Cryptocoryne aponogetifolia
Cryptocoryne à feuilles d'aponogeton
Retrouvez dans cette fiche, toutes les informations sur les Cryptocoryne aponogetifolia (Cryptocoryne à feuilles d'aponogeton) . D'où ils viennent,comment les maintenir en aquarium, en terrarium ou en bassin, comment les multiplier,...

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Merril, 1919
Classe: Liliopsida
Ordre: Arales
Famille:  Araceae
Genre:  Cryptocoryne
Synonymes
Aucun
Noms Communs
Cryptocoryne à feuilles d'aponogeton
Membres du genre Cryptocoryne
Cryptocoryne albida (Parker, 1931)
Cryptocoryne undulata (Engler ex. Braun, 1909)
Cryptocoryne yujii (Bastmeijer, 2002)
Cryptocoryne villosa (N. Jacobsen, 1980)
Cryptocoryne parva (De Wit, 1970)
Cryptocoryne zaidiana (Ipor & Tawan, 2005)
Cryptocoryne edithiae (de Wit, 1983)
Cryptocoryne uenoi (Yuji Sasaki, 2002)
Cryptocoryne affinis (N.E. Brown ex. Hooker, 1893)
Cryptocoryne alba (de Wit, 1975)
Cryptocoryne auriculata (Engler, 1879)
Cryptocoryne beckettii (Thwaites ex Trimen., 1885)
Cryptocoryne bogneri (Rataj, 1975)
Cryptocoryne bullosa (Engler, 1877)
Cryptocoryne ciliata ((Roxburgh) Schott, 1832)
Cryptocoryne cognata (Schott 1858)
Cryptocoryne cordata (Griffith, 1851)
Cryptocoryne crispatula (Engler, 1920)
Cryptocoryne coronata (Bastmeijer & van Wijngaarden, 1999)
Cryptocoryne elliptica (N.E. Brovvn ex. Hooker f., 1893)
Cryptocoryne ferruginea (Engler, 1879)
Cryptocoryne fusca (de Wit, 1970)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Philippines
Aire actuelle
Les découvertes historiques proviennent des îles Negros, Panay et du sud-est de Luzon.
Les collections récentes ne sont connues que des provinces de Sorgozon et d'Albay (Luzon).
Environnement
Milieu
Douce
Dans son milieu naturel, cette plante robuste est habituellement immergée. Elle forme de grands herbiers dans les rivières au sol graveleux à sablonneux, en eau claire avec des roches calcaires. Elle apprécie les zones de fort courant, offrant une profondeur suffisante à son épanouissement.
En la période sèche, certains bancs sont exondés. Les jeunes C. aponogetifolia poussent alors profondément enfouies dans le gravier.
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
100 à 200 cm
Cryptocoryne aponogetifolia compte parmi les plus grandes espèces du genre et peut facilement dépasser un mètre. Le limbe, étroit, elliptique et gaufré, peut mesurer plus de cinquante centimètres de long pour deux à quatre centimètres de large. Une nervure centrale très nette le traverse. Il est porté par un long et fort pétiole de trente à cinquante centimètres et sa couleur varie de vert moyen à vert foncé. La spathe, de douze à vingt-cinq centimètres de long, est portée par un pédoncule pouvant atteindre vingt centimètres présentant un cornet de huit à quinze centimètres. Le pavillon, plusieurs fois enroulé et érigé, à intérieur rugueux est de couleur rose à lie de vin.

Description botanique
Rhizome rampant, très fort, jusqu'à 1 cm de diamètre, avec des coureurs forts, jusqu'à 30 cm de long. Tige foliaire de 8 à 50 cm de long (selon la profondeur de l'eau) et de 2 à 4 mm de diamètre, vert foncé, avec une courte gaine foliaire (environ 1 cm de long) à la base. Limbe très étroit elliptique, 12-50 cm de long et 2-3,5 cm de large, vert foncé, très bulleux (vésiculaire); Nerf moyen très fort, avec 2-3 nerfs latéraux de premier ordre des deux côtés. Tige d'inflorescence relativement longue (4-9 cm); Spathe 13-25 cm de long, légèrement rougeâtre à l'extérieur; Chaudron de 1 à 1,5 cm de long; Tube de 7 à 18 cm de long; Spathas largeur 5-6 cm de long, dressés, longue queue et tordus quelques fois, à l'intérieur de couleur pourpre, surface ridée, gorge et gorge également • couleur pourpre mais lisse, un collier manquant. Fleurs mâles petites, nombreuses, de couleur crème. 6-8 fleurs femelles en cercle, ovaires de couleur crème, stigmates rougeâtres; entre les fleurs femelles aux corps parfumés. Infructescence (Syncarpium) ovale à presque sphérique, de 1 à 1,5 cm de diamètre, vert foncé, verruqueuse; porte le stylet incurvé en forme de crochet et des restes de cicatrices au sommet; avec de nombreuses graines de 6-7 mm de long et 1,5-1,8 mm d'épaisseur. Chromosomes 2n = 34.

