Apistogramma iniridae
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Apistogramma iniridae. D'où ils viennent, comment les maintenir en aquarium, comment les reproduire,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Kullander, 1979
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Cichlidae
Genre:  Apistogramma
Membres du genre Apistogramma
Apistogramma acrensis (Staeck, 2003)
Apistogramma agassizii (Steindachner, 1875)
Apistogramma aguarico (Römer & Hahn, 2013)
Apistogramma alacrina (Kullander, 2004)
Apistogramma amoena (Cope, 1872)
Apistogramma angayuara (Kullander & Ferreira, 2005)
Apistogramma arua (Römer & Warzel, 1998)
Apistogramma atahualpa (Römer, 1997)
Apistogramma baenschi (Römer, Hahn, Römer, Soares & Wöhler, 2004)
Apistogramma bitaeniata (Pellegrin, 1936)
Apistogramma borellii (Regan, 1906)
Apistogramma brevis (Kullander, 1980)
Apistogramma commbrae (Regan, 1906)
Apistogramma gephyra (Kullander, 1980)
Apistogramma cacatuoides (Hoedeman, 1951)
Apistogramma caetei (Kullander, 1980)
Apistogramma caudomaculata (Mesa S. & Lasso, 2011)
Apistogramma cruzi (Kullander, 1986)
Apistogramma diplotaenia (Kullander, 1987)
Apistogramma elizabethae (Kullander, 1980)
Apistogramma eremnopyge (Ready & Kullander, 2004)
Apistogramma erythrura (Staeck & Schindler, 2008)
Apistogramma eunotus (Kullander,1981)
Apistogramma geisleri (Meinken, 1971)
Apistogramma gibbiceps (Meinken, 1969)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du sud
Colombie
L'Apistogramma iniridae est originaire du bassin supérieur de l'Orénoque, en Colombie. Il est présent dans le bassin moyen et inférieur de la rivière Inírida et dans la marge gauche du bassin inférieur de la rivière Atabapo. Sa localité type est Pueblo Bretania (Yuri Bajo), Caño (Río) Bocón, Guainía.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Il habite principalement les cours d'eau noirs de très faible conductivité (environ 5 µS / cm) et de pH acide, avec des valeurs inférieures à 4,6, avec des fonds fermes et sablonneux et une accumulation de matière organique concentrée dans les méandres et les berges des affluents.
Critère : B1ab(iii,v)
Cette espèce est limitée au bassin du fleuve Inírida et à la partie inférieure du bassin du fleuve Atabapo. La région est soumise à une exploitation minière illégale, ce qui influence la qualité de l'habitat. Il existe également un commerce établi d'espèces ornementales, basé sur la capture de poissons sauvages, qui est supposé avoir un impact sur les adultes de la population. Par conséquent, elle est évaluée comme Vulnérable. Il existe une zone internationale de gestion des zones humides (site Ramsar) dans l'aire de répartition de cette espèce, ce qui implique un engagement du gouvernement à prendre des mesures et à garantir le maintien et l'utilisation durable des ressources dans la zone, mais elle est récente (datant de 2014) et elle ne comprend que la section inférieure et le cours principal de la rivière Inírida, laissant de côté des cours d'eau très importants pour le commerce d'espèces ornementales et l'exploitation minière.
Description
Taille
: 5 à 6 cm SL  
: 4 à 5 cm SL
Longévité
Environ 3 ans
Régime
Carnivore
 
Maintenance
Population
3 minimum
Zone
Inférieure
Ratio M/F
1 / 2
Paramètres
Température
        22      24              28      30
pH
              5                       6
Aquarium
Reproduction
Type
Ovipare
Paramètres
Température
30 °C
pH
4
La femelle Apistogramma iniridae assure les soins parentaux, tandis que le mâle défend le territoire. Chaque ponte compte environ 130 œufs.
Commentaires
Étymologie : Apistogramma, du grec ἄπιστος (apistos) "irrégulier" et γράμμα , gramma, "signe écrit" ( ici, ligne latérale irrégulière) se référant à un trait commun de l'espèce, et