Pseudomugil mellis
Yeux-bleus miel
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Pseudomugil mellis (Yeux-bleus miel) . D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Allen & Ivantsoff, 1982
Classe: Actinopterygii
Ordre: Atheriniformes
Famille:  Pseudomugilidae
Genre:  Pseudomugil
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Yeux-bleus miel
Membres du genre Pseudomugil
Pseudomugil ivantsoffi (Allen & Renyaan, 1999)
Pseudomugil Luminatus (Allen, Unmack & Hadiaty, 2016)
Pseudomugil connieae (Allen, 1981)
Pseudomugil cyanodorsalis (Allen & Sarti, 1983)
Pseudomugil furcatus (Nichols, 1955)
Pseudomugil gertrudae (Weber, 1911)
Pseudomugil inconspicuus (Roberts, 1978)
Pseudomugil mellis (Allen & Ivantsoff, 1982)
Pseudomugil paludicola (Allen & Moore, 1981)
Pseudomugil paskai (Allen, G. R. and Ivantsoff, W. 1986)
Pseudomugil pellucidus (Allen & Ivantsoff, 1998)
Pseudomugil reticulatus (Allen and Ivantsoff, 1986)
Pseudomugil signifer (Kner, 1866)
Pseudomugil tenellus (Taylor, 1964)
Pseudomugil majusculus (Ivantsoff & G. R. Allen, 1984)
Origine géographique
Aire d'origine : Océanie
Australie
Le Pseudomugil Mellis a une répartition géographique assez inégale et limitée dans le sud du Queensland, s’étandant d’environ 65 km au nord de Brisbane à Maryborough, y compris l’île de Fraser. Les milieux humides oligotrophes d’eau douce de la baie Shoalwater sont l’habitat connu le plus septentrional de Pseudomugil Mellis, ayant été récoltés à l’extrémité nord du marais Dismal (Trnski et al., 1993).

Bien que leur aire de répartition ait été considérablement réduite, on les retrouve actuellement dans 30 localités du continent et de l’île de Fraser. Il est encore assez abondant dans le bassin de la rivière Noosa et dans les localités de l’île Fraser. Par ailleurs, on sait que le Pseudomugil Mellis coexiste avec le Pseudomugil Signifer dans le lac Wabby et dans le ruisseau Bool (Île Fraser), et dans le ruisseau Schnapper et le ruisseau Big Tuan (sur le continent). Big Tuan Creek est une petite crique côtière à environ 5 km au sud de l’embouchure de la rivière Mary. La plupart des populations sont totalement isolées les unes des autres.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce, Saumâtre
Le Pseudomugil Mellis se trouve généralement dans de l'eau légèrement acide et tannée dans les marécages et les cours d'eau. Il s’agit de régions restreintes donc toute espèce de faune qui y est confinée est limitée.

Cependant, ils peuvent également être trouvés dans les habitats d'eau claire. Ils habitent des lacs de dunes d'eau douce, des ruisseaux, des zones marécageuses et des zones humides. Ces plans d'eau se caractérisent par un pH bas (4,4 à 6,8) et de très faibles sels minéraux dissous.

La première fois que cette espèce a été recueilli dans la nature, il a été enregistré une dureté de l’eau de 10 mg / L de CaCO3 (Soit GH = 0,5 !), pour un pH de 5,8. La conductivité relevé était de 170 µS / cm. Ils peuvent tolérer d’importantes fluctuations de la température de l’eau. 11°C en hiver et 38°C en été.

Ils sont généralement présents dans des endroits où il y a peu de courant sur des subtrats sableux ou boueux avec une végétation aquatique émergente et submergée abondante. La présence de végétation aquatique est essentielle en matière d’abri, de recherche de nourriture, de fraie et de croissances des larves et alevins.

Ils peuvent apparaître avec Rhadinocentrus ornatus, Nannoperca oxleyana, Melanotaenia duboulayi et d'autres petits poissons indigènes.
Critère : A1acde+2cde
L'aire de répartition et ses bassins versant ont été fragmentés par le développement résidentiel, les plantations forestières et l'agriculture. Bien qu'il existe encore un certain nombre de cours d'eau adéquats dans la région entre Brisbane et Noosa, il est probable que la plupart présenteront des différences substantielles dans la chimie de l'eau par rapport aux cours d'eau non perturbés similaires. Son abondance à l'intérieur de cette zone a été considérablement réduite et il ne se trouve maintenant que dans un certain nombre de populations isolées où l'habitat restant est limité.
Description
Taille
: 2,5 à 3 cm SL
Respiration
Branchiale
Régime
Omnivore
Ils ont un corps plus long qu’épais et mesure généralement entre 2,5 cm et 3cm. Généralement, la taille de ce poisson n’excédera pas 4cm.

