Cryptocoryne albida
Cryptocoryne blanchâtre
Cette cryptocoryne possède de feuilles étroites et légèrement lancéolées de couleur verte claire et souvent ornée de marbrures brun-rouge. Elle peut atteindre une trentaine de centimètre dans la nature, mais ne dépassera que très rarement quinze en aquarium.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Cryptocoryne albida
Taxinomie
Descripteur : Parker, 1931
Classe: Liliopsida
Ordre: Arales
Famille:  Araceae
Genre:  Cryptocoryne
Synonymes
Crytocoryne costata (Gagnepain)
Crytocoryne hansenii (Hu)
Crytocoryne korthausae (Rataj)
Cryptocoryne retrospiralis (Roxburg)
Noms Communs
Cryptocoryne blanchâtre
Uttaphit Hin (thaïlandais)
Membres du genre Cryptocoryne
Cryptocoryne albida (Parker, 1931)
Cryptocoryne undulata (Engler ex. Braun, 1909)
Cryptocoryne yujii (Bastmeijer, 2002)
Cryptocoryne villosa (N. Jacobsen, 1980)
Cryptocoryne parva (De Wit, 1970)
Cryptocoryne zaidiana (Ipor & Tawan, 2005)
Cryptocoryne edithiae (de Wit, 1983)
Cryptocoryne uenoi (Yuji Sasaki, 2002)
Cryptocoryne affinis (N.E. Brown ex. Hooker, 1893)
Cryptocoryne alba (de Wit, 1975)
Cryptocoryne auriculata (Engler, 1879)
Cryptocoryne beckettii (Thwaites ex Trimen., 1885)
Cryptocoryne bogneri (Rataj, 1975)
Cryptocoryne bullosa (Engler, 1877)
Cryptocoryne ciliata ((Roxburgh) Schott, 1832)
Cryptocoryne cognata (Schott 1858)
Cryptocoryne cordata (Griffith, 1851)
Cryptocoryne crispatula (Engler, 1920)
Cryptocoryne coronata (Bastmeijer & van Wijngaarden, 1999)
Cryptocoryne elliptica (N.E. Brovvn ex. Hooker f., 1893)
Cryptocoryne ferruginea (Engler, 1879)
Cryptocoryne fusca (de Wit, 1970)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Asie
Myanmar, Thaïlande
Aire actuelle
Cryptocoryne albida est connue en Birmanie et à Ban Wagyon, au sud de Ranong en Thaïlande.
Quelques populations se trouvent dans des parcs nationaux.
Environnement
Milieu
Terre, Douce
On rencontre Cryptocoryne albida à basse altitude sur les berges sablonneuses et pierreuses des ruisseaux, en bordure de bancs de sable, dans de larges cours d'eau au débit faible.
Elle émergent lors de la floraison de décembre à avril.
Cryptocoryne albida pousse souvent en compagnie de Crinum thaianum.
L'espèce semble être assez commune et abondante dans toute son aire de répartition, bien que vulnérable à une série de menaces, il n'y a aucune preuve suggérant qu'elle est en danger d'extinction et elle est désignée comme étant "peu préoccupante".
Description
Type
Plante
Croissance
Taille
10 à 15 cm
Cette cryptocoryne possède de feuilles étroites et légèrement lancéolées de couleur verte claire et souvent ornée de marbrures brun-rouge. Elle peut atteindre une trentaine de centimètre dans la nature, mais ne dépassera que très rarement quinze en aquarium.

Son extrême variabilité morphologique, fonction des conditions de culture, explique l'abondance de noms sous lesquels elle est connue. Seule la floraison permet une identification fiable.

D'après De Wit elle serait synonyme de Cryptocoryne retrospiralis

Description botanique
Plante herbacée caduque atteignant 1,8 m de haut. Tige souterraine: tubercule subglobuleux, 2–6 × 4–12 cm, crème. Pseudotronc de 40–110 cm de long, vert uni ou marbré de brun. Feuilles 1–2; cataphylles mesurant 20 cm de long, tachetées de rose et de brun; pétiole de 60 cm de long, de couleur similaire au pseudo-tronc; le limbe des feuilles rayonne; folioles 7–22, ovales, 15–25 × 2–5 cm, bords ondulés, apex acuminé, se terminant par un fil rouge-brun de 7 cm de long, base cunéiforme, sessile ou subsessile, folioles vert uni, parfois avec une nervure médiane plus claire , dessous glauque. Inflorescence portée sous le feuillage; pédoncule de 10 cm de long, vert ou brun rouge; tube spathe cylindrique, 5–10 × 2–4 cm, extérieur vert avec des rayures plus pâles, intérieur parfois avec des rayures carmin, bords de la bouche largement recourbés et plus ou moins tachés de rouge-brun; limbe de spathe horizontal, ovale, 7–12 × 4–8 cm, extérieur vert, rouge-brun rouge, intérieur vert pâle, extrémité se terminant par une queue acuminée et élancée de 10–35 cm de long, cette verte ou brune; appendice spadique issu du tube, d'environ 10 × 1,0–1,5 cm, gros, cylindrique, apex arrondi, avec une partie médiane cannelée, vert clair, sessile ou subsessile, avec des soies insérées au-dessus de la partie fertile; zone fertile staminée ou pistillée, exceptionnellement bisexuée, légèrement conique, jusqu'à 5 × 2 cm; fleurs staminées disposées de manière lâche, 2–4-andreuses, anthères carmin, subsessiles ou sessiles; thecae déhiscente par un pore arrondi ou oblong; fleurs pistillées densément disposées; ovaires en forme de bouteille, verts; stigmate apiculé, blanc. Infructescence sur un pédoncule incliné, conique, 6–12 × 3–6 cm; fruits rouge-orange à maturité, parfois avec un anneau noir à l'apex, jusqu'à 10 × 6 mm, apex arrondi, jusqu'à 6 graines par baie. Graines globuleuses, de 2–6 mm de diamètre.
 