Jusqu'en 1983 (avant la célèbre collection de Bogner), la plupart des botanistes pensaient que les deux espèces (C. aponogetifolia et de C. usteriana) étaient identiques. De Wit a douté durant trente ans mais a finalement reconnu ce fait.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
21 à 27°C
pH
6,5 à 8
GH
5 à 15
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Non
Ses feuilles peuvent mesurer jusqu'à deux mètres en fonction de la place disponible dans l'aquarium où elle se trouve. De par sa taille, cette cryptocoryne est donc à réserver à des aquariums de très grande taille.
Elle n'en reste pas moins facile à cultiver et présente l'avantage de bien résister au phytophage. Elle peut donc être conseillée pour un aquarium de cichlidés. Elle est particulièrement mise en valeur un décor majoritairement minéral.

Lors de la plantation, supprimer des parties abîmées puis parer les racines afin d'assurer une meilleure reprise. Il est préférable de creuser un avant-trou dans le substrat suffisamment large pour y placer la plante en étalant les racines. Le collet doit affleurer la surface du substrat. Son établissement demande une courte période d'adaptation.

Elle préfère une eau légèrement dure et alcaline et nécessite un substrat riche et relativement épais (au moins 6 à 8 cm) où son immense système racinaire pourra se développer. La présence de calcaire dans le substrat lui est bénéfique. Un apport en CO2, et un engrais ferreux sont conseillé.

L'éclairage ne doit pas être trop puissant car ses longues feuilles auront alors tendance à se couvrir d'algues vertes.

La fonte des cryptocorynes
Quand on plante de nouvelles cryptocorynes dans un aquarium, on rencontre souvent un phénomène appelé fonte des Cryptocoryne, crypt melt en anglais, durant laquelle la plante perd toutes ses feuilles.

Dans les pépinières asiatiques où elles sont produites, elles sont cultivées à l'air libre, mais elles sont maintenues sous l'eau dans la plupart des aquariums.
De fait la perte de feuilles survient lors du passage entre les conditions émergées à immergées.
Le changement brutal d'environnement perturbe la plante qui peut mettre jusqu'à trente jours pour s'installer et que de nouvelles pousses apparaissent.
Certains préconisent de ne pas planter de Cryptocoryne dans un aquarium installé depuis moins de trois mois.

Il y a maintenant une tendance des pépinières à envoyer les Cryptocoryne sous forme de rhizomes sans feuilles, pour réduire les coûts d'expédition et parce que les feuilles tomberont de toute façon une fois plantée dans l'aquarium.
Disponibilité commerciale : Rare
Cryptocoryne aponogetifolia est une plante bien connue des aquariophiles depuis les années soixante.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
Elle se propage par l'émission de longs stolons. Pour la diviser, faire une coupe franche du stolon dès que la plantule porte quatre à six feuilles. Elle supporte bien l'immersion permanente, mais pas les transplantations. Ces feuilles peuvent alors disparaître totalement, mais devrait en principe repartir. (Voir, "La fonte des Crypto.")

Reproduction sexuée
La floraison rarement observée en aquariophilie, n'a lieu qu'en dehors de l'eau.
L'inflorescence peut atteindre jusqu'à cinquante centimètres et a souvent un tube fortement tordu.
La reproduction par semis de graines n'est cependant pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Cryptocoryne, de crypto, signifiant "caché", koryne faisant référence au bouton de la fleur et aponogetifolia, "à feuilles d'aponogeton".
Références
GBIF, ITIS
- Bastmeijer, Jan "Cryptocoryne aponogetifolia" in "The Crypts Pages" (2016)
- Bogner, J. "Cryptocoryne usteriana Engler und Cryptocoryne aponogetifolia Merrill". in Aqua-Planta 4-84 : 7-13.(1984)
- Bogner, J. "Filipino Cryptocoryne". in Aquarist & Pondkeeper January 1990 : 38. (1990)
- Jacobsen, N. "Cryptocoryne usteriana Engler". in Aqua-Planta 4-85 : 14. (1985)

Pour citer cette fiche :"Cryptocoryne aponogetifolia, Merril, 1919" B-Aqua / GP (2021)