Descripteur : Britz & Kullander (2013)
Famille : Badidae

Synonymes :
Dario sp. Jaintia Hills
D. sp. Bangladesh
Genre : Dario
Dario sp. Myanmar (Kullander,Britz (2013))
Dario urops (Britz, Ali & Pilip (2012))
Dario dario (Hamilton, 1822)
Dario dayingensis (Kullander, S.O. & R. Britz; 2002)
Dario hysginon (Kullander et Britz. (2002) 2002)
Dario kajal (Britz & Kullander (2013))
Dario kajal   
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Inde
 
La localité type est en Inde, Meghalaya, Jaintia Hills, ruisseau Seinphoh à Umolong, à 7 km de la ville de Jowai.
À ce jour elle n'a pas été trouvé ailleurs en Inde.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
Température :
16 à 24 °C
pH :
6,5 à 7,5
GH :
3 à 12 °GH
Conductivité :
180 à 350 µS/cm
 
La localité type est un affluent de la rivière Myntdu qui est elle-même un affluent dans le bassin hydrographique de Meghna.
L'habitat consistait en un petit bassin peu profond avec de l'eau turbide stagnante à écoulement lent et sans végétation aquatique.
Le Meghalaya reçoit beaucoup de précipitations saisonnières, ce qui signifie que la profondeur, le débit, la turbidité et la chimie de l'eau sont susceptibles de varier considérablement à certaines périodes de l'année.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
NE : Non évaluée
Description
Taille :
: 1,5 à 2 cm SL
Respiration :
Branchiale
 
Cette espèce était appelée Dario sp. «Jaintia Hills» ou D. sp. «Bangladesh» avant sa description.

La coloration chez les mâles est unique chez les Dario. Elle est composé de flancs rouge cerise avec un éclat verdâtre s'étendant dorso-latéralement.
Le poisson peut être distingué de tous les autres congénères par la présence d'une bande continue postorbitaire derrière l'oeil qui se raccorde avec la raie préorbitale et par la présence chez les mâles d'une série de barres doubles limitées à la moitié supérieure du corps.

En comparaison à ses congénères D. dario, D. dayingensis, D. hysginon et D. urops, D. kajal possède une bande postorbitale foncée qui continue derrière l'œil en ligne avec la bande préorbitale, par rapport à la formation d'une bande postorbitale un angle oblique avec la bande préorbitale (D. dario et D. urops) ou la bande postorbitale absente (D. hysginon et D. dayingensis).
Mâles avec une série de barres disposées par paires dans la moitié supérieure du corps, contre des barres s'étendant sur tout le corps (D. dario), des barres complètes mais limitées à la partie postérieure du corps (D. urops) ou des barres absentes ( D. hysginon et D. dayingensis).

De plus, il diffère de D. urops par le fait de ne pas posséder, contre posséder, soit une tache sur le pédoncule caudal ou une bande suborbitale horizontale, par des mâles possédant des languettes de la nageoire dorsale qui s'étendent au-delà de la pointe de la colonne vertébrale, par opposition à ne pas s'étendre au-delà de la pointe de la colonne vertébrale, et ayant seulement 24 à 26 contre 28 à 29 vertèbres.
Il peut être distingué davantage de D. urops et D. dayingensis en possédant 8, contre 9 à 10, des écailles transversales et l'absence, en fonction de la présence, de dents palatines, de D. dario en possédant, par rapport à l'absence, une tache antérieure noire dans la nageoire dorsale et modalement 7, contre 6, rayons de la nageoire anale, et de D. hysginon par l'absence, contre la présence, d'un canal de la ligne latérale anguloarticulaire.
 
Alimentation :
Régime : 
Carnivore
Les espèces de Dario sont des micro-prédateurs se nourrissant de petits crustacés aquatiques, de vers, des larves d'insectes et autres espèces de zooplancton. Ils peuvent être un peu plus pointilleux dans l'aquarium et, la plupart du temps, il n'acceptent pas les aliments secs même si dans certains cas, ils vont apprendre à les prendre au fil du temps. En tout cas, ils doivent toujours être nourris avec des repas réguliers de petits organismes vivants ou congelés comme les nauplies d'artémia, les daphnies, du ver Grindal...

Il est important de noter que tous les badidés développent des problèmes d'obésité et deviennent plus sensibles aux maladies lorsqu'ils sont nourris de larves de chironomes et de Tubifex. Ces nourritures doivent être absente de leur alimentation.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        16      0              0      24
pH :
         6,5      0            0      7,5

GH :
(°GH)
         3       0              0       12
Conductivité :
(µS/cm)
         180     0          0     350
Caractéristiques de l'aquarium :
Brassage :
 
 Paramètres de l'eau
Température: 16 à 24 ° C.
À des températures plus élevées, les poissons perdent apparemment leur couleur et deviennent sensibles aux maladies.
pH: Préfère des conditions neutres avec une valeur autour de 6,5 - 7,5.
Dureté: non confirmée, mais entre 180 et 350 µs/cm devrait être acceptable.
 
Dispo vente :
Non disponible
Cette espèce n'est pas encore entrée dans le commerce des aquariums mais est entretenue par une poignée de collectionneurs privés.
Reproduction
Dimorphisme :
Les mâles développent des nageoires pelviennes, dorsales et anales plus étendues que les femelles à mesure qu'elles mûrissent.

De plus, les femelles sont plus petites, ont un motif de couleur plus terne et un profil corporel sensiblement plus court et plus trapu que les mâles
Processus de reproduction :
Pour la maintenance et la reproduction et en l'absence de données précises, on se référera à celles des autres badidés
Commentaires
Dario, est tiré de son nom Bangla, Darhi et kajal dérivé du mot hindi kajal, qui signifie "contour des yeux noirs", en particulier celui utilisé par les danseurs traditionnels indiens, en allusion aux rayures orbitales de cette espèce.
Sources
Seriously fish

Britz, R. and S. O. Kullander, 2013 - Zootaxa 3731(3): 331-337
Dario kajal, a new species of badid fish from Meghalaya, India (Teleostei: Badidae).