Maintenance
Dry Start
Oui
Paramètres
Température
20 à 28°C
pH
6 à 7,5
GH
2 à 15
Aquarium
Eclairage
Brassage
Substrat nutritif
Recommandé
De par sa taille, elle peut être planté en premier ou second plan suivant la taille de l'aquarium.

Comme la majorité des cryptocorynes, sa pousse sera lente et elle n'est pas très exigeante, acceptant de larges plages au niveau des paramètres et un éclairage faible. Elle peut toutefois être sensible à de brusque changement de paramètres ou de température. Elle peut se contenter d'un substrat assez pauvre, même si un substrat nutritif argileux l'aidera à croître un peu moins lentement.

Sa croissance sera plus rapide et sa taille plus importante en culture émergée. Toutefois, il convient de se méfier si vous l'utilisé avec la méthode Dry Start, car comme toutes les cryptocorynes, elle est sujette à la fonte et risque donc de perdre toutes ses feuilles lors de la mise en eau. Elle devrait en principe repartir par la suite.

La fonte des cryptocorynes
Quand on plante de nouvelles cryptocorynes dans un aquarium, on rencontre souvent un phénomène appelé fonte des Cryptocoryne, crypt melt en anglais, durant laquelle la plante perd toutes ses feuilles.

Dans les pépinières asiatiques où elles sont produites, elles sont cultivées à l'air libre, mais elles sont maintenues sous l'eau dans la plupart des aquariums.
De fait la perte de feuilles survient lors du passage entre les conditions émergées à immergées.
Le changement brutal d'environnement perturbe la plante qui peut mettre jusqu'à trente jours pour s'installer et que de nouvelles pousses apparaissent.
Certains préconisent de ne pas planter de Cryptocoryne dans un aquarium installé depuis moins de trois mois.

Il y a maintenant une tendance des pépinières à envoyer les Cryptocoryne sous forme de rhizomes sans feuilles, pour réduire les coûts d'expédition et parce que les feuilles tomberont de toute façon une fois plantée dans l'aquarium.
Disponibilité commerciale : Rare
On trouve dans le commerce dédiée une variété C. albida "Brown" avec d'étroites feuilles rouge-marron aux motifs noirs et aux bords ondulés.
Plantation et multiplication
Reproduction végétative
Elle se multiplie facilement en récupérant les drageons qui ne manqueront pas de sortir du substrat, parfois à plusieurs dizaine de centimètres du pied mère. Elle n'est toutefois pas très prolifique à ce niveau en comparaison avec d'autre variétés de cryptocoryne.

Reproduction sexuée
La floraison a lieu lorsque la plante émerge de décembre à avril.
La reproduction par semis de graines n'est cependant pas documentée en aquariophilie.
Commentaires
Étymologie : Cryptocoryne, de crypto, signifiant "caché", koryne faisant référence au bouton de la fleur et albida "blanchâtre" allusion à la couleur de la spathe.
Références
GBIF, UICN
- Andersen, T., Pedersen, O., Christensen, C. and Jacobsen, N. 2006. Cryptocoryne from the Nam Lik watershed in northwestern Laos. The Aquatic Gardener 19(1): 24-25.
- Bastmeijer, Jan "Cryptocoryne affinis" in "The Crypts Pages" (2016)
- Jacobsen, N. 1980. The Cryptocoryne albida group of mainland Asia (Araceae). Miscellaneous Papers 19 (1980): 183-204.
- Jacobsen, N. 1986. Deterioration of Cryptocoryne species habitats. 'Troebel Water' Symposium, Dutch Aquatic Plant Society / Aquarium vereniging Ludwigia / Werkgroep Behoud het tropisch Regenwoud / Agricult. Univ. Wageningen.
- Lansdown, R.V. "Cryptocoryne albida". La Liste rouge de l'UICN des espèces menacées 2011
- Rataj, K. 1975. Revision of the genus Cryptocoryne Fischer. Ved Academy, Prague. .

Pour citer cette fiche :"Cryptocoryne albida, Parker, 1931" B-Aqua / GP (2021)