Bucephalandra goliath
Bucéphalandre goliath
Bucephalandra goliath supporte très mal l'immersion et finit pas dépérir si on la maintient constamment sous l'eau.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : S.Y.Wong & P.C.Boyce
Classe: Liliopsida
Ordre: Arales
Famille:  Araceae
Genre:  Bucephalandra
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Bucéphalandre goliath
Bucephalandra Giant Goliath
Membres du genre Bucephalandra
Bucephalandra diabolica (S.Y.Wong & P.C.Boyce)
Bucephalandra catherineae (P.C.Boyce, Bogner & Mayo, 1995)
Bucephalandra sordidula (SYWong & PCBoyce, 2014)
Bucephalandra gigantea (Bogner, 1984)
Bucephalandra motleyana (Schott, 1858)
Bucephalandra theia (Schott, 1858)
Bucephalandra goliath (S.Y.Wong & P.C.Boyce)
Bucephalandra chimaera (S.Y.Wong & P.C.Boyce)
Bucephalandra forcipula (SYWong & PCBoyce)
Bucephalandra Kishii (S.Y.Wong & P.C.Boyce)
Bucephalandra pygmaea ((Beccari) P. C. Boyce & S. Y. Wong, 2012)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Indonésie
Aire actuelle
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Bucephalandra goliath se trouve sur des cascades de granit sous la forêt perhumide des basses collines à c. 250 m d'altitude.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
15 à 30 cm
Cette plante d'une hauteur modeste peut néanmoins former un "coussin" de très grande taille (100 cm).

Les feuilles de ce Bucephalandra ressemblent le plus à celles de B. ultramafica, mais B. goliath diffère de B. ultramafica par son aspect général, ayant des tiges nues très allongées et dorées.

Rhizomes robustes et dressés atteignant 15 cm de haut, mais se présentant sous forme de masse suspendue pouvant atteindre plus de 1 m de long. Tige initialement dressée et masquée par les limbes des feuilles, plus tard (sur les vieilles plantes), principalement glabre avec des touffes de feuilles au sommet, les tiges atteignent jusqu'à 50 cm ou plus avec des pointes en croissance actives, les tiges plus âgées se ramifient à plusieurs reprises pour former des rideaux suspendus à 1 m ou plus. Feuilles en grappes de 10 ou plus au sommet des pousses actives.

Description botanique
Herbes rhéophytes obligatoires robustes, dressées à pendantes, atteignant 15 cm de haut mais se présentant sous forme de masses pendantes pouvant atteindre plus de 1 m de long. Tige initialement dressée et masquée par la base des feuilles engainantes, plus tard (sur les vieilles plantes), généralement nue avec des touffes de feuilles aux extrémités, tiges pendantes jusqu'à 50 cm ou plus avec des pointes actives ascendantes, les tiges plus âgées se ramifiant à plusieurs reprises pour former des rideaux suspendus sur 1 m ou plus. Feuilles en touffes de 10 ou plus à l'extrémité des pousses actives ; pétiole de 5 à 6 cm de long × env. 2,5 mm de diamètre, striées longitudinalement, canaliculées adaxialement, brun rougeâtre, gainées à l'extrême base, ailes étendues en une partie ligulaire très étroitement triangulaire pouvant atteindre 4 cm de long ; limbe étroitement elliptique, 10 - 15 cm de long × 1 - 1,5 cm de large, plutôt densément coriace, semi-brillant vert moyen adaxialement, jaune-vert pâle abaxial, base cunéiforme, apex aigu à légèrement acuminé, apiculé pour c. 1,5 mm, marge généralement droite et légèrement recourbée ; nervure médiane abaxiale et particulièrement adaxialement proéminente, rouge abaxiale ; veines latérales primaires c. 4 de chaque côté, divergeant en c. 30° et allant jusqu'à une veine marginale ; veines interprimaires alternant avec des primaires et peu différenciées ; nervure secondaire adaxialement ± obscure, abaxiale fine et ± ligne suivante des interprimaires ; nervure tertiaire obscure. Inflorescence solitaire, très rarement par 2 séparées par une prophylle ; pédoncule dépassant les pétioles, 4,5 - 8 cm de long × environ. 2 mm de diamètre, quelque peu comprimé, nettement sillonné longitudinalement, rouge pâle, avec la partie la plus distale élargie sous la spathe vert moyen. Spathe ovale, non resserrée, de 3,5 à 5,5 cm de long ; spathe inférieure en forme d'entonnoir, verte, persistante ; membre se gonflant à l'anthèse pistillée, béant pour produire une ouverture étroite en forme de fente le long des 2/3 supérieurs du membre de la spathe, caduque en se fragmentant en gros morceaux semi-cohérents à l'anthèse staminique, blanc, apiculé pendant c. 2 mm. Spadice 2 - 3,5 cm de long ; zone pistillée de 4-5 mm de long × c. 3 mm de diamètre, avec env. 4 spirales de pistils ; pistils rhombiques-globuleux, c. 0,5 mm de diamètre, vert laiteux ; stigmate sessile, capité, c. ½ diamètre de l'ovaire, papillaire à l'anthèse ; pistillodes absents ; interstice avec c. 2 rangées de staminodes en forme d'écailles, ces c. 2 mm de long × env. 2,5 mm de large, marge distale épaissie et courbée vers le haut, staminodes initialement dressés, puis étalés, blancs, devenant plus tard (post-anthèse) verts et persistant pour recouvrir les fruits en développement ; zone staminée de 5 à 6 mm de long × c. 5 mm de diamètre, composé d'env. 4 rangées de fleurs ; crème de fleurs staminées; étamine relativement grande, c. 1 mm de diamètre ; filament bien visible; conjonctif en forme de sangle gibbeuse ; thèques insérées ventralement, ellipsoïde, c. 1 mm de long × environ 0,5 mm de large, lisse ; cornes de la thèque égale à la thèque associée, base en forme d'aréole, corne très courte, étalée ; appendice carrément cylindrique, base s'effilant brusquement en zone staminée, 1,5 - 2 cm de long × 6 - 7 mm de diamètre, crème à jaune moyen ; appendice staminodes obpyramidal, tronqué, 2 - 3 mm de diamètre, face supérieure lisse et légèrement brillante.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
20 à 28°C
pH
6 à 8
GH
2 à 8
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
Disponibilité commerciale : Disponible
B. goliath est présent dans le commerce mais encore assez rare sur le marché européen.
Elle est parfois commercialisée sous le nom de B. "Jupiter".
Commentaires
Etymologie : Selon les sources, Le nom de genre Bucephalandra a pour origine "Bucéphale" qui veut dire "tête" et "taureau", les fleurs de ce type de plante ressemblant à une tête de taureau... ou fait référence au nom du cheval d’Alexandre le Grand... ce qui est pour le moins douteux, et goliath "Goliath" personnage biblique de très grande taille (géant) en référence à la taille peu commune de la plante dans le genre.
Références
GBIF, CATE Araceae
Bornéo Aquatic (https://borneoaquatic.com/product/bucephalandra-sp-minotaur/?v=bfc84d72756d)
- Wong S.Y. & P.C.Boyce "Bucephalandra goliath" in Willdenowia 44 : 169 (2014)
- Wong S. Y. & Boyce P. C. "Studies on Schismatoglottideae (Araceae) of Borneo XXXXI: Additional new species of Bucephalandra." in Willdenowia 44: 415–421. (2014).

Pour citer cette fiche :"Bucephalandra goliath SYWong & PCBoyce, 2014" B-Aqua / GP (2023)