Betta coccina
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Betta coccina. D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Betta coccina
Taxinomie
Descripteur : Vierke, 1979
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Osphronemidae
Genre:  Betta
Synonymes
Aucun
Membres du genre Betta
Betta cracens (Tan & Ng, 2005)
Betta dimidiata ( Roberts, 1989)
Betta enisae (Kottelat, 1995)
Betta falx (Tan & Kottelat, 1998)
Betta brownorum (Witte & Schmidt, 1992)
Betta burdigala (Kottelat & Ng, 1994)
Betta chloropharynx (Kottelat & Ng, 1994)
Betta aurigans (Tam & Lim, 2004)
Betta balunga (Herre, 1940)
Betta bellica (Sauvage, 1884)
Betta breviobesus (Tan & Kottelat, 1998)
Betta akarensis (Regan, 1910)
Betta albimarginata (Kottelat & Ng, 1994)
Betta anabatoides (Bleeker, 1851)
Betta antoni (Tan & Ng, 2006)
Betta channoides (Kottelat & Ng, 1994)
Betta chini ( Ng, 1993)
Betta coccina (Vierke, 1979)
Betta edithae (Vierke, 1984)
Betta foerschi (Vierke, 1979)
Betta fusca (Regan, 1910)
Betta gladiator (Tan & Ng, 2005)
Betta hipposideros (Ng & Kottelat, 1994)
Betta ibanorum (Tan & Ng, 2004)
Betta imbellis (Ladiges, 1975)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Indonésie, Malaisie
La série type a été obtenue auprès d’un éleveur nommé "Vivaria Indonesia", basé à Jakarta. aussi la localité type est-elle assez imprécise avec seulement comme indication la province Jambi dans le partie centrale de Sumatra. L'aire de répartition est toutefois un peu plus large puisque, outre la province de Jambi, elle couvre aussi la province de Riau (Sumatra) et l'État de Johor, dans l’extrême sud de la Malaisie péninsulaire.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Il ne vit que dans les zones peu profondes de systèmes lentiques en eaux noires associées aux forêts de tourbières. L'eau y est très faiblement minéralisée et très acide (jusqu'à pH 3 ou 4). Le substrat y est couvert par une épaisse litière de feuilles submergée et la végétation riveraine est abondante.
Description
Taille
: 5 à 5,6 cm SL
Respiration
Branchiale, Labyrinthe
Régime
Carnivore
 
Régime Alimentaire
A l'état sauvage, il se nourrit principalement petits invertébrés terrestres ou aquatiques.

En aquarium, il accepte normalement les produits séchés dès qu’ils sont reconnus comme étant comestibles, mais il convient de lui proposer régulièrement une grande quantité de petits aliments vivants ou congelés tels que des Daphnies, des Artemias ou des vers de sang, afin de le maintenir en bonne santé.
Dimorphisme
Le mâle possède une grosse tache latérale bleu et de nageoires plus longues et plus colorées.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Zone
Inférieure, Centrale
Ratio M/F
1 / 2
Paramètres
Température
              24                       27
pH
              4                       6
GH
              0                        4
Brassage
Aquarium
Volume
50 l minimum
Idéalement, on choisira un aquarium peu profond mais proposant une grande surface au sol. Il devra être correctement fermé, car, comme la plupart des Betta, c'est un bon sauteur. La filtration doit générer un courant le plus faible possible, et peut donc se limiter à un simple filtre exhausteur.

L'aquarium sera fortement planté. L'ajout de plantes flottantes est conseillé pour tamiser la lumière. L'ajout d'une litière de feuilles sera un plus non négligeable, donnant un coté plus naturel à l'aquarium, permettant d’acidifier l'eau et le développement d'une micro-faune susceptible de faire un complément alimentaire. L'ajout de tourbe peut aider à maintenir les conditions particulièrement acides nécessaires à sa maintenance.

Ce Betta ne doit pas être maintenu en aquarium communautaire car il affectionne une eau extrêmement acide, et car il est plutôt timide et sera stressé par les autres occupants de l'aquarium. Il peut être maintenu soit en harem avec un seul mâle et deux ou trois femelles, soit en groupe de plusieurs mâles avec un nombres de femelles légèrement supérieur. Dans le second cas, les mâles défendront probablement leur territoire, mais cela ne devrait pas déboucher sur des blessures graves, si d'une part, l'aquarium est suffisamment grand et si d'autre part l'aménagement de l'aquarium est conçu pour délimiter plusieurs territoires naturels, séparés par de plantes, racines...

Disponibilité commerciale : Très rare

Reproduction
Type
Ovipare
Paramètres
pH
4,5
GH
1 °GH
Le couple n'a pas besoin d'être séparé avant le frai et la ponte. Le mâle construira un nid de bulle, soit en surface parmi les plantes flottantes, soit dans des structures formants des grottes. Juste avant le frai, la couleur de la femelle est pâle et des barres noires apparaissent sur les flancs, l'acte lui-même se déroulant normalement sous le nid dans une "étreinte" typique des osphronémides, le mâle s'enroulant autour de la femelle.

Au moment de la reproduction, la laitance et quelques œufs sont libérés que la femelle prend entre les nageoires pelviennes et le corps. Le mâle les transfère ensuite dans son nid pendant que la femelle récupère ceux qui sont tombés. Ce cycle est ensuite répété jusqu'à ce que la femelle ait pondu tous ses œufs. Ce n’est pas une espèce particulièrement prolifique avec généralement moins de vingt œufs pondus.

Après le frai, les adultes peuvent normalement être laissés in situ bien que la femelle ne soit plus activement impliquée, le mâle assumant seul la responsabilité de la garde et de l'entretien du nid. Les œufs éclosent en 24 à 48 heures et restent dans le nid pendant encore trois à quatre jours jusqu'à ce que le sac vitellin soit complètement absorbé, tandis que le mâle continue de ramasser et de ramener ceux qui tombent.

La nage libre est atteinte après trois à quatre jours. Il est alors préférable de retirer les parents afin d'éviter la prédation. Les alevins sont assez gros pour accepter immédiatement des aliments mobiles tels que le micro-vers et nauplies d'artemias. La nourriture doit être distribué avec parcimonie, car les jeunes Betta peuvent avoir des problèmes de santé s'il sont nourris en quantité excessive. Il est donc recommander de distribuer de petites quantités d’aliments différents deux à trois fois par jour pour une croissance optimale.
Commentaires
Le groupe Betta coccina inclut les espèces suivantes :
- B. coccina (Vierke, 1979)
- B. tussyae (Schaller, 1985)
- B. persephone (Schaller, 1986)
- B. rutilans Witte & Kottelat, 1991)
- B. brownorum Witte & Schimdt, 1992)
- B. livida Ng & (Kottelat, 1992)
- B. miniopinna (Tan & Tan, 1994)
- B. burdigala (Kottelat & Ng, 1994)
- B. uberis (Tan & Ng, 2006)
- B. hendra (Schindler & Linke, 2013)
Références
Vierke, J., 1979 - Aquarium Aqua Terra 13(121): Betta coccina nov. spec., ein neuer Kampffisch von Sumatra.
Tan, H. H. and P. K. L. Ng, 2005 - Raffles Bulletin of Zoology Supplement 13:
The labyrinth fishes of Sumatra, Indonesia.