Pseudomugil gertrudae
Pseudomugil tacheté
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Pseudomugil gertrudae (Pseudomugil tacheté) . D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Pseudomugil gertrudae
Taxinomie
Descripteur : Weber, 1911
Classe: Actinopterygii
Ordre: Atheriniformes
Famille:  Pseudomugilidae
Genre:  Pseudomugil
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Pseudomugil tacheté
Spotted Blue-eye (en)
Gertrude's blue eye (en)
Membres du genre Pseudomugil
Pseudomugil ivantsoffi (Allen & Renyaan, 1999)
Pseudomugil Luminatus (Allen, Unmack & Hadiaty, 2016)
Pseudomugil connieae (Allen, 1981)
Pseudomugil cyanodorsalis (Allen & Sarti, 1983)
Pseudomugil furcatus (Nichols, 1955)
Pseudomugil gertrudae (Weber, 1911)
Pseudomugil inconspicuus (Roberts, 1978)
Pseudomugil mellis (Allen & Ivantsoff, 1982)
Pseudomugil paludicola (Allen & Moore, 1981)
Pseudomugil paskai (Allen, G. R. and Ivantsoff, W. 1986)
Pseudomugil pellucidus (Allen & Ivantsoff, 1998)
Pseudomugil reticulatus (Allen and Ivantsoff, 1986)
Pseudomugil signifer (Kner, 1866)
Pseudomugil tenellus (Taylor, 1964)
Pseudomugil majusculus (Ivantsoff & G. R. Allen, 1984)
Origine géographique
Aire d'origine : Asie, Océanie
Australie, Indonésie, Nouvelle-Guinée
La localité type est définie comme étant "Rivulet dans la forêt de sagou à Ngaiguli, Terangan, île Aru, îles Aru, Maluku, Indonésie", correspondant à l'île maintenant normalement appelée "Trangan" dans le groupe des îles Aru, au sud ouest de la Papouasie. Les îles sont situées dans la mer d'Arafura, avec l'ouest de la Nouvelle-Guinée au nord et la région de la Terre d'Arnhem du Territoire du Nord de l'Australie au sud, et bien qu'elles se trouvent dans la province de Maluku, dans l'est de l'Indonésie, elles font partie du continent australien au sens géologique du terme.

Des populations sont connues dans de nombreux fleuves qui se jettent dans la mer de Timor et le golfe de Carpentaria, au nord de l'Australie, dans une zone allant de l'est de la ville de Darwin jusqu'à la péninsule du Cap York. Il est également connue des îles de Bathurst, Melville et Groot Eylandt, ainsi que de quelques petites îles dans le détroit de Torres. Les localités connues dans le Territoire du Nord comprennent les rivières Moyle, Daly, Finniss, Adelaide, Alligator, Blyth, Liverpool, Cadell, Buckingham, Cato, et quelques petits bassins de drainage autour de Darwin. Dans le Queensland, il a été enregistré dans les bassins versants de Wenlock, Embley, Dulhunty, Coen, Jardine, Olive, Jacky Jacky, Mciver, Endeavour, Barron, Mulgrave, Russell, Johnstone, Moresby, Tully et Murray, ainsi que dans certains lacs côtiers pauvres en nutriments de Flattery Point et des environs de Shelburne Bay.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, il existe des enregistrement dans les systèmes fluviaux des rivières Bensbach, Pahoturi et Fly, mais il est possible que la répartition soit plus large dans les bassins versants du sud du pays et de l'État voisin de Papouasie, en Indonésie.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Le Pseudomugil gertrudae montre une préférence pour les zones marginales peu profondes, à forte végétation, à faible débit, des ruisseaux, petits cours d'eau, lacs, billabongs et marécages. Il se trouve souvent parmi les macrophytes, les structures ligneuses submergées telles que les branches ou racines d'arbres tombées ou la litière de feuilles.

Dans certaines localités, l'eau est teintée de brun foncé avec des tanins et a un pH très faible et des nutriments dissous, alors que dans d'autres, elle peut être transparente.

Tappin (2010) donne les fourchettes de paramètres suivantes, basées sur celles relevées dans diverses localités : température 12 - 34 °C, pH 3,68-9,4, conductivité 12 - 646 µS/cm, dureté 0-320 ppm, alcalinité 2-180 ppm, ce qui montre une très grande adaptabilité de l'espèce à divers milieu. Pour connaitre les paramètres de maintenance en aquarium, il préférable de se référer aux paramètres utilisés dans les élevages, et pour les spécimens sauvages, demander au vendeur les paramètres d'origine.
Classée "Préoccupation mineure" car l'espèce est abondante, commune et qu'il n'y a pas de menaces majeures la concernant.
Description
Taille
: 3 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
1 à 3 ans
Régime
Omnivore
La variété de Weipa est l'une des formes les plus impressionnantes et se trouve dans les marécages de Melaleuca, à côté de la route menant à la ville. On trouve une forme similaire dans le ruisseau Pappan qui se jette dans la rivière Mission. Les formes typiques de celles que l'on trouve au sommet du cap York dans des zones telles que la rivière Jardine (et les marécages qui lui sont associés) et le ruisseau Burster ont de grandes nageoires rondes et de multiples petites taches. En Terre d'Arnhem, une belle forme au corps doré se trouve dans le lagon de Goanna, tandis que non loin de là, dans la rivière Giddy, les poissons ont de plus grandes nageoires avec de plus grandes taches, mais pas de couleur dorée. Les spécimens collectés dans la région de Darwin ont généralement des nageoires pectorales orange. Il existe de nombreuses autres formes de ce magnifique petit poisson et de nouveaux sont régulièrement découverts. Les Pseudomugil gertrudae des îles Aru sont plus grands et ont une couleur globale dorée (nageoires et corps). A ce jour, aucune recherche n'a été publiée sur les caractéristiques génétiques ou physiques des différentes populations. 
Régime Alimentaire
Dans la nature, les gertrudae se nourrissent principalement de zooplancton, de phytoplancton et d'invertébrés flottants ou en suspension.

