Hyphessobrycon eques
Tétra joyau
Les Tétra joyaux se plairont dans un aquarium agencé pour reproduire un biotope Amazonien. Grégaire, ce poisson doit impérativement être maintenu en groupe d'au moins dix spécimens, mais un groupe plus large reste recommandé afin qu'il se sente en confiance.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Hyphessobrycon eques
Taxinomie
Descripteur : Steindachner, 1882
Classe: Actinopterygii
Ordre: Characiformes
Famille:  Characidae
Genre:  Hyphessobrycon
Synonymes
Cheirodon eques Steindachner, 1882
Chirodon eques Steindachner, 1882
Hemigrammus melasopterus Eigenmann & Kennedy, 1903
Hemigrammus serpae (Durbin, 1908)
Hyphessobrycon callistus (Boulenger, 1900)
Hyphessobrycon serpae Durbin, 1908
Megalampodus eques (Steindachner, 1882)
Tetragonopterus callistus Boulenger, 1900
Noms Communs
Tétra joyau
Tétra serpae
Tetra mato grosso (port)
Membres du genre Hyphessobrycon
Hyphessobrycon eos (Durbin, 1909)
Hyphessobrycon griemi (Hoedeman 1957)
Hyphessobrycon amandae (Géry & Uj 1987)
Hyphessobrycon amapaensis (Zarske & Géry, 1998)
Hyphessobrycon anisitsi (Eigenmann, 1907)
Hyphessobrycon bentosi (Durbin, 1908)
Hyphessobrycon columbianus (Zarske & Géry, 2002)
Hyphessobrycon copelandi (Durbin, 1908)
Hyphessobrycon cyanotaenia (Zarske & Géry, 2006)
Hyphessobrycon ecuadoriensis (Eigenmann & Henn, 1914)
Hyphessobrycon elachys (Weitzman, 1984)
Hyphessobrycon epicharis (Weitzman & Palmer 1997)
Hyphessobrycon eques (Steindachner, 1882)
Hyphessobrycon pando (Hein, 2009)
Hyphessobrycon frankei ( Zarske & Géry, 1997)
Hyphessobrycon heliacus  (Moreira, Landim & Costa, 2002)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du sud
Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay, Pérou, Uruguay
Aire actuelle
Guyane
La localité type de l'Hyphessobrycon eques est "Villa Bella, Obidos", une ville située entre Santarém et Oriximiná, sur le fleuve Amazone dans l'état de Pará, Brésil. L'aire de distribution est énorme couvrant une grande partie du bassin de l'Amazone au Brésil, au Pérou et en Bolivie, ainsi que dans le Río Paraguay au Brésil, au Paraguay et en Argentine, dont la partie supérieure est reliée à l'Amazone par le rio Guaporé. Toutefois, certains spécimens collectés sur cette zone pourrait appartenir à des espèces différentes, possiblement encore non décrites.

Il a été introduit en Guyane française par le biais de l'aquariophilie.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Le Tétra joyaux vit le plus souvent dans des affluents et des bras morts, ainsi que des étangs et des petits lacs, où il forme des bancs autour d'îlots de végétation marginale ou de racines d'arbres submergées.

Hyphessobrycon eques privilégie les affluents à débit lent, les lacs de plaine inondable et les environnements inondés associés, étant capable de coloniser avec succès des environnements aquatiques très altérés, tels que des étangs artificiels et des réservoirs (par exemple, Pelicice et Agostinho 2006, Andrade et al. 2008, Esguícero et Arcifa 2010). On le trouve généralement à proximité de la végétation aquatique submergée.
Hyphessobrycon eques est considéré comme étant peu préoccupant (LC) car il a une grande répartition. C'est une espèce relativement résiliente et abondante.

Certaines sous-populations de l'espèce pourraient cependant disparaître à cause de perturbations anthropiques, telles que l'urbanisation et l'évacuation des eaux usées.
Description
Taille
: 4 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
Environ 3 ans
Régime
Omnivore
La coloration des populations sauvages varie selon l'origine, notamment au niveau des nageoires, de la taille et de la forme de la tache humérale, et certaines populations ont déjà été décrites comme des espèces à part entière.