Les mâles ont une couleur miel avec les deux premiers cercles des nageoires dorsal et anal noir. Les centres de ces nageoires seront brun « crème » et les contours extérieures blanc. Les écailles sont légèrement bordées de noir, formant ainsi un motif « treillis » attrayant. Ils ont deux nageoires latérales séparés par un petit espace, la première étant beaucoup plus petite que la première. On pourra reconnaître assez facilement les mâles de par leurs couleurs plus vives, ainsi que des nageoires latérales plus grandes et allongées.

Les femelles et juvéniles ont un corps un peu plus clair, de couleur ambre avec de petites nageoires translucides non marqués.

Dans la nature, ils forment des bancs d'environ 25 à 70 individus.
 
Régime Alimentaire
Le régime alimentaire naturel est principalement du zooplancton, phytoplancton en suspension dans l'eau, et de petits invertébrés. En aquarium son régime alimentaire doit idéalement comprendre des aliments vivants tels que les daphnies, petites artémias, microvers,... Les aliments secs écrasés flottants sont également acceptés après une période d'acclimatation.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
8 minimum
Zone
Centrale
Ratio M/F
1 / 3
Paramètres
Température
              11                       38
pH
              4,5                       7
GH
              1                        10
Brassage
Aquarium
Volume
80 l minimum
L'aquarium doit être richement planté, tout en offrant un espace de nage libre. La végétation doit comprendre des plantes haute pour fournir un refuge rassurant, mais aussi des plantes flottantes pour tamiser la lumière car les Pseudomugil Mellis nagent assez proche de la surface.

Conductivité = Environ 170 µS / cm

Disponibilité commerciale : Non disponible

Non, disponible commercialement, et très rarement chez les aquariophiles amateurs. Ce poisson est quasi introuvable en France. Si vous en obtenez, il est obligatoire d'essayer de le reproduire.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Possible
Paramètres
Température
25 à 28 °C
pH
6 à 6,5
GH
5 à 7 °GH
L'œil bleu miel atteint la maturité sexuelle à l'âge de 5 mois, soit un taille comprise entre 17 et 22 mm. Dans leur habitat naturel, les femelles pondent de septembre à janvier à des températures comprises entre 26 et 28 ° C.

En captivité, les mâles présentent un comportement territorial protégeant le site de frai contre les individus intrusifs. Conditionner le poisson avec beaucoup d'aliments vivants avant la ponte et utiliser un aquarium d'élevage avec des plantes à feuilles fines telles que la mousse de Java, qui peut être utilisé comme un milieu de frai. Pendant le frai, le mâle nage en zigzag pour bloquer la retraite de la femelle. Contrairement à beaucoup d'autres poissons arc-en-ciel qui fraient tôt le matin, Pseudomugil mellis est plus susceptible de frayer dans l'après-midi. La femelle ne libère qu'une petite quantité d'œufs chaque jour, habituellement de 5 à 10 œufs toutes les 24 heures durant 7 à 10 jours, soit un total de 40 à 100 œufs. Les oeufs doivent être placés dans un aquarium séparé, pour éviter la prédation parentale sur les oeufs et les alevins. Ils éclosent en 12-14 jours à une température d'eau constante de 24 ° C, 5 à 8 jour à 27°. Les alevins mesurent entre 3,5 et 5 mm à l’éclosion et commence à se nourrir à la surface après résorption du sac vitelin. Ils doivent être nourris avec des infusoires ou de petits aliments du commerce similaires jusqu'à ce qu'ils soient assez grands pour manger des nauplies d'artémias.

Pour maintenir une population de Pseudomugil mellis sur le long terme, il est nécessaire de les reproduire constamment. Il y a une réduction de la fréquence et de l'intensité de l'activité de ponte chez les poissons de plus d'un an, il est donc indispensable de les reproduire jeune et en permanence.
Commentaires
Étymologie : Pseudomugil, du grec ancien ψευδής ( pseudes )"faux, mensonge", utilisé ici comme préfixe, et le nom générique Mugil , et
Références
http://rainbowfish.angfaqld.org.au/Mellis.htm
Source : http://rainbowfish.angfaqld.org.au/Mellis.htm