Idéalement, une grande partie de l'alimentation doit être composée d'aliments vivants tels que daphnie, moina, nauplies d'Artemia, micro vers..., bien que les aliments secs flottants de petite taille/écrasés soient également acceptés.
Dimorphisme
Les mâles ont des motifs et des couleurs plus prononcés que les femelles et les nageoires non appariées sont sensiblement plus longues.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
10 minimum
Zone
Centrale, Supérieure
Ratio M/F
1 / 3
Paramètres
Température
        22      24              28      32
pH
         5      6            7      7,5
GH
              1                        15
Conductivité
              12                        646
Brassage
Aquarium
Volume
60 l minimum
Il est préférable de maintenir les Gertrudae dans un aquarium à la végétation dense. L'ajout de quelques plantes flottantes et de racines ou branches de bois flotté pour diffuser la lumière entrant dans l'aquarium est recommandé et donne une sensation plus naturelle. Si l'on souhaite élever des alevins en même temps que les adultes, il est conseillé d'ajouter des mousses aquatiques à feuilles fines comme un Taxiphylum sp, qui serviront de support de ponte.

L'eau doit être bien oxygénée, mais le débit doit néanmoins rester faible. Il est préférable de l’accueillir dans un aquarium biologiquement mature, car il peut être sensible aux variations de la chimie de l'eau. Les changements d'eau doivent rester de volume relativement restreint.

Poisson plutôt calme et pacifique, il peut être maintenu sans problème en aquarium communautaire. Grégaire, il est indispensable de la maintenir en groupe d'au moins dix individus, voire plus si la taille de l'aquarium le permet

Disponibilité commerciale : Disponible

Les spécimens sauvages sont très rares dans le commerce, la grande majorité des spécimens vendus sont issus d'élevages. Il est parfois fait mention d'une origine géographique. Il est alors préférable d'essayer de garder la lignée pure.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Possible
Paramètres
Température
25 °C
pH
7 à 7,5
Les P. gertrudae sont une espèce ne montrant aucun soin parental. Les œufs et alevins peuvent donc être victimes de prédation parentale. Dans la nature, les Pseudomugil ont une espérance de vie assez courte et les femelles ont tendance à ne survivre que pendant une seule saison de reproduction.

En période de frais, les femelles peuvent déposer quelques œufs par jour pendant plusieurs jours, ceux-ci étant attachés à la végétation aquatique ou à un autre substrat. Un mâle peut également s'accoupler avec plusieurs femelles au cours d'une même journée, et la ponte se poursuit habituellement toute la journée pendant les périodes plus chaudes.

On peut soit isoler un petit groupe composé d'un seul mâle et de deux ou trois femelles, soit un groupe plus large, avec plusieurs mâles et femelle dans un contenant muni d'un filtre exhausteur. On disposera un milieu de frai sous forme de mousse aquatique (taxiphyllum, vesicularia,...), dans le fond afin de protéger les œufs, mais aussi près de la surface, avec des plantes flottantes pour protéger les alevins et servir d'infusoire. Le milieu sera contrôlé plusieurs fois par jour et les parents doivent être retirés après la ponte.

La période d'incubation est d'une dizaine de jours selon la température et les alevins ont besoin d'aliments microscopiques tels que des Paramecies durant la première semaine avant de pouvoir accepter des nauplies d'artemia, micro vers et aliments de taille similaire. Ils peuvent également être élevés avec des produits secs en poudre de bonne qualité, dont certains sont disponibles en granulométrie progressive, et leur taux de croissance est normalement assez rapide comparé à celui de certains congénères. Les alevins sont particulièrement sensibles à la qualité de l'eau. Celle-ci devra dont parfaitement propre et claire.

Si les œufs contenant des embryons développés n'éclosent pas, on peut apparemment les stimuler en les plaçant dans un petit flacon ou un récipient similaire avec un peu d'eau de l'aquarium et en les secouant vigoureusement, ou en les plaçant dans votre poche et en vous promenant avec elle. Il semble que le changement de pression qui en résulte provoque l'éclosion des œufs.
Commentaires
Étymologie : Pseudomugil, du grec ancien ψευδής ( pseudes )"faux, mensonge", utilisé ici comme préfixe, et le nom générique Mugil, et gertrudae, "de Gertrude" semble t-il d'après le prénom de l'épouse du Dr. Hugo Merton, naturaliste allemand qui a parcouru les îles Aru entre octobre 1907 et août 1908.
Références
GBIF, IUCN,

Voir : (https://rainbowfishhobbyist.weebly.com/blog/archives/09-2015)

Allen G.R. (1980) A Generic Classification of the Rainbowfishes (Family Melanotaeniidae). Records of the Western Australian Museum 8 (3): 449-490.

Allen G.R. (1989) Freshwater fishes of Australia. T.F.H. Publications, Inc., Neptune City, New Jersey.

Allen G.R. (1991) Field guide to the freshwater fishes of New Guinea. Christensen Research Institute, Madang, Papua New Guinea.

Allen G.R., S.H. Midgley and M. Allen (2002) Field guide to the freshwater fishes of Australia. Western Australian Museum, Perth, Western Australia.

Pour citer cette fiche :"Pseudomugil gertrudae, Weber, 1911" B-Aqua / TE, GP (2022)