Corps moyennement profond ; la plus grande profondeur contenait 2,7 à 2,9 fois et la profondeur du pédoncule caudal 9,7 à 10,6 fois dans SL ; longueur de la tête 3,6 à 3,9, distance prédorsale 1,9 à 2,0 et longueur du pédoncule caudal 8,6 à 11,1 en SL ; longueur du museau 4,0 à 4,5, diamètre orbital horizontal 2,0 à 2,4 et largeur interorbitale minimale 3,2 à 3,5 en HL. Terminal buccal ; rangée intérieure du prémaxillaire avec 3 à 5, rangée extérieure avec 3 à 4, dentaire avec 8 à 11 et maxillaire avec 2 à 3 dents. Ligne latérale incomplète, avec 4 à 5 écailles poreuses ; série longitudinale avec 29 à 33 écailles ; série transversale au-dessus de la ligne latérale avec 5 à 6 rangées d'écailles et en dessous avec 3 ½ à 4 rangées d'écailles. Nageoire dorsale avec 10 à 12 rayons, nageoire pectorale avec 12 à 14 rayons, nageoire pelvienne avec 7 rayons, nageoire anale avec 28 à 32 rayons et nageoire caudale avec 19 rayons. Couleur de fond rougeâtre dans la vie ; grande tache humérale noire, transversalement élogée. Nageoires pelviennes, caudales et anales rouges (cette dernière avec marge noire) ; nageoire pectorale hyaline ; nageoire dorsale avec tache noire (Graça, Pavanelli, 2007). Longueur standard maximale. 58,0 mm (Graça, Pavanelli, 2007).
 
Régime Alimentaire
Dans la nature, Hyphessobrycon eques se nourrit de petits invertébrés, d'insectes, zooplancton, et de matières végétales divers.
L'espèce serait omnivore avec une préférence pour les micro-crustacés comme Cladocera et Copepoda. (Pelicice et Agostinho 2006, Santana-Porto et Andrian 2006, Crippa et al. 2009).

Dans les aquariums, il accepte les aliments secs mais, comme la plupart des poissons, il est recommandé de lui proposer un menu varié contenant des larves de chironomes vivantes, des larves de moustiques, des daphnies, des moinas...
Dimorphisme
Les mâles adultes ont tendance à avoir un corps moins massif, à être légèrement plus petits et à présenter des couleurs plus intenses que les femelles.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
10 minimum (20 recommandé)
Zone
Centrale
Ratio M/F
1 / 1
Paramètres
Température
        22      24              26      28
pH
         5      5,5            7      7,2
GH
              1                        12
Brassage
Aquarium
Volume
80 l minimum (120 l recommandé)
Les Tétra joyaux se plairont dans un aquarium agencé pour reproduire un biotope Amazonien. Le substrat se compose de sable de rivière et le décor de branches de bois flotté ou de racines agencées pour créer une bonne couverture. Quelques poignées de feuilles séchées (hêtre, chêne, catappa…) donnent un aspect naturel. Le bois et les feuilles donnent une couleur ambrée. Il convient de les remplacer après quelques semaines afin qu’elles ne pourrissent pas et ne salissent pas l’eau. Un petit sac en filet rempli de tourbe pour l'aquarium peut être ajouté au filtre pour faciliter la simulation des eaux noires. Il se sent mieux avec un éclairage assez faible, ou à l'ombre des plantes flottantes. Il est aussi possible de le maintenir dans un aquarium plus standard, de préférence densément planté.

Ce poisson grégaire doit impérativement être maintenu en groupe d'au moins dix spécimens, mais un groupe plus large reste recommandé afin qu'il se sente en confiance et qu'il soit moins nuisible aux autres occupants de l'aquarium. En effet, s'il peut être maintenu en aquarium communautaire et n'est pas vraiment agressif, il peut se montrer pénible avec ses colocataires, notamment les espèces à longue nageoires, qu'il grignotera, ou les espèces timides que son agitation importunera. Un groupe nombreux atténuera ce comportement, ainsi qu'un aquarium suffisamment grand.

Disponibilité commerciale : Rare

La grande majorité des poissons disponibles dans le commerce sont issus d'élevage et sont plus adaptables que les spécimens sauvages concernant les paramètres de l'eau, acceptant une eau moins acide.

Un certain nombre de souches ornementales sélectionnées ont été développées, notamment les souches "métalliques", "à longues nageoires", "ballons",... Attention toutefois, ces souches très sélectionnées peuvent s'avérer plus fragiles.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Possible
Paramètres
Température
25 °C
pH
6,8
GH
10 °GH
L'Hyphessobrycon eques est un reproducteur libre qui disperse ses œufs et ne montre aucun soin parental.

Lorsqu'ils sont en bonne condition, les adultes fraient souvent et dans un aquarium mature, il est possible que de petits nombres d'alevins commencent à apparaître sans intervention, mais si on souhaite avoir un bon nombre d'alevins atteignant l'age adulte, une approche plus contrôlée est nécessaire.

