Anubias pynaertii
Anubie de Pynaert
L'Anubie de Pynaert est une plante de paludarium où elle pourra être maintenue avec les racines et le rhizome dans l'eau et ses feuilles à l'air.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : De Wildeman, 1910
Classe: Liliopsida
Ordre: Arales
Famille:  Araceae
Genre:  Anubias
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Anubie de Pynaert
Membres du genre Anubias
Anubias affinis (De Wild. 1907)
Anubias afzelii (Schott, 1857)
Anubias barteri (Schott, 1860)
Anubias bequaertii (de Wildeman, 1922)
Anubias congensis (N. E. Brown, 1901)
Anubias x Frazeri (Cultivar)
Anubias gigantea (Chevalier (ex Hutchinson), 1939)
Anubias gilletii (De Wildeman & Durand, 1901)
Anubias gracilis (Chevalier (ex Hutchinson), 1939)
Anubias hastifolia (Engler, 1889)
Anubias heterophylla (Engler, 1879)
Anubias pynaertii (De Wildeman, 1910)
Origine géographique
Aire d'origine : Afrique
Cameroun, Congo, Gabon, République Démocratique du Congo, Zaïre
Aire actuelle
Afrique de l'ouest
Environnement
Milieu
Terre, Douce
Endroits humides, dans la boue sur les berges des rivières et des ruisseaux, ou dans l'eau, surtout dans les endroits ombragés de la forêt de 20 à 1450 m alt.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
25 à 60 cm
Les feuilles de Anubias pynaertii sont minces et portées sur de longs pétioles.
Sur la plante adulte, les feuilles de 45 cm de long sur 15 cm de large, sont tripartites.
Sur les jeunes spécimens, les feuilles sont plus ou moins lancéolées avec petits lobes à la base.
Les pétioles sont généralement plus longues que le limbe.
Les feuilles sont fixées sur un rhizome rampant et enraciné de 0,5 à 1,5 cm d'épaisseur.
La spathe mesure 2 à 3,5 cm de long et a un pédoncule de 7 à 27 cm de long. Le spadice mesure 2,5 à 3,5 cm de long et environ la longueur de la spathe.
Les fleurs mâles, en position supérieure ont quatre à six étamines fusionnées en synandre, Les fleurs femelles occupent la partie inférieure du spadice.

Description botanique
Rhizome rampant, prostré et enraciné, parfois ramifié, 1/2 -1 1/2 cm d'épaisseur. FEUILLES: Pétiole de 10 à 45 cm de long, brièvement gainé, un peu plus court ou jusqu'à 2,5 fois plus long que le limbe, glabre ou finement pubéruleux. Genicule de 1 à 2 cm de long Limbe hâtif, long auriculé, cordé avec un sinus très large ou obtus à la base, glabres au-dessus, nervures médianes et latérales finement pubérulentes en dessous, apex aigu ou acuminé, lobe moyen ovale à oblong-elliptique , 9-29 cm de long, 4-14 cm de large, presque deux à plus de 3 fois plus long que large, le plus large en dessous du milieu. Lobes latéraux obtus, ovales-elliptiques, jusqu'à 18 cm de long, 7 cm de large, parfois presque ou totalement absents. Nombreux nerfs latéraux proéminents, avec 2-5 nerfs latéraux moins proéminents entre eux, avec de très nombreuses veinules transversales minces entre eux. Nerfs latéraux près du bord anastomosés dans 2-3 nerfs marginaux. INFLORESCENCE: Pédoncule élancé, 0,4-1,1 x aussi long que le pétiole, 7-27 cm de long, glabre ou pubéruleux. Spathe lancéolé-elliptique, lors de la floraison s'étalant vers l'arrière, après la fermeture de la floraison, 2-3,5 cm de long, aigu-mucronulé, blanc, vert ou brun olive. Spadix élancé cylindrique, 2,5-3,5 cm de long, 1,2-1,4 x aussi long que la spathe, court stipulé ou subsessile. partie mâle plus ou moins densément fleurie, partie femelle moins fleurie. partie mâle ± 1,5 x aussi longue que la partie femelle. Pistils déprimés-globuleux, avec quelques taches blanchâtres, et un style contracté très court. Stigmate discoïde. Étamines 4-6. Thecae oblong ou elliptique. fleurs mâles avec thecae couvrant entièrement le côté du synandrium et aussi la plus grande partie du sommet du synandrium. Les thèques disparaissent après la floraison et les restes du synandre sont alors rapprochés. INFRUCTESCENCE: Baies déprimées-globuleuses. Graines séchées de 1,6-2,4 mm de long, 0,9-1,5 mm de large; 1,5-2,0 x aussi long que large, brun clair avec de nombreuses taches blanchâtres.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
20 à 28°C
pH
5 à 7
GH
1 à 10
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
A. pynaertii est une plante de paludarium où elle pourra être maintenue avec les racines et le rhizome dans l'eau et ses feuilles à l'air.
Peu exigeante, elle supporte néanmoins très mal une longue période submergée en aquarium.
Disponibilité commerciale : Très rare
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
La multiplication végétative de cette plante est facile par simple division du rhizome.

Reproduction sexuée
Anubias pynaertii émergée fleurit toute l'année
Commentaires
EtymologieLe nom de genre, donné par le botaniste autrichien Heinrich Wilhelm Schott fait référence à la divinité égyptienne Anubis, chargée de veiller sur les morts, allusion au biotope peu éclairé de ces plantes, et pynaertii, de pynaert en l'honneur du botaniste et horticulteur belge Léon Auguste Edouard Joseph Pynaert, premier descripteur,
Références
GBIF
African Plant Database

Pour citer cette fiche :"Anubias pynaertii, De Wildeman, 1910" B-Aqua / GP (2021)