Anubias bequaertii
Anubia de Bequaert
l'Anubie de Bequaert pousse, en milieu naturel, à l'abri de la lumière directe du soleil, comme pour les autres anubies, il faudra donc la planter de préférence à l'ombre.
En culture immergée, la plante grandira très lentement. Elle demandera peu d'engrais, et ne nécessitera pas d'injection de CO2.
Naturellement terrestre ou amphibie, l'anubie se prêtera aussi parfaitement à la culture en terrarium et semi-immergée en aqua-terrarium.


Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : de Wildeman, 1922
Classe: Liliopsida
Ordre: Arales
Famille:  Araceae
Genre:  Anubias
Synonymes
Anubias heterophylla Engl. (1879)
Anubias affinis De Wild. (1907)
Anubias congensis N.E. Br. (1902)
Anubias congensis var. crassispadix Engl.
Anubias engleri De Wild. (1907)
Anubias undulata Hort.
Noms Communs
Anubia de Bequaert
Membres du genre Anubias
Anubias affinis (De Wild. 1907)
Anubias afzelii (Schott, 1857)
Anubias barteri (Schott, 1860)
Anubias bequaertii (de Wildeman, 1922)
Anubias congensis (N. E. Brown, 1901)
Anubias x Frazeri (Cultivar)
Anubias gigantea (Chevalier (ex Hutchinson), 1939)
Anubias gilletii (De Wildeman & Durand, 1901)
Anubias gracilis (Chevalier (ex Hutchinson), 1939)
Anubias hastifolia (Engler, 1889)
Anubias heterophylla (Engler, 1879)
Anubias pynaertii (De Wildeman, 1910)
Origine géographique
Aire d'origine : Afrique
Angola, Cameroun, Congo, Côte d'Yvoire Ghana, Guinée, Guinée Équatoriale, Libéria, Niger, Sierra Leone
Aire actuelle
Afrique occidentale tropicale
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Anubias bequaertii (heterophylla) pousse le plus souvent partiellement immergée sur des terrains rocheux au bord ou dans les cours d'eau, dans des endroits ombragés en forêt ou en milieu marécageux sur les arbres morts juste au-dessus du niveau de l'eau en compagnie de fougères.

C'est est une plante dont le rhizome, très développé, s'étale souvent à la surface du sol, s'agrippant au substrat et à divers supports tels que racines d'arbres ou rochers.
Cette espèce est commune et ne fait face à aucune menace majeure généralisée. Il est donc classé en Préoccupation mineure.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
20 à 30 cm
Anubias bequaertii est aujourd'hui considéré comme un synonyme de Anubias heterophylla.

Cette plante à rhizome possède des feuilles lancéolées, coriaces à nervures foncées qui seraient moins marquées chez A. bequaertii que chez A. heterophylla.
Elles peuvent atteindre 40 cm de long pour 10 cm de large (limbe et pétiole de 20 cm chacun). Elles sont effilées et légèrement arrondies vers le bas, vert foncé maculée de taches plus claires sur le dessus et plus pâle dessous.
Le pétiole est fixé sur un rhizome rampant très vigoureux.
Elle fleurit de Juillet à Janvier, la fructification a lieu de Juillet à Mars.
Spathe oblong-ovale ou oblong-elliptique, jamais réfléchi, et plus ou moins charnu. Spathe jusqu'à 4,5 cm de long; presque deux à 4,5 fois plus long que large.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
20 à 30°C
pH
5 à 7
GH
2 à 10
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
A. bequaertii pousse, en milieu naturel, à l'abri de la lumière directe du soleil, sur des sols variés, ou sans que le rhizome soit enterré ni ensablé.
Comme pour les autres Anubias, il faudra donc la planter de préférence à l'ombre.
Sa croissance lente la rendant sensible à la prolifération des algues, cette configuration ombragée aura l'avantage d'en limiter la progression.
On fixera l'Anubie de Bequaert sur une pierre ou sur du bois, ou la plantera dans le substrat en prenant soin de ne pas enterrer le rhizome, mais seulement les racines.
Naturellement terrestre ou amphibie, l'anubie se prête aussi parfaitement à la culture en terrarium et semi-immergée en aqua-terrarium.

En culture immergée, la plante grandira très lentement. Elle demandera peu d'engrais, et ne nécessitera pas d'injection de CO2.
Non consommée par les poissons phytophages grâce à ses feuilles rigides et coriaces, elle pourra être utilisée dans un bac dédié aux des cichlidés ou des poissons rouges.
Disponibilité commerciale : Très rare
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
La division de l'Anubias bequaertii se fait par séparation du rhizome. Il faut attendre que le petit plant possède au moins quatre à cinq feuilles avant de penser à le détacher pour le replanter. On s'assure ainsi d'une reprise rapide de la bouture. Le rhizome ne doit pas être enterré.

Reproduction sexuée
Son biotope d'origine impose de lui fournir des paramètres physico-chimiques stables tout au long de l'année. Toutefois, un écart de température jour/nuit permettra la floraison de la plante.
Les fleurs verdâtres n'apparaissent qu'en culture terrestre ou semi immergée, si les feuilles affleurent la surface de l'eau et si la tige florale peut nettement dépasser de cette surface.
Commentaires
Étymologie : Le nom de genre, donné par le botaniste autrichien Heinrich Wilhelm Schott fait référence à la divinité égyptienne Anubis, chargée de veiller sur les morts, allusion au biotope peu éclairé de ces plantes, et bequaertii, en l'honneur du Dr. J. Bequaert Chargé de Missions au Congo Belge (1913-1915).
Références
GBIF, IUCN
- Bodyagin, S. & D. Loginow. "Anubias durch Samen vermehren". in Aqua Planta 36 (2011)
- Loginow D. "Diese rätselvollen Blätter" Aqua Planta 34 (2009)
- Serebryanyi, M. M. & M. W. Filimonowa. "Die Pigmentation junger Blätter bei einigen Anubias-Arten (Araceae)" in Bull. Main Bot. Gard. (1990)
- Zalud, H. "Gedanken zur Verbreitung der Gattung Anubias Schott". in Aqua Planta. : 12 (1987)

Pour citer cette fiche :"Anubias bequaertii, de Wildeman, 1922" B-Aqua / GP (2021)