Neolamprologus brichardi
Princesse du Burundi
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Neolamprologus brichardi (Princesse du Burundi) . D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Neolamprologus brichardi
Taxinomie
Descripteur : Poll, 1974
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Cichlidae
Genre:  Neolamprologus
Synonymes
Lamprologus brichardi (Poll, 1974)
Noms Communs
Princesse du Burundi
Membres du genre Neolamprologus
Neolamprologus longior (Staeck, 1980)
Neolamprologus christyi (Trewavas & Poll , 1952)
Neolamprologus furcifer (Boulenger, 1898)
Neolamprologus mondabu (Boulenger, 1906)
Neolamprologus brevis (Boulenger, 1899)
Neolamprologus buescheri (W Staeck, 1983)
Neolamprologus cylindricus (Staek & Seegers, 1986)
Neolamprologus falcicula (Brichard, 1989)
Neolamprologus fasciatus (Boulenger, 1898)
Neolamprologus helianthus (Büscher 1997.)
Neolamprologus marunguensis (Büscher, 1989)
Neolamprologus mustax (Poll, 1978)
Neolamprologus olivaceous (Brichard, 1989)
Neolamprologus prochilus (Bailey & Stewart 1977)
Neolamprologus pulcher (Trewavas & Poll, 1952)
Neolamprologus savoryi (Max Poll 1949)
Neolamprologus sexfasciatus (Trewavas et Poll 1952)
Neolamprologus similis (Büscher, 1992)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Afrique
Lac Tanganyika
Neolamprologus brichardi est endémique du lac Tanganyika et largement réparti dans une large moitié nord du lac. La localité type est la ville de Kasanga dans le sud-ouest de la Tanzanie.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Il vit en grands bancs (jusqu'à 100 000 individus sur 50m²) dans les zones littorales avec des substrats rocheux. Au moins dans la partie nord du lac, on le trouve entre trois et vingt-cinq ou trente mètres de profondeur.
Description
Taille
: 8 à 10 cm SL  
: 7 à 9 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
5 à 6 ans
Régime
Neolamprologus brichardi
 
Régime Alimentaire
N. brichardi se nourrit sur la couverture biologique rocheuse, en cherchant de petits crustacés et invertébrés. Il se nourrit également de bancs de zooplancton lorsque l'opportunité se présente.

En aquarium, il accepte bien la nourriture sèche, mais des apports réguliers en nourriture vivante sont recommandés. De même, des apports en matière végétale (légumes pochés, spiruline...) sont souhaitables.
Dimorphisme
Les mâles adultes sont généralement légèrement plus gros et leurs nageoires, dorsale et caudale, sont plus longues.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
6 minimum
Zone
Inférieure, Centrale
Ratio M/F
1 / 1
Paramètres
Température
        22      23              26      27
pH
         7      7,5            8,5      9
GH
              10                        20
Brassage
Aquarium
Volume
200 l minimum
Bien que pouvant être maintenu en couple dans un aquarium plus petit, il est préférable de maintenir les Neolamprologus brichardi en petit groupe dans un aquarium d'au moins deux cents litres. Ce dernier présente idéalement le décor type des aquariums "Tanganika", avec un substrat composé de sable, des roches formant divers abris, grottes... et très peu, voire aucune plante.

Neolamprologus brichardi est très territorial, particulièrement quand il s'agit de protéger sa progéniture. Aussi vaut-il mieux le maintenir en aquarium spécifique. L'approche communautaire reste cependant possible avec d'autres cichlidés du Tanganyika de petite à moyenne taille qui occupent différentes zones du réservoir, comme les cyprichromis ou les espèces conchylicoles. D'autres habitants des zones rocheuses comme Julidochromis ou Altolamprologus ne sont possibles que si l'aquarium est suffisamment grand pour offrir des territoires distincts et que les lignes de visée sont cassées par des éléments de décor.

Disponibilité commerciale : Rare

Reproduction
Type
Ovipare
Paramètres
Température
25 °C
Ce poisson est un reproducteur de substrat, utilisant les gravats rocheux pour ce faire. C'est l'un des rares cichlidés à frayer dans le substrat et vivant également en bancs avec des soins parentaux collectifs. Cela signifie que les adultes, les juvéniles participent tous à un élevage multi-générationnel des alevins. Les individus N. brichardi s'occupent non seulement de leurs propres alevins, mais aussi des alevins de ceux qui les entourent, tout en surveillant les autres adultes qui fraient encore activement.

La reproduction en aquarium est assez commune. Un couple fraie dans une grotte qu'il creuse souvent lui-même sous un pierre, la femelle pondant jusqu'à deux cents œufs (mais généralement beaucoup moins) sur la paroi ou le toit. Une fois le frai terminé, la femelle s'occupera des œufs tandis que le mâle gardera la zone autour de la grotte. Les œufs éclosent en deux à trois jours, les alevins nageant librement vers l'âge de sept jours.

Les alevins sont assez gros pour prendre des nauplies d'artémias dès la naissance, mais leur croissance est assez lente. Les soins du couvain par l'ensemble du groupe durent assez longtemps.

Si la population est trop importante pour l'aquarium, les reproducteurs commenceront à pondre moins d'œufs ou à manger les plus petits alevins. Par conséquent, si vous souhaitez élever régulièrement un grand nombre de jeunes, il est préférable de déplacer les alevins dans un aquarium d'élevage séparé.