W.Wight
Ambulia racemosa (Benth.) Baill.
Ambulia racemosa (Benth.) Baill. ex Wettst.
Ambulia stipitata Hayata
Ambulia trichophylla Kom.
Columnea balsamea Roxb.
Gratiola chamaedrifolia Lam.
Gratiola trifida Willd.
Hottonia indica L.
Hydropityon pedunculatum Ser.
Hydropityon zeylanica C.F.Gaertn.
Hydropityon zeylanica G.Gaertn.
Limnophila benthamiana Miq.
Limnophila benthamiana Miq. ex Hook.fil.
Limnophila elongata Benth.
Limnophila gratioloides R.Br.
Limnophila gratioloides var. nana Skan
Limnophila myriophylloides Roth
Limnophila roxburghii Benth.
Limnophila stipitata (Hayata) Makino & Nemoto
Limnophila trichophylla (Kom.) Kom.
Limnophila trifida (Willd.) Spreng.
Terebinthina indica (L.) Kuntze
Terebinthina racemosa (Benth.) Kuntze
Limnophila indica var. indica
Limnophila indica var. raymundii Schltr.
Noms Communs
Ambulie des Indes
Indian Marshweed (en)
Min-gu-wa-mal (cor)
Membres du genre Limnophila
Limnophila hippuridoides (Philcox, 1970)
Limnophila aquatica ((Roxb.) Alston, 1929)
Limnophila aromatica ((Lamarck) Merill, 1917)
Limnophila glabra ((Benj.) Kerr, 1954)
Limnophila heterophylla ((Roxburgh) Bentham, 1835)
Limnophila indica ((L.) Druce, 1914)
Limnophila rugosa ((Roth) Merrill, 1821)
Limnophila sessiliflora ((Vahl) Blume, 1826)
Origine géographique
Aire d'origine : Monde
Cosmopolite
Aire actuelle
Limnophila indica est originaire du Sri Lanka et du Pakistan en passant par l'Inde, le Népal et le Bangladesh jusqu'au sud de la Chine et du Japon et au sud par l'Indochine, les Philippines, la Malaisie péninsulaire et l'Indonésie jusqu'en Micronésie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, l'Océanie et l'Australie.Elle est également présente dans toute l'Afrique tropicale (Philcox 1970, Harada et al. 1987, Yamazaki 1990, Cook 1996, Newman 2007, Ahmed et al. 2009). Il est considéré comme naturalisé au Botswana, à Madagascar et en Afrique du Sud, ainsi qu'en Floride, en Louisiane et au Texas.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Limnophila indica est présente dans les zones marécageuses, les marécages, au bord des étangs et des rivières et dans les rizières, de préférence dans des eaux de faible profondeur, jusqu'à 1800 m d'alt. en Asie.
Il n'y a pas de menaces majeures connues pour Limnophila indica dans toute son aire de répartition, bien que la perte d'habitat puisse menacer les populations au Bangladesh.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
30 à 50 cm
Limnophila indica est une plante extrêmement variable selon les conditions de culture, ce qui explique l'abondance des synonymes.
En culture immergée, elle se caractérise par une tige généralement assez courte, glabre et le plus souvent fortement ramifiée. Les feuilles au nombre de dix à quatorze par verticille sont fortement divisées (jusqu'à trente fois), ce qui fait que l'on compte parfois plus de trois-cent cinquante divisions par verticille dont le diamètre peut atteindre huit et même douze centimètres. Les feuilles aériennes toujours aussi divisées sont cependant plus courtes et plus larges, rappelant celles d'un myriophylle, leur coloration étant également plus foncée.

Description botanique
Vivaces, amphibies. Tiges submergées très ramifiées, glabres. Tiges aériennes jusqu'à 15 cm, simples ou ramifiées, glabres, à glandes pétiolées ou sessiles à presque lisses. Feuilles submergées verticillées, de 1,5-2,5 cm, pennatisée ; segments aplatis à capillaires. Feuilles aériennes généralement verticillées, pennées lobées, 0,4-2 cm, parfois peu opposées et crénelées. Fleurs axillaires de feuilles aériennes, solitaires. Pédicelle mince, 2-10 mm, généralement plus long que la bractée, avec des glandes sessiles ou pétiolées. Bractéoles 2, 1,5-3,5 mm, bord entier ou légèrement denté, apex aigu. Calice 3,5-5 mm, avec glandes sessiles, sans nervures surélevées dans le fruit ; lobes de 2-3 mm, ovales à lancéolés, apex court acuminé. Corolle blanche, violet pâle ou rouge, 1-1,4 cm. Capsule brun foncé, comprimée, ellipsoïde à subglobuleuse, env. 3 millimètres. Fl. et fr. mars-nov. 2n = 34 (Asie).

Note : Trois espèces d'ambulie sont connues de longue date des aquariophiles sur la trentaine que compte le genre: Limnophila heterophylla, la plus commune semble-t-il, Limnophila indica et Limnophila sessiliflora. Il semble difficile d'identifier avec certitude les ambulies sans faire appel à des caractères botaniques très fins et en particulier aux caractéristiques florales ainsi qu'à l'aspect des feuilles émergées.
Limnophila indica a tendance à avoir des feuilles verticillées en amont et des fleurs en grappes, caractéristiques qui peuvent aider à la distinguer de L. sessiliflora .
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
20 à 28°C
pH
6 à 7,5
GH
2 à 12
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
Limnophila indica est avide de lumière, d'espace et de sols nutritifs (sable + argile + tourbe). Elle préfère des températures élevées (26 à 28 °C), des eaux douces et acides.
En hiver, elle végète et peut dépérir. Pour éviter le phénomène, il est impératif d'augmenter l'intensité lumineuse. On peut néanmoins estimer que cet arrêt de croissance est naturel et qu'il convient de laisser la plante se reposer.

