Apistogramma cacatuoides
Descripteur : Hoedeman, 1951
Famille : Cichlidae

Synonymes :
Aucun
Genre : Apistogramma
Apistogramma acrensis (Staeck, 2003)
Apistogramma agassizii (Steindachner, 1875)
Apistogramma aguarico (Römer & Hahn, 2013)
Apistogramma alacrina (Kullander, 2004)
Apistogramma amoena (Cope, 1872)
Apistogramma angayuara (Kullander & Ferreira, 2005)
Apistogramma arua (Römer & Warzel, 1998)
Apistogramma atahualpa (Römer, 1997)
Apistogramma baenschi (Römer, Hahn, Römer, Soares & Wöhler, 2004)
Apistogramma bitaeniata (Pellegrin, 1936)
Apistogramma borellii (Regan, 1906)
Apistogramma brevis (Kullander, 1980)
Apistogramma commbrae (Regan, 1906)
Apistogramma gephyra (Kullander, 1980)
Apistogramma cacatuoides (Hoedeman, 1951)
Apistogramma caetei (Kullander, 1980)
Apistogramma caudomaculata (Mesa S. & Lasso, 2011)
Apistogramma cruzi (Kullander, 1986)
Apistogramma diplotaenia (Kullander, 1987)
Apistogramma elizabethae (Kullander, 1980)
Apistogramma eremnopyge (Ready & Kullander, 2004)
Apistogramma erythrura (Staeck & Schindler, 2008)
Apistogramma eunotus (Kullander,1981)
Apistogramma geisleri (Meinken, 1971)
Apistogramma gibbiceps (Meinken, 1969)

25 premiers résultats seulement

Apistogramma cacatuoides   
Origines géographiques
Aire d'origine :
Amérique du sud
Pays :
Brésil, Colombie, Pérou
 
A l'origine, la localité-type avait été désignée par erreur comme "Paramaribo au Suriname", mais Kullander l'a ultérieurement modifiée pour le «Bassin de l'Amazone, entre 69 ° et 71 ° de longitude ouest».

L'espèce est actuellement considérée comme largement répandue dans la majeure partie du bassin supérieur de l'Amazone, depuis les ríos Ucayali, Pachitea et Amazonas au Pérou jusqu'au Rio Solimões dans l'ouest du Brésil. Certaines populations présentent des différences de couleurs notables.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
 
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
NE : Non évaluée
Description
Taille :
: 8 cm SL  
: 6 cm SL
Respiration :
Branchiale
Longévité :
Environ 5 ans
 
Description à venir.

Le complexe A. cacatuoides comporte plusieurs variétés présentant de légères différences physiques, en provenance de plusieurs localités. Certaines de ces variétés pourraient en fait être des espèces à part entière. En attendant qu'une analyse génétique poussée permette de trancher sur l'appartenance ou non de ces différentes variantes à la même espèce, chaque souche dont l'origine géographique est connue ne devrait pas être mélangée avec une autre souche, pour éviter les risques d'hybridation.
 
Alimentation :
Régime : 
Omnivore
Apistogramma cacatuoides ont un régime alimentaire à tendance carnivore. Dans la nature, ils se nourrissent principalement d'invertébrés benthiques. En aquarium, des aliments vivants ou congelés tels que des artémias, des daphnies et des larves de chironomes (vers de vase) doivent être offerts régulièrement, bien que la plupart des spécimens acceptent des alternatives séchées avec des produits granulés généralement préférés aux flocons.
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
              22                       30
pH :
              6                       7,5

GH :
(°GH)
              5                        19
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
100 l minimum
Population :
2 minimum
Ratio M/F :
1 / 1
 
 
 
Dispo vente :
Commun
La grande majorité des spécimens vendus sont issus d'élevages. De nombreuses formes ont été sélectionnées pour le commerce des aquariums, comme les formes "Sunset", "Gold", "Albinos"...
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
26 à 28 °C
pH :
7
GH :
6 °GH
Dimorphisme :
Les mâles ont nettement plus grands que les femelles et sont surtout beaucoup plus colorés. Les mâles présentent deux pointes sur la nageoire caudale et une dorsale très étirée.
Apistogramma cacatuoides mâle
Mâle
Apistogramma cacatuoides femelle
Femelle
Processus de reproduction :
Les Apistogramma cacatuoides sont relativement faciles à reproduire. Afin de les mettre en condition, on doit apporter une alimentation riche, notamment avec de la nourriture vivante ou congelée. Lorsque la femelle est prête à se reproduire, sa couleur change, prenant le plus souvent des teintes jaune.

La femelle pond quelques dizaines d'oeufs sur un substrat caché, comme un noix de coco, un pot de fleurs et tout élément de décor formant une grotte. Elle surveille et soigne les alevins durant environ une semaine. Le mâle défend l'ensemble du territoire mais parfois il n'y prête aucune attention. La femelle, comme le mâle, peut devenir très agressive durant cette période, auquel cas, il peut être nécessaire de retirer le mâle et/ou les autres femelles. Il peut aussi arriver que les alevins soient adopté par une autre femelle, surtout si celle-ci protège déjà des alevins.

La nage libre est atteinte environ 72 heures après l'éclosion. On peut alors les nourrir, 4 à 5 fois par jour en petite quantité, avec des nauplies d'artémias, ostracodes...