Le groupe d'adultes peut être conditionné dans l'aquarium de maintenance mais un aquarium plus petit doit également être mis en place et rempli d'eau mature. Celui-ci doit être très faiblement éclairé et la base doit être recouverte d'une sorte de maille suffisamment large pour que les œufs puissent tomber à travers mais suffisamment petite pour que les adultes ne puissent pas les atteindre. Les tapis en plastique de type "herbe" peuvent également être utilisés et fonctionnent bien, tout comme une couche de billes de verre. Une autre solution consiste à remplir une grande partie de l'aquarium avec une plante à feuilles fines telle que Taxiphyllum spp. ou de mops, ce qui donne également des résultats satisfaisants. Un filtre exhausteur ou un bulleur peut également être inclus pour assurer l'oxygénation et le brassage de l'eau.

Lorsque les poissons adultes sont bien conditionnés, un couple ou un groupe comprenant un ou deux mâles et plusieurs femelles peut être introduit dans l'aquarium de reproduction et laissé en place jusqu'à ce que les œufs soient détectés (généralement le matin suivant).

La nourriture initiale devrait être de la paramécie ou une nourriture sèche de calibre suffisamment petit (5-50 microns), en introduisant des nauplies d'artémias, des micro vers..., une fois que les alevins sont assez grands pour les accepter.

Note : Santana et al. (2019) ont signalé que l'espèce avait une longue période de frai et une fécondité moyenne de 191,9 ovocytes, dans le sud du Pantanal, au Brésil.
Commentaires
Ethymologie :Hyphessobrycon du grec ancien υπελάσσων (hyphesson), signifiant " de moindre stature", et utilisé comme préfixe dans ce cas, plus le nom générique Brycon, et eques du latin qui signifie "chevalier" ou "cavalier".
Références
GBIF, IUCN,
Fishbase, Seriously Fish
- Andrade, V.X.L., Campos, F.F.S., Langeani, F. and Romagosa, E. 2008. Reproductive dynamics of the main fish species in the municipal reservoir of São José do Rio Preto. Boletim do Instituto de Pesca 34(3): 365-373.
- Crippa, V.E.L., Hahn, N.S. and Fugi, R. 2009. Food resource used by small fish in macrophyte patches of floodplain ponds of the upper Paraná River. Acta Scientiarum 31(2): 119-125.
- Esguícero, A.L.H. and Arcifa, M.S. 2010. What is the best environment for the development of early life stages of fish during the dry season? Acta Limnologica Brasiiensia 22(3): 267-275.
- Gonçalves, C.S., Souza, U.P., Cop Ferreira, F., Peressin, A. and Braga, F.M.S. 2006. Life history strategies associated with reproduction of three species of Hyphessobrycon (Characidae) in lentic environments of the upper Paraná River basin. Acta Limnologica Brasiliensia 25(4): 398-405.
- Lima, F. "Hyphessobrycon eques". Liste rouge de l'UICN des espèces menacées 2023
- Pélicice, F.M. and Agostinho, A.A. 2006. Feeding ecology of fish associated with Egeria spp. plots in a tropical reservoir, Brazil. Freshwater Fish Ecology 15:10-19.
- Planquette, P., Keith, P. and Le Bail, P.-Y. 1996. Atlas of freshwater fish in Guyana (volume 1). IEGB-M.N.
- Santana, C.A., Tondato, K.K. and Suarez, Y.R. 2019. Reproductive biology of Hyphessobrycon eques (Characiformes: Characidae) in the southern Pantanal, Brazil. Brazilian Journal Biology 79(1): 70-79.
- Santana-Porto, E.A. and Andrian, I.F. 2009. Trophic organization of ichthyofauna from two semi-lentic environments in a floodplain of the upper Paraná River, Brazil. Acta Limnolica Brasiliensia 21(3): 359-366.
- Weitzman, S. H. and Palmer, L. 1997a. The common Serpa tetra of aquarists identified as Hyphessobrycon eques (Steindachner, 1882). Tropical Fish Lover 45(9): 140-150.
- Weitzman, S. H. and Palmer, L. 1997b. A new species of Hyphessobrycon (Teleostei: Characidae) from the Neblina region of Venezuela and Brazil, with comments on the putative "rosy tetra clade"; ;. Ichthyological Exploration of Fresh Waters 7(3): 209-242.

Pour citer cette fiche :"Hyphessobrycon eques, Steindachner, 1882" B-Aqua / TE, GP (2022-23)