Attention ! Sa sève étant réputée toxique, éviter de mutiler de trop nombreuses tiges dans un petit bassin et éviter les poissons herbivores ou trop turbulents.

Les Limnophila poussent rapidement dans de bonnes conditions, notamment apports de CO2 et sol riche.
Elles ne sont cependant pas très exigeantes, mais elles se développent mieux avec l'injection de CO2 ainsi qu'un bon apport en nutriments avec des engrais liquides et/ou sur le substrat.
Limnophila indica préférera néanmoins une eau acide avec un substrat enrichi avec de la tourbe pour acidifier un peu l'eau.
Pour une croissance harmonieuse, un éclairage puissant de douze à treize heures par jour sera nécessaire.
Sous une lumière suffisante, elle pousse horizontalement, formant un grand nombre de pousses latérales, ce qui lui donne un aspect très buissonnant.
Pour obtenir le meilleur effet décoratif, séparer les pieds et les planter en groupe. En aquarium non couvert, peut produire des rejets hors de l'eau qui donnent de petites fleurs blanches teintées de violet ou de rouge.

Limnophila ne convient pas au bac turbulent, et tolère mal les gros poissons qui en casse les tiges. Si les feuilles sont couvertes de boue ou d'autres résidus, elles doivent être nettoyées en les lavant avec de l'eau.

Sa culture aisée et sa croissance très rapide, la destine à la lutte contre les algues. Elle absorbe en effet rapidement les nutriments de la colonne d'eau, contrecarrant les excès profitables aux algues.

Note : La nuit venue, la plante tend à se "refermer". À la tombée de la nuit, les verticilles se resserrent vers le haut autour des tiges.
Disponibilité commerciale : Commun
Les plantes vendues sous le nom de L. indica dans le commerce aquariophile sont souvent
Reproduction végétative
La multiplication végétative se fait bouturage des plantules qui poussent sur les tiges.
Comme la plante nécessite un élagage fréquent et qu'il faut l'étêter, il sera facile d'obtenir des boutures.
Ces boutures devront faire 10 à 15 cm minimum.
Attention ! Sa sève étant réputée toxique, On manipulera la plante hors de l'eau si possible.On veillera aussi à utilisez des outils tranchants (rasoir) pour éviter d'écraser les tiges.
Il est également possible de diviser lorsque la plante est fortement racinée.
Elle forme également des rejets au niveau de racines et tout brin de limnophile est capable de former des racines adventives et de donner naissance à une nouvelle plante.

Pour obtenir des plantes particulièrement vigoureuse, il est conseillé de repiquer les jeunes pousses dans un bac à faible niveau d'eau et de remonter celui-ci progressivement au fur et à mesure de la croissance de la plante.
Comme toutes les plantes à tige, il est aussi conseillé d'espacer les boutures d'au moins six à sept centimètres pour laisser suffisamment d'écart afin que la lumière se diffuse jusqu'aux feuilles les plus basses.

Reproduction sexuée
Dans les conditions favorables, la plante émerge rendant la reproduction sexuée possible.
Elle forme alors des feuilles d'un type très différent dans l'axe desquelles pourront apparaître des fleurs qui donneront des graines.
Même si les petites fleurs apparaissent souvent au-dessus de la surface de l'eau en aquarium, la multiplication des ambulies se fait surtout par bouturage, et la propagation par semis de graines n'est pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Limnophila, littéralement "qui aime les étangs" et indica, "des Indes"

Utilisations traditionnelles :
L'espèce est utilisée comme antiseptique et comme remède contre la dysenterie.
En Inde, le peuple Lodha utilise une pâte de la plante à base d' huile de graines de Pongamia pinnata pour le traitement de l'éléphantiasis.
Le peuple Santal applique le jus frais de la plante avec du gingembre comme vermifuge (Ahmed et al. 2009).
Références
GBIF, IUCN, Kew, MNHN
Flora of China, Flora of North America
Botanic Garden Meise. 2018. Meise Botanic Garden Herbarium (BR).
Global Biodiversity Information Facility
- Diop, F.N. & Lansdown, R.V. 2020. Limnophila indica. The IUCN Red List of Threatened Species 2020
- Ahmed, Z.U., Hassan, M.A., Begum, Z.N.T., Khondker, M., Kabir, S.M.H., Ahmad, M. and Ahmed, A.T.A. (Eds.). 2009. Encyclopaedia of flora and fauna of Bangladesh. Angiosperms: Dicotyledons (Ranunculaceae – Zygophyllaceae). Asiatic Society of Bangladesh, Dhaka.
- Chen, J., Hoch, P. and Raven, P.H. 2011. Flora of China Vol. 13: Epilobium.
- Cook, C.D.K. 1996. Aquatic and Wetland Plants of India. Oxford University Press, Oxford.
- Harada, J., Paisooksantivantana, Y. and Zungsontiporn, S. 1987. Weeds in the Highlands of Northern Thailand. Project Manual No. 3. National Weed Science Research Institute.
- Newman, M., Ketphanh, S., Svengsuksa, B., Thomas, P., Sengdala, K., Lamxay, V. and Amostrong, K. 2007. A Checklist of the Vascular Plants of Lao PDR. Royal Botanic Garden Edinburgh, Edinburgh.
- Philcox, D. 1970. A taxonomic revision of the genus Limnophila (Scrophulariaceae). Kew Bulletin 24(1): 101-170.
- Yamazaki, T. 1990. Scrophulariaceae. In: T. Smitinand and K. Larsen (eds), Flora of Thailand, pp. 142-143.

Pour citer cette fiche :"Limnophila indica, (L.) Druce, 1914" B-Aqua / GP (2021)